AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 age et niveau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
laurencerhone



Nombre de messages : 93
Age : 42
Localisation : villefranche s/saone
Date d'inscription : 18/07/2009

MessageSujet: age et niveau   Lun 23 Aoû - 15:22

Bonjour, j'ai inscrit mon fils pour une 6 eme au cours valin ,il va avoir 13 ans au mois de septembre( de nombreux retard on été pris vu qu'il a été 3 ans en cliss d'adaptation a l'ecole ) cela peut il nous porter prejudice vu qu'a 13 ans je lui fais suivre un niveau 6eme? merci
Revenir en haut Aller en bas
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: age et niveau   Lun 23 Aoû - 15:34

Théoriquement, cela ne devrait pas puisque l'obligation est que les enfants aient la maîtrise des connaissances requises par le socle commun. Tu peux prendre connaissance du socle commun et vérifier les connaissances qu'il lui reste encore à acquérir dans le cadre de ce socle de connaissances.
D'autre part, environ un tiers des enfants scolarisés dans les établissements scolaires présentent au moins un an de retard par rapport au programme en vigueur dans ces établissements scolaires par rapport à leur âge.

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
laurencerhone



Nombre de messages : 93
Age : 42
Localisation : villefranche s/saone
Date d'inscription : 18/07/2009

MessageSujet: re:age et niveau   Lun 23 Aoû - 16:00

Merci Karine ca me rassure un peu ,je vais prendre connaissance du socle commun.
Revenir en haut Aller en bas
AnneJ



Nombre de messages : 766
Age : 22
Localisation : Pays de la Loire - Picardie
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: age et niveau   Mar 24 Aoû - 9:27

[b]Bien que les inspecteurs soient sensibles au fait qu'un enfant en IEF ait une année ou plus d'avance, l'argument "d'1/3 d'élèves en retard en fin de troisième dans l'EN" peut être diversement interprété par ces "gens".

A manier avec précaution si certains souhaitaient s'en servir (même si c'est la vérité!).
Quant aux statistiques "niveau Bac", on est bien obligés de constater que la moyenne d'âge d'arrivée au bac est de 18 ans et 5 mois jusqu'à 18 ans et 7 mois (selon les sections générales) et de plus de 20 ans dans les sections Pro. Comme quoi, ils prennent leur temps aussi mais c'est l'EN: pas touche !

Alors il serait normal effectivement que l'EN laisse quelques latitudes aux parents d'enfants en IEF: ça semblerait logique!

Pour consulter une étude intéressante qui met très bien en évidence les inégalités que renforcent l'école (sociales par exemple), je vous conseille ce lien (pour ceux qui ont de grands enfants!):

http://media.education.gouv.fr/file/60/08/8/5_25088.pdf

Il faudra faire un copier/coller parce que je ne sais pas créer un lien direct (honte à moi!) et Anne n'est pas disponible pour l'instant.

Bonne journée à tous
Valérie J (Lamaman)
Revenir en haut Aller en bas
http://fromhomeschooltolife.eklablog.com
AnneJ



Nombre de messages : 766
Age : 22
Localisation : Pays de la Loire - Picardie
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: age et niveau   Mar 24 Aoû - 9:28

Ah bien !
Apparemment le lien s'est créé tout seul ! Tant mieux...

ValérieJ
Revenir en haut Aller en bas
http://fromhomeschooltolife.eklablog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: age et niveau   Mar 24 Aoû - 11:30

Bonjour

Hum juste une tite question.

Et, les enfants IEF, à quel âge passent-ils leur bac ? Par rapport à leur dite classe d'âge sont-ils plus en avance ou plus en retard que ces moyennes statistiques ?

Et quel est leur niveau réel par rapport aux enfants scolarisés ?

Flo
Revenir en haut Aller en bas
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: age et niveau   Mar 24 Aoû - 11:54

L'obligation légale ne concerne pas le niveau d'instruction atteint à l'âge de 18 ans, mais celui devant être atteint à l'âge de 16 ans. De plus, le baccalauréat n'est pas un niveau d'instruction obligatoire, même si "on" tend à vouloir que tous les Français aient au moins ce diplôme-là, c'est le niveau d'instruction minimum nécessaire pour passer le diplôme national du brevet qui est requis. Enfin, n'oublions pas qu'il est possible de se spécialiser avant le niveau universitaire Wink

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: age et niveau   Mar 24 Aoû - 11:58

Bonjour

Les sections pro dans les lycées pro sont quoi alors si ce ne sont pas une sorte de spécialisation ?
Et les centres de formations des Apprentis que dispensent-ils alors comme formation si ce n'est une spécialisation dans certains métiers ?

Où trouverez-vous une formation de maçon, de lombier, de charcutier, de boucher, de couvreur à lo'Université ?

Pourquoi a-t-on donc crée d'inutiles bacs pro secrétariat, compta..... et j'en passe ?

Flo
Revenir en haut Aller en bas
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: age et niveau   Mar 24 Aoû - 13:00

Mon propos était seulement de dire qu'il existe d'autres diplômes que le baccalauréat/baccalauréat professionnel, tel le CAP. Prendre toujours pour référence le baccalauréat peut laisser croire qu'il n'y a qu'une seule orientation possible après la troisième : la seconde. De plus, passer un diplôme n'est pas toujours la voie choisie par le jeune à l'issue de la période d'instruction obligatoire, donc il est possible de rencontrer des jeunes qui ont choisi de vivre une année hors parcours scolaire, pour diverses raisons, avant de retourner aux études.
Quoi qu'il en soit, dans le cadre de l'obligation d'instruction, et donc le contrôle pédagogique, la référence pour les familles concernée par l'obligation d'instruction doit rester le niveau requis à l'âge de 16 ans.


_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
AnneJ



Nombre de messages : 766
Age : 22
Localisation : Pays de la Loire - Picardie
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: age et niveau   Mar 24 Aoû - 14:20

florianna a écrit:
Bonjour

Hum juste une tite question.

Et, les enfants IEF, à quel âge passent-ils leur bac ? Par rapport à leur dite classe d'âge sont-ils plus en avance ou plus en retard que ces moyennes statistiques ?

Et quel est leur niveau réel par rapport aux enfants scolarisés ?

Flo
Tiens, voilà qui arrive à point nommé.

Pourquoi aucune étude française à ce jour de la part des 3 associations nationales de défense de l'instruction en famille sur le devenir des anciens jeunes non-scolarisés ? Ça existe dans des pays anglo-saxons, alors pourquoi pas en France ?
C'est ce qui manque, je pense, cruellement : ne pas savoir ce qu'il advient de ces jeunes, alors que pour un certain nombre d'entre eux, l'"IEF" leur a été bénéfique pour la suite Sad
Revenir en haut Aller en bas
http://fromhomeschooltolife.eklablog.com
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: age et niveau   Mar 24 Aoû - 14:40

AnneJ a écrit:
Pourquoi aucune étude française à ce jour de la part des 3 associations nationales de défense de l'instruction en famille sur le devenir des anciens jeunes non-scolarisés ?
Parce qu'il y a plus de personnes en demande de services et/ou d'aide que de personnes volontaires de retrousser leurs manches ? Faut-il que je rappelle que les quelques personnes qui travaillent dans les associations le font bénévolement, en plus de l'instruction de leurs enfants, et parfois même en plus de leur activité professionnelle ? Faire une étude est un travail colossal de synthèse et d'analyse, il ne s'agit pas juste de poser trois questions et d'entasser les réponses sur le coin d'un bureau.
Pourquoi pas en France ? Parce que l'instruction en famille y est un phénomène relativement nouveau, bien qu'ayant toujours existé, contrairement aux pays anglo-saxons. De plus, les adultes ayant été instruits en famille ne sont pas répertoriés dans un fichier et donc il n'est pas si aisé de rencontrer ces personnes. Il faut aussi savoir que dans les pays anglo-saxons, les familles sont moins frileuses pour répondre aux questionnaires, ou alors elles sont tout aussi frileuses mais tellement plus nombreuses qu'il est bien plus facile d'obtenir un nombre suffisant de réponses pour pouvoir en faire en tirer des conclusions.
Enfin, l'association Les Enfants D'Abord a déjà publié une étude il y a bientôt une dizaine d'années.

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
laurencerhone



Nombre de messages : 93
Age : 42
Localisation : villefranche s/saone
Date d'inscription : 18/07/2009

MessageSujet: re:age et niveau   Mar 24 Aoû - 17:37

Petite question bete: puisque qu'il faut d'après le decret que l'enfant est atteint le socle commun a 16 ans ,que se passe t-il si a cet age là il n'a pas atteint ce niveau au vu que l'enseignement est obligatoire jusqu'a 16 ans? je sais je me pose beaucoup de questions inutiles lol!
Revenir en haut Aller en bas
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: age et niveau   Mar 24 Aoû - 18:25

Il se passe la même chose que pour les enfants instruits en présentiel dans un établissement de l'Education nationale et qui ne maîtrisent pas la lecture : l'enfant est dégagé de l'obligation d'instruction.

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
AnneJ



Nombre de messages : 766
Age : 22
Localisation : Pays de la Loire - Picardie
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: age et niveau   Mer 25 Aoû - 13:00

Karine a écrit:
AnneJ a écrit:
Pourquoi aucune étude française à ce jour de la part des 3 associations nationales de défense de l'instruction en famille sur le devenir des anciens jeunes non-scolarisés ?
Parce qu'il y a plus de personnes en demande de services et/ou d'aide que de personnes volontaires de retrousser leurs manches ? Faut-il que je rappelle que les quelques personnes qui travaillent dans les associations le font bénévolement, en plus de l'instruction de leurs enfants, et parfois même en plus de leur activité professionnelle ? Faire une étude est un travail colossal de synthèse et d'analyse, il ne s'agit pas juste de poser trois questions et d'entasser les réponses sur le coin d'un bureau.
Pourquoi pas en France ? Parce que l'instruction en famille y est un phénomène relativement nouveau, bien qu'ayant toujours existé, contrairement aux pays anglo-saxons. De plus, les adultes ayant été instruits en famille ne sont pas répertoriés dans un fichier et donc il n'est pas si aisé de rencontrer ces personnes. Il faut aussi savoir que dans les pays anglo-saxons, les familles sont moins frileuses pour répondre aux questionnaires, ou alors elles sont tout aussi frileuses mais tellement plus nombreuses qu'il est bien plus facile d'obtenir un nombre suffisant de réponses pour pouvoir en faire en tirer des conclusions.
Enfin, l'association Les Enfants D'Abord a déjà publié une étude il y a bientôt une dizaine d'années.
Ah oui, effectivement, je n'avais pas pensé à la différence entre le nombre de homeschoolers aux USA par exemple et celui nombre de familles en France, quelle étourdie Embarassed ! Il y a évidemment une différence d'échelle.

Quand tu parles de "fichiers", tu veux dire que les non-scos sont remembrés dans certains de ces pays Shocked ?

J'ai cherché du côté des enfants d'abord, mais l'étude ne porte que sur 26 adultes. Je me reporte donc sur les études canadiennes même si je suppose qu'il existe de nombreuses différences d'approche entre ici et là-bas Wink
J'ai surtout trouvé celle-ci qui est intéressante (http://www.hslda.ca/cche_research/2009StudyFrenchEmail.pdf) Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://fromhomeschooltolife.eklablog.com
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: age et niveau   Mer 25 Aoû - 13:29

AnneJ a écrit:
Quand tu parles de "fichiers", tu veux dire que les non-scos sont remembrés dans certains de ces pays Shocked ?
Je ne sais pas, mais ce que je veux dire c'est qu'il n'est pas aisé de retrouver les enfants 10 ou 20 ans après qu'ils aient quitté les bancs de l'école. C'est encore moins évident lorsqu'il s'agit des enfants instruits en famille, puisqu'il n'y a pas les photos de classe (bien qu'il y ait les photos faites par les familles au cours des diverses rencontres), et qu'il n'y a pas non plus les fichiers scolaires. Il y a bien la fameuse Base Elèves, mais ces données ne sont pas accessibles aux associations et le fichage généralisé vient juste de commencer. En tant qu'association nous ne pouvons pas conserver les informations concernant les familles après qu'elles aient quitté l'association, et donc dans 20 ans nous n'aurons plus les coordonnées des familles adhérentes aujourd'hui, à moins bien sûr qu'elles ne soient encore adhérentes dans 20 ans, ce qui est peu probable ! Il n'y a donc que le bouche-à-oreille pour retrouver ces enfants, de famille à famille, à condition que les liens aient perduré au-delà de quelques années.

AnneJ a écrit:
J'ai cherché du côté des enfants d'abord, mais l'étude ne porte que sur 26 adultes.
L'étude a été faite en 2002, donc concernent des adultes qui ont grandi sans école à une époque où il n'y avait pas encore Internet dans tous les foyers pour réunir les familles dispersées un peu partout en France. Même si elle ne retrace que 26 parcours, ce qui est honorable étant donné les difficultés, cette étude a tout de même le mérite d'exister et d'être la seule actuellement en France Wink


_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
AnneJ



Nombre de messages : 766
Age : 22
Localisation : Pays de la Loire - Picardie
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: age et niveau   Mer 25 Aoû - 15:13

Une étude est forcément très compliquée parce que l'IEF n'est pas L'EN. Rien n'est centralisé, fiché, catégorisé et c'est tant mieux !

Les profils, les objectifs des familles non-scolarisantes sont très divers, les manières d'enseigner le sont également et quant à la localisation géographique, nous sommées éparpillés "façon puzzle" (pas commencé!): ça ne facilite pas le travail...

Des étudiants s'attellent à la tâche mais quels en seront les résultats réels? Une étude sur 26 adultes qui date de presque 10 ans, c'est maigre!
Nous participons depuis quelques temps à une étude universitaire et les questions sont les mêmes que celles posées par une autre étude il y a dix ans... Je m'interroge sur leurs conclusions dont nous ne pouvons que rarement consulter les conclusions.

Parfois je crains que l'IEF ne reste confinée dans un cercle très restreint parce qu'après tout qui intéressons-nous ? Quelques journalistes qui y vont de leurs poncifs oscillant entre "épanouissement de l'enfant" et "inconscience des parents"...

Les associations font un gros boulot, nous le savons tous.
Et là encore, plus elles semblent nombreuses, plus la loi est répressive. L'EN est toute-puissante, ça n'a jamais été si vrai ! Et il semble que les associations n'y puissent pas grand chose. Et la réponse: "il faut adhérer à une association" me semble un peu rapide.

Combien d'adhérents à LAIA? et aux "Enfants d'abord" ? et à CISE ?
Nous sommes peu nombreux et il y a déjà trois assos ? Pourquoi ? A laquelle adhérer ?
Un programme commun, une seule entité, ça n'est donc pas possible? Ainsi les bénévoles, les adhérents (qui réclament avant tout de la clarté dans les actions des associations qu'ils financent) seraient plus nombreux au sein d'une seule représentation.

Je pense qu'il faudra y penser à l'avenir.
Où se trouve le vrai bénéfice: dans un groupe un peu plus présent et puissant ou dans plusieurs éclatés et peu entendus ?

Les syndicats ont favorisé l'éclatement des structures tout au long de leur histoire: on en voit le résultat aujourd'hui ! (ce n'est pas un jugement de ma part, juste une réflexion, mon mari ayant lui-même des responsabilités syndicales. Mais il n'a pas l'air de penser que sitôt que deux opinions divergent sur un point, il faille créer une nouvelle structure au risque d'affaiblir la nouvelle et l'existante).

Je me pose toutes ces questions sans en avoir toujours les réponses...
Et pourtant je me les pose!

Valérie (la maman de Anne)
Revenir en haut Aller en bas
http://fromhomeschooltolife.eklablog.com
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: age et niveau   Mer 25 Aoû - 16:18

AnneJ a écrit:
Et là encore, plus elles semblent nombreuses, plus la loi est répressive.
La loi ne se durcit pas en fonction du nombre d'associations (je ne sais pas si c'est ce que tu voulais dire, ou bien ce que laisse entendre la juxtaposition des phrases), mais en fonction de la peur de l'Etat de voir progresser le nombre d'enfants instruits hors établissements d'enseignement publics ou privés sous contrat. Le rapport 2005 de la Miviludes le dit très clairement.

AnneJ a écrit:
Et la réponse: "il faut adhérer à une association" me semble un peu rapide.
Peut-être. Mais il est vrai que plus le nombre d'adhérents est important et plus nous paraissons crédibles lorsque nous rencontrons les responsables du ministère de l'Education nationale. De plus, c'est le montant des recettes, principalement alimentées par les cotisations, qui nous permet de publier divers documents, d'envoyer les courriers divers de soutien aux familles, de nous rendre au ministère, etc. Même s'il est vrai qu'une partie des frais générés par notre travail au sein des associations est financé par notre budget familial.

AnneJ a écrit:
Combien d'adhérents à LAIA? et aux "Enfants d'abord" ? et à CISE ?
Je n'ai pas les chiffres précis en tête, mais LAIA compte en moyenne 150-200 adhérent, LED'A 400-500 adhérents, CISE 200-300 adhérents.

AnneJ a écrit:
Nous sommes peu nombreux et il y a déjà trois assos ? Pourquoi ? A laquelle adhérer ?
Si le moteur principal est l'instruction hors école, la philosophie n'est pas la même et le travail effectué diffère également. Si je suis active à LAIA plutôt qu'à CISE ou LED'A, c'est parce que certaines choses ne me conviennent pas dans les autres associations. D'autres se retrouvent mieux à CISE ou LED'A. L'historique des associations diffèrent aussi et explique qu'il y en ait trois actuellement.

AnneJ a écrit:
Un programme commun, une seule entité, ça n'est donc pas possible?
Nous travaillons régulièrement ensemble depuis trois ans. Mais une seule association n'est pas envisageable actuellement car les familles ne se retrouvent pas dans chaque association, et c'est l'attente des familles qui est à l'origine de la création et de la vie des associations.

AnneJ a écrit:
Où se trouve le vrai bénéfice: dans un groupe un peu plus présent et puissant ou dans plusieurs éclatés et peu entendus ?
Lorsqu'il n'y avait qu'une seule association, l'instruction en famille n'était pas pour autant plus ou mieux représentée. Je ne pense pas qu'il soit possible d'avoir une HSLDA en France, si c'est l'idée de ton message.

AnneJ a écrit:
Mais il n'a pas l'air de penser que sitôt que deux opinions divergent sur un point, il faille créer une nouvelle structure au risque d'affaiblir la nouvelle et l'existante).
Je ne pense pas que les associations divergent sur un seul point, même si un travail est actuellement fait pour se réunir et travailler ensemble. Je pense que l'historique des associations est intéressante à connaître et explique fort bien les particularités. On peut également constater que la création successive d'associations a permis de représenter la diversité des familles et des pratiques éducatives, bien loin de l'image qu'il y avait dans les années 1980, tout en faisant évoluer les moyens pour faire re-connaître l'instruction à domicile. Une seule association n'aurait certainement pas permis cela.

AnneJ a écrit:
Je me pose toutes ces questions sans en avoir toujours les réponses...
Peut-être parce que tu étais moins proche du tissu associatif lié à la non-scolarisation ces quinze dernières années ? Ou bien parce que tu n'as pas eu l'occasion de rencontrer des responsables d'associations, ou des personnes à l'origine de ces associations ?

_________________
<br>


Dernière édition par Karine le Mer 25 Aoû - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
AnneJ



Nombre de messages : 766
Age : 22
Localisation : Pays de la Loire - Picardie
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: age et niveau   Mer 25 Aoû - 17:38


Peut-être aussi que toutes les différences "philosophiques" des trois associations ne m'ont pas parues si évidentes... ni si claires dans leur énoncé !

Valérie J
Revenir en haut Aller en bas
http://fromhomeschooltolife.eklablog.com
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: age et niveau   Mer 25 Aoû - 18:08

Oui, bien sûr : les personnalités des associations ne peuvent vraiment bien se ressentir qu'en les connaissant de l'intérieur, ce qui rejoint ce que je dis plus haut sur le fait d'être proche ou non du tissu associatif entourant l'instruction hors école. Cependant, les déclarations de philosophie de CISE et LED'A permettent déjà d'avoir une première idée des divergences qui existent entre ces deux associations, même si dix ans plus tard ces différences sont moins marquées que ce qu'elles ont pu être.

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: age et niveau   Mer 25 Aoû - 18:26

Bonjour

Et, si de ces différences, on n'en porfitait pas pour faire un tout cohérent plutôt que de fonctionner chacun pour soi.

Car, c'est dans la diversité que l'on apprend les uns des autres.

Si tout était uniforme, qu'est-ce qu'on s'ennuierait non ?

Hum juste un détail en ce qui concerne le nombre d'adhérents..

Certaines familles peuvent être adhérantes à une, deux, voire trois associations en même temps justement pour profiter de ces différences, non ?

Flo
Revenir en haut Aller en bas
AnneJ



Nombre de messages : 766
Age : 22
Localisation : Pays de la Loire - Picardie
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: age et niveau   Mer 25 Aoû - 18:39

Il ne faut pas confondre uniformité et rassemblement.
Le premier nous appauvrit intellectuellement et humainement alors que le second est sans doute une force...au moins "politique".
Et est-ce que nous n'en sommes pas là aujourd'hui simplement pour pouvoir peser "politiquement"?
Par exemple, le rassemblement des associations pour établir le dossier de presse sur l'instruction en famille et sa sauvegarde me semble intéressant et peser de tout son poids.

L'uniformité, c'est bien autre chose...

ValérieJ
Revenir en haut Aller en bas
http://fromhomeschooltolife.eklablog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: age et niveau   Mer 25 Aoû - 18:44

Bonjour

Oh oui je suis d'accord l'unfiormité appauvrait tant sur le plan humain que sur le plan intellectuel. Cela déphase et bonjour le taux de psychotropes consommés, de suicidés à venir........

Je ne cherche pas l'uniformité. C'est ce que je veux le gouvernement actuel et je m'y oppose.


Mais, rassembler les différence pour en faire une recette très forte peut être une aide non ?

Flo
Revenir en haut Aller en bas
AnneJ



Nombre de messages : 766
Age : 22
Localisation : Pays de la Loire - Picardie
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: age et niveau   Mer 25 Aoû - 18:53

Ok, c'est bien ce que je voulais dire: rassembler les différences tout en gardant chacun sa spécificité; ça ne me semble pas incompatible !

Alors peut-être serait-il intéressant que les associations se rejoignent sur un certain nombre de points et peut-être créer un "front commun" lorsqu'il y a nécessité ?

Et lorsque je lis les messages de familles stressées par les différents contrôles, qui s'interrogent sur le devenir de l'IEF et qui sont en attente d'un vrai soutien (qui pourrait venir d'une structure solide et vraiment reconnue), je ne peux m'empêcher de penser que l'heure du rassemblement a peut-être sonné !

ValérieJ
Revenir en haut Aller en bas
http://fromhomeschooltolife.eklablog.com
ffcscnbqn



Nombre de messages : 211
Age : 56
Localisation : Côtes d'Armor
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: age et niveau   Mer 25 Aoû - 19:59

Citation :
De plus, le baccalauréat n'est pas un niveau d'instruction obligatoire, même si "on" tend à vouloir que tous les Français aient au moins ce diplôme-là, c'est le niveau d'instruction minimum nécessaire pour passer le diplôme national du brevet qui est requis.

Est-ce que cela veut dire qu'à partir du moment où un enfant a obtenu son brevet, même avant 16 ans, il ne peut plus être inquiété par l'E.N. ?
Revenir en haut Aller en bas
http://ffcscnbqn.blogspot.com/
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: age et niveau   Mer 25 Aoû - 20:14

AnneJ a écrit:
Alors peut-être serait-il intéressant que les associations se rejoignent sur un certain nombre de points et peut-être créer un "front commun" lorsqu'il y a nécessité ?
Mais c'est exactement ce qu'il se passe depuis décembre 2006. Nous avons mené diverses actions communes sur les plans politique et médiatique depuis quelques années.

AnneJ a écrit:
Et lorsque je lis les messages de familles stressées par les différents contrôles, qui s'interrogent sur le devenir de l'IEF et qui sont en attente d'un vrai soutien (qui pourrait venir d'une structure solide et vraiment reconnue), je ne peux m'empêcher de penser que l'heure du rassemblement a peut-être sonné !
Qu'entends-tu par "vrai soutien" ?



ffcscnbqn a écrit:
Est-ce que cela veut dire qu'à partir du moment où un enfant a obtenu son brevet, même avant 16 ans, il ne peut plus être inquiété par l'E.N. ?
Non, l'Education nationale continue de contrôler les enfants instruits en famille tant qu'ils n'ont pas 16 ans, et ce même s'ils ont obtenu le brevet des collèges à 14 ans.

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: age et niveau   

Revenir en haut Aller en bas
 
age et niveau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» recherche personne pour soutien scolaire remise a niveau en CM2 urgent paris
» Au niveau CSST............................
» Probleme au niveau saisie de groupe
» Mise à niveau; mise à jour
» croûtes au niveau des yeux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autres questions :: D'autres questions ?-
Sauter vers: