AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 UNSCHOOLING (non radical)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
artichaut



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 18/10/2012

MessageSujet: UNSCHOOLING (non radical)   Jeu 18 Oct - 11:34

Bonjour, cela fait 2 ans que j'y réfléchis mais l'entrée au CP a été un gros déclencheur pour décider de déscolariser mon fils. Il était très angoissé et alors qu'il n'a aucun souci de séparation avec moi il pleurait et s'accrochait à moi...
En même temps, j'étais écartelée entre une conviction profonde que l'école "normale" n'est pas un bain de bonheur et d'apprentissages efficaces, et la sensation que, travaillant à temps plein et étant séparée du papa, je n'avais pas le choix.

Mais face à l'urgence de la situation, nous avons aménagé notre emploi du temps, et comme j'ai une fille de 2 ans qui est gardée à mon domicile par une jeune fille très ouverte, le problème de "garde" s'est résolu tout seul..

Bon maintenant, l'organisation, la "méthode"...c'est cela qui nous pose question.

Mon fils est un anxieux, dès qu'on lui impose une activité où il existe un potentiel d'échec, de difficulté..il se braque complètement.

Je me suis renseignée sur ce que l'on appelle le "unschooling" et je me demande si ce ne serait pas une idée à creuser.

Mais effectivement, il n'est pas question pour moi de laisser mon garçon sans repères ou sans aucune contrainte (repas, coucher...non négociables)
Alors plutôt le laisser explorer ce qu'il a besoin d'explorer tout en lui proposant sans cesse du matériel, des activités mais sans insister.

En m'inscrivant ici, je pensais trouver plus de discussions sur le sujet mais je réalise que pas tant que ça..

Est-ce que certains d'entre vous ont opté pour ce "fonctionnement" là?


ps: je n'ai pas vu où il était possible de faire une recherche par mot clé sur le forum...??
Revenir en haut Aller en bas
Vent frais



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 04/10/2011

MessageSujet: Re: UNSCHOOLING (non radical)   Jeu 18 Oct - 15:15


Bonjour,

Je viens juste de lire une discussion à ce sujet :
http://laia-asso.forumpro.fr/t872-unschooling-ou-homeschooling

Premières semaines d'IEF pour moi donc pas encore d'expérience ! Je tâtonne ...
Bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Paprika



Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: UNSCHOOLING (non radical)   Sam 20 Oct - 6:48

Le unchooling, ce n'est pas laisser l'enfant sans contraintes ni repères.

Avec le système de contrôles qu'on a en France, c'est très compliqué d'être dans un unschooling total et permanent.

Par contre, tu peux utiliser les centres d'intérêt de ton enfant pour développer ses connaissances. Il est intéressé par les voitures ? Ce sera l'occasion de lui apprendre à lire petit à petit avec des illustrations de voiture, ou bien de l'intéresser au mathématiques par le comptage des voitures, etc.

Si tu l'as déscolarisé en urgence, il a certainement besoin, comme tous les enfants dans son cas, d'une période tranquille de désintox de l'école. C'est le moment de le laisser faire un peu ce qu'il souhaite.

Pour la lecture, ma fille a appris en un temps record (elle demandait, elle était prête) avec la méthode des alphas.
Revenir en haut Aller en bas
http://apprendrealairlibre.wordpress.com/
Célinedu87



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 15/10/2012

MessageSujet: Re: UNSCHOOLING (non radical)   Sam 20 Oct - 11:18

Peut-être faut-il simplement le laisser apprendre à son rythme par jeux et non par "leçon" ?
Je ne veux pas vexer qui que ce soit, mais le plus souvent, c'est nous parents qui sommes angoissés à l'idée de laisser nos enfants ! Nos enfants sont des éponges, ils ressentent tout mais x10 !
Il n'y a pas d'obligation à le bassiner avec des cours qui vont le faire suer plus qu'autre chose. Les enfants apprennent bien mieux lorsqu'il s'agit de jeux et surtout lorsqu'ils peuvent le faire tout seul et nous montrer après leurs résultats (généralement ils sont très fiers, même si ce n'est pas parfait).

Il existe des tonnes de sites internet de jeux pour enfants au cours desquels les enfants apprennent sans s'en rendre compte !

Il y a aussi les livres éducatifs qui sont très bien faits si les enfants aiment la lecture, les travaux pratiques s'ils sont plus manuels... S'adapter est la meilleure des solutions !

Bon courage en tout cas, mais pour être passée en école à la maison depuis une semaine, je peux te dire que nous ne vivons vraiment plus du tout de la même façon ! Nous sommes zen, mon fils travaille quand il veut, peu mais efficace et quand ça le prend il peut passer une après-midi entière sur le même thème !
Revenir en haut Aller en bas
Vent frais



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 04/10/2011

MessageSujet: Re: UNSCHOOLING (non radical)   Dim 21 Oct - 23:05

Bonsoir,

Je ne suis sans doute pas encore zen ... Ce fonctionnement me semble difficile - utopique ?- avec un ado ...
Avec ma 3 1/2, cela roule évidemment tout seul, elle adore les livres et pose 10000 questions, et puis aucune obligation de résultat.
Avec mon 14 ans, dégoûté de l'école depuis qu'il y est entré, si je ne lui donne pas un "guide" pour obtenir quelques menus écrits Ben .... Il lit et puis c'est tout !
Et là où moi j'ai du mal à être zen, c'est qu'en seconde, le travail attendu est clairement structuré.
Du unschooling à l'échéance d'uń examen, À quel âge/quel moment introduire de la structure pour que l'enfant sache travailler ?
Mon grand n'ayant pas eu la chance de vos minots et ma dernière d'avoir dans ses premières années une maman éclairée par les pédagogies alternatives No
Revenir en haut Aller en bas
Zaou



Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Re: UNSCHOOLING (non radical)   Lun 22 Oct - 9:10

Citation :
Avec mon 14 ans, dégoûté de l'école depuis qu'il y est entré
Malheureusement oui il va falloir qu'il "oublie" l'école pour redécouvrir l'amour du savoir. Neill disait que ça prend souvent 1 an à 1 an demi sans aucun "cours" à cet âge.
Enfin s'il lit c'est déjà énorme ! Il apprend beaucoup (vraiment) la plupart des jeunes de son âge ne lisent pas et c'est un vrai problème dans la suite des études. Franchement si j'avais un enfant de cet âge qui passait son temps à lire je serais heureux ^^ c'est la meilleure chose qu'il puisse faire.

Après si tu veux le remettre à l'école (ou lui faire passer un diplôme) bientôt c'est sur que c'est plus compliqué.

A ta place je laisserai un peu le temps au temps et j'en discuterai pas mal avec lui.

Revenir en haut Aller en bas
http://vitalitepaleo.com/
Vent frais



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 04/10/2011

MessageSujet: Re: UNSCHOOLING (non radical)   Mar 23 Oct - 12:14

Bonjour Zaou,

Merci pour ta réponse. En fait je ne tiens pas absolument à lui faire passer un examen, c'est lui qui envisage la voie classique (bac).
Au jour d'aujourd'hui cela me semble incompatible avec son incapacité à bachoter ... Mais j'envisage en effet cette année de désco comme une opportunité de découvertes en tous genres, libres et/ou semi-organisées, d'explorations qui lui permettent de retrouver l'envie et le goût d'apprendre.
Mon but à moi n'est pas que l'IA le fasse passer en première à la fin de l'année, mais ça je ne sais pas trop si je dois lui dire ?
En attendant, Nous avons réorganisé sa semaine avec plus de concret (participation au travail avec son père), moins de scolaire pur, j'ai fait provision de DVD et cherche des jeux, des jeux encore des jeux !
Revenir en haut Aller en bas
Zaou



Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Re: UNSCHOOLING (non radical)   Mar 23 Oct - 16:14

Si lui veut rester dans le "système" et passer son bac alors tu lui dis de réfléchir à comment il veut faire. Avec quel support, quelle aide, dans quels délais etc ... et tu fais de ton mieux pour rendre ce qu'il veut possible (dans la limite de tes moyens bien sur).
Je pense que la première chose à "apprendre" c'est "l'indépendance", c'est sa vie il en est responsable. Le dirigisme de l'école est justement ce qui fait tout merder, donc laisse lui décider et se discipliner. Ca prendra le temps dont il aura besoin, peut être court peut être très long. Mais c'est ce dont il a besoin pour pouvoir reconstruire son assurance, son amour du savoir, toutes ses qualités intérieures mises à mal par l'éducation nationale.
Revenir en haut Aller en bas
http://vitalitepaleo.com/
Christelle02
Admin
avatar

Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 08/02/2011

MessageSujet: Re: UNSCHOOLING (non radical)   Mar 23 Oct - 20:46

sinon à part le bac, comme alternative, et niveau tout à fait équivalent, il y a la capacité en droit qui se passe en 2 ans

Moi aussi à cet âge je lisais beaucoup et 3 de mes enfants ne faisaient ou font encore que ça....

_________________
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Christelle, maman de tous ses enfants^^
Revenir en haut Aller en bas
Vent frais



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 04/10/2011

MessageSujet: Re: UNSCHOOLING (non radical)   Mer 24 Oct - 0:23

Oui l'indépendance ... Je vais essayer de faire au mieux !

en fait il veut faire un bac techno, donc je suppose qu'il DOIT être rescolarisé, non ? Mais après, on n'est pas à un an près ... Sauf que je n'ai qu'une année sabbatique devant moi pour l'accompagner ...

Merci à vous pour vos pistes.
Revenir en haut Aller en bas
AnneJ



Nombre de messages : 766
Age : 22
Localisation : Pays de la Loire - Picardie
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: UNSCHOOLING (non radical)   Mer 24 Oct - 0:56

Le problème de la capacité en droit, c'est que ça ouvre très peu de portes dans les études supérieures non ? C'est limité, pour les rares qui l'obtiennent, aux filières du droit justement.
Il y a le DAEU, mais c'est pour les + de 20 ans.

A 14 ans, on a encore un peu le temps de voir venir le bac... Et puis, c'est un peu l'âge où on doit commencer à se prendre un peu en charge aussi, non Wink ?
Oui, ce qui est demandé à l'examen est structuré. Après, il y a encore l'année de la seconde et la première pour acquérir la méthode, du moins, pour les matières dont les épreuves ont lieu en Terminale.
Pendant ma Première (2010-2011) pour des raisons d'organisation, je n'ai pas fait d'histoire-géo (dont l'épreuve avait alors lieu en fin de Terminale) ni de langues vivantes.
J'ai rattrapé le coup pas trop difficilement en Terminale et j'y ai même eu de bonnes notes.

Pourquoi ne pas faire l'impasse pendant un moment sur les matières un peu superflues qui peuvent se rattraper ensuite ?
Et ne voir que le principal (par exemple, si c'était S qu'il visait, les matières scientifiques ; ainsi que les matières de l'année des épreuves anticipées - il n'y a pas forcément besoin de se coltiner le programme de Seconde dans ces dernières matières...).
Revenir en haut Aller en bas
http://fromhomeschooltolife.eklablog.com
AnneJ



Nombre de messages : 766
Age : 22
Localisation : Pays de la Loire - Picardie
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: UNSCHOOLING (non radical)   Mer 24 Oct - 0:57

Vent frais a écrit:
Oui l'indépendance ... Je vais essayer de faire au mieux !

en fait il veut faire un bac techno, donc je suppose qu'il DOIT être rescolarisé, non ? Mais après, on n'est pas à un an près ... Sauf que je n'ai qu'une année sabbatique devant moi pour l'accompagner ...

Merci à vous pour vos pistes.
Je n'avais pas vu ton message Wink.
Certains bacs techno ne peuvent-ils pas être passés en candidat libre ?
Revenir en haut Aller en bas
http://fromhomeschooltolife.eklablog.com
Christelle02
Admin
avatar

Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 08/02/2011

MessageSujet: Re: UNSCHOOLING (non radical)   Mer 24 Oct - 12:57

Tous les bacs peuvent être passées en candidat libre.

La capacité en droit étant un diplôme de niveau IV, comme le baccalauréat, ouvre les mêmes possibilités et les mêmes droits.

_________________
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Christelle, maman de tous ses enfants^^
Revenir en haut Aller en bas
Paprika



Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: UNSCHOOLING (non radical)   Mer 24 Oct - 23:04

Le taux de réussite est très faible, pour la capacité en droit, non ?
Sans compter que, même si ça ouvre les mêmes portes, on n'a pas forcément le bagage pour faire les mêmes choses.
J'ai eu en 1ere année de droit des gamins à qui ont avait dit que leur bac valait la même chose qu'un bac de la filière générale, c'était juste désastreux et je ne voyais aucun moyen de les récuperer, même si j'ai essayé.

Je trouve la remarque de Anne très juste : c'est aussi le moment où on commence à se prendre en charge. Ou, au moins, on essaye d'imaginer des solutions, des moyens...
Revenir en haut Aller en bas
http://apprendrealairlibre.wordpress.com/
AnneJ



Nombre de messages : 766
Age : 22
Localisation : Pays de la Loire - Picardie
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: UNSCHOOLING (non radical)   Jeu 25 Oct - 1:25

Oui, de l'ordre de 8 % des étudiants de première année je crois ? (même si un grand nombre décroche : 54 % en première année de capacité, du coup, 2/3 des étudiants de 2e année de capacité obtiennent leur diplôme).

Par contre, les matières enseignées sont très axées sur le droit justement : droit civil, droit commercial, droit administratif, droit constitutionnel, procédure civile et voie d'exécution, droit pénal et procédure pénale, économie politique, droit privé notarial, droit social, droit fiscal, informatique, anglais. (site de l'onisep)

Après une telle spécialisation, je pense qu'il doit être difficile, même si on a le droit, de changer radicalement de domaine d'études...
Je vois mal, par exemple, un titulaire de la capacité en droit s'inscrire en bio Wink. Déjà que les titulaires de bacs technologiques (ST2S, STL) ont déjà beaucoup de mal à réussir (bien qu'ils aient de bonnes bases en biologie), je n'imagine même pas un étudiant ayant une capacité avoir les bases nécessaires pour réussir dans cette filière Neutral ...

Je pense qu'il est quand même important de choisir un diplôme ayant un profil adapté à la poursuite des études visées si on en a les capacités, plutôt que de chercher des solutions alternatives à tout prix et risquer de se compliquer la vie après...


(quelqu'un aurait-il les taux de réussite dans les établissements d'enseignement supérieur des titulaires de DAEU ? J'ai cherché mais je n'ai rien trouvé scratch ...)
Revenir en haut Aller en bas
http://fromhomeschooltolife.eklablog.com
Christelle02
Admin
avatar

Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 08/02/2011

MessageSujet: Re: UNSCHOOLING (non radical)   Jeu 25 Oct - 12:50

C'est bien d'imaginer ceci ou cela, pour ma part je ne l'imagine pas, je le vis.

Après sa capacité en droit obtenue avec mention, ma fille ainée a fait un DUT Carrières Juridiques en passant directement en 2nde année grâce au bénéfice de sa mention en capacité, et elle a durant son DUT préparé seule, passé et obtenu le concours en école d'assistante de service sociale. Elle aurait pu faire toute autre chose mais c'est ce qu'elle a choisi.

Je n'ai vraiment pas l'impression qu'elle se soit compliquée la vie bien au contraire. Le DUt Carrières Juridiques en une seule année ( grâce à cette mention en capacité en droit) a été une belle opportunité qu'elle a saisie, lui permettant de valider un bac+2 , de faire un stage professionnel, de bosser sur de la préparation aux concours, à toutes formes de concours...

Je suis sur ce forum pour informer de ce qui existe, notamment des alternatives au baccalauréat, que vous pensiez que ce soit bien ou pas bien, ou trop dur ou ceci ou cela, peu importe, j'informe sur ce qui existe et je parle d'un diplôme et d'une formation que je connaîs.




_________________
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Christelle, maman de tous ses enfants^^
Revenir en haut Aller en bas
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: UNSCHOOLING (non radical)   Jeu 25 Oct - 13:30

Paprika a écrit:
Le taux de réussite est très faible, pour la capacité en droit, non ?
Peut-être est-ce un diplôme qui sanctionne réellement un niveau d'instruction, plutôt que satisfaire essentiellement à une obligation statistique...
Revenir en haut Aller en bas
artichaut



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 18/10/2012

MessageSujet: Re: UNSCHOOLING (non radical)   Dim 28 Oct - 0:33

découragée par le peu de réponses j'ai presque oublié que j'avais ouvert ce sujet...et je suis retombée dessus en faisant une recherche! Razz
Pour la remarque sur le "cadre", je sais qu'il y a différents "degrés" d'unschooling..je voulais dire qu'il était important pour moi qu'il existe des heures de coucher et de repas même si je suis souple à l'intérieur de ce cadre...
Et effectivement nous nous désintoxiquons de l'école depuis plusieurs semaines et (à part le papa, dont je suis séparée et qui espère encore un retour à l'école), et nous sommes désormais bien plus détendus. La seule chose qui me pose des soucis et des questions ce sont les jeux video (type mario)en ligne....il pourrait passer des heures dessus et tout comme les sucreries c'est très difficile de s'auto-réguler....je ne sais s'il faut que je limite beaucoup, un peu ou pas du tout...
Les "jeux", il n'accroche pas, ni jeux de sociétés ni jeux "pédagogiques" (même très ludiques) il sent venir de très loin l'intention d'enseigner mine de rien et il refuse...
Il aime jouer avec d'autres enfants, jouer avec ses "créatures", ses personnages (en plastique ou dans sa tête)et il est très en demande pour que l'on partage ça avec lui, il aime regarder des dessins animés très variés, feuilleter ses magazines "Picsou etc...)...
Parfois quand je propose du dessin, de la peinture ou de l'argile à sa petite soeur, il en fait un peu mais le moindre obstacle (argile trop dure) le rend fou!

et enfin, il a tendance au zapping d'activités, notamment quand il rencontre une difficulté ou bien quand j'essaie d'intervenir (ça je sais qu'il ne faut pas mais je me soigne...)

à présent, ce qui 'minquiète un peu c'est le gouffre qu'on peut trouver dans les différents discours concernant les "contrôles" de l'IEN....je ne me vois pas faire semblant ou des "faux", je souhaite donc assumer notre fonctionnement mais j'aimerais savoir s'il y a des trucs pour mieux faire passer la pilule, et si les risques sont réels...?
Revenir en haut Aller en bas
Zaou



Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Re: UNSCHOOLING (non radical)   Dim 28 Oct - 12:37

C'est normal que ton fils ne supporte par les jeux "pédagogiques", l'école a fait son œuvre Sad il va falloir que tu attendes que ça vienne de lui. Tu peux lui proposer à l'occasion mais sans jamais insister.

De notre côté j'ai beaucoup réfléchi à la question de la télé/jeux vidéos dernièrement. J'ai lu le livre de Desmurget et des articles sur internet, testé, reréfléchis.
Ma conclusion : Pas de télé (on en a pas de toute façon :p), film/dessin animé choisis (pas n'importe quoi) sur l'ordi 30min par jour max seulement si il demande (si il n'a pas regardé pendant plusieurs jours je peux lui mettre un film d'1h30 parfois), jeux vidéos (jugé intéressants et non violents) à la demande et pour un temps limité variable (dépend des activités de la journée).

Le zapping d'activité ça vient de l'école en partie et de la télé pour autre partie je pense.
Revenir en haut Aller en bas
http://vitalitepaleo.com/
artichaut



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 18/10/2012

MessageSujet: Re: UNSCHOOLING (non radical)   Lun 29 Oct - 10:44

intéressant, le problème c'est qu'il n'y a pas d'activités qui le passionne suffisamment pour vaincre l'appel des dessins animés ou des jeux vidéo...j'ai limité à 2 fois par semaine les jeux vidéo mais il peut jouer longtemps à condition de ne pas changer de jeux sans arrêt, pour les dessins animés je me suis aperçue que cette beaucoup de moi que venait cette mauvaise habitude, c'est par exemple tout à fait pratique le matin pour que tout le monde démarre lentement...et puis sans ces deux choses, sa demande d'attention est démesurée et avec la petite soeur, je ne survis pas à une journée entière...
Je crois qu'il faut progressivement lui redonner goût à l'effort, mais comment?
Revenir en haut Aller en bas
Zaou



Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Re: UNSCHOOLING (non radical)   Lun 29 Oct - 17:42

Pour les dessins animés je comprend, on a aussi eu la période 1h de dessin animé le matin pour se lever tranquille avec la plus petite. Mais finalement, peu à peu, on a trouvé comment fonctionner autrement.

Pour diminuer la "dose" ce que je fais c'est demander systématiquement avant qu'il commence à regarder quelque chose "tu veux regarder quoi?" et si c'est général comme "des épisodes de trucs" j'ajoute "combien". Une fois qu'on s'est mis d'accord il regarde et après c'est finit. Ca demande un peu de surveillance au début et puis maintenant il s'arrête tout seul et ne demande plus tous les jours.

Pour les activités/le gout à l'effort à toi de faire des recherches pour trouver des trucs qui lui plaisent. Faut essayer, sans jamais insister s'il n'accroche pas. Nous en ce moment c'est lecture et point à relier mais il est plus jeune que le tien.

Revenir en haut Aller en bas
http://vitalitepaleo.com/
artichaut



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 18/10/2012

MessageSujet: Re: UNSCHOOLING (non radical)   Mar 30 Oct - 12:49

je crois que le souci vient en grande partie du fait que je suis épuisée, il faut que je trouve le moyen de dormir la nuit et d'avoir moins le stress du travail...je serai probablement "mieux" disponible ensuite...

merci pour les conseils, ils sont très "pratiques" et du coup très précieux...
Revenir en haut Aller en bas
Paprika



Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: UNSCHOOLING (non radical)   Lun 19 Nov - 12:33

Donne toi du temps, déjà. Si tu es épuisée, tu ne feras rien de bien.

Je te propose (nous le faisons), de lui faire suivre le Vendée Globe. Il y a un dossier riche et bien fait sur le site de la Vendée : http://vendee-globe-junior.vendee.fr/
C'est du travail, même si ça n'en a pas trop l'air.

Sinon, j'utilise énormément l'iPad : Timeline pour l'histoire, Icahiers pour du scolaire...
Revenir en haut Aller en bas
http://apprendrealairlibre.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: UNSCHOOLING (non radical)   

Revenir en haut Aller en bas
 
UNSCHOOLING (non radical)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parti Radical du Centre !!!
» PRG : Parti Radical de Gauche
» Changement radical de comportement...
» PRV : Parti Radical Valoisien
» post de comparaisons de produit similaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Vivre l'IEF au quotidien :: Des cours par correspondance au unschooling-
Sauter vers: