AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Petite présentation et bonjour à tous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lolarose



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Petite présentation et bonjour à tous   Ven 22 Juin - 16:21

Bonjour!

Oh, que cela fait du bien de découvrir un lieu d'échanges et d'entraide consacré à "nous autres, drôles de bêtes parentales".... dont le choix d'instruction est très (trop) souvent décrié et, en ce qui me concerne, pointé du doigt et sujet de bien des discussions (houleuses et tendues.... chez mes interlocuteurs qui, rien que par ce choix, se sentent souvent remis en cause dans leur propre façon de penser sans même que je ne dise quoique ce soit à ce sujet!).

En ce qui me concerne, je suis maman d'un petit garçon de trois ans et demi, que mon mari et moi avons décidé de ne pas scolariser: nous résidons en Limousin, et plus précisément, en Creuse (sommes frontaliers de l'Indre, du Cher et de l'Allier). Nous ne connaissons aucune famille dans la même situation que nous, et j'aimerais de tout coeur y remédier! Que nous nous rencontrions, que nos enfants se connaissent, se découvrent, tout âge confondu, et que nous organisions même à tour de rôle des activités (jardinage, peinture, bricolage, cuisine)? Ce serait formidable. Nous résidions auparavant dans une autre région de France où les parents instructeurs se rencontraient, échangeaient au sujet de leurs expériences respectives, et qui organisaient à tour de rôle, selon leur propre sensibilité, des ateliers qui prenaient en charge toute la petite "bande enfantine": j'aurais adoré pouvoir à notre tour vivre cette expérience. Je ne peux pas croire qu'en vivant aux frontières de trois régions, nous soyons les seuls à avoir opté pour ce mode d'instruction! Je l'espère en tous cas!

Et bravo aux différentes associations que je découvre, et dont Laia fait partie! Je serais heureuse de pouvoir à mon tour échanger sur ce forum, encourager et soutenir comme j'aimerais qu'on le fasse parfois pour nous (les parents instructeurs connaissent mieux que quiconque, je pense, l'intolérance et la "pensée unique" pro E.N), voire conseiller dans la mesure de mes possibilités.

A bientôt,

Lola
Revenir en haut Aller en bas
meydey76



Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 03/06/2012

MessageSujet: Re: Petite présentation et bonjour à tous   Ven 22 Juin - 17:04


Soit la bienvenue sur le forum !

Je suis persuadée que tu trouveras des familles, dans ton coin, afin d'organiser des rencontres, des sorties.

Moi pareil, dès que je dis que mon enfant est en ief, les gens commencent
Revenir en haut Aller en bas
meydey76



Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 03/06/2012

MessageSujet: Re: Petite présentation et bonjour à tous   Ven 22 Juin - 17:09


Bon, mauvaise manipulation de ma part, j'ai envoyé un message non complet !

Je disais donc que moi pareil, dès que je dis que mon enfant est en ief, c'est affraid !
Ils se mettent à gigoter, mal à l'aise. Pouff, si cela leur pose un problème, je m'en taponne. Justement, c'est LEUR problème, pas le mien. Et je leur fais bien comprendre que l'avis des autres sur l'éducation de mon gamin ne m'intéresse pas, si c'est pour juger. Non mais...
Revenir en haut Aller en bas
nassima



Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Petite présentation et bonjour à tous   Ven 22 Juin - 17:09

bonjour Lolarose Smile et bienvenue dans le monde de l'IEF flower
Revenir en haut Aller en bas
Lolarose



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: Petite présentation et bonjour à tous   Ven 22 Juin - 17:46

Bonjour à vous, et merci beaucoup pour ce chaleureux accueil! Cela fait du bien!

Meydey76, je suis totalement d'accord avec toi lorsque tu dis:

"Ils se mettent à gigoter, mal à l'aise. Pouff, si cela leur pose un problème, je m'en taponne. Justement, c'est LEUR problème, pas le mien."

Cela m'a même fait rire, parce qu'en effet, ce choix, très souvent, renvoie les gens au leur, à une réflexion... qu'ils n'ont pas forcément eue! C'est un fait: un peu comme en matière d'alimentation ou de principes hérités des parents etc... une grande partie des gens n'est pas encline à une remise en question, elle se contente de perpétuer les choses comme on les leur a enseignées. Pour ma part, je ne juge pas: mais je constate (et mon mari) que notre propre choix, s'il dérange, c'est avant toute chose pour cette raison-là, que je soupçonne et que je ressens. Toute différence, qu'il s'agisse d'individus ou de personnalités, de discours... effraie et suscite aussitôt de la méfiance, de l'intolérance, voire de la haine et du rejet.

Là où nous vivons, un petit village en région pour le moins désertique, la pression est d'autant plus forte que le combat "sauvons nos écoles" est très fort. Grosso modo, si d'aventure l'école devait être fermée, c'est de TA faute. Là où ce choix passerait comme une lettre à la Poste dans une grande ville, par exemple. Lorsque nous sommes arrivés ici, ce fut très marrant de constater que notre premier rapport au village fut.... une prise de contact en vue de procéder derechef à l'inscription de notre fils à l'école! ("il est né le divin enfant....").

Je te passe les arguments du genre:

- "Avez-vous pensé à lui, pauvre petit? Il serait content d'avoir des petits camarades!" (bravo pour la tentative de culpabiliser d'office les ignobles et indignes parents!!!! ;-).... comme si l'IEF faisait de nos enfants des bêtes sauvages et asociales! Comme l'a suggéré mon mari: simple expérience, observons une cour de récré!").

- "Il faut sauver l'école, c'est FONDAMENTAAAAAAL": sous-entendu: "sauvons le poste de l'enseignant, son confort".

- "C'est pour la nation" ou "pour la République"

- "Je veux bien mais..... en attendant, il n'apprend pas les règles de vie en groupe" (on se croirait sous Mao).

Bon, je dois t'avouer que ce type de discours nous fait souvent sourire parce qu'au fond, il témoigne d'une réelle impossibilité pour les gens de porter un regard différent et "non-endocriné" à la fois sur eux-mêmes, sur le monde dans lequel ils vivent... et tel qu'ils tentent de "l'inoculer" à leurs enfants.

C'est dommage, parce que pour peu que les gens soient ouverts et un minimum réceptif, cela pourrait parfois donner lieu à des échanges (des confrontations?) intéressants!
Revenir en haut Aller en bas
meydey76



Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 03/06/2012

MessageSujet: Re: Petite présentation et bonjour à tous   Ven 22 Juin - 18:13

Hein...Dac o dac avec toi, sur tout.

Nous idem, sommes dans un patelin, la voisine ne nous adresse même plus la parole et interdit à ses enfants de jouer avec les miens, tout ça parce que nous avons retiré notre fils de l'école No (mon fils a été scolarisé en PS en entier, puis la moitié de la MS et suite à des violences faites à son encontre par des élèves de sa classe, l'instit refusant d'admettre qu'elle a manqué à son devoir de surveillance et nie les faits, alors que les "agresseurs" ont tout avoué au directeur, depuis l'autre moitié de MS et cette année en Gs, il est en ief). Tu vois l'ambiance...mais geek

L'inconnu au sens large fait peur aux gens et la meilleure façon qu'ils ont pour se défendre, c'est de se mouler au conformisme et de rejeter ceux qui ne s'y plient pas.
Les commentaires que j'ai eu, c'est du style : 'mais il doit s'ennuyer à la maison, votre gosse'...mais non, pas du tout, bien au contraire, d'ailleurs il trouvait les journées à l'école trop longues, à la maison, il me demande pourquoi les jours passent aussi vite et Paf!

'Oh, mais il a besoin de voir et de se confronter à d'autres enfants'...Mais c'est ce qu'il fait mon fils, il fait des activités sportives et artistiques chaque semaine, côtoyant de ce fait au moins 2 groupes d'élèves différents et Vlan!

'bein, mais pour toi ma pauvre, tu ne dois pas t'en sortir, avec 2 enfants à gérer, ça demande beaucoup de temps, de patience et blablabla, oh moi, je ne pourrais pas le faire'...
Et bien c'est bien dommage. Au contraire, depuis que mon fils est en ief, je gère mieux ma journée, tout le monde est moins stressé et je m'organise sans souci et Toc!

A la fin, les gens se rendent compte que mon fils fait plus d'activités que leurs enfants, qu'il voit plus de personnes et qu'il est bien épanoui, ils en deviennent confused et finissent par silent
Revenir en haut Aller en bas
Lolarose



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: Petite présentation et bonjour à tous   Ven 22 Juin - 19:18

Eh bien.. quel parcours! Cela ne devait pas être facile pour ton fils de subir ces violences, ces persécutions (ni pour ton mari et toi d'avaler cette odieuse pilule). Est-ce qu'il va mieux à présent? flower

Tu vois, on ne cesse d'évoquer ce mot... "socialisation".... mais quel rapport au monde (et à l'autre) les enfants peuvent-ils seulement avoir en pareil contexte? Pour un enfant si jeune, cette confrontation au monde est absolument ignoble. Et j'ai tendance à penser que par bonheur, ton fils a des parents qui ont su appliquer le bon remède. Je suppose que tu l'as entendue également, cette sérénade: "Mais c'est l'école de la vie!".

Il y a encore celle-ci (destinée tout spécialement à nous, les mamans assimilées à des poules): "Il faut accepter de se séparer de son petit bonhomme, vous ne croyez pas? Les enfants, faut pas les couver comme ça".

Pffff.... foutaises! Celle-là a le chic pour me faire enrager (intérieurement seulement, hors de question de donner prise à quiconque, surtout sur la base d'un cliché pareil, aussi bête et réducteur!!!).

Au fond, et je ne sais pas ce que tu en penses, mais on dirait que tout, absolument tout, doit être centré autour de "l'humain": comme si un enfant ne pouvait en aucun cas développer sa connaissance (et son goût à la connaissance justement, son goût d'apprendre) autrement qu'en passant par le filtre du lien social, le "groupe", la relation "tout-puissant enseignant/élève gnan gnan". Je caricature, mais certainement vois-tu ce que j'entends par là?

Dans l'EN, ton enfant, voilà qui est fort symbolique, n'est pas un individu...: on veut te le faire croire, mais au fond, c'est un élève, un maillon. Voilà la différence d'avec l'IEF, qui laisse toute sa place aux enfants dont le goût pour la découverte ne demande qu'à être incité, mis en expansion. Une forme de liberté qui passe par tout un tas de choses: la relation avec les autres, certes (parents, famille, enfants), mais aussi au monde.
Lorsque je regarde mon fils, qui est d'un naturel très curieux et observateur, il me semble que rien qu'en regardant le monde qui l'entoure (la nature, les phénomènes météo, le vent, la pluie, les insectes, les graines que l'on plante, les fruits et légumes que l'on cueille etc...), en s'imprégnant de ça, presqu'à son insu, il me semble qu'il emmagasine une tonne d'informations, de connaissances... de perceptions.

Comme tes enfants, il n'est pas timide mais au contraire très extraverti, alerte, toujours en éveil et heureux. Pas fatigué, pas stressé, pas contraint et forcé d'apprendre....

Ta voisine a l'air d'une cruche (puisqu'il faut appeler un chat un chat!). Le plus chouette dans cette affaire, vu qu'elle ne veut pas que vos enfants se fréquentent, c'est qu'au moins tu n'es pas forcée de te la coltiner non plus!!!!! Smile
Revenir en haut Aller en bas
meydey76



Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 03/06/2012

MessageSujet: Re: Petite présentation et bonjour à tous   Ven 22 Juin - 20:15

Tu parles !!! C'est ce que me dit aussi mon mari, la voisine, plus elle fera la tronche et plus elle nous foutra la paix !!!

En fait, mon enfant a été inscrit pour la PS, sans souci...Jusqu'au moment (fin d'année environ) où il nous annonce qu'un enfant de sa classe s'en prenait à lui (bousculade, s'essuyait les mains pleines de peinture sur lui...). J'en ai référé à son enseignante (1ème fois).
Arrivé en MS, il a continué à se faire embêter par le même "camarade de classe". Nous lui avons demandé de se défendre. A notre grande surprise, il nous a expliqué que quand il était embêté, sa maîtresse ne voyait rien, par contre, dès qu'il se défendait, là c'était autre chose...Alors il n'osait plus se défendre...De plus, il ne voulait plus aller à l'école l'après-midi, sous peine de verser de grosses larmes, de ne pas dormir la nuit...Alors qu'il était propre depuis ses 2 ans, il s'est mis à faire sur lui la journée, à faire pipi la nuit.
J'en ai parlé à son enseignante (2ème fois). Elle m'a répondu que tout se passait bien avec mon enfant, que c'était peut-être parce qu'il n'aimait pas la sieste avec les autres. Oui bien sûr, comme ça, du jour au lendemain, sans aucune raison!
Retournant la situation, elle a osé me demander si rien de particulier n'était arrivé à la maison, qui pouvait expliquer le changement de comportement de mon enfant!! C'était une blague!!??

j'ai arrêté de mettre mon enfant à l'école l'après-midi.
Ses pipi-cacas non contrôlés ont cessé, bien tiens comme c'est bizarre!!!

Mais il continuait à me parler de ce "camarade de classe"qui l'embêtait, qui disait aux autres de ne pas jouer avec lui.
Pour la 3ème fois, j'en ai référé à son enseignante, et que comme apparemment elle n'avait jamais pris en compte mes dires, nous allions voir directement les parents de cet enfant en question. Elle m'a dit que non, qu'il ne fallait pas faire ça et qu'elle allait régler la situation, qui lui paraissait bizarre, car cet enfant est un bon gars et qu'elle ne le voit jamais embêter mon enfant...

Jusqu'au jour où notre enfant nous apprend qu'il s'est fait tapé et craché dessus, par plusieurs enfants -en MS!!!- (dont Le camarade de classe" en question) pendant 2 jours de suite!!!.
J'ai compris immédiatement que l'enseignante, malgré mes interventions, n'avait jamais réagi.
J'ai été alors voir le directeur et là, en deux temps trois mouvements, la situation avait été réglé. le directeur a "convoqué" les enfants responsables qui ont immédiatement tous avoué s'en être pris à mon enfant. Il a expliqué à mon enfant que ce n'était pas normal ce qu'il lui était arrivé et que désormais, en tant que directeur, il prêterait beaucoup plus d'attention à ce qu'il se passerait aux récréations et qu'il avait demandé à l'enseignante de faire de même, en cours.
Le directeur nous a dit que l'enseignante s'était remise en question...Notre enfant à continué à aller à l'école le matin, car pour nous, l'histoire était close.
Le souci, c'est que l'enseignante avait mal pris le fait que je sois passé directement par sa hiérarchie -j'ai été la voir par 3 fois - elle a continué à nier son manque de surveillance, en disant que ce que mon enfant avait dit n'était pas possible sinon elle l'aurait remarqué. Je lui ai dit que les faits s'étaient avérés vraies, puisque les "enfants responsables des actes" avaient tous avoué, face au directeur. La tronche qu'elle a tiré Embarassed !! Ah, je n'étais pas au courant de cela, voilà ce qu'elle a juste trouvé à me dire. En somme, elle traitait mon enfant de menteur!!
N'ayant plus confiance en elle, nous avons cessé de mettre notre enfant à l'école.
Et là, métamorphose, sommeil apaisé, bon appétit, en contact régulier avec d'autres enfants en groupe, il ne se laissait pas faire, il s'est mis à apprendre à lire en somme tout seul...

Mais jamais nous n'avons vraiment su pourquoi il ne voulait plus retourner à l'école l'après-midi. Notre enfant nous expliquait qu'il n'aimait pas la sieste. Je sais qu'il s'est fait disputer, disons crier plutôt, par son enseignante, une fois, car en se réveillant, il avait baillé bruyamment et avait réveillé les autres. La maîtresse elle même m'en avait parlé, voyant que notre enfant nous racontait tout ce qu'il se passait à l'école. Elle m'a avoué qu'elle avait exagéré en le "rouspétant un peu trop" Evil or Very Mad .

Mon loulou a donc terminé sa moyenne section à la maison, il a fait toute sa GS aussi en IEF. Nous nous interrogeons sur l'IEF au CP. Franchement, notre coeur et notre raison nous orientent vers ce type d'apprentissage. D'autant plus qu'à son ancienne école, c'est la même enseignante qui fait le CP et le mettre ailleurs...Qui me dit qu'une autre école prendra soin de lui...
Nous lui parlons régulièrement qu'il doit retourner à l'école mais il se met à pleurer, en disant qu'à l'école, les enfants ne font que se taper les uns les autres!! Et qu'il n'a pas besoin de voir des copains d'école, car il a ses copains d'activités (sport, musique...).

Nous avons jusque fin août pour nous décider (date à laquelle il faudra effectuer les démarches auprès de la mairie et de l'IA).

Voilà ma petite histoire qui nous a conduit à instruire en famille.


Revenir en haut Aller en bas
Lolarose



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: Petite présentation et bonjour à tous   Ven 22 Juin - 20:44

Merci beaucoup pour ce partage d'expérience! J'en ai eu des frissons partout (imaginer la solitude de ton fils, son désarroi d'être constamment confronté à la fois aux persécutions de ces Horribles Enfants ainsi qu'au laisser-faire ("qui ne dit mot consent", donc... à la complicité?) de l'enseignante. affraid

Beurk. Le harcèlement à l'école, la dépression des enfants, les violences scolaires... sont bien des thèmes malheureusement trop dans l'air du temps, non? Je ne comprends pas que l'on puisse finalement laisser des enseignants pratiquer alors qu'ils ont l'air, sur le plan purement humain, d'être bêtes comme des valises!

Ce qui m'a horrifiée, c'est la facilité et la sournoiserie avec laquelle elle a été chercher un problème du côté familial! Ben voyons! J'ai ici une copine dont le fils est victime de persécutions et ce, malgré les tentatives des parents d'alerter le CPE de cet état de faits, il vient de faire une tentative de suicide et je suis convaincue qu'elle aura droit à la même sérénade, au même discours culpabilisateur.

Vous avez dû faire preuve de beaucoup de courage, ton mari et toi, et de détermination! La détresse de votre fils était palpable et par bonheur, vous avez su vous tenir à son écoute, entreprendre des mesures afin de tenter de remédier à la situation! Grâce à vous, il n'aura pas perdu totalement et irréversiblement sa confiance en ce monde finalement tellement à part: celui des "grands", des adultes dont le but premier serait tout de même de tout mettre en oeuvre afin de veiller à ce que les enfants se sentent et se sachent protégés et ENTENDUS!

La mauvaise foi de cette enseignante, son inclinaison pour le mensonge et la sournoiserie.... tu parles d'un exemple pour les enfants dont elle a la charge!

Tu vois, je me demande parfois si ce n'est pas ce qui me dérange le plus dans le "système" quasi sectaire de l'EN: tout est orchestré et arrangé autour du Suprême Enseignant: le "couvrir", le chouchouter, lui faire passer tout son bordel intérieur (ses névroses, ses dépressions, ses revendications, ses frustrations) au détriment par excellence des enfants dont il a la charge... pour ne pas dire au mépris.

Concernant le cap qui s'annonce (le scolariser ou non), j'aurais tendance à penser que ton petit-grand garçon n'a pas l'air encore prêt, peut-être même ne le sera t'il jamais, c'est aussi une possibilité. Visiblement, ces épisodes l'ont beaucoup marqué (à très juste titre) et aussi... que sa maman a su suffisamment bien s'occuper de son instruction pour qu'il ait envie de prolonger l'expérience! (c'est de ta faute en somme!... Very Happy
Mais cette décision vous appartient à toi, ton mari et votre fils: l'IEF cela nécessite de pouvoir être disponible, de "sacrifier" une éventuelle "carrière", du moins de la mettre entre parenthèses. Je ne sais pas où tu en es à ce sujet, mais parfois, certaines mamans sont contraintes de mettre un terme à ce choix pour des raisons de gagne-pain, et cela aussi est compréhensible.

Mais sinon... si tu as toi envie et la possibilité de continuer selon cet axe (ce à quoi semble aspirer ton fils), alors évidemment, il n'y a a qu'une seule chose à dire: foncez ensemble!

Je ne sais pas si toutes les écoles se valent: hormis les griefs que l'on a envers certains des rouages de l'EN etc... souvent, ce choix, comme dans votre cas, se trouve motivé et conditionné par une affaire de personnes, justement, d'individus, de personnalités. Un super enseignant, une "perle", cela peut tout changer également!
Revenir en haut Aller en bas
meydey76



Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 03/06/2012

MessageSujet: Re: Petite présentation et bonjour à tous   Sam 23 Juin - 16:15


Oh, mais loin de moi l'idée de descendre en flèche l'éducation nationale ! Et je ne la descends toujours pas d'ailleurs !
Bien sûr qu'il y a d'excellents enseignants, personnellement, j'ai toujours été une bonne élève, j'en ai eu des têtes à claques, mais la majorité de mes profs et ce, tout au long de mon parcours scolaire et même au delà, étaient géniaux !

La preuve, je n'ai même pas songé, un instant, en mettant mon fils en PS, lui faire cours en famille...L'école maternelle, à qui tu délègues, le temps de classe, ton autorité et le soin de faire attention à ton enfant...jamais il ne m'est venu à l'esprit que ça serait ce lieu là, en tout premier, qui serait à l'origine de ses grosses premières peurs, du sentiment de rejet et j'en passe pale
Oui oui, "c'est l'école de la vie", je l'ai déjà entendu siffler à mon oreille Rolling Eyes . Pouff, ils ont un sérieux problème ceux et celles qui sortent cette ignoble sérénade, quand on voit ce que mon fils de 3/4 ans a vécu, merci "l'école de la vie" !!!

Oui, tu n'es pas la première personne qui me dit que mon boutchou n''est pas prêt à retourner à l'école, qu'il a besoin de plus de temps pour digérer ce qu'il a vécu. Ca ne fait qu'1 an et demi...

Concernant l'enfant de ton amie qui a fait une tentative de suicide affraid !
De tout coeur, j'espère qu'il va "bien"...humhum...
Oh oui, la facilité de certaines enseignants à retourner la situation et à chercher des causes dans le réseau familial Evil or Very Mad !
Moi, l'instit a été jusqu'à me dire que nous étions les seuls parents avec qui elle avait des problèmes et qu'elle ne méritait pas notre manque de confiance envers elle...mouais...elle s'est quand-même fait" reprendre" à plusieurs reprises par son directeur, quand elle essayait d'imposer son autorité sur nous parents, du genre "bein vous pouvez partir, vous ne pouvez pas assister à la photo de classe et blablabli...me disait-elle en s'éloignant de moi, le directeur entendant cela était venu me voir en me disant "vous restez, il y a pas de souci!"

Il ne faut pas que ton amie tombe dans le piège de la culpabilité, non pas celle qu'elle ressent d'elle-même, mais celle dirigée envers et contre elle par les autres, par ceux qui ont été incompétents en négligeant son fils.
Cela me fait penser à un témoignage que j'ai vu à la télé. C'était une gamine en école primaire qui faisait de la phobie scolaire sévère. Voyant leur fille dépérir, les parents ont alerté, à plusieurs reprises l'équipe éducative. A ton avis...L'école a dit que tout se passait très bien, et que le problème devait à n'en pas douter de la famille...jusqu'au jour où la fillette a fait une tentative de suicide!!! Et là, les langues se sont délayées, des copines de classe ont commencé à parler en disant qu'effectivement, la fillette se faisait insultée, tapée par un groupe d'élèves, on lui volait ses goûters et lui disait que si elle en parlait à quelqu'un, il lui ferait davantage la misère...L'histoire est remontée à l'inspection académique mais rien n'y a fait, toute l'équipe scolaire a gardé sa place, les agresseurs ont continué leur vie dans cette école...et c'est la famille et sa fillette qui ont dû changer d'école et...déménagés, car les gens blablatérer : oh vilains parents, ils ont laissé leur fille faire une tentative de suicide"...HA-llu-ci-nant!!!

C'est bien que tu es pris immédiatement cette initiative de ne pas scolariser ton enfant de 3 ans et demi, comment t'es venue l'optique de...
Revenir en haut Aller en bas
Lolarose



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: Petite présentation et bonjour à tous   Dim 24 Juin - 11:13

Bonjour,

En fait, la manière dont l'enseignante de ton fils a tenté de retourner la situation à son avantage (mensonges, minimisations ou politique de l'autruche, peu importe: autant de manières d'esquiver et de rejeter la faute sur des tiers: les parents, la famille) illustre à mes yeux une forme de vérité qui, malheureusement, n'est pas propre au milieu enseignant, mais bien de l'humanité toute entière: la difficulté, voire l'impossibilité de reconnaître ses carences, ses faiblesses, ses fautes, sans mauvaise foi ni malhonnêteté aucune... Tu admettras que la chose est fastidieuse pour de nombreuses personnes, pour nous, pour tous... Mais le plus grave, c'est lorsque ce "travers", ô combien pitoyable et honteux, s'insinue dans les rapports humains sous couvert de "bon droit" ou, si tu préfères, de "système" (avec tout ce que cela entraîne comme conséquences: le sentiment d'être toujours "couvert", protégé, excusé...). Parce que ce dernier, surtout celui de l'EN, et les exemples affligeants que tu me rapportes (que tant de gens rapportent, que ce soit par le web, les medias etc)... subitement, devient une forme de monnaie courante, d'habitude: on pourrait appeler ce mauvais et récurrent feuilleton quelque chose comme: "L'horreur ordinaire et banalisée...". Rolling Eyes

Beurk. D'autant plus "beurk" que les victimes, ce sont des enfants, totalement inaptes à gérer ça: le mensonge et les lâchetés des grands sensés les instruire, les initier à certains domaines de l'existence, au goût d'apprendre, les médiocrités de ces adultes, "enseignants" et gonflés du sentiment de leur importance et de leur omnipotence, de leur total droit à tout.

Ouf, par bonheur, il existe quelques électrons libres, des gens qui, parfois, impriment en certains enfants une trace si belle qu'ils s'avéreront être une influence durable et bienveillante tout au long de leur existence: des sortes de "moteur", des personnes incarnant leur profession dans le sens le plus noble et le plus idéaliste du terme. Dans mon entourage amical, il y a des enseignants parmi lequel un enseignant, une exception, qui a une vision appréciable, une vocation d'humaniste... mais le système dans lequel il s'inscrit lui pose des limites et des impossibilités, parfois de réels obstacles, et au bout du compte, il envisage de se réorienter, de quitter l'EN. Le plus drôle, c'est qe témoin de pleins de trucs qui ne vont pas, de "cancers" au sein de ce système, d'une foule d'anecdotes au fil du temps qui lui procurent le sentiment d'un non sens total, ou même d'une "ambiance de saloperie générale", 'il est le premier à affirmer qu'il aimerait que son fils ne soit pas scolarisé en "mode conventionnel". Mais vu son métier, son "appartenance", la pressione exercée serait trop forte, il en a conscience.

Tu me demandes comment j'en suis venue, avec le soutien de mon mari, à décider de ne pas scolariser notre bonhomme. Alors là, vaste question! A bien y réfléchir, il y a plusieurs motifs, inhérents évidemment à ma propre expérience, à mon propre vécu (et celui de mon mari), et puis certainement aussi l'expérience de mon entourage... l'une d'entre elles, dramatique, ayant, d'une certaine manière, tranché net la question au moment où nous avions encore quelques hésitations.

Pour ma part, j'étais ce qu'on appelle une enfant "précoce", très en avance, et je me souviens que j'avais tendance à m'ennuyer en classe, pour plusieurs raisons, la première étant qu'en "petite rate des champs", je peinais à rester assise sur une chaise durant tant d'heures et tant de jours, me languissant d'autre chose: jardin, nature.... Je me sentais totalement "coupée" de l'élément qui, par excellence, m'avait initiée à la vie et procuré le sentiment d'un bonheur sans égal, sans compter que cela avait naturellement "inoculé" en moi un goût, un amour immodéré pour la nature, pour la vie, pour la découverte et l'apprentissage.
Et puis... il y avait le fait qu'étant en avance, à part sauter des classes et faire des exercices en rab, je ne voyais pas trop le sens à tout ça: l'impression d'être toujours appelée à de la "performance", à "rester la meilleure", au "dépassement de soi", tout ce jargon qui, il faut le dire, m'horripile encore au plus haut point! Shocked

Bouh, quelle pression lorsque j'y pense! Pression d'autant plus dure à gérer que tout au long de ma scolarité, mises à part quelques merveilleuses exceptions, des personnes rares et fantastiques, je n'ai que le souvenir de profs médiocres de par ce qu'ils étaient et me montraient: mon "anormalité" (donc ma précocité) se retournait contre moi, j'avais droit à des "piques", voire à un réel rejet de la part de quelques enseignants qui, va comprendre, se sentaient comme "en échec" à mes côtés! Bref, autant te dire que je me suis dépêchée de passer mon bac (à 16 ans) pour une seule raison: en finir avec ce système toujours prompt à pointer du doigt ses "brebis noires". Prétendus "cancres", surdoués, tous à la même enseigne: des enfants différents... Avec le temps, j'en suis venue à me dire que l'EN, si politiquement correcte dans sa devanture, est plus encline à accepter la différence telle que le handicap ou le repas halal. Mais le reste... tout enfant sortant du cadre de ce "politiquement correct", niet.

Je me suis sentie soulagée lorsque j'ai pu faire mes études supérieures en candidate libre, tranquillement, en jonglant entre les études, les examens et le travail... J'avais le sentiment de pouvoir enfin respirer et surtout, de pouvoir appréhender le monde social tel que JE le voulais. Parce que l'air de rien, j'ai un souvenir de ces années de lycée, c'était: "compétition", "bac mention", "soyez meilleur", "classement de notre établissement".. Jusqu'aux thèmes de disserts de philosophie qui allaient dans le sens de cette société aseptisée et "régulée" dans laquelle nous étions censés, jeunes adultes en devenir, nous projeter... le tout dans l'illusion d'une certaine "liberté": d'être, d'agir, de penser.

En plus de ce vécu, il y a également, et c'est bien le plus triste, une "cascade" d'histoires toujours très moches en rapport avec les misères de l'école. Le fait divers que tu rapportes, c'est exactement ce qu'on vécu des amis à moi avec leur fils de huit ans à l'époque qui, sous prétexte qu'il était "premier de classe", avec des lunettes et un air très studieux, a vécu de longs mois de galères sans nom.... En silence, bien sûr, jusqu'au "grand clash": une "chute de trop" et une hospitalisation. Mes amis ont appris ainsi que leur fils était martyrisé, humilié tous les jours par une petite bande de gaillards brutes épaisses, le tout dans l'indifférence la plus totale des enseignants et de la direction (école privée et gaillards dont les parents avaient la main sur le porte-feuille)... Je te passe les détails, mais le fils de mes amis, dont je suis très proche, a lancé qu'il voulait mourir, mourir, MOURIR. Le personnel enseignant et la directrice ont tout nié, puis minimisé (tiens, ils ne niaient plus?) et enfin, ont osé avancer que tout de même, cette envie de mourir pouvait provenir d'un problème de famille, non? Pas nécessairement de l'école.... Et aussi que "mis à part eux, il n'y avait aucune autre famille à problèmes, que donc le problème, ce devait être le gamin"... Les parents ont fait un signalement et là, stupeur, ils ont découvert qu'il y avait déjà eu des problèmes avec cette école privée, mais aucun parent n'avait osé aller plus loin. Entre-temps, l'affaire a suivi son cours et on a découvert que d'autres agissements étaient couverts par l'école en question: un surveillant pédophile agissant sur les enfants internes! Le scandale!

Mais mes amis ont dû déménager, la pression était trop forte, et à présent, trois ans après les faits, leur fils se porte mieux (mais c'était difficile, il a fallu de longs mois avant qu'il ne consente à confier ce qu'ils lui faisaient, la peur au ventre qu'il éprouvait! et ce n'est que très récemment qu'il a osé vraiment se confier... sans plus pleurer! Une victoire pour lui!).

En fait, pour résumer, et tout est contenu dans cela: mon mari et moi, à la lumière de nos propres vécus et de ceux de tant d'autres personnes, avons décidé que cette fameuse ECOLE DE LA VIE à laquelle il s'agirait d'initier notre fils ne se fera pas dans celle-ci, tout simplement! La "vie" au sens où NOUS on l'entend n'est pas celle de la haine, de la bagarre pouvant mener à la mort, de l'adulte et du système tout-puissants, des enfants talentueux et sensibles que l'on qualifie trop facilement de "cancres" ou de "bons à rien", de vie de groupe niant ou bafouant les différences en avançant le contraire, de mensonge permanent que l'on oppose à soi-même autant qu'aux autres!

Un jour, peut-être, mon fils nous demandera d'essayer, et nous ne nous y opposerons pas. Mais en attendant, la psychologie moderne nous le ressasse assez, si tout le rapport à la vie, au monde et à soi (donc ensuite à l'autre) est déterminé par les premières années de la vie, alors je ne peux m'empêcher de me dire que je veux lui faire cadeau de ce trésor-là: pouvoir débuter son existence sous le signe de la liberté, de la Nature, des connaissances qu'on engrange naturellement et que l'on peut relier à quelque chose de tangible (mieux que des exercices à une table), d'autres nourritures, d'autres "carburants" qui, peut-être, seront pour lui autant d'armes dans l'existence (d'autres armes que celles dont l'EN pense, tout en disant le contraire, qu'il faille doter les enfants en prévision du monde qui les attend).

Lorsque je regarde le monde actuel, je vois beaucoup de gens stressés, déprimés, en proie à des tensions terribles, convaincus qu'il leur faut "produire" pour "exister", et coupables de ne pas "être à la hauteur"! Allant jusqu'au suicide, progressif ou direct. Et donc, je ne peux m'empêcher de me dire que si la société est "malade", gangrenée, certainement est-ce dû au fait que les "lieux de socialisation" le sont aussi: écoles, entreprises etc.....

Le plus triste, c'est que ces maux touchent des individus de plus en plus jeunes: dépressions, suicides, anorexie, boulimie, phobies, troubles du comportement... il y a bien quelque chose qui cloche, non? confused

En fait, sans aucun doute suffit-il d'observer pour tirer nos propres conclusions, du moins, nos éléments de réflexion!

Je m'excuse pour la longueur de ce message, mais je trouve cela très intéressant (et agréable) de pouvoir discuter de tout ceci librement, avec une personne dont le vécu (et le rapport au vécu) font que je ne me sente pas jugée (pour une fois!).

Le fils de ma copine va mieux, du moins sur le plan physique: le reste, c'est une autre histoire, et je crois que les grandes vacances tombent pour lui à pic! Merci en tous cas de t'en être souciée! I love you

Dans l'éventualité que ton fils continue l'IEF avec toi, quelles sont tes plans? Des cours par correspondance comme "Ker Lann"? As-tu dans ta région la chance de pouvoir rencontrer d'autres parents instructeurs et de faire des échanges, des ateliers avec les enfants etc?

Je te souhaite un bon dimanche, et à ta famille, cheers
Revenir en haut Aller en bas
meydey76



Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 03/06/2012

MessageSujet: Re: Petite présentation et bonjour à tous   Lun 25 Juin - 18:58


ARRRRGGG!!!!!
Mais il a un problème ce site ou c'est moi qui suit à la ramasse sur plusieurs messages?!!!
Je viens d'écrire un roman et au moment de l'envoyer, je l'ai perduuuuu!!!!!

Bon, je recommence donc...
je disais qu'en mettant "que sa maman a su suffisamment bien s'occuper de son instruction pour qu'il ait envie de prolonger l'expérience!", c'est ce que mon fils me dit : mais maman, à l'école on apprend, bein ici c'est pareil, et des fois quand on travaille on rigole bien et quand je suis fatigué, on s'arrête, pas comme à l'école..."
Pour mon égo, ça me fait du bien de le voir écrit noir sur blanc lol!

En ce qui concerne ta précocité, elle me fait égo en ce qui concerne mon loulou. Son ancienne enseignante me disait tout le temps qu'il était avancé, qu'il avait beaucoup de vocabulaire, qu'il était curieux de tout, qu'il posait tout de temps des questions sur tout...Pour finir par me lâcher en début de MS, qu'elle ne savait plus quoi faire avec mon fils, car elle était tout le temps obligée de faire attention à ce qu'elle disait, car tout échange avec lui tournait au débat philosophique...
Mais c'était son travail, non, de s'adapter à mon fils ? C'est limite si elle me demandait pas à ce que mon fils (de 4 ans) s'adapte à sa façon à elle, de travaillait No
Elle m'a proposait un saut de classe, en me disant que dans toute sa carrière, elle avait eu deux enfants aussi en avance et le mien en faisait parti.
Mais le saut de classe ne servait à rien, puisque c'était elle qui faisait du PS au CP et c'était plus l'esprit de mon garçon qui l'emm...qu'autre chose !

je t'avouerai que je tend de plus en plus vers le CP en IEF...Car dès que l'on discute d'un éventuel retour sur les bancs de l'école, on assiste à une floppée Sad de la part de mon garçon et la nuit, il se réveille en nous demandant : dites hein, je vais pas retourner à l'école?"
Ensuite, quand il allait à l'école, sur des périodes, il se réveillait la nuit en pleurs, ne sachant pas pourquoi. Cela s'est arrêté avec la mise en place de l'ief...cela reprend comme je viens de te le dire, si on parle d'un retour en classe...C'est terrible quand-même!!
Ensuite, j'ai une amie qui à plusieurs reprises, m'a fait la remarque sur le changement de comportement de mon fils depuis 1 an et demi(n'a pas peur d'aller vers les autres, sait s'intégrer dans un groupe de lui-même, se défend...). En somme, tout ce qu'il était avant la rencontre avec cette instit de malheur...Je viens d'annoncer à cette amie que le délai dont elle parlait, correspondait bizarrement à la période où j'ai retiré le gamin de l'école.
De même, un des enseignants de cours sportif de mon garçon m'a fait la même remarque il y a longtemps :"mais il a mangé du lion ton gosse, ces 2/3 dernières semaines, il est épanoui..." mais je ne lui avais rien dit. Et là, il y a environ 1 semaine, cet enseignant a remis ça "mais ton fils, c'est le jour et la nuit, il y a 2 ans, qu'est ce qu'il était craintif, il ne se défendait même pas mais là, il s'impose, s'il a quelques chose à dire, il le dit". Je lui ai donc annoncé que sa période énoncée correspondait au début de l'ief.
Il m'a répondu que si c'était comme ça que le petit trouvait son équilibre, c'est que c'était la meilleure solution...

En ce qui concerne ma méthode de travail, si ief CP, non je ne vais pas procéder à des cours par correspondance, cela va être "l'école de maman" lol!
j'ai commencé à chercher après des ouvrages (français grammaire..., maths, découverte du monde, initiation à l'anglais). et il y a internet, plein plein d'exercices - d'activités...sont proposés.

En MS restant et toute la GS, nous avons acquis nous-mêmes le matériel pédagogique et fais cours, en fonction "du programme officiel".
Puis, on calcule, on soustrait, en faisant des gâteaux - des crêpes...
Il y a de l'orage, et nous voilà partis à discuter sur le climat, le dérèglement climatique, comment se construit un arc en ciel, pourquoi il fait de l'orage...
Mon fils s'intéresse beaucoup à la préhistoire, aux dinosaures, et nous voilà inscrits dans un groupe où il est expliqué ce que mangé nos ancêtre et comment se faisait la cuisson, avec démonstration et dégustation à l'appui, nous voilà partis visiter un parc où les dinosaures sont construits à échelle réelle...
C'est pâques, une feuille A3 et il travaille avec de la peinture (pinceaux, peinture à doigt, avec des bouchons...) pour faire un joli dessin d'oeuf-de lapin...
Idem pour chaque période festive (noêl...).

Nous habitons la région bretonne. Je n'ai pas eu l'occasion de participer à des sorties avec des parents instructeurs, car je viens que récemment d'être inscrite sur les forums et losque l'opportunité s'est présentée, souci de planning à la dernière minute...
Mais sinon, j'ai dans mon département, apparemment, pas mal de parents instructeurs et je sais qu'ils se rencontrent pour faire des orties ensembles (ludothèque, parcs...).

Ne t'excuse pas pour la "longueur" de ton message, les miens ne sont pas plus courts Sleep Wink !
Un jour, quelqu'un a dit "de la communication naît la lumière".
Revenir en haut Aller en bas
khiera



Nombre de messages : 23
Localisation : saone et loire
Date d'inscription : 14/06/2012

MessageSujet: Re: Petite présentation et bonjour à tous   Mar 26 Juin - 11:32

Sa papote ici j'arrive du coup pas a vous lire trop de page lol! on ce recroisera surement sur le forum.

C'est bête qu'on ai pas des signatures car redire le parcours scolaire a chaque fois des enfants sur d'autre post c'est usant lol!

En bref enfant précose j'ai scolarisé en ps en janvier par demande de ma fille alors que je voulait ief mais sa l'intriguer. 4 mois plus tard la directrice me dit que sa ce passe mal car elle est trop en avance.

L'année suivante pas d''école mais son petit frère et né et n'obeit plus a rien. Donc ré inscription a l'école pour septembre 2012 mais ce trouve qu'on lui a proposer de finir l'année et elle y es depuis 1semaines sa ce passe bien a l'école il lui on fait sauté une classe mais voilà ses camarades sont pas cool du tout avec elle bousculade, insulte etc.. sa promet!!!
Revenir en haut Aller en bas
meydey76



Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 03/06/2012

MessageSujet: Re: Petite présentation et bonjour à tous   Mar 26 Juin - 16:49

salut Kheira, ah ces bonnes femmes, j'te jure, avec leur lobe cérébral super-développé au niveau du langage!!! Laughing
Embarassed pour notre papotage

Revenir en haut Aller en bas
Lolarose



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: Petite présentation et bonjour à tous   Mar 26 Juin - 17:36

Bonjour !

Je confirme, il y a parfois des bugs sur le forum qui font que le message passe à l’as. Alors une astuce : si tu t’apprêtes à rédiger un message assez long, écris-le d’abord dans un document Word ou Text Edit, puis tu copies-colles ! C’est comme ça que je procède, détestant la sensation du message écrit qui disparaît sous le coup d’une étrange malédiction ! cyclops

C’est « marrant » (d’une certaine manière) ce que tu relates au sujet de la maîtresse qui ne savait plus quoi faire de ton gamin, manifestement en avance en effet, et de ses « débats philosophiques » : lorsque je te racontais l’anecdote de ma précocité qui se retournait contre moi, c’était exactement ça ! J’ai le souvenir d’une enseignante de maternelle qui, sans blague, m’accablait sous prétexte que je savais déjà lire et écrire et que donc, elle ne savait pas quoi faire de moi ! Je me rappelle que je trouvais ça « bête » (je cite) de faire des tris de pastilles de couleur etc… Ce que je voulais, moi, c’était des « trucs cohérents ».
Cette enseignante était toujours, à mon contact, sur les nerfs, agacée : je sentais, du haut de mes quatre ans, que je l’énervais prodigieusement ! J’étais très désarmée, à l’époque, et je comprenais que quelque chose ne tournait pas rond. L’ennui, c’est qu’à ce moment-là de ma vie, comme beaucoup d’enfants, je « nombrilisais » et me tenais pour responsable, je pensais que c’était moi qui allait de travers. Cette enseignante soupçonnait mes parents (les pauvres !) de m’avoir contrainte à lire et à écrire avant l’heure : alors qu’en fait, eux-mêmes se sentaient désarmés face à mes envies d’apprendre, à ma tendance à progresser rapidement. Sans oublier mes questions incessantes sur tout. Un jour, j’ai vu la maîtresse en question « balayer » un oiseau mort : sur la balayette et hop, dans la poubelle, comme une boule de papier ! La gamine que j’étais, très portée sur les questions de la mort, de la nature, l’a interpellée innocemment à ce sujet, trouvant cela « illogique » de « jeter » cet oiseau. Bref, je me souviens avoir eu droit à un «ferme-la maintenant sale petite peste ». Charmant.
Petit à petit, à force d’expérience et grâce à mes parents, à leur force de caractère, à leur acceptation de ma précocité et au fait qu’ils me parlaient beaucoup, m’expliquaient les choses d’une façon posée et sans tabou…. je me suis aguerrie, j’ai appris à ne pas me laisser humilier pour cet état de faits. Les piques des profs, en primaire (le CP, mortel ! Comme je savais déjà lire et écrire, naturellement, l’instit’, m’avait à son tour prise en grippe et s’était hâtée ensuite de me faire sauter une classe afin de « larguer le paquet »), au collège puis au lycée….cela m’a incitée à me forger une « carrure », et toute en restant « la tête », je m’étais cultivé un look de rebelle, de bout en train, d’enquiquineuse (tant qu’à faire !). C’était ma parade à moi, en somme, mais je suis certaine que ce qui m’a au fond le plus aidée, c’était le fait que ma famille savait me « coacher », rectifier le tir par rapport à tout ce foutoir humain. C’est un trésor précieux, ça, et il semblerait que sur ce forum, beaucoup d’enfants ont de la chance parce qu’à travers leurs parents soucieux et déterminés à préserver leur flamme, ils peuvent eux aussi jouir de ce trésor.

Comme ton fils, ma chère ! Et tu as bien raison de te faire mousser de temps en temps l’ego, je peux comprendre ta fierté, bien légitime et bien méritée. Ce n’est pas un choix facile que celui consistant à aller à contre-courant (des autres, des amis, du corps social, du politiquement correct etc) et les personnes qui pensent que l’IEF est une sinécure, ils mériteraient qu’on leur botte le c…. parce que contrairement à des enseignants, qui ont un « programme » auquel se tenir comme à une laisse, et même un « manuel » intérieur qui les robotise et leur confère le sentiment de n’avoir jamais à se remettre en questions… le métier de parent (et de parent instructeur encore plus) est une remise en questions permanente, une adaptation de tous les jours à l’autre : cet enfant né de nous mais différent de nous.

Je pense à ce que tu racontes au sujet de l’agacement de cette maîtresse à l’encontre de ton fils… C’est fou tout de même la manière dont les choses se répètent inlassablement (et, il faut le dire, pitoyablement). J’ai 35 ans, et je constate qu’en 2012, le schéma se perpétue : ton fils semble avoir droit au même « traitement » que moi, et tu résumes bien les choses en disant que ce qui cloche le plus souvent, c’est la nature de l’enfant précoce, son esprit qui rencontre en face quelque chose semblable à de la répulsion, de la frustration.
J’ai souvent eu l’impression, tout au long de ma scolarité, que mon côté très en avance rencontrait parfois une forme de complexe ou de peur de la part de certains profs : comme un rapport de force, un besoin de me « faire plier », de me dominer, de gagner la partie à un moment donné ou à un autre. Pas tous mes profs, par bonheur, mais un certain nombre d’entre eux (trop à mon goût).
Pourtant, on nous ressasse assez que les enseignants « se psychologisent » de plus en plus, que l’école joue de plus en plus la carte de la tolérance, de l’acceptation de l’autre blablablabla. Evil or Very Mad

Et Dieu sait que les enfants ont une inclinaison naturelle pour apprendre, découvrir…. Il faut en tenir une couche pour parvenir à détourner un enfant de cet élan naturel, voire lui infliger de la phobie scolaire, des crises d’anxiété, voire d’autres maux du même acabit, et dont une personne se remet toujours avec peine.

Concernant le CP, j’ai comme l’impression qu’il n’y aura pas besoin d’attendre le mois d’août pour être fixé, n’est-ce pas ? Very Happy

Tant mieux : ton fils, tu vois bien, et son corps tout entier hurle en ce sens… n’a pas du tout envie de retourner en cursus scolaire, et c’est un cadeau du ciel pour lui d’avoir une maman qui non seulement l’entende, mais qui est partante pour continuer sur cette lancée !
En plus, c’est génial, il a repris confiance en lui et on dirait qu’il est animé d’une vrai goût pour la vie !

Concernant l’apprentissage de la lecture, et le CP et la suite, mon petit doigt me dit que tu t’en sortiras comme un chef ! Basketball

Une petite remarque : c’est marrant, parce que souvent, les enfants, surtout lorsqu’ils sont en avance, manifestent une vraie passion pour tout ce qui touche à la « vie ». Les sciences, l’histoire, la météo, la nature, la biologie…. Je me rappelle que c’était mes domaines de prédilection ! Et mon fils, de trois ans et quelques, est déjà fasciné par tout un tas de choses de ce genre.

« De la communication naît la lumière » ? Alors c’est génial parce que grâce aux merveilles d’internet et de ce forum qui permet de trouver du soutien, des encouragements, des conseils etc…. nous voilà formidablement bien pourvus en la matière !






Revenir en haut Aller en bas
Lolarose



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: Petite présentation et bonjour à tous   Mar 26 Juin - 17:51

Bonjour khiera,

Oui, c'est vrai qu'on est un peu pipelettes là!!! tongue

Concernant ta fille, visiblement il va falloir que vous soyez vigilants, ton mari et toi: bousculades, insultes..... Les instit' ne voient rien???
Revenir en haut Aller en bas
khiera



Nombre de messages : 23
Localisation : saone et loire
Date d'inscription : 14/06/2012

MessageSujet: Re: Petite présentation et bonjour à tous   Mar 26 Juin - 18:50

A priori encore une bousculade d'un garçon a l'encontre de ma fille vu par une maman ce matin qui ma dit sa cet aprème au club ou j'emmene mon fils.
A la rentrée si sa ce passe mal sa va gueuler lol!
Heureusement que ma fille me raconte tout mais pourrai surveillé quand même.
De toute façon vu que je n'attend rien de l'éducation NAtional si je la retire du jour au lendemain j'en serai pas perturbé lol et ma fille encore moins vu qu'elle veut pas y aller lol.
Mais elle doit instauré mes règles la miss faut qu'elle comprenne sa.


Une nouvelle maman va ce lancer dans l'ief elle ma téléphoner il y a 10mts lol. Me demander des conseils est était étonné que j'ai remis ma fille a l'école lol mais bon ma fille n'est pas calme a coté de ses deux enfants donc si pas obéissante + ief dur dur a gérer, mais je vais y arriver lol et même si c'est pas une solution de faire passer l'école pour une punition, (de toute façon même si je comptais pas faire ief beaucoup d'enfant voit l'école comme une punition).
Donc moi c'est mon moyen de pression sur ma fille! lol ne dites pas que je suis un bourreau.
La directrice est au courant des mes choix d'instruction donc elle sait que cette année c'est une année décisif pour ief total en juillet 2013 .
Revenir en haut Aller en bas
meydey76



Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 03/06/2012

MessageSujet: Re: Petite présentation et bonjour à tous   Mar 26 Juin - 22:46

Salut Lolarose, copieuse !! tongue je mettais je sais pas quand une phrase quasi-similaire à la tienne : "Une petite remarque : c’est marrant, parce que souvent, les enfants, surtout lorsqu’ils sont en avance, manifestent une vraie passion pour tout ce qui touche à la « vie ». Les sciences, l’histoire, la météo, la nature, la biologie…"

Bein oui, je crois que le fait d'avoir mis noir sur blanc ce que mon fils a vécu, ce qu'il a traversé, m'a fait revivre certains sentiments que je ne veux plus ressentir...et que la décision de l'ief en CP est quasi prise...Ou était-elle déjà quasi-prise mais j'avais encore besoin de prendre de l'assurance face à cette décision...
En l'observant et en l'écoutant ces derniers temps, je me rends compte que sa curiosité d'esprit ne sera que trop brimée s'il retourne à l'école, en tout cas, pour le CP.
Figure-toi qu'il y a quelques jours, mon fils m'a dit que ce qu'il l'intéressait, c'était d'écouter chanter les oiseaux - d'observer la lune au télescope, d'observer la vie de la nature et ça, tous les jours, et qu'à l'école, cela ne se faisait pas.

Quant à l'apprentissage de la lecture, fiston sait déjà lire. Il lit lui-même ses consignes d'activités et à part l'histoire du soir qui est racontée par nous autres parents, les autres livres, il les bouquine seul. study

Bon dodo à toi Sleep



Revenir en haut Aller en bas
meydey76



Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 03/06/2012

MessageSujet: Re: Petite présentation et bonjour à tous   Mar 26 Juin - 23:01

bonsoir Kheira, je suppose que tu as déjà eu l'occasion de lire mon témoignage sur ce qui est arrivé à mon petit mec à PS et en MS. Pareil, bousculades et insultes en premier, qui ont fini par des coups portés en bande...Quant à l'école, pouhhh, l'instit ne voyait que quand c'était mon lou qui osait Sad tant soit-il, se défendre.

Quant à ta fille qui a du mal à "respecter" sa mère qui est aussi "son institutrice", c'est normal.
Combien de fois je n'ai pas songé à remettre mon fils à l'école, exclusivement en raison de ça !
Mais j'ai tenu bon, en ce cessant de lui répéter "là je suis ton institutrice, et pas ta mère." Et à force, ça marche...avec des retours en arrière...mais on recadre et c'est ok.
Revenir en haut Aller en bas
Lolarose



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: Petite présentation et bonjour à tous   Mer 27 Juin - 11:46

Salut Meydey,

Copieuse toi-même! Twisted Evil

Plus sérieusement, ton fils a l'air d'être un gamin franchement épanoui et particulièrement éveillé: les oiseaux, la nature, la lune.... en effet, à l'école, au meilleur des cas, ça "s'apprend" dans les bouquins!
Il sait déjà lire? eh bien, tu as de quoi envisager très sereinement le cap du CP en IEF! Cool

"Bein oui, je crois que le fait d'avoir mis noir sur blanc ce que mon fils a vécu, ce qu'il a traversé, m'a fait revivre certains sentiments que je ne veux plus ressentir..."

Je comprends: on oublie que les parents trinquent pas mal en la circonstance...! Les amis dont je t'ai parlé il y a quelques jours ont eu le contre-coup après (puisque sur le moment, il faut se battre, prendre des mesures, soutenir son gamin), et cela les a profondément marqués, à un tel point qu'ils affirment souvent qu'ils en ont perdu pour toujours la confiance en l'administration et en l'institution, et qu'ils ont au contraire gardé une méfiance tenace (limite parano). Je crois que c'est compréhensible! Il ne faut pas hésiter à en parler, comme tu fais ici!

Bonne journée, Meydey!
Revenir en haut Aller en bas
Lolarose



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: Petite présentation et bonjour à tous   Mer 27 Juin - 11:59

Bonjour khiera,

Mais si, tu es un bourreau!!! Twisted Evil Cela me fait rire l'idée qu'une maman brandisse l'EN comme une punition! Il y a bien du vrai!

En tous cas, Il faudra surveiller ça (les brimades, les bousculades etc)!

Ta fille a l'air d'être une chipie, et je me doute que ce ne doit pas être simple d'être la maman d'une petite fille en avance comme elle. Ma mère disait que j'étais insolente, pédante, terrible, hyperactive etc..... et donc usante!

Peut-être qu'en grandissant, elle s'apaisera et cessera de vouloir faire sa loi! Mais j'y pense: ne tente t'elle pas de se rattraper à la maison pour contrebalancer l'impression d'être faible à l'école (les gamins qui la brutalisent et profitent de son poids plume, si j'ai bien compris), vulnérable?
Revenir en haut Aller en bas
khiera



Nombre de messages : 23
Localisation : saone et loire
Date d'inscription : 14/06/2012

MessageSujet: Re: Petite présentation et bonjour à tous   Mer 27 Juin - 18:05

SAlut les filles!
Oui tout à fait une vrai chipie bien têtu ma miss.

Pour ce qui est des hobbies de ma fille c'est exactement sa, la nature, les astres et depuis qu'on a visiter les grottes de Lascaux et vu des château fort elle est a fond préhistoire et moyen age. D'ailleurs nos sortis cet été vont être centré sur sa. On va parler du début de la vie sur Terre jusqu'au moyen âge.
Elle est super enthousiaste depuis que je lui ai concocté un programme qui peut changé selon les finances lol. Elle est inscrite au centre de loisirs en juillet et j'ai du inspiré le directeur avec qui je parle beaucoup car le thème cette année c'est PRéhistoire lol


Pour ma fille est l'école non je pense pas car elle ni va que depuis 1semaine et demi et elle était déjà comme sa avant lol
Comme je refuse qu'elle passe au cp elle ce retrouvera avec des enfants avait qui elle était en petite section. La elle a sauté une classe pour finir l'année donc sa a créer pas mal de tensions car les enfants ne comprennent pas d’où sort cette nouvelle camarade.
Revenir en haut Aller en bas
khiera



Nombre de messages : 23
Localisation : saone et loire
Date d'inscription : 14/06/2012

MessageSujet: Re: Petite présentation et bonjour à tous   Mer 27 Juin - 18:10

Ma fille aussi commence à lire mais c'est pas fluide encore, mais a l'école mon dit qu'elle savait déjà beaucoup de chose.
Elle connais le ch, ou ,tr,pl, ou, é,er, ez, au , eau, et chaque son que donne une consonne rattaché aux voyelles et que le h est muet dont sa lui permet de lire pas mal de chose déjà et elle en es fière.

Pour les mamans qui apprennent à leur enfant a lire vous avez acheter des méthodes?
Revenir en haut Aller en bas
Zaou



Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Re: Petite présentation et bonjour à tous   Mer 27 Juin - 18:37

Il n'y a pas forcément besoin de méthode mais pour moi les meilleurs aides sont :
"Lire à trois ans" (pour les parents).
Les différents "Sami et Julie" (pour les enfants).

Citation :
Mais j'y pense: ne tente t'elle pas de se rattraper à la maison pour contrebalancer l'impression d'être faible à l'école (les gamins qui la brutalisent et profitent de son poids plume, si j'ai bien compris), vulnérable?
Ca ne vient pas toujours de l'école, ni de violence physique, ça peut aussi être lié un manque de pouvoir et de choix à la maison ! On peut s'intéresser à la Communication Non Violente pour arranger les choses (livre de Naomi Aldort).
Revenir en haut Aller en bas
http://vitalitepaleo.com/
khiera



Nombre de messages : 23
Localisation : saone et loire
Date d'inscription : 14/06/2012

MessageSujet: Re: Petite présentation et bonjour à tous   Jeu 28 Juin - 11:39

ok zaou!
De mon coté j'ai pris un monde a lire une méthode qui regroupe tout français art visuel etc.. (pas de maths) c'est une pédagogie d'enseignant mais ma fille adore !(on a fait 4 mois de l'EN en 10 mois donc très cool et tout bien assimilés. Les thèmes sont variés, une maman qui a décider de faire ief en septembre a vu la méthode hier et elle adhère lol du coup mes achats bien rentabiliser pour ses deux enfants de 5 et 6ans et puis sa fera pour mon ptit gars plus tard.
Je ne connais pas NAomi Aldort. Pour le pouvoir a la maison me faudrait un livre pour que moi je retrouve le pouvoir.Quoi que je me demande si je l'ai déjà eu depuis ma fille lol.
Mon fils est beaucoup plus zen!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite présentation et bonjour à tous   Aujourd'hui à 7:03

Revenir en haut Aller en bas
 
Petite présentation et bonjour à tous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bonjour à tous [présentation d'Emily]
» bonjour a tous les gars du DUFOUR M903
» Bien le bonjour à tous
» Bonjour a tous!
» BONJOUR A TOUS ET HEUREUSE DE VOUS AVOIR REJOINT MEME TARD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentations-
Sauter vers: