AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Envahie par le doute...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ahava



Nombre de messages : 72
Age : 48
Localisation : AUDE
Date d'inscription : 10/07/2010

MessageSujet: Envahie par le doute...   Jeu 21 Juil - 14:22

Crying or Very sad ce matin, je suis dévastée par le doute...
je ne veux pas mettre ma fille à l'école, mon mari non plus, mais si elle ne doit rien apprendre avec nous, comment faire? on nous imposera la scolarisation... pale
j'explique... nous lui avons acheté un spirograph (depuis le temps qu'elle le réclamait)
nous lui avons montré comment s'en servir, le résultat etc...
les premiers essais n'ont pas été concluants, elle n'arrivait pas a tenir en place le rond de base, n'appuyant pas assez fort
ensuite elle penchait son stylo, ce qui fait que l'encre ne coule plus etc etc
nous (moi, mes filles ainées) lui avons montré tour a tour (quand je perds patience, je passe la main) comment faire
sa volonté de ne pas bien faire est évidente, c'est épuisant....
et surtout stressant, car à chaque fois que l'on veut lui montrer la marche a suivre(selon son désir de départ, nous n'imposons rien) elle se braque ou se met a faire n'importe quoi
j'avoue que je vois arriver septembre avec angoisse, je me demande si on sera capable de lui apprendre des choses si elle refuse qu'on les lui apprenne.... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: Envahie par le doute...   Jeu 21 Juil - 15:26

Quel âge a ta fille ? Pense-tu que sa motricité fine soit suffisamment développée ? N'a-t-elle pas mal au poignet ? Ne se décourage-t-elle pas uniquement parce que le résultat n'est pas aussi parfait qu'elle l'aurait souhaité ?

Que penses-tu que l'école ferait mieux que toi et comment réussirait-elle à le faire mieux que toi ?

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
Cyril



Nombre de messages : 89
Age : 46
Localisation : Cranves Sales (74380)
Date d'inscription : 18/06/2011

MessageSujet: Re: Envahie par le doute...   Jeu 21 Juil - 17:21

Bonjour Ahava,

Je ne savais pas ce qu'était un spirographe. Pourquoi diable ta fille devrait-elle savoir l'utiliser ? Le développement de l'instruction n'en dépend pas que je sache ? D'autant plus que ce bidule à l'air d'être assez complexe à manipuler. Donc pourquoi se focaliser sur un tel gadget ?

Cyril
Revenir en haut Aller en bas
Ahava



Nombre de messages : 72
Age : 48
Localisation : AUDE
Date d'inscription : 10/07/2010

MessageSujet: Re: Envahie par le doute...   Jeu 21 Juil - 17:42

Karine, Noa fera 6 ans en aout,
elle se régale à dessiner de toutes petites rosaces, j'ai pensé que le spirographe (version années 80 pas le nouveau) lui plairait, elle l'avait déjà vu chez une copine, elle en voulait un...
Certes, c'est une enfant qui aime réussir du premier coup, elle digère mal le fait de devoir recommencer et elle passe un stock énorme de feuilles car au moindre trait qui dépasse sur un dessin, elle jette la feuille (même si elle n'à utilisé qu'un centimetre carré..)

Cyril, je ne focalise pas sur le spirograph...c'est une attitude qu'elle à sur beaucoup de plans...
pour exemple, la lecture, elle connait l'alphabet, veut connaitre les mots , mais refuse de passer par la case apprentissage, elle veut savoir lire maintenant...en totalité
et pour tout c'est comme ça...la danse, la musique, le dessin , la pâte à modeler etc etc

dés qu'on veut lui montrer , lui apprendre, elle se braque, ou fait n'importe quoi
mais si on ne repond pas a son attente, elle râle et prend la fuite dans sa chambre Rolling Eyes

je me demande un peu comment ça va avancer pour la suite
d'ailleurs je ne focalise sur rien, même si la pression est énorme autour de nous,
elle à "du retard" sur ses copains et copines comme tout le monde dit...
moi je la vois évoluer, donc je ne suis pas inquiète du retard, je suis inquiète sur le fait qu'elle n'aime pas qu'on lui apprenne les choses...
mais pour avancer, il faudra bien qu'elle apprenne... study
Revenir en haut Aller en bas
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: Envahie par le doute...   Jeu 21 Juil - 18:00

En quoi penses-tu que l'école serait plus appropriée pour l'enseigner ?

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
Ahava



Nombre de messages : 72
Age : 48
Localisation : AUDE
Date d'inscription : 10/07/2010

MessageSujet: Re: Envahie par le doute...   Jeu 21 Juil - 18:34

Je ne pense absolument pas que l'ecole soit en mesure de l'aider, affraid
au contraire , d'ou mon choix de non-sco...
mon propos est justement que si elle refuse d'apprendre et que j'ai un controle negatif, on m'obligera a la scolariser, d'ou ma peur ... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: Envahie par le doute...   Jeu 21 Juil - 19:13

Donc tu pourras étayer ton argumentation pour faire comprendre que l'école ne sera pas plus efficace que l'instruction en famille. L'école compte un tiers d'enfants qui n'ont pas le niveau requis, et rien ne permet de dire que ta fille ne sera pas dans ce tiers.
De plus, il faudra deux rapports négatifs qui prennent en compte vos choix éducatifs sans aucune amélioration ou justification de votre part. Soit tu fais le choix de suivre le programme de l'Education nationale, et là, effectivement, il peut y avoir un souci si ce programme ne correspond pas à ta fille ; soit tu fais le choix d'une autre programmation des apprentissages en fonction des aptitudes et intérêts de ta fille, et il est fort probable que ta fille progresse très bien selon un programme qui lui est personnalisé.

Ta fille est avide de savoir, mais ne peut pas se sentir en situation d'apprentissage guidé par l'autre. Dans ce cas, il est possible de limiter les explications qui ne sont pas demandées, ou bien arrêter dès lors que tu sens qu'il y a un blocage. Il ne s'agit pas de renoncer à tout apprentissage, mais de remettre à plus tard (dans trois mois, dans un ans) ce qui n'est pas approprié pour le moment. Souvent, le fait de lâcher prise permet à l'enfant de se sentir plus libre (consciemment ou inconsciemment) et d'oser essayer et se tromper pour finir par réussir à plus ou moins long terme.
Par exemple, avec le spirographe, le fait de devoir utiliser simultanément les deux mains dans des positions dictées par le jeu ne lui correspond pas. Dans ce cas, tu peux la laisser faire des rosaces à main levée, ou bien tu peux mettre plusieurs matériels à disposition et la laisser piocher (stylo, spirographe, compas, rapporteur, anneaux, bracelets, etc.), ou bien la laisser s'entraîner loin du regard des autres, ou bien chercher s'il existe un spirographe ou un jeu analogue avec un socle inamovible (je ne sais pas si ça existe), ou bien lui proposer des feutres qui permettent d'écrire même si la position n'est pas exactement verticale, lui faire faire des dessins dans le sable ou la semoule, etc.
Pour la lecture, ta fille te pose-t-elle des questions sur les mots qui l'entourent (livres, emballages, panneaux, etc.) ? Souvent, il suffit de répondre sans jamais demander à l'enfant de lire ou deviner pour qu'il progresse : son cerveau enregistre, fait les liens nécessaire et pourra s'en servir le moment venu. Il est également possible d'utiliser diverses méthodes, seules ou combinées. Si tu as tenté une approche alphabétique, peut-être peux-tu tenter une approche syllabique ou globale. Certains enfants accrochent bien avec La Planète des Alphas, plus pour les petites histoires que pour les exercices, et cela peut suffire à permette une progression sans qu'ils aient l'impression d'un apprentissage.

En quoi ta fille a-t-elle du retard par rapport aux enfants scolarisés ? Y a-t-il des domaines où elle est en avance (culture générale, aptitudes sociales, etc.) ?

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
laetitiaA



Nombre de messages : 193
Date d'inscription : 18/06/2010

MessageSujet: Re: Envahie par le doute...   Jeu 21 Juil - 23:36

"dés qu'on veut lui montrer , lui apprendre, elle se braque" : j'ai un enfant de 7 ans qui a aussi ce type de réaction, (comme beaucoup me semble t'il, quand ils peuvent l'exprimer) ;
par exemple, au moment où il a voulu apprendre à lire, il me rabrouait quand je tentais de lui expliquer avec la méthode syllabique; nous avons finalement opté pour un support ( minimots) qui permet à l'enfant d'être acteur de son apprentissage, de l'utiliser de manière autonome; d'ailleurs, le livret destiné aux adultes insiste sur l'importance de ne pas donner trop d'informations aux enfants, qui compliquent l'apprentissage de l'enfant; ne pas déconcentrer l'enfant par des interruptions, des nouvelles informations ...privilégier l'autonomie de l'enfant qui lui permet d'être bien plus efficace dans ses apprentissages;

de façon plus générale, je recherche des supports qui permettent à mon fils de travailler sans passer par des " leçons" ou explications; je ne suis pas persuadée que l'enfant apprend ce qu'on lui enseigne; il apprend ce qui a du sens pour lui, ce qu'il construit lui-même ;
il préfère essayer, chercher sa manière de faire, élaborer un raisonnement plutôt que reproduire ce que je pourrais lui expliquer ;
par contre, il aime observer , sans "enjeu" , puis cherche à comprendre et éventuellement refait plus tard, seul ;

j'essaie de garder à l'esprit que plus on explique, plus l'enfant est passif et moins il apprend; on apprend quand on est acteur ;à ce sujet, la lecture du livre de John Holt "les apprentissages autonomes, comment les enfants s'instruisent sans enseignement" est très intéressant ;
Revenir en haut Aller en bas
mari



Nombre de messages : 679
Localisation : Sud Drôme
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: Envahie par le doute...   Ven 22 Juil - 16:21

Houlà, mais tu sais, le spirograph c'est un jeu de traçage très difficile! Ca demande une coordination complexe des mains, entre celle qui tient le cercle de façon ferme et celle qui trace... là très sincèrement je pense que c'est le jouet qui n'est pas adapté à l'âge, et pas ta fille qui a un problème. Ma 6 ans dessine très bien et a un tracé assuré, et pourtant -si cela peut te rassurer- le spirograph que nous avons déniché récemment est encore hors de portée. En revanche elle utilise très bien les pochoirs (ceux de Djeco sont sympa, souples et pas trop chers tout en étant durables) et le jeu "dessinons la mode" que nous avons trouvé chez Emmaüs. Ce sont des activités qui aident à maîtriser ses mains et guident vers des choses plus complexes comme le spirograph Wink

J'espère ne pas te froisser en disant cela, mais si tu dois lui expliquer le "mode d'emploi" du jouet à ce point, c'est probablement qu'il n'est pas adapté à son âge/envie/état d'esprit/capacité Wink Si tu lui donnes un pochoir, il y a de bonnes chances qu'elle comprenne en deux mots le principe du truc et se lance dessus en ayant moins peur de se tromper ou de rater son dessin. Est-ce que sa non-envie vient d'un refus d'apprentissage, ou plutôt de l'inadaptation du jouet? est-ce elle qui a voulu s'y intéresser, ou toi qui a estimé que c'était bon pour elle?

Ne reste pas sur cet "échec" et essaie de voir ce qui l'intéresse le plus en ce moment. Si ce sont les rosaces, tu peux utiliser un pochoir ovale qu'elle déplacera en tournant pour en faire des rosaces. Ou un pochoir en forme de fleur. Ca se vend chez Cultura & consorts Wink Ou encore un compas, si elle est OK pour ça et assez fine dans sa motricité.

Pour la lecture, comme sit Laetitia, c'est peut-être lié au support qui est trop "exigeant"? Des lettres à toucher, ça serait ptet sympa vu que ça peut se pratiquer en autonomie?
Revenir en haut Aller en bas
mari



Nombre de messages : 679
Localisation : Sud Drôme
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: Envahie par le doute...   Ven 22 Juil - 16:29

Ahava a écrit:

nous (moi, mes filles ainées) lui avons montré tour a tour (quand je perds patience, je passe la main) comment faire
sa volonté de ne pas bien faire est évidente, c'est épuisant....
et surtout stressant, car à chaque fois que l'on veut lui montrer la marche a suivre(selon son désir de départ, nous n'imposons rien) elle se braque ou se met a faire n'importe quoi

Cette attitude me fait penser à un enfant qui stresse de ne pas réussir. est-ce le cas? Y a-t-il une raison à cela?
Revenir en haut Aller en bas
ffcscnbqn



Nombre de messages : 211
Age : 56
Localisation : Côtes d'Armor
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Envahie par le doute...   Ven 22 Juil - 21:03

D'accord avec Mari. Et puis vous êtes celle qui connaissez le mieux votre fille et vous saurez probablement bien mieux que l'école lui proposer des apprentissages suffisamment progressifs et adaptés pour la faire progresser par des petites victoires successives qui seront les siennes. Probablement fut-il prendre le temps et bien observer votre fille pour qu'elle puisse avancer de succès en succès. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://ffcscnbqn.blogspot.com/
Cyril



Nombre de messages : 89
Age : 46
Localisation : Cranves Sales (74380)
Date d'inscription : 18/06/2011

MessageSujet: Re: Envahie par le doute...   Ven 22 Juil - 21:25

Citation :

Cette attitude me fait penser à un enfant qui stresse de ne pas réussir.

C'est justement l'attitude de Ahora. Serait-ce contagieux ?
Revenir en haut Aller en bas
sandy210673



Nombre de messages : 35
Age : 43
Localisation : Evry (91)
Date d'inscription : 08/07/2011

MessageSujet: Re: Envahie par le doute...   Dim 24 Juil - 23:55

Ma fille de 10 ans avait aussi cette attitude là. Ce désir de faire tout parfaitement tout de suite s'en s'être entrainée plus de 5 minutes !! Et quand elle arrivait pas un exo de math, comprendre la leçon de géo... elle se braquait et du coup marmonnait des "de toute façon je suis nulle" et pour prouver qu'elle avait raison elle sabotait le travail. Elle avait cette attitude à l'école et elle a accumulé des lacunes. Quand je l'ai désco en septembre 2010 elle a continué cette mentalité jusqu'en décembre, je n'ai pas lâché, j'ai chercher plein de manière de lui enseigner, de lui montrer, de lui faire comprendre ce qu'elle ne comprenait pas. Cela n'a pas été facile, il y a eu de cris, des pleurs des claquements de portes... mais janvier est arrivé et elle a arrêté, maintenant elle accepte ses difficultés parce qu'elle voit qu'elle n'est pas toute seule, que je l'écoute, que je suis là pour la guider.
Je pense que l'école ne serait pas positif pour ta fille, elle va se perdre. Tu feras mieux que l'école, que les maitresses qui avec leur 25-30 élèves par classe ne prennent pas le temps de faire attention aux différences des enfants. Il faut suivre le troupeau sinon on te laisse à la traine.
L'école stressait ma fille. Aujourd'hui elle est enfin épanouie et a fait beaucoup de progrès.
Aie confiance en toi et en ta fille. Ne laisse pas l'EN l'éteindre. Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Cyril



Nombre de messages : 89
Age : 46
Localisation : Cranves Sales (74380)
Date d'inscription : 18/06/2011

MessageSujet: Re: Envahie par le doute...   Lun 25 Juil - 10:37

Merci sandy pour ton témoignage. Je pense qu'il peut être utile à de nombreux parents. Tu écris :

Citation :
Ce désir de faire tout parfaitement tout de suite s'en s'être entrainée plus de 5 minutes !! Et quand elle arrivait pas un exo de math, comprendre la leçon de géo... elle se braquait et du coup marmonnait des "de toute façon je suis nulle" et pour prouver qu'elle avait raison elle sabotait le travail

Etant prof de piano, j'ai été régulièrement confronté avec ce genre d'attitude avec des enfants d'environ 6 à 10 ans. Ils utilisaient régulièrement la phrase 'Je n'y arriverai jamais', Souvent sans avoir essayé, et face à un exercice tout à fait à leur portée. Les remarques que j'ai pu leur faire à ce sujet n'ont jamais vraiment marché. En particulier, leur dire qu'ils y arriveront n'est pas efficace. Pas plus que leur dire que je ne leur demande pas d'y arriver, mais juste d'essayer. Choisir des exercices plus faciles (ou plus durs) ne change rien non plus. La seule technique qui a un peu fonctionné a consisté à leur dire face à un exercice donné que j'estimais qu'ils n'y arriveraient pas car celui-ci serait trop difficile. Cela faisait un défi qu'ils appréciaient de relever. Mais cela n'était efficace qu'un temps. Celui qu'ils s'aperçoivent que mon discours est un stratagème. Paradoxalement, les mêmes enfants n'hésitent pas à dire face à d'autres exercices : Trop facile !. Ainsi, certains m'ont-ils dit systématiquement qu'un exercice est soit trop dur soit trop facile. Et ceci, sans rapport avec la difficulté objective de ce qui est demandé.

Il est également important de remarquer que cette attitude ne m'a pas semblé corrélée au niveau de l'élève. Ce ne sont pas particulièrement les moins doués qui réagissent ainsi. Peut-être même au contraire cela touche-t-il plutôt des élèves ayant un potentiel un peu au dessus de la moyenne. Et j'ai vu de nombreux élèves a priori vraiment peu doués, avec de grosses difficultés, ne jamais réagir ainsi. D'ailleurs cette catégorie d'élèves travaillant stoïquement malgré peu d'aptitudes au départ, finissent au bout de quelques années par obtenir de bons résultats.

Pour expliquer ces comportements, j'hésite depuis toujours entre plusieurs origines.
- Quelque chose de spécifique à cette catégorie d'âge ?
- Des évaluations scolaires leur ayant développé une peur de l'échec ?
- Absence de l'habitude de travailler pour obtenir un résultat (problème récurent chez les surdoués) ?

J'aimerais donc bien comprendre comment tu as réussis avec ta fille. Cela pourrait être instructif pour mon activité professionnelle, et j'en suis sûr pour de nombreux parents.

Ta fille avait-elle 10 ans au moment où elle a cessé ce comportement ? Car c'est à peu près l'âge où je ne rencontre plus ce genre d'enfants.

Qu'as-tu fait précisément ?

Cyril




Revenir en haut Aller en bas
sandy210673



Nombre de messages : 35
Age : 43
Localisation : Evry (91)
Date d'inscription : 08/07/2011

MessageSujet: Re: Envahie par le doute...   Mer 27 Juil - 16:39

Bonjour Cyril,

Je vais essayé de t'expliquer comment j'ai réussi avec ma fille. Mais je me dis aussi que j'y suis peut être pour rien et que c'est elle qui s'est "réveillée" je ne sais pas.
Elle a fêté ses 10 ans en juin donc en janvier elle avait 9 ans et demi.

Ludivine est une petite fille stressée, angoissée et qui n'a pas confiance en elle. D'aussi loin que je me rappelle elle a toujours été comme ça. Et je me suis rendue compte, vers la fin de son CE1 et pendant toute l'année scolaire de CE2 qu'elle butait contre toutes les difficultés qu'elle rencontrait, et qu'elle se mettait tout de suite en situation de perdante. C'est pendant son année de CE2 que j'ai commencé à m'inquiéter car lorsque je l'aidais pour ses devoirs je réalisais qu'elle ne comprenait jamais rien à la leçon vue en classe. Et elle me disait "j'ai rien compris, toute façon je suis nulle". Je me suis alors rendu compte que depuis le CE1, même si les instit disaient de Ludivine "c'est une petite fille pleine de bonne volonté mais qui a de grosses difficultés" elle avait accumulé plein de lacune sans que personne à l'école ne s'en rende vraiment compte et ne s'en intéresse plus que ça.
Elle avait déjà commencé consciemment ou inconsciemment son mode sabotage. Quand j'ai décidé de faire l'école à la maison je me suis réellement trouvé en face d'un jolie petite saboteuse.
J'ai d'abord essayé de lui expliquer calmement, en lui disant qu'elle pouvait y arriver, que c'était de son niveau mais ça ne marchait pas. Je lui ai dit que si ce niveau était trop dur, elle ferait le niveau en dessous, ça l'a vexée ! Et puis je me suis dit que j'allais la laissé "mariner" un peu. Je lui disait " tu te débrouilles toute seule et quand tu auras fini tu pourras venir jouer avec Quentin et moi". Et là, elle a commencé à faire et à réussir très souvent ses exercices que soit disant elle ne comprenait pas.
Avec l'école à la maison, j'ai appris à encore mieux connaitre ma fille. Son manque de confiance en elle est parfois une fierté mal placer et lui rabâché que "non, tu n'est pas nulle, tu es jolie, tu es capable, tu es loin d'être bête..." ne l'aidait pas.
Alors quand je vois qu'elle commence à refaire sa saboteuse, je lui dit simplement : "Ecoute Ludivine, moi je sais que tu peux le faire, maintenant, si tu ne le veux pas toi, je ne peux rien faire pour toi. Si c'était difficile, je t'aiderai, mais là tu en es capable. Donc je vais m'occuper de ton frère."
Je pense que maintenant, elle commence a se rendre compte de ce qu'elle est capable ou non de faire, honnêtement. Et elle sait que moi aussi. Je suis près d'elle, attentive, sans la couver de trop. L'école à la maison leur permet d'acquérir de l'autonomie. Ca ne se fait pas du jour au lendemain mais ça les fait grandir et s'épanouir.

Je ne sais pas si ça t'a aidé à comprendre. Je n'ai pas essayé de comprendre pourquoi elle se comportait comme ça. J'ai dit a un moment donné, après avoir été très très très compréhensive..." STOP tu arrêtes de saboter ton travail, tu arrêtes de dire c'est trop dur, je suis nulle parce que c'est trop facile. Moi je vais dire, c'est trop dur de faire des crêpes, j'y arrive pas, je suis nulle. Et comme ça je me prélasse sur le canapé au lieu de te préparer un bon répas ! Si c'est trop dur, je vais te faire les même cours qu'à Quentin (CE1) et comme ça tu n'auras aucun soucis je pense!"
Elle avait besoin d'être secouée ! Maintenant, je la connais vraiment bien et quand elle me dit "j'y arrive pas" je sais quand c'est vrai ou pas ! Elle ne sabote pratiquement plus, sauf dans ses mauvais jours car elle a un sacré caractère ma fille il faut dire !!!
En tous cas je me dis que je suis la seule qui pouvait faire ça et que si elle avait continué l'école, ça aurait été, année après année, un désastre pour elle.

Voilà Cyril, je ne sais pas si cela t'aidera pour tes élèves ! Question Moi j'ai fait du piano de 5 ans à 10 ans et... je me souviens que dans mes mauvais jours, ma prof avait beau me dire que c'était facile... si j'avais décidé que je n'y arrivais pas... je n'y arrivais pas !
Le caractère et la volonté font beaucoup. Après il faut savoir distinguer les vrais difficultés à coté d'une demande d'attention.

Sandy
Revenir en haut Aller en bas
Cyril



Nombre de messages : 89
Age : 46
Localisation : Cranves Sales (74380)
Date d'inscription : 18/06/2011

MessageSujet: Re: Envahie par le doute...   Mer 27 Juil - 22:13

Je te remercie, Sandy pour ta longue réponse. Je ne pense pas que ton attitude soit strictement transposable à mes cours de piano, mais je pense que c'est une matière à réflexion dont je dois pouvoir extraire des éléments intéressants.

On sent effectivement dans ta situation toute l'importance que revêt l'IEF.

Cyril
Revenir en haut Aller en bas
Ahava



Nombre de messages : 72
Age : 48
Localisation : AUDE
Date d'inscription : 10/07/2010

MessageSujet: Re: Envahie par le doute...   Sam 17 Sep - 13:18

Je reviens dans le coin sur ce post...
je n'ai plus ni doutes, ni peurs, même si certaines reviendront, mais ma fille à tellement avancé en quelques semaines, c'est un plaisir de la voir évoluer..nous avons démarré la lecture, elle s'éclate et nous avec.. Very Happy

alors merci pour vos interventions même si certaines en mail ont été assez bizarres...entre reproches de trop en vouloir faire et propositions de socolarité à distance payée evidemment.... Shocked
si je suis venue à l'ief, ce n'est pas pour prendre des cours avec un prof !! l'ecole est a 20 metres de chez moi si je veux qu'elle y aille....

Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Envahie par le doute...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Envahie par le doute...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» doute sur ma nounou
» Question sans doute tres bete c'est quoi un siege RF
» Doute sur la couleur de ma poudre
» Gros doute sur le prénom...
» [12*05] Doute et séquestration 02/04/2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autres questions :: D'autres questions ?-
Sauter vers: