AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 et après ? que deviennent les enfants non sco?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
KIJULES



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: et après ? que deviennent les enfants non sco?   Mer 29 Avr - 16:20

Voilà, c'est ma principale question.
Mon mari et moi avons tous les deux fait une grande école après le bac et nous nous sommes épanouis dedans.
Et sans vouloir polémiquer ou préjuger, la rigueur intellectuelle, l'approfondissement d'un sujet, nécessite souvent au moins une formation de l'esprit. Ce que je veux dire, c'est que je n'ai pas encore rencontré de personne qui avait fait peu ou pas d'étude et qui pouvait avoir un niveau de réflexion équivalent avec celui de quelqu'un qui en avait fait. Après, bien sûr, cela ne préjuge en rien des qualités humaines de la personne, et de l'intelligence humaine non plus, mais je ne veux pas fermer une porte à mes petits. S'ils ne veulent pas faire d'études supérieures, ok, mais que ce soit un choix éclairé et non subi.
Alors je suppose que j'ai encore le temps, ma petite n'a pas encore trois ans et de toute facon elle ne fera pas de maternelle, mais la question me travaille!

Bises
Juliette
Revenir en haut Aller en bas
AnneJ



Nombre de messages : 766
Age : 23
Localisation : Pays de la Loire - Picardie
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: et après ? que deviennent les enfants non sco?   Mer 29 Avr - 20:43

Concernant les études: ma soeur est en Master 2 d'archéo et n'a que des échos favorables, sur elle, sa rigueur de travail, sa méthode, et surtout ses rapports très faciles avec les gens qu'elle est amenée à rencontrer.
Elle a vraiment l'air d'être heureuse de ce qu'elle entreprend, de tout le monde autour d'elle.
Ça fait des années qu'elle veut devenir archéo, et ça arrive doucement Smile

Citation :
Ce que je veux dire, c'est que je n'ai pas encore rencontré de personne qui avait fait peu ou pas d'étude et qui pouvait avoir un niveau de réflexion équivalent avec celui de quelqu'un qui en avait fait
Pour la formation de l'esprit, je ne pense pas que ne pas être sorti d'une grande école oblige qui que ce soit à ne pas élargir son horizon. Bien au contraire, quand on n'a pas fait de grandes études, c'est une raison supplémentaire: être cultivé sera toujours un avantage appréciable quelque soit son niveau d'études ! Smile
Pardon si je n'ai pas vraiment répondu à ce que tu espérais.
Revenir en haut Aller en bas
http://fromhomeschooltolife.eklablog.com
KIJULES



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: et après ? que deviennent les enfants non sco?   Mer 29 Avr - 22:35

Merci beaucoup de ta réponse, l'exemple de ta soeur me rassure énormément!
Et je suis bien d'accord avec toi, c'est juste une question de portes ouvertes pour l'avenir de ma fille. Je veux être sûre qu'elle trouve sa voie sans s'en fermer par principe ou par influence.
Bon reste que entre être cultivé et savoir ensuite organiser cette culture, en tirer des conséquences, des prévisions, des analyses en bref, il y a souvent un monde. J'ai rencontré beaucoup de gens qui avaient le vocabulaire mais pas les concepts!
Mais bon, comme je le dit dans un autre post, aimer manier des concepts n'est qu'une possibilité de vie! On peut très bien s'épanouir dans le ressenti, le spirituel, etc...

En tout cas, merci encore de ta réponse, je suis drôlement rassurée!
Et toi, tu as une idée de ce que tu aimerais faire plus tard? Tu as déjà été à l'école ou jamais?

Bises

Juliette
Revenir en haut Aller en bas
AnneJ



Nombre de messages : 766
Age : 23
Localisation : Pays de la Loire - Picardie
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: et après ? que deviennent les enfants non sco?   Jeu 30 Avr - 13:06

Tu peux aller voir dans ma présentation.
Pour faire court, je veux être véto ! Peut être dur, mais pas impossible. je sais déjà qu'accéder à une ENV (école véto) est plutôt (beaucoup d'inscrits, peu d'élus), donc je bosse tongue !
Je suis allée à l'école :
- 5 jours en Petite section (on m'a "rendue"... petit incident)
- une année en MS, par demi journée.
- une année "normale" en GS avec une maitresse super mais une ambiance pas trop folichonne ni franchement marrante lol! (je m'ennuyais, quel intérêt déguiser une lettre en dessin ?)
Sinon, c'est tout Wink .
Revenir en haut Aller en bas
http://fromhomeschooltolife.eklablog.com
chrysalyde



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 25/03/2008

MessageSujet: Re: et après ? que deviennent les enfants non sco?   Mar 1 Sep - 13:10

Bonjour,
Je ne sais pas si ta question est toujours d'actualité, mais si tu recherches des infos fiables, voici quelques recherches qui ont été faites sur ce sujet. Pour l'instant, c'est surtout dans les pays anglo-saxons que l'on a des recherches de niveau universitaire, tout simplement parce que l'IEF s'y pratique à plus grande échelle depuis plus longtemps. Au moins comme ça, ça nous rassure que l'IEF a déjà fait ses preuves, même si c'est ailleurs ! Smile

Je voulais quand même préciser que de ne pas aller à l'école ne veut pas dire ne pas faire d'études. Au contraire, le cadre familial est peut-être encore plus propice à développer un esprit critique et réfléchi (voir "The Well-Trained Mind")

Voici donc quelques références :



KNOWLES JG, (1991) We’ve grown up and we’re
OK: An exploration of adults who were home-educated as students -
Article présenté à la 13eNational
Conference of the New Zealand Association for Research in Education




RAY, B. D. (2004) Home Educated and Now Adults: Their Community and
Civic Involvement, Views about Homeschooling, and Other Traits
, NHERI



ROTHERMEL P, (2002) Home-Education: Rationales,
Practices and Outcomes
, PhD Dissertation,
University of Durham



WEBB J., (1989) The Outcomes of Home-Based
Education: Employment and Other Issues, Educational Review,
41(2), p.121-133
Revenir en haut Aller en bas
etolie



Nombre de messages : 39
Age : 49
Localisation : Creuse - USA
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: et après ? que deviennent les enfants non sco?   Mar 20 Juil - 20:17

Citation :
Voilà, c'est ma principale question.
Mon mari et moi avons tous les deux fait une grande école après le bac et nous nous sommes épanouis dedans.
Et sans vouloir polémiquer ou préjuger, la rigueur intellectuelle, l'approfondissement d'un sujet, nécessite souvent au moins une formation de l'esprit. Ce que je veux dire, c'est que je n'ai pas encore rencontré de personne qui avait fait peu ou pas d'étude et qui pouvait avoir un niveau de réflexion équivalent avec celui de quelqu'un qui en avait fait. Après, bien sûr, cela ne préjuge en rien des qualités humaines de la personne, et de l'intelligence humaine non plus, mais je ne veux pas fermer une porte à mes petits. S'ils ne veulent pas faire d'études supérieures, ok, mais que ce soit un choix éclairé et non subi.

Un enfant de 6 ans ne saurait faire de libre choix ! J'ai été scolarisée petite fille rt en garde une profonde horreur. C'était dans les années 70, on disait "surdouée" en parlant de moi et c'était presque une "maladie"...

J'ai passé l'essentiel de ma scolarité par correspondance je ne nomne pas l'institution, mon intention n'étant pas du tout de faire de publicité. J'ai été première bachelière de france, mention Très Bien. Je suis docteur en médecine, spécialisée en psychiatrie, expert aurpès des tribunaux et travaillant à titre associatif pour les détenus (lien familial, nature de la détention, etc).... Je suis épanouie et heureuse (malgré un problème de santé qui n'a évidemment rien à voir avec le sujet abordé), je suis ouverte aux autres et de nature positive et souriante. Ma "scolarité" spéciale" ne m'a jamais posé aucun problème.

Citation :
j'ai encore le temps, ma petite n'a pas encore trois ans et de toute facon elle ne fera pas de maternelle, mais la question me travaille!

Pardonnez moi, je pense que vous vous trompez de combat. Aujourd'hui en particulier en GS les acquis sont réels et si votre petit ange passe au CP sans expérience de certains mécanismes, il pourrait en souffrir. Après la manière d'accomplir cette préparation est moins importante que d'y avoir accès. Commencer tôt n'est pas une punition.

Bien cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: et après ? que deviennent les enfants non sco?   Mar 20 Juil - 20:43

Euh, et il me semble que certains de nos hommes politiques ont profité, bien profité de l'instruction en famille......

Flo
Revenir en haut Aller en bas
etolie



Nombre de messages : 39
Age : 49
Localisation : Creuse - USA
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: et après ? que deviennent les enfants non sco?   Mar 20 Juil - 21:15

florianna a écrit:
Euh, et il me semble que certains de nos hommes politiques ont profité, bien profité de l'instruction en famille......

Flo

A dire vrai je me suis toujours demandé si les receptions d'hattemer présidées par... J Chirac et autres célébrités faisaient référence à l'institution "Rue de Londres" où les cours ont lieu en commun ou "Rue d'Aumale" donc à distance ?

Bien cordialement
Revenir en haut Aller en bas
AnneJ



Nombre de messages : 766
Age : 23
Localisation : Pays de la Loire - Picardie
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: et après ? que deviennent les enfants non sco?   Mer 21 Juil - 10:21

etolie a écrit:
Citation :
j'ai encore le temps, ma petite n'a pas encore trois ans et de toute facon elle ne fera pas de maternelle, mais la question me travaille!

Pardonnez moi, je pense que vous vous trompez de combat. Aujourd'hui en particulier en GS les acquis sont réels(1) et si votre petit ange passe au CP sans expérience de certains mécanismes, il pourrait en souffrir(2). Après la manière d'accomplir cette préparation est moins importante que d'y avoir accès. Commencer tôt n'est pas une punition.

(1) Pour combien d'enfants ? La GS ne m'a apprise aucun automatisme spécifique pour mon entrée en CP ?
(2) Que c'est inutilement alarmiste !
Revenir en haut Aller en bas
http://fromhomeschooltolife.eklablog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: et après ? que deviennent les enfants non sco?   Mer 21 Juil - 10:27

Bonjour

Non ce n'est pas alarmiste.

Aujourd'hui, eGS, on demande de véritables apprentissages aux enfants.
C'est toujours s'ils ne devoient pas savoir déjà lire en arrivant en CP.....

Je me suis personnellement faite incendiée par l'enseignant aprce que mon fils, en GS, rencontrait de grosses difficultés à reconnaitre les lettres.

Ma fille faisait de sérieuses confusion dans les lettres et on m'avait imposé de lui faire lire et apprendre l'alphabet tou l'été.

Non Etolie dit vrai.

Flo
Revenir en haut Aller en bas
AnneJ



Nombre de messages : 766
Age : 23
Localisation : Pays de la Loire - Picardie
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: et après ? que deviennent les enfants non sco?   Mer 21 Juil - 10:56

C'est vrai, les apprentissages commencent presque dès le berceau (enfin presque!) mais ce que voulait dire Anne, c'est que les automatismes peuvent s'apprendre aussi à la maison et que la maternelle peut être "zappée"...
Anne n'a rien appris en maternelle (c'est elle qui le dit!), elle a stressé, c'est à peu près tout... Lorsque nous l'en avons sortie (après 3 années très pénibles pour elle -et nous regrettons de nous être tant acharnés à penser que la maternelle pouvait faire quelque chose pour elle!), le livret qui nous a été remis stipulait en gros caractère "élève inexistante à l'oral". Là, nous avons cru halluciner !!!
Elle vient de passer l'oral de Français et a eu 16/20... C'est une vraie piplette et je vous invite à lire ces billets d'humeur sur notre blog "theomaluanne.canalblog.com"... Non, l'école ne lui a rien appris, qu'à avoir peur de la maîtresse !
Je le répète: les apprentissages peuvent se faire à la maison même pour des très jeunes, c'est d'ailleurs ce que nous avons fait pour les suivants !

ValérieJ
Revenir en haut Aller en bas
http://fromhomeschooltolife.eklablog.com
lysalys



Nombre de messages : 683
Date d'inscription : 18/04/2007

MessageSujet: Re: et après ? que deviennent les enfants non sco?   Ven 23 Juil - 9:23

Bonjour,

Différentes études et témoignages ici.
Revenir en haut Aller en bas
http://laventuredemietlou.blogspot.com
ffcscnbqn



Nombre de messages : 211
Age : 56
Localisation : Côtes d'Armor
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: et après ? que deviennent les enfants non sco?   Ven 30 Juil - 8:28

Bonjour,
Voilà une question que je me pose également ! Non pas que je doute de la capacité des enfants non-sco à suivre des études supérieures, mais la question que je me pose est celle de leur admission dans des filières sélectives (type classe prépa). Comment établit-on un dossier d'admission quand on est non-sco. Anne qui envisage des études véto a peut-être creusé la question. Merci à ceux et celles qui pourront me faire part de leur expérience.
Revenir en haut Aller en bas
http://ffcscnbqn.blogspot.com/
AnneJ



Nombre de messages : 766
Age : 23
Localisation : Pays de la Loire - Picardie
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: et après ? que deviennent les enfants non sco?   Ven 30 Juil - 17:33

Un non-sco a autant de chances de suivre des études supérieures qu'un autre (peut-être même que sur la durée, il est plus performant parce que plus autonome et plus persévérant!).

Pour les filières avec prépa impérative , peut-être une réintégration en lycée à partir de la seconde peut sembler une solution pour certains...

Il y a toujours moyen d'intégrer une prépa avec un bac (en y ajoutant une mention par exemple!) et sans dossier scolaire; en prenant RDV avec le chef d'établissement et en s'armant d'une bonne dose de persuasion. C'est vrai que le dossier scolaire est réclamé mais s'il n'y en a pas, il faut trouver un moyen: un directeur d'établissement ne se passera pas d'un élève avec "mention" (bien ou TB, par exemple!).

Chez nous, il n'y a pas eu de soucis puisque nos "grandes" n'avaient ou n'ont qu'une idée en tête: l'université !
La grande (22 ans) entame sa deuxième année de doctorat et sera chargée de cours à la fac dès cette rentrée et la cadette (15 ans) -Anne, vous connaissez?- commence sa terminale (à la maison, toujours!). Aucune ne souhaitait faire de prépa (trop d'amis déglingués par la compétition. Certains ont réussi mais à quel prix et puis mes nénettes ne sont pas des "killers", alors !!!)

Pour Anne, on contourne: le concours Véto est accessible par plusieurs concours. Elle a choisi de le préparer à la fac de Nantes et d'intégrer dès la deuxième année (filière sélective sur dossier) une prépa universitaire au concours B. Ainsi, si elle rate le concours, elle pourra continuer en 3ème année de licence et retenter le concours l'année suivante. Sans perdre de temps puisqu'elle aura validé son bac+3 !

Anne doit avoir une idée sur la question mais là, elle travaille !
Je pense qu'elle vous répondra dès qu'elle aura terminé...

La maman (ValérieJ)
Revenir en haut Aller en bas
http://fromhomeschooltolife.eklablog.com
AnneJ



Nombre de messages : 766
Age : 23
Localisation : Pays de la Loire - Picardie
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: et après ? que deviennent les enfants non sco?   Ven 30 Juil - 18:46

Alors, au risque de me faire foudroyer (Laughing), je suis quasi catégorique : non, pas possible d'intégrer une prépa, à moins d'être un ultra-super-brillant-précoce-non sco avec x année(s) d'avance.

Tout simplement, l'admission dans une classe préparatoire se décide uniquement sur dossier scolaire qui comprend notamment : certificats de scolarité (aïe), bulletins de notes (2 premiers trimestres de terminale et éventuellement ceux de première), appréciations des professeurs, le tout envoyé par l'établissement scolaire, et ce avant même le début des épreuves écrites du bac...

L'équation est simple. Pas de dossier = pas de prépa.

AnneJ a écrit:
Il y a toujours moyen d'intégrer une prépa avec un bac (en y ajoutant une mention par exemple!) et sans dossier scolaire; en prenant RDV avec le chef d'établissement et en s'armant d'une bonne dose de persuasion. C'est vrai que le dossier scolaire est réclamé mais s'il n'y en a pas, il faut trouver un moyen: un directeur d'établissement ne se passera pas d'un élève avec "mention" (bien ou TB, par exemple!).
Là par contre, j'ai de gros doutes môman.
Dans ce cas, mieux vaut ne pas trop compter sur sa "bonne étoile" et se préparer quand même un solide plan B tout prêt à prendre en marche si ça échoue.

Maintenant, à chacun ses choix : on peut tout aussi bien faire un métier qui nous plaît sans passer par la prépa (disons même, que le choix est large !).
Néanmoins, on ne va pas rétrécir ses choix à cause de cela... Si c'est vraiment décidé, et que le métier/domaine visé requiert au contraire de passer par cette case, et/ou que l'enfant/le jeune en a décidé ainsi (choix arrêté sur la filière), le mieux est sans doute de réintégrer un lycée pour se constituer un dossier béton avec lequel on accroîtra ses chances d'intégrer une CPGE Smile

Le tout étant bien de savoir ce que l'on veut (une prépa absolument, ou non, c'est pas grave de ne pas en intégrer une ?) avant d'arriver à la date "fatidique" du niveau lycée Wink

Enfin, il me semble que certaines universités délivrent des équivalences pour passer en prépa lors de la seconde année selon le niveau de l'étudiant (mais je ne suis plus sûre, il faut que je vérifie).

Bonne journée,
Anne
Revenir en haut Aller en bas
http://fromhomeschooltolife.eklablog.com
ffcscnbqn



Nombre de messages : 211
Age : 56
Localisation : Côtes d'Armor
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: et après ? que deviennent les enfants non sco?   Ven 30 Juil - 20:42

Merci beaucoup à Anne et Valérie pour ces deux réponses qui m'ont donné les précisions que je cherchais.
Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
http://ffcscnbqn.blogspot.com/
ffcscnbqn



Nombre de messages : 211
Age : 56
Localisation : Côtes d'Armor
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: et après ? que deviennent les enfants non sco?   Jeu 18 Nov - 10:24

Même si dans le cas de mes enfants desco, j'ai encore quelques années devant moi avant de penser aux études supérieures, je me suis renseignée auprès du cours Hattemer dont j'ai obtenu la réponse suivante :
Citation :
Pour le moment les élèves qui ont demandé une filière sélective et qui avaient travaillé quelques années avec le Cours Hattemer ont eu ce qu’ils demandaient. Je ne pense pas que le fait d’avoir travaillé à distance soit un handicap.
Conclusion : nous passerons probablement de l'IEF aux CPC ( et probablement Hattemer) au lycée et vogue la galère ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://ffcscnbqn.blogspot.com/
Paprika



Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: et après ? que deviennent les enfants non sco?   Lun 9 Jan - 0:28

Un certain nombre d'universités américaines ont mis en place des filières d'admission pour les enfants issus du homeschooling (http://www.homeschoolfriendlycolleges.com/).
Je présume que cela arrivera aussi en France... un jour ou l'autre Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://apprendrealairlibre.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: et après ? que deviennent les enfants non sco?   

Revenir en haut Aller en bas
 
et après ? que deviennent les enfants non sco?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Projet mini-bibliothèque en centre de loisirs pour enfants
» Les enfants malades à la garderie
» spectacles enfants sur région Lyonnaise
» Urgent - Cherche enfants Italiens 10/12 ans pour Voix Off
» [Anomalie notée] Trier moi mes petits enfants !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autres questions :: Etudes, recherches, etc-
Sauter vers: