AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 B2I en IEF

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: B2I en IEF   Mar 8 Juin - 14:07

Bonjour

Comment faites-vous pour le faire valider pour vos enfants ?

Il paraît que c'est obligatoire aussi pour les enfants en IEF.

J'attends votre expérience en la matière.

Flo
Revenir en haut Aller en bas
AnneJ



Nombre de messages : 766
Age : 22
Localisation : Pays de la Loire - Picardie
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: B2I en IEF   Mar 8 Juin - 17:30

florianna a écrit:
Il paraît que c'est obligatoire aussi pour les enfants en IEF.
Non, où as-tu lu ça ?
La seule chose obligatoire pour les enfants instruits hors-école, c'est l'acquisition du socle commun des connaissance (au moins) à 16 ans(dont le contenu est disponible ici http://media.education.gouv.fr/file/51/3/3513.pdf).
En candidat libre, le B2I n'est pas demandé aux examens.
Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://fromhomeschooltolife.eklablog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: B2I en IEF   Mar 8 Juin - 18:21

Bonjour

Je me suis faite dire sur un forum pour maman d'enfants dyspraxiques que le B2i était obligatoire pour tous els enfants y compris les enfants en IEF.

Je pose la question juste pour vérifier l'information parce que vous êtes plus au fait sur le sujet de l'IEF qu'eux.

C'est dingue comme l'IEF est démolie par les gens qui n'y connaissent rien et qui refusent de voir cela comme une autre alternative. Je n'imaginais pas à quel point cela pouvait être dénigrer....

Mais, bon, finalement, cela ne me choque pas. Parce qu'en lisant vos messages ici dans les rapports avec les inspecteurs, j'y étais préparée.

Flo
Revenir en haut Aller en bas
AnneJ



Nombre de messages : 766
Age : 22
Localisation : Pays de la Loire - Picardie
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: B2I en IEF   Ven 11 Juin - 11:52

florianna a écrit:

C'est dingue comme l'IEF est démolie par les gens qui n'y connaissent rien et qui refusent de voir cela comme une autre alternative. Je n'imaginais pas à quel point cela pouvait être dénigrer....
Je ne sais pas si c'est vraiment "dénigré" comme tu dis, mais je pense que c'est plutôt de l'incompréhension et parfois des amalgames (dans certaines affaires d'enfants maltraités, les journalistes se hâtent de dire "qu'ils n'allaient pas à l'école" par ex.) qui règnent dans ces cas.
Certaines personnes ne sont peut-être même pas au courant que c'est possible. D'autres se font une espèce de réflexion entre "école <=> savoir" et "pas école => euh... y'a quoi à la place ?".
D'autres personnes ont aussi du mal à accepter que l'on puisse y arriver autrement qu'elles...
Bref, il existe plein de situations, qui s'avèrent assez souvent être des visions très superficielles des "problèmes" autour de la question de la non-scolarisation, par rapport à ceux qui ont choisi ce chemin ou s'y sont intéressés .
Revenir en haut Aller en bas
http://fromhomeschooltolife.eklablog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: B2I en IEF   Ven 11 Juin - 12:02

Bonjour

Je me suis faite dire que je ne pouvais aps remplacer un enseignant. Je n'ai aps la formation.

Je me suis faite dire que je ne pouvais aps être pédagogue. Je ne connais rien à la pédagogie.

Et, puis, la socialisation, je vais faire comment ? Mon fils verra personne, il sera enfermé m'a-t-on dit. Il n'aura plus de copains, plus d'activités. Il sera cloitré, couper du monde.

Je me suis également faite dire qu'avec mon handicap et sans formation pédagogique, il m'était impossible de savoir quels outils utiliser pour transmettre quel savoir à mon fils....

Je me suis faite dire que c'était un choix très nul qui me priverait de liberté et qui priverait de liberté mon fils.

Et, je me suis faite dire que mon fils n'était pas sufissament handicapé pour être sorti du système scolaire et que si je voulais le sortir du système j'avais qu'à le mettre dans un IEM.

Donc voilà

FLO
Revenir en haut Aller en bas
nassima



Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: B2I en IEF   Ven 11 Juin - 17:11

floriana,

nous, nous sommes expatriés et donc en principe nous avons une bonne raison de faire" l'école à la maison" aux yeux des autres. et on le fait avec le cned, plus est

et pourtant quand on s'est rendu compte que ma fille avait des difficultés à apprendre au même rythme que les autres enfants, autour de nous certaines personnes bien intentionnées ont tout de suite pointé du doigt son mode d'instruction : comme si l'école était une solution miracle. alors que nous ses parents on remercait Dieu d'avoir la possibilité de nous adapter à ses difficultés. je n'ose pas imaginer ce que ma fille serait devenue à l'école, surement non lectrice pour commencer sans compter la souffrance psychologique dûe à la pression de l'environnement scolaire. même avec la meilleure volonté du monde aucun instituteur(rice) n'aurait pu faire ce que nous avons fait (à commencer par changer de méthode d'apprentissage de la lecture)

l'école n'a pas d'obligation de résultat aux yeux des communs des mortels! l'EN ne rend jamais compte des échecs des enfants c'est toujours la faute des parents de toutes les manières

et même nous avons cloué le bec à pas mal de personnes, je me doute bien de ce qui se dit derrière notre dos. mais nous nous n'avons cure
Revenir en haut Aller en bas
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: B2I en IEF   Ven 11 Juin - 18:02

AnneJ a écrit:
(dans certaines affaires d'enfants maltraités, les journalistes se hâtent de dire "qu'ils n'allaient pas à l'école" par ex.)
Ces enfants maltraités et non scolarisés ne sont généralement pas instruits en famille dans le cadre d'une déclaration d'IEF. Là encore, il est facile de dire que les contrôles protègent les enfants non scolarisés des abus, mais les enfants maltraités ne sont généralement pas concernés par les contrôles puisque non déclarés. Donc renforcer les contrôles ne sert à rien dans la protection de ces enfants-là.

florianna a écrit:
Je me suis faite dire que je ne
pouvais aps remplacer un enseignant. Je n'ai aps la formation.
Les enseignants reçoivent une formation pour enseigner à une classe. Enseigner à une classe de 30 élèves n'a effectivement pas grand-chose à voir avec instruire son enfant. Un enseignant peut ne pas être capable d'instruire son enfant s'il met en pratique ce qu'il a appris dans le cadre de sa profession, car c'est inadapté à l'instruction en famille.

florianna a écrit:
Je me suis faite dire que je ne pouvais aps être pédagogue. Je ne connais rien à la pédagogie.
Mais tu connais ton enfant, tu sais comment il fonctionne, comment il apprend, ce qui l'intéresse. Un enseignant manque de toutes ces connaissances qui sont précieuses pour instruire un enfant, lui permettre d'apprendre avec plaisir et envie. La pédagogie s'intéresse à la relation entre la personne qui enseigne et la personne qui reçoit cet enseignement, et les outils qui vont faciliter l'enseignement. Tout parent motivé est capable de cela. Par contre, tous les enseignants ne peuvent pas être de bons pédagogues s'ils ne sont pas suffisamment motivés et intéressés par chacun de leurs élèves.

florianna a écrit:
Et, puis, la socialisation, je vais faire comment ? Mon fils verra personne, il sera enfermé m'a-t-on dit. Il n'aura plus de copains, plus d'activités. Il sera cloitré, couper du monde.
Encore un cliché ! Et encore une confusion entre socialisation et collectivisation.

florianna a écrit:
Je me suis également faite dire qu'avec mon handicap et sans formation pédagogique, il m'était impossible de savoir quels outils utiliser pour transmettre quel savoir à mon fils....
C'est pareil avec les bébés : les puéricultrices savent changer une couche parce que c'est leur métier, parce qu'elles ont reçu une formation pour savoir comment s'occuper d'un bébé, et aucune mère n'a reçu cette formation, donc aucune mère ne sait changer une couche ou s'occuper d'un bébé...

florianna a écrit:
Je me suis faite dire que c'était un choix très nul qui me priverait de liberté et qui priverait de liberté mon fils.
Quelle liberté un enfant a-t-il quand il doit aller à l'école chaque jour à la même heure pendant une durée définie et non modulable pour effectuer des activités décidées par un adulte et sans possibilité d'y déroger sous peine de sanctions ?

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: B2I en IEF   Ven 11 Juin - 19:06

Bonjour

Pour nous, j'ai le sentiment que l'IEF, et le CNED réglementé dans un premier temps, est LA solution.

Paul ne supporte plus les évaluations à l'école. Il a l'impression que ces aménagements le dévalorisent. Il a l'impression d'en apprendre moins et que ces évaluations ne tiennent pas compte de sa culture générale. Il vit les notes comme une destruction de ses efforts. Il a l'impression que la maitresse ne retient que ce qui manque et ne prend pas en compte ce qui est. En plus, il n'a pas le temps de terminer ses contrôles. Elle ne lui laisse pas le tiers-temps que j'ai demandé. Et, cela le vexe parce qu'il sait quoi répondre à la question mais il n'a pas le temps.

Paul a le sentiment que le groupe classe le rejette et même celui qui était son meilleur ami se distance de lui lui rappelant toujours son handicap. Avant, Paul pouvait compter sur lui quand il manquait un devoir ou qu'il oubliait un livre. Maintenant c'est fini. Par contre eux appellent quand leur enfant oublie..

Et, pour être franche, depuis qu'on connaît le diagnostic et que l'école est au courant, on sent une fuite en avant de la part de l'école. Plus de risettes. Plus de courbettes.....

Alors, c'est pour échapper à toutes ces critiques, à toutes ces évaluations que nous ne trouvons pas constructives ni valorisantes pour notre fils que nous sautons le pas de l'IEF.

Flo
Revenir en haut Aller en bas
AnneJ



Nombre de messages : 766
Age : 22
Localisation : Pays de la Loire - Picardie
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: B2I en IEF   Ven 11 Juin - 22:33

Karine a écrit:
AnneJ a écrit:
(dans certaines affaires d'enfants maltraités, les journalistes se hâtent de dire "qu'ils n'allaient pas à l'école" par ex.)
Ces enfants maltraités et non scolarisés ne sont généralement pas instruits en famille dans le cadre d'une déclaration d'IEF. Là encore, il est facile de dire que les contrôles protègent les enfants non scolarisés des abus, mais les enfants maltraités ne sont généralement pas concernés par les contrôles puisque non déclarés. Donc renforcer les contrôles ne sert à rien dans la protection de ces enfants-là.
Oui, c'est exact.
Cependant, le "Cet enfant n'allait pas à l'école" de la part des journalistes contribue à jeter la suspicion sur tous ceux dont "les enfants ne vont pas à l'école". C'est l'amalgame que je voulais souligner.
Car on explique pas toujours aux gens quelles sont les obligations qui pèsent sur les vraies familles non-scolarisantes (déclarations, contrôles...).

@Florianna : Le terme de socialisation est utilisé à tort et à travers.
La socialisation, c'est l'acquisition des codes sociaux nécessaires au sein d'une société : dire bonjour, merci, respecter autrui, (1)...
La "socialisation" tel qu'on en parle est un mot tronqué : les gens entendent par là "se retrouver en société à côtoyer des semblables".
La question est : est-il nécessaire de "côtoyer des semblables" 6 à 8 heures par jour et 4 à 5 jours/semaine. Apprend t on davantage en restant autant de temps parmi des jeunes d'une seule classe d'âge, ou alors en rencontrant au contraire des personnes d'âges plus variés ?
Revenir en haut Aller en bas
http://fromhomeschooltolife.eklablog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: B2I en IEF   Ven 11 Juin - 23:04

Bonjour

Je ne cotoie pas mes semblables 6 à 8 h par jour. Heureusement pour moi parce que je serai considérée comme asociale et insociable. J'aime ma solitude. J'aime lire dans la solitude. J'aime apprendre. J'aime réfléchir. J'aime rencontrer des gens. Mais, des gens qui ont une philosophie de vie, un regard sur la société qui soient proches du mien. Des gens avec qui on peut mener des discussions constructives, des discussions qui aident à comprendre plutôt qu'à critiquer ou démolir. Des gens qui ne passent pas leur vie à geindre, plaindre, pleurnicher, s'apitoyer égoïstement sur leur sort.

J'emmène mes enfants à l'école. Je rencontre des gens gentils mais qui peuvent aussi être hypocrites, décevants....

Au fond, je suis différente de par mon propre handicap. Je pense différemment. Je suis capable autrement. Et, maintenant, j'ai envie de rencontrer des gens qui, comme moi, sont étiquetés "différents" mais qui, bien souvent, sont plus ouverts d'esprit que la majorité.

Je sais dire bonjour, s'il vous plait, merci, au revoir. Je sais me tenir à table. J'ai acquis les codes sociaux indispensables à vivre en société. Même ceux que j'estime inutiles. Mais, j'ai maintenant envie d'être nature, moi-même, authentique. Je n'ai plus envie de me contraindre à adhérer à des principes qui me vont comme un tablier à une vache.

Je ne sais pas comment définir la chose. Mais, j'ai juste envie de revenir à une vie dépourvue d'agressivité, de violences de toute espèce, de normes qui vont à contre sens....

J'ai été très marquée par mon voyage à Madagascar. J'ai envie d'une vie plus spirituelle, plus intellectuelle et moins matérialiste, moins consommatrice à l'excès. Je n'ai pas besoin de posséder le dernier écran télé, ni l'IPAD, ou je ne sais quoi pour être heureuse. Ma nourriture est plus intellectuelle.... Je ne sais pas si je suis claire.

Emmener mes enfants au karaté et participer au cours avec l'animateur suffit à mon bonheur. Prendre mEs cours de musique et souffler dans ma flûte avec les conseils de mon prof suffisent à mon bonheur...

Mon mari lui a besoin d'afficher sa belle bagnole, son beau vélo, son beau tee-shirt tout neuf, sa belle maison (moche comme tout aprce que pas finie et mal améliorée parce que pas de goût du travail bien fait). Mon mari aime ce qui est artificiel, superficiel. Quand on gratte le vernis, c'est le vide sidéral.

On est le jour et la nuit.

Et, si j'en arrive à l'IEF pour mon fils, très demandeur par ailleurs, c'est aprce que, de part son handicap, il ne parviendra pas non plus à se conformer, à se couler dans un moule uniforme. Pourtant, il est super loin d'être idiot...

Je crois que l'IEF, au delà de ce que racontent les journalistes qui n'y connaissent rien, est une façon d'être, de vivre, de penser. Une philosophie qui n'est pas accessible à tous parce qu'elle impose de suivre des chemins inconnus qui font peur faute de repères.

Ceci n'est que ma vision des choses. Et, je peux avoir tout faux. Alors, j'en suis humblement désolée si je n'ai rien compris.

Flo
Revenir en haut Aller en bas
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: B2I en IEF   Ven 11 Juin - 23:57

AnneJ a écrit:
C'est l'amalgame que je voulais souligner.
Oui, j'avais compris, mais j'ai préféré le préciser pour les personnes qui lisent le forum sans être forcément bien au courant de tout ce qui existe déjà, comme tu le soulignes, et d'à quel point les contrôles dans le cadre des familles IEF ne sert pas la protection de l'enfance et passent à côté des nombreux enfants maltraités ou embrigadés dans des sectes qui sont pour une grande majorité d'entre eux scolarisés, et une infime minorité non scolarisés et non déclarés en IEF.

florianna a écrit:
Je crois que l'IEF, au delà de ce que racontent les journalistes qui n'y connaissent rien, est une façon d'être, de vivre, de penser.
L'instruction en famille ne se résume effectivement pas à un simple mode d'instruction. C'est souvent toute la vie de famille qui en est transformée, et non seulement la partie enseignement.

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
nassima



Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: B2I en IEF   Sam 12 Juin - 2:21

effectivement, les enfants maltraités ne peuvent être protégés par ces contrôles dans la mesure où ceux d'entre eux qui ne sont pas scolarisés ne sont pas déclarés comme recevant une instruction en famille.

je voulais justement savoir comment l'EN sait qu'un enfant d'âge scolaire n'est pas scolarisé s'il n'y a aucune déclaration.

aujourd'hui j'ai entendu le cas de cet enfant de 7 ans maltraité et non scolarisé. comment cela a-t-il pu leur échapper? la non scolarisation?
Revenir en haut Aller en bas
AnneJ



Nombre de messages : 766
Age : 22
Localisation : Pays de la Loire - Picardie
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: B2I en IEF   Sam 12 Juin - 11:10

nassima a écrit:
je voulais justement savoir comment l'EN sait qu'un enfant d'âge scolaire n'est pas scolarisé s'il n'y a aucune déclaration.

aujourd'hui j'ai entendu le cas de cet enfant de 7 ans maltraité et non scolarisé. comment cela a-t-il pu leur échapper? la non scolarisation?
Moi aussi j'aimerais bien savoir. La mairie n'a t elle pas une liste de tous les membres de la famille, dates de naissance comprises, auxquelles elle pourrait se référer ?
Revenir en haut Aller en bas
http://fromhomeschooltolife.eklablog.com
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: B2I en IEF   Sam 12 Juin - 12:45

J'imagine que tu parles de l'affaire du petit Dylan ? Les services sociaux avaient connaissance de la situation depuis plusieurs mois, la grand-mère et au moins un voisin étaient apparemment au courant de la situation, donc ils ne sont pas passé à côté, ils n'ont juste pas su s'en occuper de façon rapide et adaptée, comme c'est souvent le cas avec les affaires difficiles.

Nous sommes fichés, et de plus en plus et dans tous les domaines (jusqu'aux produits que nous consommons !). Il suffit que les diverses administrations communiquent leurs nombreux fichiers. Faut-il ficher encore plus, croiser les données encore plus, sanctionner encore plus ? Ou devrait-on agir en amont pour que chaque citoyen puisse grandir de façon équilibrée et puisse jouir d'une vie épanouie ? Les contrôles divers et variés sont mis en place sur une majorité pour dépister une minorité, souvent indécelable ou sur laquelle il est difficile d'agir une fois décelée.

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: B2I en IEF   

Revenir en haut Aller en bas
 
B2I en IEF
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autres questions :: D'autres questions ?-
Sauter vers: