AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Au secours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
phinou



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Au secours   Mar 13 Mar - 13:07

Bonjour !

Je viens de visiter ce site qui est trés complet.
Je souhaite scolariser mon fils dés septembre à la maison, car il se sent hors norme et doit tous les jours supporter les injures et moqueries des enfants, car il est obèse et qu'il ne rentre pas dans le cadre.
Il a 11 ans, prépare sa rentrée en sixième, mesure 1m65 et pèse 90 kg.
Tous les matins et tous les soirs c'est la galère, il ne cesse de pleurer non pas qu'il n'aime pas l'école loin de là.
J'ai lu sur le site que pour scolariser son enfant à domicile, il suffisait tout simplement d'en informer l'IEN et la Mairie, car il est bien entendu qu'il suivra des cours par correspondance. Est ce vraiment tout ce qu'il y a à faire et ce système est-il adapté même pour les enfants qui ne présentent pas de maladies ou d'handicaps ?
Merci d'avance pour vos réponses
Une maman inquiète
Revenir en haut Aller en bas
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: Au secours   Mar 13 Mar - 13:56

Bonjour phinou,

L'instruction à domicile peut parfaitement convenir à un enfant qui ne présente aucun handicap. Ce mode d'instruction est un choix possible et une alternative accessible à tous, au même titre que l'école publique ou l'école privée.

Les démarches sont très simples et rapides :
- Si l'enfant est instruit en famille sans cours par correspondance (ou avec un cours non reconnu), il suffit d'envoyer une déclaration d'IEF à la mairie et à l'inspection académique.
- Si l'enfant est instruit à domicile avec un cours par correspondance reconnu par l'Etat, c'est le chef d'établissement par correspondance qui doit envoyer les déclarations à la mairie et à l'IA.
Les déclarations doivent être envoyées à la rentrée scolaire, ou bien dans les 8 jours qui suivent le changement du mode d'instruction (lors d'une déscolarisation en cours d'année).

A noter que le CNED requiert une autorisation de l'inspecteur d'académie pour pouvoir bénéficier de tarifs moins onéreux. Les cours privés ne requiert aucune autorisation.

Si tu as d'autres questions, n'hésite pas Smile

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
nympheas



Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: Au secours   Mar 10 Avr - 20:07

Bonjour phinou ...
Notre fils a été déscolarisé en cours de CE1 : il n'a jamais vraiment su et pu s'adapter au système scolaire "traditionnel" .
Sa nature confiante et sa gentillesse en ont fait le souffre-douleur de quelques élèves ( vite ralliés par d'autres car il s'avère fort plaisant pour les élèves de passer ses journées scolaires à se moquer d'autrui apparemment ) .
Rajoutez à cela du surpoids ...
Le début de primaire fut une surenchère de violences physiques et verbales .
Sans que le personnel enseignant n'intervienne , malgré nos nombreuses interventions .
Dire que l'on n'a jamais autant parler de respect et de tolérance vis-à-vis des personnes différentes lol!
Force est de constater que plus on en parle ( y compris en éducation civique ) et moins on applique No
Bref ...
Notre fils est actuellement en 6ème en CPC , il a 11 ans .
Excepté son embonpoint , il est tout à fait normal et n'a pas été déscolarisé pour ça particulièrement ( en fait il nous faisait un rejet du système depuis la maternelle , alors qu'il était très fil-de-fer ).
Il faut d'ailleurs se méfier de ce que tu vas dire pour argumenter sa désco car je pense que tu vas l'entendre plus d'une fois ce " mais plutôt que de le retirer de l'école , pourquoi ne pas lui faire consulter un spécialiste pour qu'il perde du poids " .
Si c'était si simple ...
Et puis pourquoi toujours devoir s'adapter , se modeler , se transformer pour plaire aux autres , ceux qui sont dans la fameuse " norme " ?
Ne devrait-on pas pouvoir vivre ensemble avec toutes nos différences ?
Il faut croire que non ... les "vilains petits canards" qui sortent du moule finissent par devenir malheureusement les "bouffons de service " de la norme .
Donc puisque nous ne changerons pas cette société du paraître ( si si ... avouons le ) , adaptons nous à l'épanouissement de nos enfants avec les outils à notre disposition , à savoir la désco , quand nous sentons que cela devient nécessaire .
Et puis , pas besoin d'une excuse valable ou de motifs sérieux pour la pratiquer : certains enfants n'ont jamais mis les pieds à l'école et n'en sont pas tristes pour autant .
Est-il d'accord pour être scolarisé à domicile ?
Car je suppose que vous lui avez demandé son avis sur le sujet vu son âge ...
Notre fils savait déjà très bien ce qu'il voulait à 7 ans : ne plus retourner à l'école Wink
Plus personnellement , son papa et moi avons commencé à revivre le matin de son retrait de l'école : nous avons entendu notre fils chanter ( ça faisait des mois que je ne l'entendais + ) et rire à tout propos , et ça vaut tout l'or et toutes les explications du monde .
J'ai admis que l'école n'était pas faite pour mon fils ( depuis , je me suis rendue compte qu'elle ne faisait pas le bonheur de beaucoup ) ...
Et que les enfants passant en moyenne 1/4 ( 1/3 pour les + tenaces comme le papa ) de leur vie scotchés sur une chaise , j'en conclus que la moindre des choses seraient quand même de prendre en compte leur épanouissement et leur envie d'apprendre ( j'entends déjà le " mais ils n'ont pas à aimer l'école !!! c'est comme ça et c'est tout !!! " ) .
Maintenant , discute avec lui de ce qu'il souhaite , écoute ce que te dis ton coeur et ne persiste pas ( comme nous l'avons fait pendant de nombreuses années avant de nous lancer ) si tu sens que cela devient de + en + pénible pour lui , car les blessures pourraient ensuite difficilement s'atténuer ...
Si tu veux m'écrire en privé ou que ton fils souhaite discuter avec mon fils sur msn ... pas de problème Very Happy

Haut les coeurs ;o

Ps : nous n'avons jamais regretté notre démarche .
Revenir en haut Aller en bas
phinou



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Au secours   Mer 11 Avr - 12:16

Bonjour Nymphéas,

Tout d'abord mille merci pour ton témoignage, ça fait du bien de ne pas se sentir seule, et je me retrouve, avec mon fils, tout à fait dans ton histoire.
Il est vrai que les gens me font culpabiliser et restent béats devant notre décision, car tout comme moi, je pensais que l'on n'avait pas droit de déscolariser son enfant, et c'est en surfant sur le net, que je me suis rendu compte que c'est un droit que nous avions.
Il est clair que pour nous la décision est prise. Quand j'en ai parlé avec mon fils il était le plus heureux, car il est rentré dans un cercle infernal, où depuis la maternelle on lui a toujours dit de ne pas se défendre, ni de répondre aux autres enfants car il était plus grand et plus costaud que les autres. Il en arrivé au fait de se faire insulter tous les jours, ça se répercute sur son travail scolaire et j'ai l'impression que la maîtresse l'a pris en grippe.
Lorsqu'il se fait insulter et taper dessus , on le menace en lui disant que s'il le répète on le "tabassera à la sortie". De ce fait j'ai été voir le Directeur qui m'a répondu qu'il en parlerai avec les enfants qui l'avaient fait, mais apparemment cela n'a pas été fait.
Il en est arrivé, à dormir 4 heures par nuit et à beaucoup de mal à finir la fin de la semaine.
Un exemple encore, il faisait du foot en récréation avec d'autres élèves, et en allant boire, deux garçons l'ont suivi. L'un lui a mis un coup de pied aux fesses et l'autre lui a dit "t'es content gros porc, t'as marqué un but".
Nous ne supportons plus cette situation, je n'en plus de voir mon fils rentrer certains soirs, en s'écroulant sur la table en pleurant et en disant qu'il en a marre, qu'il n'en peut plus et qu'il veut tous les tuer.
Je pense qu'on est arrivé au point de non retour, où il n'y a plus aucune issue à part la scolarisation à la maison.
Je suis d'accord pour en discuter avec toi sur msn, et mon fils serait ravi aussi de pouvoir discuter avec ton fils, qui est pour lui un enfant qui pourra le comprendre.
Encore mille merci pour tout pour lui.
A trés bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au secours   Aujourd'hui à 18:58

Revenir en haut Aller en bas
 
Au secours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au secours! C'est bientôt noël!!!!
» Au secours !
» Djoulaye, au secours !!!!
» Au secours!!! je suis en manque!!! (recettes sans PLA)
» Au secours, gastro !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'IEF : pour qui, pourquoi, comment ? :: Démarches administratives-
Sauter vers: