AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 controle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
sirane



Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 02/11/2007

MessageSujet: controle   Sam 24 Nov - 19:31

Bonjour

Je viens de recevoir une lettre de l'ia avec un rdv dans un college pour mes 2 enfants qui sont avec un cpc en 5 eme et 3 eme.

C'est la 1ere fois pour nous,je voulais avoir des temoignages de personnes ayant eu ce type de controle car je ne sais pas du tout a quoi m'attendre.

Combien de professeurs seront la ,dois je amener mes supports ,combien dure un controle,rie n'est noté

merci
Revenir en haut Aller en bas
arradon



Nombre de messages : 39
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 10/03/2011

MessageSujet: Re: controle   Dim 25 Nov - 18:21

Bonjour,

Dans notre ville tous les enfants ( I.E.F, C.P.C) sont testés le même jour dès le collège en français, maths, H.G et langue vivante ( 4 heures environ d'évaluation) . Quinze jours plus tard, les parents sont convoqués pour évoquer les résultats de leurs enfants et discuter des raisons de la déscolarisation, des moyens mis en œuvre.
Nous ne sommes pas encore passés par là. Je sais juste que les modalités sont différentes selon le département et le nombre de " collégiens et lycéens " déscolarisés.

Bon courage à vous.
Revenir en haut Aller en bas
sirane



Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 02/11/2007

MessageSujet: Re: controle   Dim 25 Nov - 18:30

Bonjour

Merci Arradon pour votre témoignage.

Apparemment ici aussi ils ont convoqués tous les enfants que ce soit ief ou cpc le même jour car en discutant avec une aie qui fait ief ,elle m'a dit être convoqué le même jour que moi qui ait un cpc .Nous n'habitons pas la même ville mais le même département et nous sommes convoqués le même jour a la même heure au même endroit.

4 heures d'examen??? je trouve cela vraiment abusif de leur part et je ne compte pas les laisser.Je vais y aller mais ne pas accepter 4 heures d'examens .

Vous saviez a l’avance qu'il y aurait un autre rdv pour discuter des résultats?
Revenir en haut Aller en bas
arradon



Nombre de messages : 39
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 10/03/2011

MessageSujet: Re: controle   Dim 25 Nov - 20:50

Bonsoir,

Nous ne serons concernés qu'au mois de mai ( première année de "niveau" 6ème). C'est une autre maman du Morbihan qui m'a expliqué les conditions de passage....
Pour le primaire, nous avions été prévenu deux jours avant leur visite ( dernière semaine de juin, alors que nous nous considérions en vacances.. )pas le temps de leur transmettre le moindre document spécifiant notre mode de fonctionnement.

Revenir en haut Aller en bas
Paprika



Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: controle   Lun 26 Nov - 7:13

Ils sont tenus par leur administration de vous prévenir au moins 30 jours à l'avance, arradon (cf la fameuse circulaire)

4 heures d'examen, c'est juste... illégal.
Revenir en haut Aller en bas
http://apprendrealairlibre.wordpress.com/
sirane



Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 02/11/2007

MessageSujet: Re: controle   Lun 26 Nov - 13:01

Bonjour

ou trouver écrit que le délai est de 30 jours pour prévenir svp et comment argumenter que c'est illegal un examen aussi long ,merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: controle   Mar 27 Nov - 13:43

Bonjour,

Sirane, je vais vous dire ce que m'inspire votre convocation, et après pourquoi ça m'inspire ça, je ne sais pas si ça peut vous aider mais ça vous éclairera sur le contexte.

Ce contrôle est prévu par la Loi, en ces termes : "L'autorité de l'Etat compétente en matière d'éducation doit au moins une fois par an, à partir du troisième mois suivant la déclaration d'instruction par la famille, faire vérifier que l'enseignement assuré est conforme au droit de l'enfant à l'instruction tel que défini à l'article L. 131-1-1. "
L'article L.131.1 renvoie à la notion de "socle de connaissances et de compétences", qui est une description très subjective des connaissances qu'un enfant devrait maîtriser à l'âge de 16 ans, dans l'hypothèse où celui-ci a bénéficié d'une instruction le lui permettant, d'une part, et que ses capacités d'apprentissage le lui permettent, d'autre part.
A noter, car c'est très important, que les deux conditions permettant la réalisation du socle de connaissance sont impératives : quelles que soient les aptitudes de l'enfant à l'apprentissage, s'il ne reçoit pas d'instruction, il n'atteindra pas les objectifs du socle, et de même, quelle que soit la qualité de la pédagogie qu'il reçoit, s'il est lourdement handicapé dans le domaine cognitif, il n'atteindra pas les objectifs du socle.
Comme les parents ont peu de prise (en l'espèce, c'est la médecine qui est limitée) sur les aptitudes à l'apprentissage de leur enfant, le contrôle prévu par la Loi ne peut porter que sur deux domaines : La réalité et la qualité de la pédagogie fournie, d'une part, et son adéquation aux capacités de l'enfant, d'autre part.
Donc, une démarche cohérente de contrôle qui vise ces objectifs, consiste pour le contrôleur à déterminer, dans un premier temps, la pédagogie employée par l'instructeur (stratégie pédagogique, organisation pédagogique, supports pédagogiques, temps pédagogique ...), ce qui ne peut être obtenu qu'auprès de l'instructeur, puis à vérifier auprès de l'enfant la réalité de la mise en oeuvre pédagogique, et sa bonne réussite pour les apprentissages de l'enfant (son adéquation à celui-ci). Pour ce faire, l'évaluateur devra impérativement évaluer les acquis de l'enfant dans les domaines évoqués par l'instructeur, et au niveau annoncé par celui-ci, c'est à dire dans le programme choisi et retenu par l'instructeur.

Ces préalables rappelés, revenons à ce que vous propose l'Education Nationale.
- On vous convoque hors de votre domicile. Ce que faisant, l'évaluateur va à minima se priver d'évaluer le cadre pédagogique, et l'essentiel des supports et productions pédagogiques. Ce n'est pas sérieux. La Loi dit d'ailleurs : "Ce contrôle prescrit par l'autorité de l'Etat compétente en matière d'éducation a lieu notamment au domicile des parents de l'enfant." Si le Législateur a pris soin de préciser ça, c'est que cet aspect n'est pas négligeable.
- Ce sont vos enfants qui semblent devoir être reçus en premier : C'est n'importe quoi. Une évaluation des connaissances de l'enfant, établie hors des consignes de l'instructeur, donc au "hasard", donnera peu d'indications sur le niveau de l'enfant, et aucune sur la pédagogie dont il bénéficie, ni sur son adéquation à cette pédagogie. C'est pour ça qu'il faut quatre heures ... Ils tirent en gros dans le tas et espèrent atteindre au moins quelques cibles en conséquence ... Et avoir donc une idée à peu près correcte du niveau de l'enfant, laquelle ne leur dira rien, je le répète, sur la pédagogie employée et son adéquation à l'enfant.

Un tel contrôle ne respecte pas l'esprit de la Loi, ni les directives des consignes de l'Education Nationale contenue dans une directive récente.

Si j'étais soumis à telle procédure, ce que je saurai l'année prochaine, je ne manquerais pas de faire connaitre mon indignation à l'emploi de telles méthodes :
- Je conditionnerais, dans un premier temps, ma venue à la convocation, à la réception d'une explication complète et détaillée sur les raisons qui contraignent l'Education Nationale à ne pas procéder à leur évaluation légale à mon domicile, et j'exigerai, de plus, une description complète de leur procédure d'évaluation, technique et méthodologique, afin de m'assurer que les frais liés à mon déplacement ne seront engagés en pure perte.
Dans le cas où ma requête, (courrier), ne recevrais pas de réponse, je ne me rendrais pas à cette convocation. Non plus si la réponse reçue ne décrit pas une procédure visant à évaluer ma pertinence pédagogique, et sa réalité.
Vu le courrier que vous avez, reçu, je crois qu'il y a peu de chances que je me déplace.

Cela dit, il m'est facile de tenir ce discours, sachant que je suis expérimenté en pédagogie, connaisseur en stratégie et méthodologie pédagogique, que ma fille n'a pas de difficultés particulières dans le domaine cognitif, et est donc plutôt en avance qu'en retard par rapport aux acquisitions standard de l'EN, que je suis formé au droit, et habitué à faire valoir mes droits devant les tribunaux, et ne crains donc pas d'y aller.

Si on est moins à l'aise dans ces domaines, il convient d'agir avec prudence, car, qu'on soit en accord ou pas avec l'esprit du droit, quand on a pas de chance, ça barde vite.
Mais en l'espèce, je trouve personnellement que l'E.N. fait n'importe quoi, et que c'est à dénoncer.
Revenir en haut Aller en bas
Paprika



Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: controle   Mer 28 Nov - 0:18

Je conseillerai de commencer par écrire noir sur blanc :
Nous tenons d’ores et déjà à vous préciser que nous ne nous opposons en aucune manière à ce que le contrôle de l’enseignement de notre enfant XXXXXait lieu.
Il y a des familles qui ont été enquiquinées parce que l'IA a considéré qu'ils refusaient le contrôle.

"Pour autant, puisque nous sommes les enseignants de notre enfant, tel que nous y autorise la loi (article L.131-5 alinéas 1,2 et 3 du Code de l’Education), nous considérons notre présence indispensable lors du contrôle de l’enseignement de notre fils. Afin que le contrôle puisse refléter au mieux la réalité de notre pratique, nous demandons que le contrôle s’opère à notre domicile.
Nous vous rappelons qu’il n’existe aucune loi qui nous oblige à laisser notre enfant mineur seul. Nous sommes responsables civilement de lui, et il n'est pas scolarisé. En cas d'accident, qui serait responsable ?
Par ailleurs, je vous rappelle que la loi a prévu que ce contrôle soit celui de l'enseignement dispensé et en aucun cas une évaluation des connaissances de l'enfant
."
Revenir en haut Aller en bas
http://apprendrealairlibre.wordpress.com/
sirane



Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 02/11/2007

MessageSujet: Re: controle   Mer 28 Nov - 12:35

Merci d'avoir pris votre temps pour m'aider et merci pour votre analyse Jean-Philippe qui m'est très utile.

Je pense refuser le contrôle ou en tout cas leur exprimer mon mécontentement car déjà ils n'ont pas respecter le délai d'un mois minimum pour m'avertir du rdv,ensuite aucune information sur les modalité du contrôle .Ensuite le contrôle se déroulera dans un collège éloigné.Il faut que je tourne bien tout cela en y mettant les références et que j'envoie au plus tot.

L'année derniere ,pareil, ils ont convoqué mon fils dans un collège et m'ont averti seulement une semaine avant le rdv,je les appelle et elle me dit ne pas avoir eu le choix car débordée,du coup j'ai refusé et comme elle m'avait fixé rdv le 26 juin,c'était trop tard pour me donner un autre rdv.

Je pense que je vais garder le début de ta lettre Paprika et m'inspirer de ce qu' a écrit Jean Philippe.

Merci
Revenir en haut Aller en bas
sirane



Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 02/11/2007

MessageSujet: Re: controle   Mer 28 Nov - 13:07

Bonjour

Je vois dans le courrier noté

"Au travers d'échanges entre l'enfant (individuellement) et la famille ,il permet de s'assurer de la conformité de l'instruction te que defini dans 'article L131.1-1 du code de l'éducation"


Comment s'opposer a leur entretien individuel avec l'enfant svp

Que dit la loi a ce sujet etc ?

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Paprika



Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: controle   Mer 28 Nov - 13:47

Question de responsabilité : tu es le parent d'un enfant mineur, tu n'as pas à le confier à qui que ce soit sauf réquisition de justice. Il n'est pas scolarisé et ne dépend pas de l'Education nationale, il n'est pas assuré pour mettre un pied dans le collège : que se passe-t-il s'il glisse et se casse la jambe dans le collège ?

Le principe de la loi en France, c'est qu'on peut faire ce qu'on veut sauf si la loi l'interdit. En l’occurrence, il n'existe pas de loi qui t'obligerait à confier ton enfant mineur à une personne majeure dans le cadre d'un contrôle de l'instruction. Donc non.
Revenir en haut Aller en bas
http://apprendrealairlibre.wordpress.com/
Paprika



Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: controle   Mer 28 Nov - 14:06

Un lien sur l'autorité parentale icihttp://www.logeais-caroline.avocat.fr/autorite-parentale.html

"l'autorité parentale appartient aux parents jusqu'à la majorité ou l'émancipation de l'enfant pour le protéger en matière de sécurité, santé et moralité, pour assurer son éducation et permettre son développement, dans le respect dû à sa personne" ;

Tu peux trouver aussi des arguments "http://www.social-sante.gouv.fr/espace-info-familles,2094/dossiers,2096/devenir-parents,2106/les-relations-entre-votre-enfant,2108/les-droits-de-l-enfant-et-la,14017.html"
Revenir en haut Aller en bas
http://apprendrealairlibre.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: controle   Mer 28 Nov - 14:21

Bonjour,

La Loi ne précise pas la procédure du contrôle pédagogique.
En revanche, L'administration a interprété la Loi (à sa sauce, mais je dois dire relativement conformément aux pratiques que j'ai observées dans le domaine de la formation continue) dans une directive consultable ici : http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=58902

Quand on est dans un domaine non précisé par la Loi, chaque partie fait ce qu'elle veut, mais en cas de contentieux, c'est un juge qui tranchera.

Dans le cas général, l'E.N. n'est pas une foudre judiciaire ; il n'y a donc à mes yeux pas de raison de se battre par principe, plutôt à négocier en faisant valoir des arguments pertinents. Après, ils en tiennent compte ou pas, et dans le cas précis, je les sens quelque peu cavaliers, et pour ma part, j'aborderai la négociation en leur signalant que je n'apprécie pas leurs manières, et je profiterai de celles-ci pour les inviter à faire correctement leur travail !
Car en fait, leur principal épouvantail est dans la menace qu'ils assimilent notre résistance à un refus de contrôle, d'où les précautions proposées par Paprika.
Cela dit, un vieux bourrin comme moi est plus vicieux, et je procèderais différemment.
De toutes façons, de mon coté, j'exigerai d'assister à l'évaluation de mon enfant afin d'être en mesure de la commenter. Si moi pas présent, pas évaluation enfant. Non mais.

Bon, à titre d'exemple, un brouillon de mon coté se positionnerait ainsi :

"Je reçois avec surprise et consternation votre convocation en date du ... pour ce que je comprends devoir être une évaluation de mon enfant, hors de mon domicile, et sans que je sois préalablement consultée auparavant, et enfin, hors de ma présence.
J'imagine que vous prétendez par cette caricature vous conformer à votre obligation légale annuelle d'évaluer la qualité de la pédagogie dont bénéficie mon enfant.

Ainsi, vous semblez ne pas connaitre l'intérêt qu'il y aurait à y procéder à mon domicile, ni à me consulter préalablement ?

Vais-je devoir vous expliquer en quoi la procédure que vous semblez avoir choisie ne vous permettra nullement d'évaluer ma pratique?

Sans davantage d'information sur vos intentions, je ne prévois pas d'envoyer mes enfants à cette convocation, puisque celle-ci me paraît inutile, inadaptée, et entraîne en outre des frais pour moi qui ne semblent nullement justifiés en l'espèce.

Et je vous invite en conséquence à me proposer une nouvelle procédure de contrôle davantage en conformité avec votre obligation légale, ou au moins à m'expliquer où se situe le contrôle pédagogique dans votre procédure.

Dans l'attente ..."
Revenir en haut Aller en bas
sirane



Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 02/11/2007

MessageSujet: Re: controle   Mer 28 Nov - 14:39

Bonjour

Merci beaucoup Jean Philippe pour votre aide et cet exemple de courrier.

Alors je viens d'avoir l'inspectrice au téléphone pour qu'elle m'explique le déroulement du contrôle,la durée exacte et elle m'explique que ce sera en fait un entretien individuel avec l'enfant sans les parents car dit elle "les enfants ont peut être des choses a dire et qu'ils ont le droit aussi de s'exprimer seul et librement et qu'ils n'osent pas devant papa et maman" ,donc je lui ai dit que nul part n'était stipulé cela et elle m'a répondu "mais qu'est ce qui vous dérange ,cela ne durera pas plus d'un quart d'heure/ 20 min" et qu'ils auront des questions et qu'ils regarderont leurs support et discuteront de leur orientation ,leur activité etc et qu’après ils nous recevront,nous ,les parents.Et qu'elle ferait venir un IPR de langue,de francais,de maths et de svt .

Je n'ai même pas commencé le svt avec eux cette année,est ce une matiere obligatoire?Je sais qu'elle sera au brevet .

Elle m'a dit d'amener le max de suports .

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: controle   Mer 28 Nov - 15:12

Bonjour,

Notre seule obligation légale est de mettre en oeuvre une pédagogie qui semble pouvoir mener à la maîtrise du socle de connaissances à 16 ans.
http://www.education.gouv.fr/cid2770/le-socle-commun-de-connaissances-et-de-competences.html
A l'intérieur de cette obligation, on fait ce qu'on veut, quant à l'ordre, la temporalité des différentes matières ...
On ne peut se trouver coincer que si on ne se trouve plus en situation d'accéder au socle de compétence à 16 ans, et si on ne dispose pas de raison valable pour expliquer ça (Difficultés de l'enfant ou autres).
Vu la subjectivité du truc, et vu le nombre d'enfants confiés à l'E.N. et qui n'y parviennent pas, sans raison valable ...
Revenir en haut Aller en bas
Paprika



Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: controle   Mer 28 Nov - 17:29

Elle fait venir des IPR de langues, maths, svt et ce sera juste un entretien ?
mort de rire
Revenir en haut Aller en bas
http://apprendrealairlibre.wordpress.com/
sirane



Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 02/11/2007

MessageSujet: Re: controle   Mer 28 Nov - 17:47

Oui bizarre,je m'attends a tout Sad oui et de francais aussi ...

Quelqu'un a déjà entendu parler d'IPR ? c'était la 1ere fois que j'entendais ce mot et je ne me souviens plus du nom entier ,elle a aussi parlé de faire venir un inspecteur de vie scolaire .

Revenir en haut Aller en bas
sirane



Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 02/11/2007

MessageSujet: Re: controle   Mer 28 Nov - 17:49

ahhh ben en faisant une tite recherche j ai trouvé,je mets pour ceux qui ne savent pas


http://www.education.gouv.fr/cid1139/inspecteur-d-academie-inspecteur-pedagogique-regional.html
Revenir en haut Aller en bas
Christelle02
Admin


Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 08/02/2011

MessageSujet: Re: controle   Sam 1 Déc - 21:12

pour l'IPR oui c'est classique

Sirane : Tu ne peux pas refuser un contrôle en dehors de ton domicile, tu peux solliciter qu'il soit à ton domicile mais en aucun cas l'exiger ni refuser de t'y rendre parce qu' il n'est pas à ton domicile. C'est légal

Perso je refuserai que l'enfant soit vu sans moi, légalement on va dire que c'est tangeant peut être, qu'ils ont mis des bouts de phrases à droite à gauche concernant l'abscence des parents, mais bon les profs de l'éducation nationale restent des profs, ce ne sont pas des travailleurs sociaux mandatés par un juge, donc l'enfant ne serait pas vu sans moi ( sauf si c'était une volonté express de l'enfant qui me licencierait^^)

Christelle

_________________
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Christelle, maman de tous ses enfants^^
Revenir en haut Aller en bas
nachenza



Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: controle   Dim 2 Déc - 19:57

Bonjour, je me joins à votre discussion.
Je rappelle: ma fille n'a que 2 ans et demi, donc, je suis pour le moment une future IEF.

Ma première réaction: vous avez raison, ils n'ont pas le droit, etc..

Ma seconde réaction: l'entretien avec l'enfant seul peut être bien pour l'enfant. Il ne faut pas oublier qu'il n'y a pas que des parents bien intentionnés avec leurs enfants. Il y a les sectes, les enfants victimes de violences, ...
Revenir en haut Aller en bas
Paprika



Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: controle   Dim 2 Déc - 21:56

ah ben voilà, ça ressort !

Nachenza, en 10 ans de contrôles, il n'y a eu AUCUN problème détecté ou mis en lumière par l'IEF. Les problèmes (notamment maltraitance, abus, etc.) étaient déjà connus ; ceux qui ont été soit-disant découverts ont fait pschitt ; et la MIVILUDES n'a jamais pu affirmer que les contrôles avaient mis en évidence des appartenances sectaires.

Personnellement, je REFUSE de laisser mon enfant seul avec une personne que je ne connais pas, sans injonction judiciaire. Même les flics ne peuvent pas entendre un enfant seul - encore un fois, sauf si un juge l'ordonne, et pourtant, ils sont à la recherche de trucs plus graves et ils sont assermentés ! C'est la porte ouverte à un bourrage de crâne inadmissible sur "mais au fond, tu as envie de retourner à l'école". Comme si je me permettais d'aller voir les gamins en classe pour leur dire : mais tu n'as pas vraiment envie d'aller à l'école, tu devrais arrêter et dire à tes parents que c'est tout à fait possible d'arrêter d'aller à l'école ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://apprendrealairlibre.wordpress.com/
nachenza



Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: controle   Dim 2 Déc - 22:47

Désolée, je ne savais pas que ça faisait polémique. C'était juste une remarque. J'ai dans mon entourage des enfants et des mamans maltraités, donc j'y pense forcément.
C'est sur que si les entretiens sont destinés à faire du bourrage de crane (je n'avais pas pensé à ça !! ), il est évident qu'il y a problème.
Revenir en haut Aller en bas
laetitiaA



Nombre de messages : 193
Date d'inscription : 18/06/2010

MessageSujet: Re: controle   Dim 2 Déc - 23:58

les enfants et mamans maltraités que tu évoques, ce sont des familles IEF ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: controle   Lun 3 Déc - 10:27

Bonjour,

Nachenza, votre remarque est pertinente. Comme vous pouvez le constater, le bourrage de crâne n'existe pas que dans les services d'inspection de l'Education Nationale.
Ici, les parents sont gentils, l'E.N. est méchante, et honni soit qui mal y pense. Pour beaucoup, les concessions à la responsabilité ne dépasseront pas le cadre de leur petite famille, exemplaire évidemment, et qui mettra tout en oeuvre pour être évaluée le moins possible, pour des motifs idéologiques bien sûr ! Il faut voir les arguments ! Il n'y a jamais eu ... Ben voyons, comme si les travailleurs sociaux avaient l'habitude de communiquer à tous vents, comme s'ils mettaient toujours le doigt dessus, et pourquoi que même sur ce forum, je trouve un témoignage d'une mère qui s'est fait retirer des enfants ? Et c'est clair que puisqu'il n'y a jamais eu, il n'y aura jamais, c'est logique !

Non, Nachenza, votre remarque méritait un autre traitement, continuez à réfléchir, gardez votre esprit critique, et transmettez le à votre fille, elle en bénéficiera surement !

Donc, vous vous interrogiez sur notre refus de principe de laisser notre enfant seul avec les intervenants durant un contrôle pédagogique. C'est donc que vous estimez que l'argumentaire E.N., d'enfants subissant éventuellement des pressions par leurs parents, pourrait être valide.
Je le crois aussi, et je persiste dans mon refus. Car je crois moi que le premier motif de ces gens pour s'isoler est une pratique dont ils n'ont pas à être fiers, et je veux donc observer leur pratique, de manière à pouvoir la critiquer ultérieurement si besoin.
Ensuite, si on est dans un cadre de pression exercée sur l'enfant, on sera plus souvent dans un cadre de maltraitance sociale que pédagogique, et il existe un autre contrôle plus spécifiquement chargé de ces aspects. La validité de cet argument est limitée par le fait que toute pratique adjacente peut être opportune pour un signalement social, formel ou non, mais je suis cependant très sceptique sur les aptitudes des intervenants de l'Education Nationale à pratiquer la détection sociale, sachant que même les acteurs sociaux opérant dans le domaine, qualifiés et expérimentés, sont d'une efficacité toute relative...
Enfin, si un réel problème existe, il interférera très vraisemblablement avec le niveau d'instruction de l'enfant, et c'est davantage sur ce point que je crois ces intervenants éventuellement compétents pour émettre un signal d'alarme.

Et donc, alors même que je ne crois pas que tous les parents soient hors de critique, je maintiens mon refus de principe d'une évaluation pédagogique de mon enfant sans ma présence. On devinera en revanche à mon argumentaire que je me positionnerais différemment sur le contrôle social.
Revenir en haut Aller en bas
nachenza



Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: controle   Lun 3 Déc - 23:03

Merci Jean Philippe. Je commence juste à discuter avec des parents pratiquant l'IEF et j'ai cru que je commençais très mal...
J'essaye toujours de me mettre à la place des deux parties dans un désaccord.

En ce qui concerne l'éducation nationale, il n'y a pas que des méchants. Il s'avère que tous les profs ou instits à qui j'ai parlé de notre choix, ont approuvé à 100 %.

Laetitia: non, ce ne sont pas des familles pratiquant l'IEF.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: controle   Aujourd'hui à 5:30

Revenir en haut Aller en bas
 
controle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Liste de controle
» Arret de travail pour dépression et convocation à un controle médical !
» Le dompteur perd le controle de ses fauves
» (VENDUE) Vend peugeot 205 rallye - Vend peugeot 205 rallye
» Corée du sud

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'IEF : pour qui, pourquoi, comment ? :: Démarches administratives-
Sauter vers: