AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 contrôle fait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Lolarose



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: contrôle fait    Jeu 5 Juil - 17:16

Mon fils n'ayant pas encore l'âge pour le démarrage de ces (odieux) contrôles, je ne suis pas encore concernée. Il n'empêche que je trouve vos expériences vraiment enrichissantes, et enclines à me donner déjà quelques infos, quelques "tuyaux" pour lesquels je vous remercie à l'avance.

Je me prépare déjà à tout ceci, et j'ai conscience que pratiquer l'IEF nous met déjà en danger: d'aucuns qui ont lu ma petite présentation et les échanges que j'ai eus avec Meydey verront que comme bon nombre de parents, surtout dans des régions régies par le fameux "Sauvons les écoles!", je me heurte déjà à de l'incompréhension, de la médisance. Pour l'heure, cela n'ira pas chercher bien loin (touchons du bois), mais je vois bien que ce choix est réputé "suspect". Limite sommes-nous sectaires, non mais!

Je suis admirative, Mesokee, face à la ténacité de ton combat, et je crois en effet qu'il faut assumer PLEINEMENT ce choix d'IEF et ne pas laisser subir à nos enfants des pratiques illégales, injustes... et injustifiées. Oser dire non. Je sais bien que ce n'est pas évident, mais le combat en vaut la chandelle il me semble. En tant que parents, nous sommes sensés montrer à nos enfants qu'ils peuvent compter sur nous à 100% (voire plus), et avoir le courage de nos choix, de nos opinions et de nos positions. Je ne juge pas les parents qui font le dos rond par crainte de représailles, cela est également et malheureusement compréhensible: la peur est un mécanisme naturel.
Mais.... peut-être que les associations ou forums comme LAIA constituent également de vraies sources d'inspiration et d'encouragements, ne serait-ce que par la diversité des vécus, leur richesse, les leçons que chacun nous livre? L'adage "L'union fait la force", certes, est banal, mais il porte une vérité essentielle: lorsque la peur, le doute ou l'indécision nous envahissent, il s'agit peut-être de ne pas hésiter à se tourner vers autrui afin de solliciter son conseil, son éclairage, son encouragement. De quoi se remettre les pendules à l'heure, de quoi recharger ses batteries.

Je suis dégoûtée par l'expérience malheureuse de certains parents qui ont fait le choix de l'IEF, le harcèlement dont ils font l'objet, les mesures arbitraires et illégales dont leurs enfants sont les victimes.... Donc je pense qu'il s'agit sans aucun doute de toujours tout mettre en oeuvre, à plusieurs (comme ici) afin de faire mur contre cet état des faits, et de se montrer déterminés et résolus, à la hauteur du choix (compréhensible, motivé, "noble" si je puis dire) qui a été fait pour nos enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: contrôle fait    Jeu 5 Juil - 17:44

.


Dernière édition par Enya le Mar 15 Oct - 12:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
c2s



Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 22/03/2012

MessageSujet: Re: contrôle fait    Jeu 5 Juil - 18:02

merci pour votre compréhension Enya ! oui et en plus on essaie de manger pas mal bio ou direct producteur,un minimum écolo etc...etc... donc on passe parfois pour des extrêmistes aux yeux de certains !
ça ne veut pas dire qu'on n'assume pas nos choix,sinon l'ief on ne le ferait même pas ... ça veut juste dire qu'on est conscient que nous ne sommes pas la norme et qu'on ne veut pas donner d'avantage cette impression que nous sommes "à part".Je pense bien rappeler la loi si on commence à nous exiger une évaluation complète limite brevet des collèges qui dure au moins 1h...mais après si ce ne sont que quelques exercices je considère qu'il n'y a pas mort d'homme.Bon après je réagis comme ça sûrement parce que ma fille aime ça,si elle était terrorisée à cette idée je réagirais peut-être autrement...
En fait nous on aspire à vivre paisiblement,on est passé par beaucoup d'épreuves,aujourd'hui on veut la paix...
Si on doit se battre on le fera c'est sûr,mais si on peut éviter en faisant un petit rien,on passera par là...là on ne parle pas d'être privé d'un bien matériel ,on parle de ce que l'on a de plus précieux au monde.

ce qui ne veut pas dire qu'on n'approuve pas votre façon de faire mesokee,au contraire !
Revenir en haut Aller en bas
mesokee



Nombre de messages : 203
Age : 39
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: contrôle fait    Jeu 5 Juil - 20:02

je comprend bien ce que tu peux ressentir C2S, nous sommes nous même dans une optique de décroissance alors... mon beau-frère nous appelles les "hippies" Rolling Eyes et le reste de la famille n'en pense pas moins...





Revenir en haut Aller en bas
c2s



Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 22/03/2012

MessageSujet: Re: contrôle fait    Jeu 5 Juil - 22:56

ouben la famille on n'aborde plus trop le sujet,surtout de mon côté,dans le genre intolérant et fermé d'esprit...dès que ça sort un peu du commun ça offusque et je dis ça light pour rester poli et correct Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: contrôle fait    Jeu 5 Juil - 23:33

Bonjour,

mesokee a écrit:
Aux familles qui acceptent les tests basés sur le niveau scolaire : quel exemple montrez-vous à vos enfants en acceptant des choses illégales juste par peur ???

Tel que je comprends cette phrase, MesoKee, vous semblez estimer que les tests basés sur un niveau scolaire sont illégaux dans le cadre d'un contrôle pédagogique concernant l'instruction à domicile.
Merci de me préciser les textes qui vous font penser ainsi, je ne crois pas, pour ma part, que l'usage de tels tests, dans un conteste approprié, soit illégal.
Revenir en haut Aller en bas
AnneJ



Nombre de messages : 766
Age : 22
Localisation : Pays de la Loire - Picardie
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: contrôle fait    Ven 6 Juil - 0:07

J'avais préparé une réponse justement mais j'avais laissé tombé.
Ma réponse à cette remarque de Mesokee était grosso modo celle-ci:
Citation :
Aux familles qui acceptent les tests basés sur le niveau scolaire : quel exemple montrez-vous à vos enfants en acceptant des choses illégales juste par peur ???
Mais justement, c'est illégal seulement si l'IA exige à tout prix ces tests sans le consentement de la famille.
Car selon les textes de loi, les tests ne sont ni totalement exigibles, ni totalement interdits !

De plus, qu'est-ce qui te fait dire que les familles acceptent ces tests uniquement par peur ?
Si je pense que c'est bien le cas de certaines, soit mal informées soit mal assurées, il y en a d'autres pour qui ce n'est nullement par peur qu'elles acceptent des tests (pas toujours basés en référence au niveau scolaire). [...]

Mais comme les tests de loi sont flous sur le déroulement du contrôle et ses modalités... de l'importance de se mettre d'accord des modalités du contrôles avec l'IA bien avant le jour du contrôle pour éviter un confrontement qui aurait peut-être pu être évité le jour J Wink.
Revenir en haut Aller en bas
http://fromhomeschooltolife.eklablog.com
Paprika



Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: contrôle fait    Ven 6 Juil - 9:22

Je crois que les tests rassurent certaines familles qui ont peu confiance en elles ou en leurs enfants. Comme Anne, il me semble hâtif de juger des motivations des uns ou des autres sans les connaître.

Et même si certaines d'entre nous ne les souhaitent pas, nous ne détenons pas la Vérité Wink

Anne, les contrôles sont illégaux dans la mesure où la loi précise que c'est l'enseignement qui doit être évalué et pas les enfants. Techniquement, il a l'obligation de s'assurer que les enfants reçoivent une instruction et l'obligation de s'assurer que l'instruction dispensée permet d'atteindre le socle commun.
Je ne pense pas qu'il y ait de jurisprudence là dessus, par contre Sad
Revenir en haut Aller en bas
http://apprendrealairlibre.wordpress.com/
mesokee



Nombre de messages : 203
Age : 39
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: contrôle fait    Ven 6 Juil - 9:24

Jean-Philippe a écrit:
Bonjour,
Tel que je comprends cette phrase, MesoKee, vous semblez estimer que les tests basés sur un niveau scolaire sont illégaux dans le cadre d'un contrôle pédagogique concernant l'instruction à domicile.
Merci de me préciser les textes qui vous font penser ainsi, je ne crois pas, pour ma part, que l'usage de tels tests, dans un conteste approprié, soit illégal.

Les tests et évaluations qui sont un contrôle des acquis de l'enfant et non un contrôle de l'enseignement ne sont pas prévus par la loi, cela m'a été confirmé par l'avocat (maitre Plantavin bien connu dans le milieu IEF) que j'ai contacté quand à la référence au niveau scolaire je n'estime pas qu'elle est illégal : elle l'est : c'est écrit noir sur blanc dans le code de l'éducation.
Revenir en haut Aller en bas
laetitiaA



Nombre de messages : 193
Date d'inscription : 18/06/2010

MessageSujet: Re: contrôle fait    Ven 6 Juil - 9:24

pour ma part, je recherche un certain dicernement, une attitude modérée ... ; je ne pense pas qu'il faille diaboliser les contrôles de l'EN, qui ne sont pas forcément "odieux" Wink , on peut les voir par exemple comme un moment dans l'année où l'on fait le point avec les enfants, une sorte de bilan entre nos objectifs, les moyens utilisés, ce qui plaît, ce qui ne fonctionne pas ... et avouons que pris dans le quotidien, on peut quelquefois manquer de prendre ce temps de recul ; le contrôle peut fournir cette occasion ;
la question des tests revient régulièrement, il n'y a en effet pas de textes de lois qui les interdisent, ni les exigent , comme le dit AnneJ ;
à voir donc pour chaque famille ce que l'on souhaite, ce qui nous semble juste ; certains parents c'est vrai souhaitent que leurs enfants soient testés, certains attendent qu'un niveau soit jugé, que des résultats soient posés ... l'iEF a cela de particulier, c'est que les pratiques sont très variables, et c'est aussi cela qui est en jeu, la liberté de chacun ;
il ne s'agit donc pas à mon avis d'entrer en guerre contre l'EN, de fait, par principe, mais juste de savoir ce que nous souhaitons, quelles sont nos valeurs, nos choix, et à partir de là les faire respecter, tout comme on respectera les personnes qui font leur travail en pratiquant le contrôle, avec leurs valeurs, leur idéologie ;
je ne le vis pas comme un affrontement, chacun derrière ses barricades, mais comme une rencontre où j'essaie de comprendre ce que l'autre cherche, voir si je peux le rassurer, en gardant ma façon de faire, mes idées ;

les associations travaillent depuis plusieurs années pour éviter l'assimilation entre IEF et secte ; il semble que dans les derniers rdv avec le ministère, cette question ne soit plus à l'ordre du jour; nous montrons que nous ne sommes pas une communauté hippie justement, qui vit repliée sur des idées suspectes ...
lors des rencontres nationales de Laia,par exemple, où c'est quand même un rassemblement important de familles sur un même lieu, les retours que nous avons sont positifs, nous ne sommes pas considérés comme des "gens bizarres" ; c'est ce que nous défendons à Laia, les familles IEF sont toutes différentes, le point commun étant un choix différent pour l'instruction de leurs enfants ;

c'est vrai que l'on retrouve un nombre conséquent de familles qui mangent bio, qui ont vécu des AAD, tendent vers la décroissance , sont dans un mouvement de ce type là, mais ce n'est qu'une partie ! il ne faut pas réduire l'iEF à cette image ; ne nous enfermons pas là-dedans, au risque de créer nous même notre image de secte ! Very Happy
quand je parle d'instruction en famille, (et je suis investie à Laia, donc j'en parle souvent ...) je n'expose pas ma façon de vivre, mes choix politiques, le fait que je mange bio ou que j'ai accouché à la maison ...
être affichés dans les journaux, c'est le choix de certaines familles qui entrent dans un combat judiciaire, médiatique, ce n'est pas le cas de toutes; à Laia, des familles s'adressent à nous pour avoir un avis sur leur situation, voir ce qu'elles peuvent tenter, s'appuyer sur l'expérience des autres ... il y a bien des façons de se positionner avant d'arriver aux extrêmes ;
Revenir en haut Aller en bas
mesokee



Nombre de messages : 203
Age : 39
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: contrôle fait    Ven 6 Juil - 9:26

Anne J et Paprika ma remarque était adressé aux familles qui répondent dans ce post et qui disent elle-même avoir cédé par peur !
Je ne faisais pas une généralité.
Revenir en haut Aller en bas
c2s



Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 22/03/2012

MessageSujet: Re: contrôle fait    Ven 6 Juil - 9:42

Paprika a écrit:
Je crois que les tests rassurent certaines familles qui ont peu confiance en elles ou en leurs enfants. Comme Anne, il me semble hâtif de juger des motivations des uns ou des autres sans les connaître.

Et même si certaines d'entre nous ne les souhaitent pas, nous ne détenons pas la Vérité Wink

Anne, les contrôles sont illégaux dans la mesure où la loi précise que c'est l'enseignement qui doit être évalué et pas les enfants. Techniquement, il a l'obligation de s'assurer que les enfants reçoivent une instruction et l'obligation de s'assurer que l'instruction dispensée permet d'atteindre le socle commun.
Je ne pense pas qu'il y ait de jurisprudence là dessus, par contre Sad


ou alors justement on a confiance dans ce que l'on fait donc les tests ne font pas peur...
"céder par peur" je trouve ça un peu fort .On peut juste ne pas craindre les tests et se dire que c'est peu de choses donc on ne cherche pas la confrontation
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: contrôle fait    Ven 6 Juil - 9:56

Bonjour,
mesokee a écrit:
Les tests et évaluations qui sont un contrôle des acquis de l'enfant et non un contrôle de l'enseignement ne sont pas prévus par la loi, cela m'a été confirmé par l'avocat (maitre Plantavin bien connu dans le milieu IEF) que j'ai contacté...
En premier lieu, "ne sont pas prévus par la Loi" ne signifie pas illégal. Est illégal ce qui est expressément interdit par la Loi. Est légal ce qui est expressément autorisé par la Loi. Est libre ce qui n'est ni interdit ni autorisé par la Loi, sous réserve que personne n'ait à s'en plaindre pour un juste motif.
Ensuite, je serais très surpris qu'un contrôle des acquis de l'enfant n'intègre pas la mission du contrôleur pédagogique.
je ne connais pas sa mission, mais j'ai du mal à croire qu'elle se borne à contrôler l'existence d'un projet pédagogique, sans vérifier la bonne mise en oeuvre de celui-ci, ni l'adéquation de la pédagogie employée aux capacités de l'enfant. Hors, il me semble que le moyen le plus simple et le plus sûr pour le contrôleur de vérifier la bonne mise en oeuvre du projet et l'adéquation aux capacités de l'enfant est d'évaluer ses acquis.

mesokee a écrit:
...quand à la référence au niveau scolaire je n'estime pas qu'elle est illégal : elle l'est : c'est écrit noir sur blanc dans le code de l'éducation.
Merci de me préciser où, ça me fera gagner du temps, j'ai à préparer les contrôles qui commenceront pour moi l'année prochaine.
La référence au niveaux de l'éducation nationale dans un contrôle pédagogique à la maison me paraît également fort malvenue et inadaptée par principe, c'est une bonne chose qu'elle soit expressément interdite par la Loi.
Revenir en haut Aller en bas
Zaou



Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Re: contrôle fait    Ven 6 Juil - 12:11

Obligation de moyen n'est pas obligation de résultat.
Obligation de résultat que les enseignants de l'EN n'ont d'ailleurs pas !
Revenir en haut Aller en bas
http://vitalitepaleo.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: contrôle fait    Ven 6 Juil - 12:23

...)


Dernière édition par Enya le Mar 15 Oct - 12:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: contrôle fait    Ven 6 Juil - 20:41

Bonjour,

J'ai procédé à un premier survol de la législation relative à l'encadrement de la pratique pédagogique familiale.
Autant le dire, je n'ai à peu près rien trouvé pour l'instant.
En grand principe, j'ai une décision du Conseil Constitutionnel en date du 23/11/1977, qui dit en gros que la liberté d'enseignement est un principe fondamental à valeur constitutionnelle.
Il semblerait que notre liberté en la matière provienne de là, si c'est vrai c'est léger ...

En matière légale, je n'ai trouvé que l'article L.131.10 du code de l'éducation, qui stipule, pour ce qui nous concerne ici, "L'autorité de l'Etat compétente en matière d'éducation doit au moins une fois par an, à partir du troisième mois suivant la déclaration d'instruction par la famille, faire vérifier que l'enseignement assuré est conforme au droit de l'enfant à l'instruction tel que défini à l'article L. 131-1-1."
Si réellement il n'y a que ça, c'est ça et pas autre chose qu'il nous faut interpréter pour nous positionner vis à vis de l'inspection académique.

L'interprétation de l'administration, dont j'ai le sentiment qu'elle a pris en compte la jurisprudence que j'ai consultée, doit être dans la circulaire n° 2011-238 du 26-12-2011.
Pour ce qui concerne la discussion ici, je note surtout ceci :
3. Contrôle de l'instruction dans la famille par l'inspecteur d'académie
3.1 Objet du contrôle
Le contrôle porte à la fois sur la réalité de l'instruction dispensée et sur les acquisitions de l'enfant et sa progression.
- Le contrôle porte sur la réalité de l'instruction dispensée
Les dispositions de l'article L. 131-10 du code de l'éducation précisent que « l'inspecteur d'académie doit (...) faire vérifier que l'enseignement assuré dans la famille est conforme au droit de l'enfant à l'instruction tel qu'il est défini à l'article L. 131-1-1», lequel article précise que « le droit de l'enfant à l'instruction a pour objet de lui garantir (...) l'acquisition des instruments fondamentaux du savoir, des connaissances de base, ... ».
L'inspecteur d'académie doit faire vérifier que l'enfant reçoit bien une instruction et qu'il acquiert des connaissances. Le contrôle porte donc sur le contenu de l'enseignement dispensé et sur les compétences et connaissances acquises par l'enfant.
- Le contrôle porte sur la progression de l'enfant
L'inspecteur d'académie doit s'assurer que la progression retenue « a pour objet d'amener l'enfant, à l'issue de la période de l'instruction obligatoire, à la maîtrise de l'ensemble des exigences du socle commun... »


Donc, l'E.N. décide de faire porte le contrôle aussi sur les connaissances acquises par l'enfant. Dans ce cadre, l'outil numéro 1 est l'évaluation de connaissances.
Il est cependant clair, même pour l'E.N., échaudée par quelque jurisprudence, que l'évaluation en question n'a pas pour but d'évaluer par rapport à un quelconque niveau E.N., mais bien par rapport au projet pédagogique défendu, dans une optique socle commun.

C'est assurément une interprétation très libre de la Loi par l'E.N., mais pour le pratiquant d'évaluation pédagogique que j'ai été (dans un autre domaine), cela me semble une interprétation très naturelle, et en ce sens, difficilement contestable.

Si vous ne disposez pas d'autre éléments légaux, Mesokee, je persiste à penser que votre interprétation est très "personnelle".






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: contrôle fait    Ven 6 Juil - 21:34

Bonjour,

laetitiaA a écrit:
pour ma part, je recherche un certain dicernement, une attitude modérée ... ;
J'ai apprécié l'ensemble de votre intervention, LaetitiaA.

Je fais partie de la diversité que vous décrivez, je me situe en fait à contre courant de la majorité des intervenants de cette partie du forum. J'ai consacré une partie importante de ma vie à l'action sociale, et il m'est difficile de me positionner autrement que comme acteur social. Pour moi, un Homme c'est beaucoup l'instruction dont il a bénéficié. Dès lors, ce droit à l'instruction bien maladroitement défendu par le législateur et l'E.N., est un élément très important pour moi, et il me semble non seulement naturel, mais absolument indispensable, qu'un contrôle s'exerce autour de tout les enfants sur leur droit à bénéficier d'une instruction.
Je crois que l'E.N. exerce très mal sa mission générale d'éducation, essentiellement en raison d'un manque de moyens, et je ne peux, sur le principe, qu'encourager des parents à procéder par eux-mêmes pour tenter de faire mieux.
Mais je ne suis absolument pas prêt à céder à ceux-là toute liberté pour exercer sans aucun contrôle. Ma pratique sociale ne m'a pas encouragée à la confiance aveugle.
Je suis donc très favorable au contrôle pédagogique, même s'il doit égratigner l'amour propre de certains parents, l'intérêt des enfants mérite bien cela pour moi.

J'attends donc avec curiosité l'inspection académique. Je suis aussi plutôt modéré par nature, mais je ne déteste pas faire le coup de feu de temps en temps, à condition bien sûr qu'il me semble que ce soit pour la bonne cause.. Si l'inspection académique agit à la légère, elle pourra avoir quelques surprises.
Outre que je sois formé et expérimenté en droit, je maîtrise la problématique pédagogique et celle de l'évaluation pédagogique, et s'ils me parlent de mes lacunes, je ne manquerai pas de leur parler des leurs ; j'ai dirigé une mission locale durant plusieurs années, et en sais donc long sur les échecs de l'E.N.

Comment doivent pour moi se positionner des parents enseignants à domicile vis à vis de l'inspection académique ? Je dirais avec sincérité mais prudence. Sincérité car il est important de disposer d'un regard extérieur sur notre pratique, et prudence car le formatage E.N. peut nous confronter à des interlocuteurs qui n'intègrent pas nos problématiques. Sur le plan juridique je préconise la prudence, dans l'espace de liberté dans lequel nous évoluons, c'est le juge, et lui seul, qui aura raison.
Revenir en haut Aller en bas
meydey76



Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 03/06/2012

MessageSujet: Re: contrôle fait    Sam 7 Juil - 14:31

Poufff, que de jugements je trouve !

Chacun fait ce qu'il peut, avec les moyens qu'il a.

L'union fait la force certes (forum, association...) mais quand la visite de l'IA a lieu, la famille est seule face à l'inspecteur et au conseiller pédagogique (lorsqu'ils se pointent à plusieurs). Et là, on ne se dit pas, selon mon humble avis hein, tiens il faut que je mette absolument en avant les droits de l'ief, mais plutôt, plus vite ils sont sortis de chez moi ceux-là, plus vite on aura la paix, moi et mon enfant.
Qui a-t-il de mal à accepter, dans la mesure du raisonnable (âge de l'enfant, temps de tests donné...), que l'enfant puisse réaliser quelques exercices ?
Si cela se passe bien, l'enfant l'entendra et il en sera heureux, il n'a pas travailler "pour rien".
Si l'enfant "n'est pas au niveau", c'est important pour nous parents de le savoir, pas pour nous, pas pour les associations...mais pour notre enfant, afin qu'il ait les bases nécessaires dont tout être humain a le droit.

Revenir en haut Aller en bas
morgan



Nombre de messages : 197
Age : 40
Localisation : valenciennois(59)
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: contrôle fait    Sam 7 Juil - 15:03

BONJOUR....je n'ai que que le début des messages mais je vais contnuer aprés cette réonse...
ici aussi contrôle fait et même contrôleS faitS!!!!!! eh oui...2 cette année un en février pour mon fils de 10 niveau cm2 et un en avril pour mon fils de 12 ans niveau 6ième.....OUF!!!!!! concernant le premier contrôle c'est la même équipe depuis 3 ans donc nous nous connaissons et cela s'est toujours bien passé....beaucoup de discussions, beaucoup d'intérêt pour le travail fait par les enfants, et même des remarques trés positives concernant lapbook....et petite évaluation(sans note...) de 30 minutes à peine(que mes fils aiment bcp d'ailleurs??????)...

j'avais évidemment peur que le deuxième controle avec nouvelle équipe se déroule moins bien...eh bien non.....cela s'est bien passé et ils ont bcp discuté avec mon fils de 12 ans qui faisait partie intégrante de la discussion.....et n'ont pas souhaité évaluer celui ci....je dirais que c'est le contrôle qui se rapproche au plus de nos droits....une discussion positive...pas de questions tordues ;de jugements;de tests..........enfin voilà mon expérience.....du nord de la france!! je vais continuer la lecture...
Revenir en haut Aller en bas
morgan



Nombre de messages : 197
Age : 40
Localisation : valenciennois(59)
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: contrôle fait    Sam 7 Juil - 15:17

Alors la suite est fort intéressante...tout cela est personnel, je veux dire sa façon d'appréhender le contrôle....pour ma part les test, je pourrai m'en passer...ils ne nous ont jamais été imposés..on nous a demandé, et nous avons accepté.....et je le repète ...mes fils aiment ça!!!allez savoir pourquoi.....

petite anecdote aussi cette année nous avions été "oubliés" pour le 2 ième contrôle......à ma grande joie....de courte durée car mon mari voulait absolument que ce contrôle soit fait....alors ....il a finalement eu lieu.......

c'est quand m^me "intéressant" de savoir ou en est son enfant ,plus ou moins, même si on s'en fiche de cette comparaison avec le niveau censé être acquis....
bon peut être ne suis je pas trés objective car mes controles se sont toujours bien passé...
Revenir en haut Aller en bas
Lolarose



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: contrôle fait    Dim 8 Juil - 16:44

Bonjour LaetitiaA,

Je découvre à l'instant ton message et trouve ton regard en la matière fort pertinent. Il tend en tous cas à une recherche d'apaisement, de compréhension et d'ouverture: en ce sens, il me semble que ta démarche est particulièrement saine et contribue sans aucun doute grandement à la "dédiabolisation" de l'IEF. Je te rejoins au sujet de la nécessité de ne pas contribuer soi-même à cette étiquette "sectaire" qui est fortement préjudiciable et qui, malheureusement, nous est trop souvent collée à nous autres, parents instructeurs un brin extra-terrestres aux yeux de beaucoup de personnes sous prétexte que notre choix n'est pas celui du plus grand nombre.

En ce qui concerne les contrôles, certes, le terme "odieux" est de trop: il ne s'applique selon moi qu'à quelques expériences que j'ai pu découvrir à travers les récits des uns et des autres, et n'en ayant jamais vécu à mon niveau, sans aucun doute s'agit-il de ne pas tous les mettre dans le même sac... en effet! Et je suis d'accord, il ne s'agit pas "d'entrer en guerre contre l'EN". Cependant, l'EN n'use t'elle pas parfois de ses droits pour rudoyer quiconque ose placer son enfant en "situation d'échappement éducatif"? Il y a les belles idées, les valeurs nobles et bien entendu défendables ("une rencontre où j'essaie de comprendre ce que l'autre cherche, voir si je peux le rassurer, en gardant ma façon de faire, mes idées")... et les faits, trop souvent accablants, des expériences parfois très dures pour les enfants et pour leurs parents, synonymes de souffrance.

C'est un fait: l'EN n'apprécie que très moyennement le fait qu'un enfant échappe à sa base de données. Comme le souligne Jean-Philippe, "prudence car le formatage E.N. peut nous confronter à des interlocuteurs qui n'intègrent pas nos problématiques." Je crois également que d'une manière encore plus globale, c'est la société entière qui, en tant que malheureuse résultante de la Révolution Française, a besoin que l'individu revête son parfait uniforme "d'Acteur Social".... Qu'il fasse partie de l'élite ou qu'il soit un bandit, l'essentiel est que l'individu, à un moment donné, entre dans un tiroir et remplisse sa fonction de "maillon social", qu'il "joue le jeu". N'oublions pas qu'au début du 20ème siècle, l'enfant, en tant qu'élève, était totalement aseptisé et biberonné à la sauce Patrie: l'instruction servait beaucoup à cela.... donner des corps, des têtes, des bras au "pays", en prévision de guerres à venir, de besoins à remplir. Les choses ont-elles vraiment changé??? N'ont-elles pas juste été adaptées à l'évolution du temps, de l'histoire, du contexte (social, politique, économique etc), prenant d'autres formes mais servant toujours et encore les mêmes causes?

Là où, précisément, il me semble que l'IEF, ainsi que certaines pédagogies comme Steiner, place l'enfant au centre en tant QU'INDIVIDU. La vraie problématique, me semble t'il, réside précisément sur ce point précis. Au-delà de ta position d'ouverture et de tolérance, il me semble qu'il y a une barrière infranchissable entre toi (le "groupe" dont tu fais partie, les parents instructeurs qui, que tu le veuilles ou non, remettent en cause le système qu'on leur sert à respirer et à manger) et ton interlocuteur EN. La compréhension mutuelle, à ce stade, c'est du pipeau, je pense. L'EN a un rôle d'intégration et de normalisation de l'individu (on le "fond"... et sinon, on le broie) au même titre que de nombreuses autres structures à visée "socialisante": tandis que l'IEF, par excellence, cultive l'individualité sous son angle le plus riche et le plus fédérateur.

Certes.... la modération et la tempérance sont de belles qualités. 99% des gens, très politiquement corrects, les "gens bien-pensants", vous diraient: "Formidable! C'est exactement ainsi qu'il faut se positionner!".

Mais... on oublie que notre position même de parents IEF est déjà une forme d'affront, qu'on le veuille ou non. En tous cas, vécu souvent ainsi par le corps enseignant, les parents.. qui se sentent soudain remis en cause par un choix très argumenté (souvent), contre lequel ils n'ont rien ou peu à objecter (si ce n'est la "socialisation"). Je ne sais pas pour toi, mais en ce qui nous concerne, mon mari et moi, nous avons parfois droit à des réactions assez agressives tandis que nous ne le sommes absolument pas, justement! Bien au contraire. Mais cette agressivité, ce "jugement facile", sont à nos yeux des panneaux indicateurs. Ils révèlent un malaise, l'existence d'un "problème", qui touche sans aucun doute à la manière dont les gens raisonnent, et "construisent LEUR monde" (dont ils oublient qu'il n'est pas "le" monde), tout habitués que sont les gens à être formatés, moulés, dirigés, à reproduire les schémas, voire même à ânonner ce que d'autres disent, sans jamais (se) remettre en cause. Sans blague, la télé, les médias, la force du "discours de groupe".... est-ce que tout cela ne te ferait pas penser à une forme de phénomène d'hypnose collective? L'homme, on l'oublie, c'est aussi un animal, et sa loi est celle du plus fort, c'est à dire du plus grand nombre. Celui qui sort de ce groupe... n'a pas l'existence très facile. Il est "l'individu qui se détache du groupe".... et il va devoir lutter contre un certain nombre de choses: de mécanismes, de préjugés, d'idées fixes et poussiéreuses, bien ancrées, bien "inoculées". Je pense que ceci est d'ailleurs valable pour tous les groupes: société, clans, familles. Un raisonnement qui ne tient pas compte de ce mécanisme est un raisonnement branlant: incomplet et édulcoré.

Et la "bonne image renvoyée par l'association", je pense que c'est une illusion de plus: on considère que les enfants "en échappement EN" ne sont pas en nombre suffisant pour remettre vraiment en cause le système en question. En ce sens, il ne constitue pas un réel "danger", donc.... la "tolérance" manifestée à l'égard de l'IEF n'est jamais que la résultante de cet état de faits. Il ne faut pas se leurrer! Dans les faits, l'acharnement, la médisance dont font l'expérience certains parents de par leur choix d'une instruction différente, prouve tout de même qu'il existe une pression très forte émanant du "corps social", de la "bonne pensée" post révolution française.

Me vient à l'esprit une succession d'anecdotes récentes: un gamin de six ans ânonnant la très sanglante et odieuse (pour de vrai!!!) Marseillaise, apprise à l'école, un gamin de dix ans me relatant la "leçon du jour bonjour", ayant trait aux bienfaits de la colonisation, et un autre de quatorze ans m'expliquant ce qu'on lui avait enseigné au sujet des valeurs transmises par la Révolution Française.

En toute honnêteté, LaetitiaA, je pense que ce ne sont pas de malheureux "hasards", et que cette institution, l'EN, en bien des points, véhicule des idées et des connaissances "louches", falsifiées. Pourquoi? That's the question. Beaucoup de gens ont leur idée là-dessus, farfelues, moins farfelues.

Je pense que je peux comprendre que la pilule des "contrôles", et son armada de débordements, dans certains cas, puisse être difficile à digérer. Et je pense que la "modération" dont tu parles et que tu préconises ne doit pas être synonyme de "Bisounours au Pays des Gentils"... mais d'un point de vue plus réaliste, de "prudence" au sens où l'entend peut-être Jean-Philippe qui, il me semble, touche du doigt la problématique majeure de notre société: "l'espace de liberté", sorte de miroir aux alouettes qui, de toute évidence, est soumise à l'omnipotence d'un juge, garant de l'ordre social (celui qui ne voue pas particulièrement un culte à L'INDIVIDU: croire le contraire, c'est vraiment penser que nous serions dans un univers de Bisounours, où chacun peut comprendre l'autre, faire état de ses différences et "ensemble, reconstruisons le monde").

Certains parents ont besoin de ces contrôles parce qu'ils ne se font pas confiance et qu'anciens élèves eux-mêmes, ils éprouvent le besoin, à travers leurs enfants, d'être évalués, confortés... dans tous les cas: rassurés. C'est humain, et compréhensible.

A travers de nombreux récits, sur ce forum ou ailleurs, j'ai toujours le sentiment qu'au centre se trouve la PEUR, le besoin d'être "validé" dans ses choix, d'être soutenu, encouragé, "labelisé EN" (puisque beaucoup de parents pratiquant l'IEF se mettent une pression d'enfer, en prenant le programme EN comme boussole, justement). Mais l'IEF n'est-elle pas l'opportunité par excellence de repenser entièrement son "système intérieur": de s'interroger de manière plus efficace, plus lucide, sur ce que ce choix révèle vraiment.... ce qu'est un enfant... ce que signifie "'s'instruire", "connaître", "apprendre"... sur ce qu'il s'agit vraiment de TRANSMETTRE à nos enfants?La manière dont il va être amené lui-même, en tant qu'individu, à se positionner, à s'inscrire dans la Grande Mécanique Sociale? L'aider à poser un regard lucide et le plus "libre" possible sur cette fameuse machine en question?


Désolée pour mon message un peu long....! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Zaou



Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Re: contrôle fait    Dim 8 Juil - 19:30

Personnellement je suis contre les contrôles car ils rendent très mal compte de ce que sait réellement faire l'enfant. C'est un contexte particulier.
Contrôle écrit alors que peut être il est plus à l'aise à l'oral? Ou le contraire?
Mauvais jour? Stress? Temps limité qui encourage au bâclage?
Certains sujets abordés et pas d'autres donnant une vision biaisée?
Formulation scolaire perturbant l'enfant qui ne sait plus répondre?
etc ...

De plus le fait de se faire juger par quelqu'un d'autre sous entend qu'on est pas digne de confiance et qu'on n'est pas capable de connaître nos capacités par nous même.

Je suis professeur des écoles et je sais combien les évaluations n'aident pas à connaître vraiment le "niveau" d'un élève. Les évaluations n'ont qu'un objectif : faire rentrer l'élève dans une case, et j'imagine que c'est ce qui est fait lors de la plupart des inspections.
Revenir en haut Aller en bas
http://vitalitepaleo.com/
AnneJ



Nombre de messages : 766
Age : 22
Localisation : Pays de la Loire - Picardie
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: contrôle fait    Dim 8 Juil - 20:11

Citation :
Personnellement je suis contre les contrôles car ils rendent très mal compte de ce que sait réellement faire l'enfant. C'est un contexte particulier.
Tu confonds contrôle pédagogique et contrôle de connaissances (=évaluation).

Dans l'idéal, un contrôle pédagogique a pour objectif de vérifier qu'une instruction est bien prodiguée à l'enfant.
Il ne sous-entend pas forcément de contrôle de connaissances ou d'évaluations de l'enfant/du jeune.
Il ne s'agit pas de juger (pour l'inspecteur) ou d'être jugé (pour les parents), mais bien de vérifier que l'enfant n'est pas maintenu hors de toute instruction/enseignement (appelez ça comme vous voulez Wink ), et que celle/celui qui lui est donné(e) lui donnera les bases minimales que tout individu devrait connaître (... dans l'idéal Wink).

Citation :
De plus le fait de se faire juger par quelqu'un d'autre sous entend qu'on est pas digne de confiance et qu'on n'est pas capable de connaître nos capacités par nous même.
Cf. ce que j'ai dit plus haut à propos du jugement Wink.
A titre personnel, il me semble assez judicieux qu'un regard extérieur puisse être posé sur le travail fourni dans l'année (les professeurs n'ont-ils pas des échanges avec d'autres professeurs pour discuter pédagogie etc. ?).
Revenir en haut Aller en bas
http://fromhomeschooltolife.eklablog.com
laetitiaA



Nombre de messages : 193
Date d'inscription : 18/06/2010

MessageSujet: Re: contrôle fait    Dim 8 Juil - 23:15

sur la question des contrôles, je pense qu'on peut dire beaucoup de choses quand on n'y est pas encore confronté, quand notre situation( on pourrait développer ...) fait qu'on a de fortes chances qu'ils se passent bien ; je ne crois pas qu'on puisse tout ramener à la peur, en classant les familles entre celles qui oseraient s'affirmer et les autres qui subiraient ... tout n'est pas blanc ou noir !
personnellement, je fais la différence entre le rôle "politique, social " de l'EN, et la personne qui représente l'EN que j'ai en face de moi ;
je ne suis pas une idéaliste vivant "au pays des bisounours", si mes enfants n'ont jamais été scolarisés c'est bien parce que je remet en cause le système de l'EN ;
dans ma vie quotidienne, je me positionne plus en posant des actes , en vivant mes convictions (souvent éloignées de la norme sociale ...) avec le plus de sérénité possible, plutôt qu'en perdant mon énergie dans de trop grands discours ; je pense que cela a plus d'impact ;
d'ailleurs, pour ce qui est de l'IEF , je transmet justement à mes enfants (par l'observation qu'ils en font ) , que même face à la pression, aux regards ( voir plus ) désapprobateurs, on peut vivre selon nos convictions, être différents et être heureux ;
alors oui, peut-être que l'action de l'association est une illusion, mais je préfère m'impliquer concrètement (d'ailleurs en passant, je crois utile de soutenir, encourager ... c'est un réel besoin qui n'est pas uniquement lié à la peur ) que rester dans la rébellion idéologique (en souhaitant que cette expression ne soit pas mal perçue, elle n'est pas du tout une attaque ) ;
certes, l'action de l'association est limitée, nous ne sommes pas en nombre suffisant pour remettre en cause le système, c'est certain : le rapport de force nous est défavorable, nous en sommes bien conscients; d'ailleurs, nous avons pu l'observer quand il est arrivé de faire appel aux familles pour se mobiliser ... c'est de la responsabilité de chacun de voir ce qu'il est prêt à faire ...

je suis très satisfaite que ces échanges puissent avoir lieu, et espèrent que beaucoup voudront bien donner leur point de vue , et même s'engager collectivement Wink
Revenir en haut Aller en bas
Zaou



Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Re: contrôle fait    Dim 8 Juil - 23:27

Citation :
Tu confonds contrôle pédagogique et contrôle de connaissances (=évaluation).

Dans l'idéal, un contrôle pédagogique a pour objectif de vérifier qu'une instruction est bien prodiguée à l'enfant.
Il ne sous-entend pas forcément de contrôle de connaissances ou d'évaluations de l'enfant/du jeune.

Je voulais dire que je suis contre les contrôles de connaissance lors du contrôle pédagogique
Revenir en haut Aller en bas
http://vitalitepaleo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: contrôle fait    Aujourd'hui à 19:32

Revenir en haut Aller en bas
 
contrôle fait
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» LA MALOCCLUSION / Prenez le temps de lire ces informations IMPORTANTES sur Les soucis dentaires de l'octodon MERCI
» Ma puce ne fait pipi que dans sa couche
» j'ai fait un chapeau !
» l'union fait la force 'a Meknes
» le fromage fait maison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'IEF : pour qui, pourquoi, comment ? :: Démarches administratives-
Sauter vers: