AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 reponse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
catarina



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 27/05/2011

MessageSujet: reponse   Dim 5 Juin - 12:34

bonjour ,
pour continuer le sujet que j ai pose sur preéentation :

en fait on ne me reproche pas l instruction de ma fille , j ai d ailleurs eu un bon rapport de l'inspectrice de l'académie, aussi bien l'année dernière que cette année.
Cela vient du fait que, étant souffrante, je ne travaille pas depuis 10 ans et je perçois le rsa, apparemment c'est ce qui dérange .
Le fait de percevoir le rsa et "d'en profiter" pour ne pas mettre ma fille à l école.
Même si c est un droit que nous avons en France il est très mal perçu par bons nombres de personnes et administrations, pourtant quand on voit ce qui se passe dans les écoles aujourd'hui et le manque d instituteurs et de professeurs, je ne vois pas où est le problème.
Je précise que même si je suis malade , je suis fort capable de m'occuper de l'enseignement de ma fille.
Il est vrai que je ne peux pas faire de sport et sortir énormément mais ça son père s'en charge.
Ma fille est épanouie et n'émet pas le désir de retourner a l'école.
Le conseil général exige un certificat médical prouvant que je ne peux travailler, mais mon médecin traitant n a pas voulu me le faire prétextant que c'est au médecin du travail de s 'en charger ; mais depuis un bon moment j avais constaté que mon docteur n'apprécie pas cette méthode et me posait beaucoup de questions sur ma fille et lui en posait à elle aussi, au lieu parfois de bien écouter la raison pour laquelle on était venu.
Donc je doit revoir l assistante sociale qui s'occupe de mon dossier et qui , elle , est de mon côté, et qui leur a dit clairement ne pas comprendre leur acharnement.
J'ai eu aussi un contrôle caf qui avait été demandé également , mais c 'était plutôt une vérification de papier plutôt que pour ma fille.
On dirait qu'ils veulent m'ennuyer, mais bon , je m'en fiche, car je sais que même si nous sommes dans le pays des droits de l homme, il y a malheureusement de moins en moins de tolérance dans la différence quelle qu 'elle soit.
Par contre , ils peuvent m'obliger à faire des formations rien que pour m'empêcher de continuer avec ma fille.
Je ne sais pas trop quoi faire !

J'attends vos conseils ou témoignages similaires et savoir comment me défendre si besoin.
Merci de votre attention
Revenir en haut Aller en bas
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: reponse   Lun 6 Juin - 19:12

catarina a écrit:
Le conseil général exige un certificat médical prouvant que je ne peux travailler, mais mon médecin traitant n a pas voulu me le faire prétextant que c'est au médecin du travail de s 'en charger ; mais depuis un bon moment j avais constaté que mon docteur n'apprécie
pas cette méthode et me posait beaucoup de questions sur ma fille et lui
en posait à elle aussi, au lieu parfois de bien écouter la raison pour
laquelle on était venu.
Soit tu contactes le médecin du travail, soit tu choisis un médecin qui certifie l'état de santé de ses patients conformément à leur état de santé et non en fonction de ses convictions personnelles.

catarina a écrit:
Par contre , ils peuvent m'obliger à faire des formations rien que pour m'empêcher de continuer avec ma fille.
Soit tu es aptes à travailler, soit tu ne l'es pas, non ? Pour suivre une formation, il faut être apte à travailler, non ?

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
catarina



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 27/05/2011

MessageSujet: Re: reponse   Jeu 9 Juin - 14:25

bonjour,

oui karine je devrais contacter le médecin du travail mais je ne suis pas inscrite à pôle emploi depuis longtemps , et je cherche un autre docteur plus compréhensif,
qui, comme tu l'as dit, mettrait ses convictions personnelles de côté.
En attendant j 'attends la réponse du conseil général, j ai fourni les rapports positifs de l inspection académique et les analyses confirmant que je souffre de fybromialgie.
Mais ils exigent un certificat médical alors je verrais bien la suite. je me demande s 'ils sont capables de comprendre que je ne suis pas en mesure de travailler à l 'extérieur mais que je suis capable d 'enseigner , mon cerveau fonctionne très bien fort heureusement ! Je ne peux pas toujours me mouvoir comme je le souhaite mais pour enseigner je suis assise près de ma fille.
J espère que tout s arrangera , je ne voudrais pas qu ils nous prive , ma fille et moi de cette belle expérience .
Merci de votre attention et de vos conseils.
Revenir en haut Aller en bas
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: reponse   Sam 11 Juin - 14:32

Il me semble que tu devrais faire valoir ta situation médicale personnelle et non tes choix éducatifs. Cette allocations est sans lien avec le mode d'instruction de ta fille. De plus, peut-être pourrais-tu choisir une formation à distance te permettant de réaliser un projet personnel tout en étudiant à domicile.

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: reponse   

Revenir en haut Aller en bas
 
reponse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Question Reponse de la revue Gen. Normande
» traduction Reponse au Ch´ti
» Reponse aux invitations d'anniversaire
» QUIZ PHOTO Nr 12
» Une réponse du ministère sur la "privatisation" des archives

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autres questions :: D'autres questions ?-
Sauter vers: