AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 rencontrer des familles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
camille



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: rencontrer des familles   Mar 27 Mai - 14:55

Bonjour,
Nous envisageons de déscolariser nos deux plus jeunes enfants l'an prochain. Ce sont ce que l'on nomme bien mal les EIP ou surdoués, autant de termes qui ont le double défaut de bien mal les décrire et d'activer beaucoup de fantasmes stupides qui ne peuvent que leur nuire. Entre nous nous les nommons les komsas, parcequ'ils sont comme ça et pas autrement.
Bref, nous pensons à la déscolarisation comme pas mal de parents dans notre cas si j'en juge par le nombre de message qui vont en ce sens sur le forum.
Mais voilà, ce qui nous nquiète, comme tout le monde, c'est le risque de désocialisation.
En conséquence nous recherchons des familles habitant le nord de la région centre ou ces environs pour des rencontres éventuelles, permettant un lien vers l'extérieur et des sortie d'intérêt éducatif.
J'oubliais de préciser que nos enfants ont 8 et 11 ans et seront scolariser respectivement en classe de CM1 et de 5e à partir de septembre.
Merci d'avance à vous tous ,et à l'association qui nous a gentiment répondu,de toutes les réponses que vous nous apporterez sur ce sujet précis, mais également sur tous les conseils ou commentaires que cette décision vous inspire. Tout message serait le bienvenu
Salut et à bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
lysalys



Nombre de messages : 683
Date d'inscription : 18/04/2007

MessageSujet: Re: rencontrer des familles   Jeu 29 Mai - 9:13

Bonjour Camille.
Mes filles ( sensiblement du même âge que tes enfants Very Happy )ne se sont pas toujours trouvées sur la même longueur d'onde que les enfants scolarisés, pas les mêmes intérêts, la même façon de fonctionner, une sensibilité très grande.
J'ai été surprise de découvrir que les enfants non scos étaient bien souvent plus respecteux que les petits enfants scolarisés. C'est sans doute lié à l'éducation différente qu'ils reçoivent, au fait qu'ils ne sont pas "obligés" de se couler dans le moule de la normalité.

Je n'utiliserai pas le terme de "désocialisation" car comme beaucoup ici je pense qu'il ne s'agit pas de socialisation et qu'au contraire la "société école" correspond seulement à ce milieu scolaire...
Nos enfants apprennent à vivre avec tout le monde et pas seulement avec des enfants exactement de leur âge...

Cependant il est vrai que ce n'est pas toujours évident d'avoir de nouveaux copains lorsqu'on est non sco... Mais est-ce plus facile lorsque les enfants sont en décalage avec ceux de leur classe ?
N'hésite pas à chercher un groupe près de chez vous pour partager des sorties, des rencontres. Sur mon blog, j'ai établi une liste de divers forums.
http://laventuredemietlou.blogspot.com

Tu peux aussi te servir des listes des associations non scos, voir du côté des associations eip, ... , les inscrire à des activités de groupe (dans ce cas il faut parfois faire preuve de patience), ...
Revenir en haut Aller en bas
http://laventuredemietlou.blogspot.com
sandra
Admin


Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: rencontrer des familles   Jeu 29 Mai - 9:50

desréponses en vrac au sujet de la socialisation :
- avons nous besoin de fréquenter des personnes du même âge pendant 8 heures par jour 5 jours par semaine?
- avons nous besoin de ne fréquenter que des personnes du même age que nous?
- avons nous besoin de voir des personnes étrangères au cercle familial tous les jours?
- qu'est ce que la socialisation? sinon vivre avec les autres, ce que nous pouvons faire en allant faire les courses, ballades au parc ou dans divers endroits et activités artistiques et/ou sportives
- au sein de l'association, tu trouveras un annuaire avec âge des enfants, des correspondances écrites peuvent s'installer.
- des rencontres intenses de trois jours lors d'un séjour chez des amis peuvent apporter plus que des fréquentations quotidiennes d'1/4 d'h lors de récréations où on ne peut mener à terme un grand jeu par exemple.

Tou problème a une solution, suffit de l'inventer ;-)
Revenir en haut Aller en bas
camille



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: rencontrer des familles   Jeu 29 Mai - 17:20

merci à Sandra et à lysalys.
Vous me dîtes des choses dont j'ai l'intime conviction qu'elles sont vraies, mais je n'avais jusque là que cette conviction sans rien d'autre pour m'en rendre raison. Cela fait beaucoup de bien de se sentir compris et d'entendre d'autre dire ce que l'on pense. Ca rassure et cela me conforte dans notre décision de déscolariser.
Nous nous acheminons donc vers des cours par correspondance et nous hésitons entre les cours Legendre, ECP, ou Valin. Est-ce que quelqu'un d'entre vous aurait des lumières sur leurs qualités et défauts respectifs? A vrai dire et de premier abord ils me paraissent tous trois asez bien fichus, mais rien ne vaut l'avis de ceux qui y ont eu à faire.
Encore merci de ce soutien morale et j'irai voir sur ton blog, lysalys, dès que j'aurai un moment. Salut!
Revenir en haut Aller en bas
sandra
Admin


Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: rencontrer des familles   Mar 3 Juin - 10:14

voici ce qu'une maman a répondu sur la liste de l'asso :
Mon fils T. a suivi les cours Valin de janvier à maintenant, en 4ème. Il n'y a pas vraiment de cours (sauf en math) mais des références à des manuels scolaires. Les devoirs sont bien faits et vite corrigés. De très bonnes corrections en français. Le manuel en histoire géo date un peu...Les prix sont très intéressants. Nous n'avions pas pris les cours de langues.
Revenir en haut Aller en bas
camille



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: rencontrer des familles   Mar 3 Juin - 21:10

Si je comprends bien, ce n'e'st pas très cher mais il faut acheter tout un tas de manuels à la suite et tout faire par soi-même. C'est un peu embêtant tout de même. Je crois que je préfèrerai des cours complets, clef en main en quelque sorte. J'ai entendu du bien d'EPC, ça a l'air assez cher, mais s'il le faut...
Pfffff! Pas facile de choisir! Et quel dur métier que celui de parents!
En tout cas merci de cet avis qui va certainement m'aider dans mon choix, même si c'est pour l'éliminer a priori, je ne m'en ressent pas de tout construire par moi-même. Deux enfants à diriger et deux cours à mettre en forme, je ne vivrais plus.
Revenir en haut Aller en bas
michel



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 29/07/2009

MessageSujet: cours et rencontres pour Camille   Mer 29 Juil - 8:01

bonjour,
nous sommes nouveaux sur ce forum et non habitués.
nous avons déscolarisés nos trois enfants depuis un an (les deux grands ont été sortis du collège en février l'année d'avant pour des raisons de violence répétée non résolue au collège)
nous avons pris les cours Legendre l'an dernier, c'est moyennement satisfaisant (nous préférons en discuter ailleurs).
nous sommes en recherche d'autres cours par correspondance, où l'on ne sent pas trop la lourdeur comme au CNED (devoirs à rendre impérativement aux dates données par ex), qui empêchent l'avantage des vacances hors périodes scolaires.
quelques adresses pour le collège n'offrent pas la deuxième langue et le latin. Une autre oblige à faire les cours sur ordinateur (comment faire pour trois enfants en même temps?)
La difficulté, semble-t-il et nous venons de l'apprendre par le CNED, est la réintégration éventuelle dans le cycle classique pour les enfants qui n'auraient pas de suivi continuel de dossier scolaire (notes de profs agréés EN, avis de passage), surtout si les cours privés par correspondance ne sont pas "sous contrat" avec l'EN, ce qui en fait des "inscriptions libres" mal acceptées semble-t-il par les établissements. Est-ce pour nous dissuader de faire n'importe quoi ? Le CIO (conseiller d'information et d'orientation) semble également réticent pour l'école à la maison et nous a parlé de réintégration au lycée pour éviter les échecs au bac plus importants (??!!)
Nous pourrions peut être nous rencontrer pour discuter de tout cela car nous sommes dans le 45.
nous souhaitons qu'un administrateur de Laia nous guide pour le côté pratique des échanges d'adresse.
Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: rencontrer des familles   Mer 29 Juil - 9:00

michel a écrit:
La difficulté, semble-t-il et nous venons de l'apprendre par le CNED, est la réintégration éventuelle dans le cycle classique pour les enfants qui n'auraient pas de suivi continuel de dossier scolaire (notes de profs agréés EN, avis de passage), surtout si les cours privés par correspondance ne sont pas "sous contrat" avec l'EN, ce qui en fait des "inscriptions libres" mal acceptées semble-t-il par les établissements. Est-ce pour nous dissuader de faire n'importe quoi ?
Si l'enfant a moins de 16 ans, l'école publique ne peut pas refuser son intégration. Dans la plupart des cas, lorsque l'enfant a plus de 16 ans, la rescolarisation ne pose pas de problème.
Dans le cas d'une rescolarisation au secondaire d'un enfant IEF ou école hors contrat, il est prévu que l'enfant passe des tests pour évaluer son niveau scolaire afin de l'inscrire dans la classe correspondant à son niveau. Les CPC ne sont pas "sous contrat", il s'agit d'une dénomination qui n'intéresse que les établissements en présentiel. Cependant, les CPC peuvent être agréés par l'Education nationale et être soumis à son contrôle pédagogique. C'est le cas de tous les CPC membres de la CHANED.

michel a écrit:
Le CIO (conseiller d'information et d'orientation) semble également réticent pour l'école à la maison et nous a parlé de réintégration au lycée pour éviter les échecs au bac plus importants (??!!)
Effectivement, les candidats libres ont un taux d'échec plus élevé, de l'ordre de 50 %. Le fait que les examinateurs et correcteurs connaissent le statut du candidat individuel (candidat libre) n'est pas étranger à ce taux d'échec. Une autre raison peut également incombé au fait que les candidats libres bachottent moins que les jeunes scolarisés et connaissent peut-être de façon moins approfondie les codes des examens et ce qu'attend un professeur. Cela dit, un jeune qui connaîtra sa matière et aura eu la possibilité de s'entraîner manière "bachotage" pourra tout à fait décrocher le baccalauréat. Certains jeunes non scolarisés réintègrent uniquement la dernière année de lycée pour se préparer au baccalauréat.
Un jeune qui n'est pas reçu au baccalauréat aura cependant la possibilité de faire des études supérieures. Certaines écoles privées peuvent être intégrées avec un entretien et lettre de motivation, ou bien le jeune peut se préparer pour passer le DAEU.

michel a écrit:
nous souhaitons qu'un administrateur de Laia nous guide pour le côté pratique des échanges d'adresse.
Nous ne pouvons pas communiquer les adresses mail des personnes. Je précise que les familles adhérentes de l'association reçoivent un annuaire interne des membres qui leur permet d'entrer directement en contact avec les autres familles.

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
AnneJ



Nombre de messages : 766
Age : 22
Localisation : Pays de la Loire - Picardie
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: rencontrer des familles   Jeu 30 Juil - 19:18

Karine a écrit:
michel a écrit:
Le CIO (conseiller d'information et d'orientation) semble également réticent pour l'école à la maison et nous a parlé de réintégration au lycée pour éviter les échecs au bac plus importants (??!!)
Effectivement, les candidats libres ont un taux d'échec plus élevé, de l'ordre de 50 %. Le fait que les examinateurs et correcteurs connaissent le statut du candidat individuel (candidat libre) n'est pas étranger à ce taux d'échec. Une autre raison peut également incombé au fait que les candidats libres bachottent moins que les jeunes scolarisés et connaissent peut-être de façon moins approfondie les codes des examens et ce qu'attend un professeur. Cela dit, un jeune qui connaîtra sa matière et aura eu la possibilité de s'entraîner manière "bachotage" pourra tout à fait décrocher le baccalauréat. Certains jeunes non scolarisés réintègrent uniquement la dernière année de lycée pour se préparer au baccalauréat.
Un jeune qui n'est pas reçu au baccalauréat aura cependant la possibilité de faire des études supérieures. Certaines écoles privées peuvent être intégrées avec un entretien et lettre de motivation, ou bien le jeune peut se préparer pour passer le DAEU.
Concernant les pourcentage d'obtention du bac pour les candidats libres, encore faut-il s'en méfier un peu Wink ... puisque dans les candidats libres, on y trouve vraiment de tout !

D'une part ceux qui auront toujours travaillé avec application (bachotage ou pas, plusieurs années de non-sco derrière eux ou première fois) et puis tous les autres. Dont ceux qui ont dû quitter le lycée et, parmi eux, on retrouve ceux qui n'auront jamais appris à "bosser" correctement aussi.( qui ont quitté leur lycée pour diverses raisons : refus de la poursuite de la scolarité dans le même établissement (par le lycée lui-même ou par les parents), ceux dont les parents énervés par des années d'école à rallonge ont dit "stop" à des années de galère et mettre ainsi leurs "grands ados" à l'épreuve pour l'année du bac Laughing Laughing ,...),

D'ailleurs, ce n'est pas pour rien qu'une grande partie des inscriptions aux CPC se font pour les classes de Terminale il me semble Laughing (dit de la part d'une des directrices !)...
Revenir en haut Aller en bas
http://fromhomeschooltolife.eklablog.com
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: rencontrer des familles   Sam 1 Aoû - 10:28

AnneJ a écrit:
Concernant les pourcentage d'obtention du bac pour les candidats libres, encore faut-il s'en méfier un peu Wink ... puisque dans les candidats libres, on y trouve vraiment de tout !
Oui, de la même façon qu'on trouve de tout parmi les candidats scolarisés Wink Les candidats libres ne sont pas tous IEF, il y a une bonne proportion de CPC, et aussi quelques personnes qui ont quitté les bancs de l'école depuis de nombreuses années.

AnneJ a écrit:
D'ailleurs, ce n'est pas pour rien qu'une grande partie des inscriptions aux CPC se font pour les classes de Terminale il me semble Laughing (dit de la part d'une des directrices !)[/size]...
Oui, certains lycées refusent de reprendre un nombre trop important de redoublants en Terminale (sans oublier bien sûr les jeunes qui ne veulent pas y retourner), car il y a un manque de places pour les élèves de Première qui passent en Terminale. Cela explique aussi le fait que les notes du baccalauréat soient régulièrement revues à la hausse lorsqu'il risque d'y avoir trop de redoublants.

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
towan



Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 13/02/2009

MessageSujet: Re: rencontrer des familles   Sam 1 Aoû - 12:14

Citation :
Effectivement, les candidats libres ont un taux d'échec plus élevé, de l'ordre de 50 %. Le fait que les examinateurs et correcteurs connaissent le statut du candidat individuel (candidat libre) n'est pas étranger à ce taux d'échec.

en est il de meme pour le bepc?????
Revenir en haut Aller en bas
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: rencontrer des familles   Sam 1 Aoû - 12:41

Je ne sais pas précisément pour la notation du brevet. Mais pour cet examen aussi, les correcteurs connaissent le statut de candidat individuel.
A noter cependant que le brevet n'est pas obligatoire, et que le fait de ne pas réussir cet examen n'empêche pas le passage vers le lycée.

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
AnneJ



Nombre de messages : 766
Age : 22
Localisation : Pays de la Loire - Picardie
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: rencontrer des familles   Lun 3 Aoû - 20:23

towan a écrit:
Citation :
Effectivement, les candidats libres ont un taux d'échec plus élevé, de l'ordre de 50 %. Le fait que les examinateurs et correcteurs connaissent le statut du candidat individuel (candidat libre) n'est pas étranger à ce taux d'échec.
en est il de meme pour le bepc?????
Je rajoute à ce que dit Karine : pour les matières spécifiques au candidats libres (LV1, SVT, sciences physique ou sciences sociales en ce qui concerne le brevet), oui, c'est certain, puisqu'on est les seuls à les passer Wink .
De toute manière, les profs reçoivent des cours (des piqures de rappel, eh oui!) dans lesquels on leur précise bien de ne pas chercher à "couler" les candidats libres... idem pour les autres examens.

Concernant les notes, on n'a jamais eu de problème particulier (et c'est plutôt rare d'en avoir), ma grande sœur et moi, le long de notre scolarité lors de ces examens.
Le mieux étant de n'avoir rien à se reprocher, et de travailler un peu plus sérieusement les années d'examen (pour une fois, faire un peu comme tout le monde lol! )...
Revenir en haut Aller en bas
http://fromhomeschooltolife.eklablog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: rencontrer des familles   Aujourd'hui à 15:55

Revenir en haut Aller en bas
 
rencontrer des familles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche FAMILLES LECLERC à Saint - Vigor d'Immonville
» les familles du gout
» journée des familles 2012
» Documentaire sur les familles nombreuses
» Reportage familles nombreuses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Vivre l'IEF au quotidien :: Et la socialisation ?-
Sauter vers: