AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 contrôle fait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
AnneJ



Nombre de messages : 766
Age : 22
Localisation : Pays de la Loire - Picardie
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: contrôle fait    Ven 13 Juil - 0:57

Chris : Je comprends ta position, et comme toute position d'ailleurs, elle mérite d'être respectée Smile

chris26 a écrit:
et si je ne me trompe pas à 16 ans, il a un contrôle et il doit avoir un niveau égal aux élèves qui vont en classe !
Non, un dernier contrôle à 16 ans (enfin, un peu avant les 16 ans, puisque sinon, le jeune n'est plus soumis aux contrôles) pour vérifier si le socle a été atteint n'est pas coutumier de ce qu'il me semble.
Rien de tout ça chez nous, ainsi que chez les familles que nous connaissons (virtuellement ou non) et qui étaient dans ce cas, c'est-à-dire avec des enfants âgés d'un peu moins de 16 ans et ayant dépassé l'âge d'instruction obligatoire.

Cependant, le DNB (brevet) atteste que le socle commun est atteint ; obtenir son DNB à 16 ans (ou un petit peu avant) peut éventuellement permettre de "calmer" certains IA quant au niveau scolaire, et éviter qu'ils ne fassent pression par rapport à l'acquisition du socle commun Smile.
Revenir en haut Aller en bas
http://fromhomeschooltolife.eklablog.com
Lolarose



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: contrôle fait    Ven 13 Juil - 17:08

Bonjour Jean-Philippe,

Totalement d'accord avec toi quant à ton approche (la décroissance nécessaire), et bien entendu, au sujet de notre statut privilégié: le droit de permettre à nos enfants d'accéder à une pédagogie différente, qui va également dans le sens de la lutte pour leur propre survie et ce, sur tous les plans.

J'ai pensé à nos échanges en découvrant il y a peu ce texte d'Alexandra Viatteau, dont tu as peut-être déjà lu le travail, ou entendu parler:

http://www.diploweb.com/p7viat5a.htm

http://www.diploweb.com/p7viat5b.htm


Notamment ces propos de Georges Bernanos, dont j'aime viscéralement le propos, l'oeuvre, je te les copie-colle, mais ils figurent sur le site dont je t'ai confié à l'instant le lien:

"La menace qui pèse sur le monde est celle d'une organisation totalitaire et concentrationnaire universelle qui ferait, tôt ou tard, sous un nom ou sous un autre, qu'importe! De l'homme libre une espèce de monstre réputé dangereux pour la collectivité... Le communisme disparaîtrait demain, comme a disparu l'hitlérisme, que le monde moderne n'en poursuivrait pas moins son évolution vers ce régime de dirigisme universel auquel semblent aspirer les démocraties elles-mêmes...

"Qu'est-ce qui pourrait bien rester de l'homme?... Il est englobé (l'homme englobé du globalisme - AV) corps et âme dans l'économie, c'est l'apparition réelle d'une nouvelle espèce d'homme, l'homme économique, l'homme qui n'a pas de prochain, mais des choses... Il s'agit de savoir si la technique disposera corps et âmes des hommes à venir, si elle décidera, par exemple, non seulement de leur vie et de leur mort, mais des circonstances de leur vie, comme le technicien de l'élevage des lapins dispose des lapins de son clapier... (on ne saurait nationaliser facilement l'industrie de la reproduction, à moins qu'on ne réussisse à mettre les marmots en bouteilles, tentait de se rassurer Bernanos, qui avait ainsi, sans le savoir, pressenti la FIVette. Renouant d'ailleurs avec les "bébés en flacons" de l'eugénisme darwinien analysé par Aldous Huxley dans "Proper Studies", traduit en français sous le titre "Le plus sot animal", éd. La Jeune Parque, 1945 - AV).

"Le spéculateur se fait une certaine idée de l'homme. Il ne voit en lui qu'un client à satisfaire, des mains à occuper, un ventre à remplir, un cerveau où imprimer certaines images favorables à la vente de produits (ou d'idées -AV)... Votre pensée n'est plus libre. Jour et nuit, presque à votre insu, la propagande, sous toutes ses formes, la traite comme un modeleur le bloc de cire qu'il pétrit entre ses doigts... Si l'on me demande quel est le symptôme le plus général de cette anémie spirituelle, je répondrai certainement: l'indifférence à la vérité et au mensonge...

"La formation de l'homme totalitaire précède la formation du régime totalitaire. Evidemment, l'espèce de citoyen dont je viens de parler est plus commode à manier qu'une autre, et les démocraties trouvent que c'est là un matériau humain qui facilite grandement leurs expériences de dirigisme ("dirigeance"! - AV) les plus absurdes, pour ne pas dire les plus désespérées. Les démocraties, à coup de règlements contradictoires, sont en train de créer tout doucement un type d'homme parfaitement adapté d'avance aux dictatures... Ce que j'espère ? Une mobilisation générale et universelle de toutes les forces de l'esprit, dans le but de rendre à l'homme la conscience de sa dignité...".

C'est à dire un sursaut de l'élite en tout homme. Et non le nivellement moral et culturel, voire politique, où l'on a tendance à voir la solution de facilité de l'édification d'une société ouverte par le globalisme. Celui-ci est, encore une fois, convergence idéologique du matérialisme marxiste et libéral, et non seulement une globalisation ultra-libérale. L'éducation et la culture ne peuvent pas renoncer, comme elles l'ont partiellement fait depuis 1968, au moins en France, aux Etats Unis, mais aussi dans d'autres parties du monde, à forger chez l'homme ce qu'il a de meilleur, à lui inculquer la responsabilité élitaire de faire le bien et d'éviter le mal. On ne peut renoncer à ce que l'on appelait jadis, même parmi les laïcs endurcis "l'édification de l'âme" (lisez "Cuore" d'Amicis). Ce qui est animé est vivant. Ce qui est inanimé - sans âme - est mort. Des hommes sans âme et des sociétés sans élite annoncent la mort des civilisations par cette "culture de la mort" et la fascination du mal contre lesquelles ne cesse de mettre en garde l'élite humaine. Les élites peuvent se reconstituer, à condition que l'élite demeure; que le concept d'élite ne soit pas perverti ou effacé. L'élite ouvre au bien et conserve le bien, elle ferme au mal ces portes que le mal ancien ou moderne ne peut franchir.

"L'homme moyen n'est nullement orgueilleux de son âme, disait encore Bernanos, il ne demande qu'à la nier... Il croit découvrir qu'elle n'existe pas, avec une sorte d'incompréhensible fierté. L'inquiétude métaphysique chez l'homme moyen, est presque tout entière dans cette négation sournoise, cette feinte, ces mille ruses qui ne tendent toutes qu'à déposer quelque part, n'importe où, cette âme, ce fardeau, cette conscience harassante du bien et du mal. Pourvu que cette âme n'existe pas! Si elle existe, par malheur, pourvu qu'elle ne soit pas immortelle! Bien loin d'être la consolante illusion des simples, des ignorants, la croyance à la liberté, à la responsabilité de l'homme, est tout au long des millénaires la tradition des élites (terme pluriel que l'écrivain utilise au sens que nous donnons à l'élite - AV)...". (Cf. Georges Bernanos, "La Liberté pourquoi faire?", éd. Gallimard, 1995)
Revenir en haut Aller en bas
chris26



Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 21/05/2011

MessageSujet: Re: contrôle fait    Mer 26 Sep - 18:46

bonsoir Jean Philippe et merci de vos explications

merci à tous pour cet échange
bonne soirée à vous
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: contrôle fait    Aujourd'hui à 5:30

Revenir en haut Aller en bas
 
contrôle fait
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» LA MALOCCLUSION / Prenez le temps de lire ces informations IMPORTANTES sur Les soucis dentaires de l'octodon MERCI
» Ma puce ne fait pipi que dans sa couche
» j'ai fait un chapeau !
» l'union fait la force 'a Meknes
» le fromage fait maison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'IEF : pour qui, pourquoi, comment ? :: Démarches administratives-
Sauter vers: