AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Bonjour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Dalhia



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Bonjour   Ven 6 Jan - 19:39

Bonjour,

Je suis maman de 2 lutins actuellement scolarisés dans l'école du village. Ma fille (5 ans CP) aime aller à l'école et retrouver ses copines. Mon problème concerne mon aîné : il aura bientôt 10 ans, a sauté une classe et doit aller en sixième à la prochaine rentrée. Le problème est que depuis l'année dernière, l'ambiance de sa classe se dégrade au fil du temps et qu'il se fait régulièrement harceler. Il est très sensible et vit mal la situation. il a des difficultés à trouver le sommeil, n'a pas de copains, devient irritable à la maison.
Aujourd'hui, il a voulu rentrer seul à la maison et s'est fait prendre à parti par d'autres garçons de sa classe et a pris un coup de pied mal placé dans ses parties intimes.

Nous avons déjà consulté une psychologue qui l'a diagnostiqué comme précoce mais qui dit qu'il n'a pas de soucis (le soucis, c'est les autres). Nous avons consulté le psychologue scolaire qui ne trouve rien à redire concernant notre schtroumpf.

Mon mari et moi commençons aussi à angoisser et à stresser suite à cette situation.

Notre médecin de famille nous recommande un pédopsychiatre....

Pourtant, Clément travaille bien, est curieux, est sociable en dehors de l'école.

Nous avons peur pour le passage au collège où il retrouvera ces mêmes enfants qui lui font des misères à l'arrêt du bus. Les échos que nous avons du collège ne sont pas très bons. De plus Clément fait du violon, du goshindo et aimerait faire de la natation, ce qui sera incompatible avec les journées bien remplies de bus, cours, cantine, devoirs liées à la sixième au collège.

Mon mari, profeseur de piano en école de musique municipale, me dit avoir rencontré une grande élève qui a quitté l'école pour des cours du CNED, qu'elle est contente d'avoir du temps pour la musique et ses autres passions. Plus le temps passe, plus je pense que ce serait la meilleure solution pour mon ouistiti. J'aimerai tellement qu'il s'épanouisse et retrouve sa joie de vivre. Je n'en peux plus de le voir angoisser dès la moitié des vacances scolaires à l'idée de devoir retourner à l'école...

Toutefois, je dois dire que suis un peu démunie face aux démarches liées à un tel choix. C'est difficile pour moi de tourner le dos au système scolaire traditionnel, sachant que suis enseignante en maternelle-CP. Je ne crains pas trop le regard incompréhensif des autres et de l'entourage (on l'a déjà eu quand on devenus végétariens, il y a eu 10ans, ou quand on a fait testé le qi de Clément...) mais c'est clair que ce n'est pas dans mon environnement que je vais trouver beaucoup d'informations sur les cours à la maison !

Voilà. Mon mari souhaiterait qu'on passe par le cned pour avoir un support car c'est lui qui aura en charge Clément durant les heures scolaires. J'ai bien compris que ça peut ou non être validé par l'IA mais je ne sais pas trop pasr quoi commencer !

Aussi, je m'adresse à vous dans l'espoir de trouver de l'aide concernant les démarches.

Revenir en haut Aller en bas
laetitiaA



Nombre de messages : 193
Date d'inscription : 18/06/2010

MessageSujet: Re: Bonjour   Ven 6 Jan - 23:42

bonsoir,

il me semble que la première démarche, est d'évaluer ce qui vous semble le mieux convenir à votre enfant et à vous aussi bien sûr ; pensez-vous votre enfant en difficulté actuellement, en danger ? que retire t'il du système actuel, en positif, en négatif ? vous précisez que votre fils est un enfant précoce, qu'est-ce qui vous semble le plus adapté à sa "particularité", son mode de fonctionnement ? choisir qu'il n'aille plus à l'école (et lui, qu'en pense t'il ? ) vous offre différentes façons d'aborder son instruction : le CNED reglementé (avec l'accord de l'IA ) ou libre (payant), d'autres cours par correspondance, ou l'instruction en famille où vous définirez la façon de progresser : en choisissant vos propres supports (formels ou autres ) en organisant les apprentissages à son rythme ...

je vous invite à consulter le site de l'association si vous ne l'avez pas déjà fait, vous trouverez des informations concernant les démarches : http://laia.asso.free.fr/form.html
au plaisir d'échanger,
bonne réflexion,
Revenir en haut Aller en bas
nassima



Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Bonjour   Sam 7 Jan - 9:19

Notre médecin de famille nous recommande un pédopsychiatre....

à mon avis ce sont les enfants qui l'ont agressé qui en ont besoin...

si votre enfant n'a rien, n'entrez pas dans ce cercle des psy, pédopsy etc....la précocité n'est pas une maladie, elle nécessite juste une prise en charge scolaire différente que ce que l'école offre; et l’hypersensibilité se retrouve souvent comme trait de caractère chez les EIP, de plus vu son jeune âge, en sixième le collège risque de ne pas lui convenir. la sixième qui n'est qu'une révision un peu plus approffondie du CM2 va surement l’ennuyer.

pour le cned jetez un coup d'oeil sur "academie en ligne.fr" qui regroupe les cours du cned. sinon on dit que le "cours Legendre" convient bien aux enfants EIP.

les démarches ne sont pas ce qu'il y a de plus difficile, plusieurs sujets y sont consacrés, faites juste une recherche.

je vous souhaite bon courage et suis sure que votre enfant va s’épanouir en dehors de l'école en murs.
mon fils est au cned réglementé pour cause d'expatriation et sur le forum cned plusieurs élèves "eip" se plaignent des mêmes problèmes quand ils étaient au collège, ils parlent aussi de la jalousie que suscitait leur bonnes notes, ce qui leur attirait des ennuis avec certains de leurs camarades, leur jeune âge n'arrangeait pas les choses.

de plus si votre enfant a des facilités scolaires, cela lui laissera le temps de pratiquer ses activités favorites. vous verrez que quand il ne sera plus angoissé à l'idée de se faire violenter, ça ira tout de suite mieux.
Revenir en haut Aller en bas
BENOT



Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: Bonjour   Sam 7 Jan - 19:09

Bonjour et bienvenue sur le forum.
Sans vouloir intervenir dans votre choix, je peux vous dire que pour ma part j'ai passé le CAPES avec le support du CNEd et que les cours m'ont tout à fait convenu.
J'ai choisi d'inscrire mon fils de 5 ans au CNEd non réglementé (donc payant). Mon fils est également un enfant très sensible et je ne souhaitais pas le voir confronté à la violence tant verbale que physique que l'on rencontre malheureusement souvent dans le système scolaire classique. L'inscription au CNED me permet malgré tout de garder un lien avec les programmmes de l'EN.

Pour les démarches, il y en a en fait deux esssentielles. Une fois votre décision prise de descolariser votre enfant, vous devez le déclarer par lettre recommandée auprès de l'IA et de votre mairie.
Après, à vous de choisir votre mode de fonctionnement (CPC ou IEF pure).

Vous souhaitant bonne réflexion,
Isabelle, maman de Vivien.
Revenir en haut Aller en bas
Dalhia



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Bonjour   Sam 7 Jan - 19:26

Merci pour toutes ces précisions !

Citation :
pensez-vous votre enfant en difficulté actuellement, en danger ? que retire t'il du système actuel, en positif, en négatif

Actuellement en danger, je dirai oui. Physiquement parce qu'il prend des coups et psychologiquement oui puisqu'il se fait harceler et angoisse. Il s'éteint petit à petit.

Du système actuel, scolairement pas grand'choses car il s'ennuie, le CM2 n'étant qu'un CM1 approfondi et que lorsqu'il est malade, il rattrape la journée de cours en l'espace d'une demi-heure. Et pour le reste, il a appris que l'enseignante n'est pas juste, que la majorité bruyante qui a tort obtient quand même raison auprès de la maîtresse. Il a appris à mentir et que l'école c'est la loi du plus fort ! Il s'y sent en insécurité (et pourtant c'est une petite école de campagne, c'est pa sla zep non plus)

Concernant les pours et les contres, on a déjà sous-pesé.

Concernant les pours liés à la scolarisation au collège, on n'en a pas trouvé ! Par contre, des contres, là on a une liste ! Entre les journées trop longues (ramassage scolaire à 7h30, retour à 17h00 + les devoirs), la cantine (où il ne mangera rien car végétarien), le stress de se faire encore bousculer ou harceler, le manque de temps pour les activités extra-scolaires culturelles et sportives... Bref, la liste est longue. Il y a trop de souffrances actuellement pour pouvoir envisager sereinemement le collège.

Concernant la scolarisation à la maison, la seule chose qui nous fait un peu peur, c'est la rigueur à tenir pour être sûr qu'il apprenne bien. c'est pour cette raison que mon mari souhaiterait qu'on l'inscrive au cned. Le suivi et les devoirs à retourner lui semblent être un garde-fou.

Clément est favorable à l'idée d'apprendre à la maison.

Il me semble que les démarches pour l'inscription au collège démarrent en mars-avril, faut-il tout de même les faire et en septembre, indiquer que finalement on a opté pour une autre solution. Ou peut-on déjà signifier notre choix ? Les inscriptions au cned seront-elles déjà ouvertes à cette période ?
Concernant l'IA, je ne sais pas trop si dans mon cas, on peut obtenir son accord. Mais bon, que l'on paie la cantine ou le cned, la différence ne devrait pas être si énorme que ça !

Revenir en haut Aller en bas
Francine



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 07/03/2010

MessageSujet: Re: Bonjour   Sam 7 Jan - 20:20

Bonjour,
Je suis une ex enseignante du secondaire et mon premier fils, en classe de 4e, suit les cours du CNED à inscription libre (non règlementé) depuis le 2e trimestre de la 6e.
C'est un enfant qui n'a jamais supporté la pression scolaire et encore moins la violence dont il a été victime au collège de 986 élèves.
Nous habitons un petit village et, lorsque j'ai pris la décision de le déscolariser pour son bien-être, tous ses copains lui ont tourné le dos - Et, comme son petit frère était encore scolarisé au primaire, les mamans m'ont également tourné le dos sans compter qu'elles ont interdit à leurs propres enfants d'adresser la parole à mon autre enfant . Depuis cet été, nous avons déménagé à 14 km de cela et mon tout petit est de nouveau heureux.
Cependant, lui aussi commence à tater le terrain pour ne pas aller au collège dans 2 ans.
Avant d'être scolarisé au CNED, nous sommes passés par les cours par correspondance (CPC privés) cours académique de France. Très bons cours mais, après les 2 trimestres de la 6e et l'année de 5e complète, je peux affirmer et mon fils attester , que ces cours sont très très lourds (3 pages à 4 pages doubles pour le francais, les maths, l'histoire) - bref... Nous avons décidé, mon fils et moi-mm, de choisir un autre type de CPC et le CNED a été sélectionné - Nous en sommes ravis car ils vont à l'essentiel sans surcharger l'enfant qui a beaucoup de temps libre pour s'amuser, lire ou autre activité
Je dois également signaler que mon fils était complètement abattu et plein de tics (clignements des yeux, se racler la gorge etc) à la fin du 1er trimestre de la 6e : il n'en pouvait plus et je n'en pouvais plus de le voir souffrir - Mon époux, un ancien militaire, a été très réticent quant à son retrait de la scolarisation en présentiel.
Aujourd'hui, quand le dernier a émis l'envie de tester l'école à la maison (comme son frère) ; mon époux lui a donné son accord sur le champ car il admet que les enfants sont bien plus heureux comme cela - les enfants peuvent vivre leur VIE d'enfant !
Quant aux réactions des invidus de votre entourage, elles sont inévitables et peu vous comprendront y compris votre famille -
Seul le bien être de votre enfant doit pris en compte ! cependant, je reconnais que ce n'est pas toujours facile d'affronter le regard des autres. Nous même ayant effectué le choix de déménager
Bonne continuation, Francine
Revenir en haut Aller en bas
Dalhia



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Bonjour   Sam 7 Jan - 20:57

Merci pour votre témoignage, il renforce ce que je pressens concernant le collège et je dois admettre que plus je lis, plus je me documente, apprendre à la maison m'apparaît de plus en plus comme une évidence !

Pour la famille, je ne m'attends pas à ce qu'ils comprennent, je crois d'ailleurs qu'ils n'ont jamais vraiment bien compris qui était Clément. Seule une belle-soeur, dont l'aînée est en souffrance en troisième et harcelée par des garçons de sa classe sans doute jaloux de son excellente moyenne de 18, nous a dit que connaissant notre fils et sa sensibilité, il serait préférable de passer à l'enseignement à domicile.
Je crois que nos différents choix n'ont jamais été vraiment bien acceptés (notre mariage, notre végétarisme, nos choix éducatifs... ) alors un de plus... Et si en contre partie, notre ouistit retrouve sa joie de vivre et le sourire alors on aura tout gagné.
Revenir en haut Aller en bas
BENOT



Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: Bonjour   Dim 8 Jan - 18:44

Il est vrai que tout choix un peu différent de la "norme" déclenche souvent des réactions d'incompréhension voire de rejet.

Mais il me semble que le plus important est avant tout le bonheur de nos enfants.

Concernant les réactions extérieures, je garde toujours en tête cette citation de Gandhi:
"D'abord, ils vous ignorent,
Ensuite, ils se moquent de vous,
Ensuite, ils vous combattent,
A la fin, vous gagnez".

Bonne continuation dans votre réflexion.

Isabelle, maman de Vivien 5 ans (inscrit au CNED non réglementé en CP)
Revenir en haut Aller en bas
laetitiaA



Nombre de messages : 193
Date d'inscription : 18/06/2010

MessageSujet: Re: Bonjour   Dim 8 Jan - 23:25

[quote]Concernant la scolarisation à la maison, la seule chose qui nous fait un peu peur, c'est la rigueur à tenir pour être sûr qu'il apprenne bien

si l'enfant est dans de bonnes conditions (affectives entre autre) , un environnement stimulant avec des adultes confiants , je ne vois pas comment il n'apprendrait pas bien ; "apprendre , c'est naturel", il n'y a pas de raison qu'il n'apprenne pas !

je trouve intéressant de chercher ce que cela signifie pour chacun de nous " bien apprendre" : c'est avoir de bonnes évaluations, un bon carnet de notes, nourrir sa curiosité et sa soif d'apprendre, s'épanouir en découvrant de nouvelles connaissances, acquérir des compétences ...
Revenir en haut Aller en bas
Paprika



Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: Bonjour   Lun 9 Jan - 0:10

Nous sommes un peu dans ton cas avec un grand garçon de 10 ans qui a été diagnostiqué précoce (mais dysharmonique, c'est à dire qu'il a une grande précocité intellectuelle mais pas affective). L'école a toujours été une souffrance pour lui, sauf deux avec une instit formidable qui prenait les enfants comme ils étaient (en maternelle, MS GS). En CM, sa maitressse est très bien, mais ses moyens d'actions sont limités et elle conserve des exigences difficiles pour mon garçon.
Par ailleurs, socialement, c'est très compliqué. Il a du mal à se lier, il a été le souffre douleur toute son année de CM1, j'ai vu la maitresse, l'instit, un nombre incalculable de fois parce qu'il retournait ça en agressivité...

Nous avons pris la décision de déscolariser les enfants il y a 8 jours, même si nous en parlions depuis longtemps et plus précisément, plus concrètement, depuis deux mois. Le soulagement familial (1 garçon de 10 ans, deux filles de 8 et 5) a été immédiat. Plus de bagarres entre les enfants, justes les chamailleries normales, la coopération s'est instaurée en 3 semaines (nous sommes ensemble 24h/24 depuis le début des vacances)...

Je suis allée à l'école prévenir les enseignants des 3 ainsi que la directrice de la matenelle. Tout le monde a été extrêmement bienveillant. Les mamans des copines de ma fille imaginent des moyens pour qu'on continue de se voir entre mamans, les enfants sont invités partout... c'est un petit village de 6 000 habitants. Il n'y a pas eu de jugement, de la bienveillance et le souhait que les enfants maintiennent le lien.
je ne suis pas naive ; des détracteurs, il y en aura. Mais ces premières réactions positives (la maitresse de mon grand m'a dit : je vous envie, je n'ai jamais osé le faire) ne font que nous renforcer dans notre détermination toute neuve.
Revenir en haut Aller en bas
http://apprendrealairlibre.wordpress.com/
mari



Nombre de messages : 679
Localisation : Sud Drôme
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: Bonjour   Jeu 12 Jan - 8:41

Bonjour, et bienvenue! Very Happy

En ce qui concerne le pédopsy... perso j'attendrais un peu avant d'en voir un. Parce que aussi bien, une fois ton fils tranquille, il n'aura pas l'envie de voir quelqu'un! En revanche je déteste la violence et je pense que je l'emmènerais poser une main courante contre les gamins qui l'ont agressé, pour qu'il se sente reconnu.

Pour le CNED... je comprends ton mari, là dessus rien à redire, mais je vois aussi que ton fils est plutôt en avance et je crains qu'il ne s'ennuie avec les cours du CNED qui coûtent quand même la peau des fesses (les chances que l'IA vous accorde l'inscription gratuite sont proches du zéro). Vous pourriez essayer une option moins coûteuse (les cours belges EAD par exemple, qui sont très chouettes) ou au moins regarder le CNED en ligne pour voir si c'est du goût de ton fils.

Mon mari aussi est instit Wink Au début il était un peu gêné, et puis finalement plus du tout. On vit sa normalité une fois les choses lancées, et tout roule très bien. Le plus difficile pour lui, c'est d'arriver à s'écarter du pur scolaire. Il a tendance à toujours comparer avec l'école, à vouloir faire du scolaire, et je dois régulièrement lui rappeler que chez nous, on fait autrement!

Bonne aventure!
Revenir en haut Aller en bas
Dalhia



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Bonjour   Mer 25 Jan - 11:44

Merci pour toutes vos réponses...

Je commençais à y voir plus clair mais hier soir mon mari a discuté avec une maman dont les enfants apprennent à la maison par le cned en inscription libre. Elle disait que c'est génial quant à la relation avec ses enfants mais que par la suite, c'est très compliqué pour réintégrer un parcours classique, bref que les portes se ferment. Et qu'il est impossible d'envisager une grande école comme une école d'ingénieur si on obtient son bac par le cned.
Ca ça m'embête car mon ouistiti n'arrête pas de dire que plus tard il veut être ingénieur. Il a encore le temps de changer d'avis, mais bon... Or il est vrai que les écoles d'ingénieur sélectionnent leurs candidats sur dossier notamment avec les résultats de première et de terminale. Donc je me dis que le plus simple serait qu'il fasse le collège à la maison et le lycée au lycée ! Toutefois, la dame avait l'air de dire que les démarches sont super difficiles pour pouvoir réintéger le secteur public et qu'il valait mieux se tourner vers le privé. Là ça bute : le lycée privé le plus proche est relativement éloigné et le coût est élevé.
Le lycée public de secteur peut-il refuser de réintégrer notre schtroumpf dans un cursus classique, sachant qu'il n'aura pas 16 ans à son entrée en seconde ?

Je sais que je me tords les neurones mais lorsque je prends une décisions j'aime avoir le maximum d'éléments en main !

D'avance merci de partager vos points de vue ou vos expériences sur ce sujet !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bonjour   Mer 25 Jan - 12:51

Dalhia a écrit:
la dame avait l'air de dire que les démarches sont super difficiles pour pouvoir réintéger le secteur public et qu'il valait mieux se tourner vers le privé. Là ça bute : le lycée privé le plus proche est relativement éloigné et le coût est élevé.
Le lycée public de secteur peut-il refuser de réintégrer notre schtroumpf dans un cursus classique, sachant qu'il n'aura pas 16 ans à son entrée en seconde ?

Je sais que je me tords les neurones mais lorsque je prends une décisions j'aime avoir le maximum d'éléments en main !

D'avance merci de partager vos points de vue ou vos expériences sur ce sujet !
T'inquiète, je me pose les mêmes questions ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
mari



Nombre de messages : 679
Localisation : Sud Drôme
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: Bonjour   Mer 25 Jan - 20:07

Dalhia a écrit:
Merci pour toutes vos réponses...

Je commençais à y voir plus clair mais hier soir mon mari a discuté avec une maman dont les enfants apprennent à la maison par le cned en inscription libre. Elle disait que c'est génial quant à la relation avec ses enfants mais que par la suite, c'est très compliqué pour réintégrer un parcours classique, bref que les portes se ferment. Et qu'il est impossible d'envisager une grande école comme une école d'ingénieur si on obtient son bac par le cned.

Je n'ai jamais entendu une chose pareille.
Revenir en haut Aller en bas
AnneJ



Nombre de messages : 766
Age : 22
Localisation : Pays de la Loire - Picardie
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: Bonjour   Mer 25 Jan - 22:55

Si, il est bien plus difficile d'intégrer des filières sélectives pour une personne ayant eu son baccalauréat en candidat libre. Je ne sais pas ce qu'il en est dans le Cned en section réglementée, mais en libre, comme pour les autre CPC (à part des exceptions ?) et l'IEF, cela relève du fait qu'il n'y a pas de dossier scolaire.
On peut aussi y présenter sa candidature, mais le résultat est bien plus aléatoire qu'avec un bon dossier et soumis au desiderata des établissements... La solution peut être de réintégrer un établissement scolaire pendant le lycée si un tel parcours sélectif est envisagé post bac Smile.
Revenir en haut Aller en bas
http://fromhomeschooltolife.eklablog.com
nassima



Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Bonjour   Jeu 26 Jan - 0:52

je viens d'apprendre que pour le DNB et pour les élèves du cned réglementé( scolaire)les notes reçues durant l'année scolaire pour les devoirs comptent exactement comme pour les collégiens scolarisés en presentiel. bien sur le DNB n'a pas la même valeur que le bac mais
il se peut que pour le bac le dossier scolaire émanant du cned réglementé soit accepté au même titre. il faut se renseigner.

les filières sélectives n'acceptent que sur dossier? n'organisent-elle pas des concours d'entrée?

à ce moment là le problème est résolu, non?
Revenir en haut Aller en bas
AnneJ



Nombre de messages : 766
Age : 22
Localisation : Pays de la Loire - Picardie
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: Bonjour   Jeu 26 Jan - 0:57

En parlant de filières sélectives, je voulais parlais des classes prépas par exemple (ou il n'y a pas toujours de concours d'entrée).
Revenir en haut Aller en bas
http://fromhomeschooltolife.eklablog.com
Dalhia



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Bonjour   Sam 7 Avr - 20:26

Depuis le mois de janvier, le psychologue scolaire est intervenu, l'a retesté, a confirmé sa précocité, a donné des pistes à l'enseigante... Pas d'amélioration, toujours des insultes et des coups.
Février, on consulte le pédopsy qui lui a bien expliqué qu'il n'y était pour rien; le courant est bien passé avec Clément.
Mars, la conseillère pédagogique intervient dans la classe pour un problème global de comportement et d'irrespect entre élèves et envers l'enseignante... Concernant mon schtroumpf pas d'amélioration.
Par contre, le vendredi 23 février, en retrant de l'école, il se fait tabasser par 5 gamins de sa classe. Nous avons contacté la cellule "agir contre le harcèlement", le maire, le psychologue scolaire, le pédopsy. j'ai rencontré l'inspecteur... Tout le monde s'entend à reconnaître le harcèlement mais concrètement des paroles et du vent.... Ah si, l'inspecteur veut que sa différence soit expliquée en classe... Je suis sceptique, c'est bien parce qu'il est différent qu'il est harcelé et je doute qu'en expliquant aux autres qu'il apprend bien plus vite et facilement qu'eux que ça va arranger la situation !

A la base, nous aurions aimé qu'il finisse l'année scolaire, avoir le papier officiel de passage en 6ème. Nous sommes en discussion avec le pédopsy pour le cned règlementé l'année prochaine. Mais plus le temps passe, moins on est sûr de finir l'année scolaire...

Et ma deuxième en classe de GS dans une classe ps-ms-gs-cp, travaille avec le groupe des Cp depuis quelques temps. Ca dérange déjà des familles qui se sont adressées aux représentants de parents parce qu'enfin ce n'est pas normal, on ne sait pas en quelle classe elle est... et bizarrement, elle n'est plus invitée aux goûters d'anniversaire des petits camarades, ceux-là même qui l'avaient invitée l'année dernière... Donc, la décision est prise aussi, ce sera CE1 à la maison avec papa l'année prochaine !
Revenir en haut Aller en bas
mari



Nombre de messages : 679
Localisation : Sud Drôme
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: Bonjour   Lun 9 Avr - 3:28

C'est vraiment des réactions très très nulles envers ta petiote Sad Elle va surement adorer l'IEF! cheers

Et pour ton fils... je doute que l'école aurait le culot de lui refuser le papier de passage même si tu le descolarisais. De toute façon, ses bulletins suffiraient à prouver son niveau.
Revenir en haut Aller en bas
c2s



Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 22/03/2012

MessageSujet: Re: Bonjour   Ven 13 Avr - 10:55

les gens peuvent être de vrais pourris c'est hallucinant !!!pas ettonnant de voir des enfants ainsi ensuite à l'école !! c'est effarant !!
bonne continuation "hors des mors"
Revenir en haut Aller en bas
Dalhia



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Bonjour   Ven 13 Avr - 18:11

Le pédopsy approuve notre choix et va nous faire la lettre nécessaire pour le cned règlementé. Il dit qu'il faut aussi constituer un dossier mettant en avant le harcèlement et sa précocité. Donc, il faut que l'on recontacte la psychologue qui l'avait testé pour faire un bilan récent avec elle. Il faut aussi qu'on attende la réunion d'équipe éducative du 7 juin prochain ainsi que le compte-rendu qui stipulera que le harcèlement existe bel et bien. (Ca j'y veillerai)
Bref, on avance... On serre tous les dents en se disant qu'après tout ça, ça ira mieux et en attendant les enfants manquent des jours de classe pour divers motifs mais après tout ce n'est pas grave !
Revenir en haut Aller en bas
Benedicte



Nombre de messages : 25
Localisation : Dordogne Nord / limite Corrèze
Date d'inscription : 03/04/2012

MessageSujet: Re: Bonjour   Ven 13 Avr - 21:08

bonsoir

je découvre ton post, étant depuis peu sur ce site.
Mon fils de 10 ans a pratiquement le même parcours.
Très sociable partout, apprécié de tous, sauf à l'école.

Violenté du cp au CE2
Changement d'école... pour du privé et une instit merveilleuse.
Puis notre déménagement et nous voilà au fin fond de la dordogne. Pas de violences physiques mais pas de copains, insulté tous les jours. Une insit qui ne comprend rien.

Nous espérons tenir l'année (il manque aussi bcp bcp bcp bcp et on s'en fiche).
Echanger avec le pédopsy qui le suit pour son tdah et contacter l'enseignante référente qui est en train de suivre son dossier mdph et auprès de laquelle j'avais remonté plusieurs fois que l'enseignante ne suis pas les dispositions qu'elle s'était engagée à prendre.

Lorsqu'il n'y a pas école : il s'endore super, pas d'asthme
lorsqu'il y a école : il s'endort à pas d'heure, mauvais sommeil, crises d'asthme à gogo

Une maman qui sert aussi les dents

Bon courage et bon weBénédicte
Revenir en haut Aller en bas
mari



Nombre de messages : 679
Localisation : Sud Drôme
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: Bonjour   Ven 13 Avr - 22:01

Si je peux me permettre : pourquoi est-ce que vous tenez absolument à finir l'année scolaire?

C'est une question sincère hein, je ne comprend pas ce que ça apporte de plus, ou alors je ne le vois pas. Personnellement, d'un point de vue tactique, je trouve que c'est maintenant le moment de desco idéal, parce qu'il y a fort peu de chances que l'inspecteur mette un contrôle en place avant juin, c'est donc de l'IEF au calme, bref, tout bénef.

Pour moi descolariser en septembre quand on peut le faire avant, c'est un peu comme se marier en janvier alors qu'on aurait pu le faire en juin (enfin du temps ou on pouvait avoir une réduction d'impôts! :p )
Revenir en haut Aller en bas
Benedicte



Nombre de messages : 25
Localisation : Dordogne Nord / limite Corrèze
Date d'inscription : 03/04/2012

MessageSujet: Re: Bonjour   Sam 14 Avr - 0:22

bonsoir mari
comme échangé sur mon post projet de descolarisation
je pensais naivement qu'il fallait passer les éval nationales....

et qq part j'ai un peu peur.... même si au fond de moi je sais que c'est LE bon choix

Mais aussi pour des raisons familiales.
Mon mari qui est super partant n'est pas le papa de mon fils. Même s'il l'élève depuis ses 1 an et qu'il s'investit.

mon ex mari a toujours autorité parentale sur notre fils (même si matériellement il n'a jamais participé à rien). Mon fils ne veut plus en entendre parler pour des raisons qui lui sont très personnelles et que je ne conteste pas depuis que le pédopsy a dit qu'il fallait respecter ce refus justifié à ses yeux.

Mais même si mon fils a coupé les ponts. Je donne régulièrement des nouvelles à son père qui pourrait exiger plus légalement parlant.

Déjà qu'il n'a toujours rien compris au tdah, dyspraxie etc .... et qu'il ne sait que demander son bulletin scolaire.

Pour résumer : ... bon je résume pas, ça va pas être sympa.
Mais bref, il ne comprendra pas la descolarisation.
Cela va donc de nouveau créer des remous terribles de sa part.

Mais comme dit mon fils : on n'est pas obligés de lui dire...de suite.
Il habite à 500 km.

Simplement je crains qu'il ne contacte l'IA lorsqu'il verra que je ne lui envoie plus les bulletins scolaires pour exprimer son désaccord et que cela ne nous créé des ennuis.

Mais tu as raison Mari,
plus je réfléchis à ce qui est le mieux pour mon fils,
plus je me dis que chaque semaine passée à l'école publique est de la souffrance et du temps perdu pour un enfant qui n'a pas besoin de cela.

allez 15 jours de congés.... arrêter de cogiter, réfléchir inutilement
je sens qu'on y va vers l'ief... Razz
plus tôt que prévu....
sunny

bon we
bénédicte
Revenir en haut Aller en bas
mari



Nombre de messages : 679
Localisation : Sud Drôme
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: Bonjour   Sam 14 Avr - 1:06

Benedicte a écrit:

et qq part j'ai un peu peur.... même si au fond de moi je sais que c'est LE bon choix

C'est justement parce que tu parlais de tes peurs que ça m'a interpellée Wink Descolariser en fin d'année, c'est s'assurer quelques bonnes semaines tranquilles sans trop de stress, c'est bonheur! Very Happy

Citation :
mon ex mari a toujours autorité parentale sur notre fils (même si matériellement il n'a jamais participé à rien). Mon fils ne veut plus en entendre parler pour des raisons qui lui sont très personnelles et que je ne conteste pas depuis que le pédopsy a dit qu'il fallait respecter ce refus justifié à ses yeux.

Mais même si mon fils a coupé les ponts. Je donne régulièrement des nouvelles à son père qui pourrait exiger plus légalement parlant.

Déjà qu'il n'a toujours rien compris au tdah, dyspraxie etc .... et qu'il ne sait que demander son bulletin scolaire.

Pour résumer : ... bon je résume pas, ça va pas être sympa.
Mais bref, il ne comprendra pas la descolarisation.
Cela va donc de nouveau créer des remous terribles de sa part.

Ca je comprends très bien! flower Oui, c'est pas facile, c'est sûr, mais tu as le temps avant de lui en parler, et tu as le soutien des professionnels aussi.
Citation :

Simplement je crains qu'il ne contacte l'IA lorsqu'il verra que je ne lui envoie plus les bulletins scolaires pour exprimer son désaccord et que cela ne nous créé des ennuis.

Ca oui, c'est possible, ça dépend de sa personnalité mais si tu le dis c'est que tu as des raisons de penser que ça peut arriver. Tu peux toujours te lancer et aviser. Autant il ne fera rien du tout. Autant le CNED te fournira des bulletins de notes. Autant il essaiera de vous intimider mais tu auras gain de cause. Malheureusement je crois qu'il n'y aura qu'en essayant que tu pourras savoir :/ Au pire des cas, vous aurez gagné quelques mois de répit et de bonheur, une super expérience ensemble, et ptet de nouvelles billes pour l'avenir!

Profite des vacances, mets toi en mode IEF et vois ce que ça t'enseigne. Explorez des thèmes, bricolez des petits projets, découvrez ensemble, allez balader cheers même si tu ne déscolarise pas de suite, cette période de réflexion intense et concrète débouchera sur "quelque chose", forcément! flower
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bonjour   Aujourd'hui à 7:07

Revenir en haut Aller en bas
 
Bonjour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» bonjour fans de BB !
» bonjour a tous les gars du DUFOUR M903
» bonjour
» Hello, bonjour !
» Bonjour je suis nouvelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentations-
Sauter vers: