AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La liberté, c'est au moins 850 euros par an ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Franc



Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: La liberté, c'est au moins 850 euros par an ?   Sam 4 Sep - 22:22

Bonjour.

C'est assez urgent car mon fils n'a pas de cours ...

Je suis assez étonné car l'inspection académique vient de me refuser son avis favorable pour l'inscription au CNED de mon fils. Ils m'ont confirmé que je devrais donc payer 850 euros. Est-ce cela la liberté ? L'argument est qu'il faudrait être dans l'impossibilité de suivre une scolarité normale : gens du voyage, situation géographique impossible etc.

Mais ce n'est pas ce qui ressort des textes officiels.
Par exemple ici : http://www.cijoint.fr/cj201009/cijhYEDoUt.pdf

-> Voir à la page 1 la colonne de gauche
inscription réglementée = 260 euros ou gratuit.
Voir le petit (1) en bas de la page 1

En substance, pour avoir la gratuité du CNED, il faudrait :

Pour être en "inscription réglementée' (260 euros) :

- Un avis de passage en seconde délivré par un établissement public etc.

Ici, il y a une nuance. Etant donné que mon fils est instruit à la maison,
je n'ai pas d'avis de passage comme le délivre les écoles. Par contre, je considère que la mention BIEN* au DNB est l'équivalent d'un avis de passage (délivré par un établissement public : l'Académie ! ). S'ils n'acceptent pas cette interprétation, il serait parfaitement injuste qu'il ne me donne pas un document faisant office d'avis de passage'. Mais ils ne se sont pas penchés sur cette nuance.

Pour être en "inscription réglementée'
(gratuite) :

- Résider en France (ok)
- Moins de 16 ans (ok)
- Avis favorable (non ok)


L'avis favorable de l'inspecteur d'Académie repose sur quels droits ?
Hmmm ... C'est arbitraire peut-être ? Enfin, je parle d'abus de situation : l'inspection a dit cela ... il n'y a plus qu'à se taire! Notez qu'ils me l'ont dit par téléphone ... non pas de me taire

Enfin parlons de liberté. Les droits de l'Homme reconnaissent aux parents la liberté d'éducation. En France, la loi oblige que l'on instruise les enfants jusqu'à 16 ans. Très bien !

Plus d'une fois, ces gens de l'académique m'ont répondu :
"mais Monsieur, vous êtes libre ! Vous avez la possibilité de choisir diverses écoles gratuites autour de chez vous. Moi, j'entends : "vous avez le choix de faire formater vos enfants dans toutes nos écoles". Ou autrement dit encore, cette petite histoire :

L'Etat - Peuple, vous êtes libre. Nous vous offrons à tous la gratuité des boissons !

Moi - Je veux boire de l'eau svp.

L'Etat - Ahhh ... Non, de l'eau, on ne fait pas Monsieur !
Il faudra vous l'acheter vous-même !

Moi - Mais, en France, ce n'est pas vrai qu'on est libre !!!
Vous parlez d'une liberté !

L'Etat (d'un air de "fin de commentaire" ) - Mais, mon cher Monsieur , vous avez la possibilité de boire gratuitement : de la bière, du vin, de la vodka etc.

---------------------------------------------------------------------------

La liberté repose en particulier sur la possibilité de choisir entre au moins deux possibilités; ici, d'une part, celle qui est proposée gentiment par l'Etat et, d'autre part, la nôtre (méprisée a priori par l'Etat). Cette VRAIE liberté de choix que je réclame est d'autant plus justifiée lorsque ce choix doit se faire pour répondre à une obligation légale.

Excusez-moi pour le ton un peu mordant. Ce n'est pas mon habitude.
Mais je n'aime pas que l'on m'étrangle ...

Merci d'avance pour vos réponses
et votre compréhension si vous n'êtes pas tout à fait d'accord.

* 19 en physique et 17 en math svp ... à 14 ans.


Dernière édition par Franc le Lun 4 Oct - 11:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La liberté, c'est au moins 850 euros par an ?   Dim 5 Sep - 6:39

Bonjour

Je suis la maman d'un petit garçon handicapé qui ne peut plus suivre une scolarité en milieu ordinaire et que je refuse de caser dans les segpa, UPI et autres trucs de cette espèce parce que, par le biais de l'instruction en famille, je me rends compte qu'il est très intelligent et capable. Il suffit que les supports soient bien adaptés. Sauf que l'EN manque cruellement d'imagination pour les inventer. Je ne suis pas formatée par l'IUFM et j'ai trouvé tout de suite ce qui lui convenait.

Oui, Monsieur, vous avez la liberté, tout comme moi, de payer 850 euros pour instruire votre enfant à la maison.......

C'est votre punition suprême parce que, comme vous moi, vous êtes un vilain petit canard : vous avez soustrait votre fils du système. Votre enfant est considéré comme une future pièce hors d'usage, hors d'usinage, déformaté. Donc, vous devez payer la malfaçon.........

En gros, même pour un enfant handicapé, avec un certificat médical fait par une neurologue (ah oui ! c'est vrai une enseignante m'a dit qu'une neurologue c'était aps un émdecin !!!) le CNED réglementé est refusé.

Ensuite, le papier ne refuse pas l'encre. Mais, le dit pays des droits de l'homme est assez fort pour contourner la loi.... Plus fort pour détourner la loi et donner des leçons aux autres, que de respecter les droits de l'homme sur son propre territoire.....

Donc à cela. Rien de surprenant. Ou bien vous payez sans broncher ou vous construisez vos propres supports mais cela a aussi un coup.

Flo
Revenir en haut Aller en bas
mesokee



Nombre de messages : 203
Age : 39
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: La liberté, c'est au moins 850 euros par an ?   Dim 5 Sep - 10:06

C'est ce que je répète depuis des années : en France on est libres... libres de suivre le troupeau et c'est tout ! Sinon gare Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La liberté, c'est au moins 850 euros par an ?   Dim 5 Sep - 10:22

Bonjour

Hihihihi !!! Eh oui.

Libre à vous d'être mouton de panurge ou d'être traqué comme une bête sauvage indésirable parce que vous ne pliez pas à la règle....

Flo
Revenir en haut Aller en bas
Franc



Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: La liberté, c'est au moins 850 euros par an ?   Dim 5 Sep - 10:39

Bonjour et merci pour vos amicales réponses.

Oui mais ... Je ne compte pas me laisser faire !

Pour moi-même mais aussi pour un grand nombre de parents.

Ils abusent de leur situation de pouvoir et si nous nous laissons faire
ils nous tondront de plus en plus !

Menaçons-les du tribunal pour voir s'ils sont toujours aussi convaincus de leur bon droit ...

Mais il faut m'aider les amis.
Il me faudrait l'aide de gens de bon conseil, bien renseignés, sérieux etc.

A bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La liberté, c'est au moins 850 euros par an ?   Dim 5 Sep - 10:51

Franc,

j'ai menacé au tribunal. Un avocat a même pris l'affaire pour m'aider.
Mais, le combat n'a mené nul part..... Fin de non recevoir....

Il faudrait être plus nombreux à lutter.

Même Aide et handicap école n'ont rien pu faire. Dans mon académie, ils se sont fait envoyer promener.....

Alors, comme je n'ai aps envie de dépenser de l'énergie avec un mamouth essoufflé, atteint d'une déficience intellectuelle ou d'une maladie psychique irréversible, dont la toute puissance est de toute façon en train d'être remise en cause, je laisse tomber.

J'ai mon petit mec au bout des doigt. C'est une vie à construire. Et, j'ai déjà beaucoup à faire. j'ai choisi des cours privés hors contrat d'un niveau nettement supérieur et autrement plus isntructif que le CNED..... J'ai choisi de payer. Mais, l'avenir de mon fils n'a pas de prix. Je laisse les cons mariner dans leur connerie.... Je les laisse sur le bord du chemin. J'avance.

Flo
Revenir en haut Aller en bas
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: La liberté, c'est au moins 850 euros par an ?   Mar 21 Sep - 20:20

Franc a écrit:
Ils m'ont confirmé que je devrais donc payer 850 euros. Est-ce cela la liberté ?
La liberté peut aussi être de choisir un cours à distance privé, ou bien les cours de l'Académie en ligne gratuits (cours du CNED), ou bien tout autre support... Mais un cours gratuit avec professeur, non, sauf à accepter les conditions de l'institution qui dispense ces cours...

Franc a écrit:
L'argument est qu'il faudrait être dans l'impossibilité de suivre une scolarité normale : gens du voyage, situation géographique impossible etc.
Oui, l'idéal pour le personnel de l'Education nationale serait qu'aucun enfant n'échappe à l'école publique en présentiel, comme le dit si bien la circulaire n° 99-070 actuellement en vigueur... Ne pas oublier le second alinéa qui a été ajouté à l'article L131-1-1 en 1998. Je précise que l'argument de la situation géographique n'est plus un argument jugé sérieux, ni celui du handicap ou de la phobie scolaire.

Franc a écrit:
je considère que la mention BIEN* au DNB est l'équivalent d'un avis de passage
Etre reçu à l'examen du diplôme national du brevet signifie uniquement que le jeune a la maîtrise des connaissances et compétences définies par le socle commun et qui doivent être maîtrisées à l'âge de 16 ans. Cela ne peut pas être considéré comme un avis de passage, à moins d'une interprétation différente du premier alinéa de l'article L332-6 du code de l'éducation.

article L332-6 a écrit:
Le diplôme national du brevet sanctionne la formation acquise à l'issue de la scolarité suivie dans les collèges ou dans les classes de niveau équivalent situées dans d'autres établissements.
Il atteste la maîtrise des connaissances et des compétences définies à l'article L. 122-1-1, intègre les résultats de l'enseignement d'éducation physique et sportive et prend en compte, dans des conditions déterminées par décret, les autres enseignements suivis par les élèves selon leurs capacités et leurs intérêts. Il comporte une note de vie scolaire.
[...]

Franc a écrit:
L'avis favorable de l'inspecteur d'Académie repose sur quels droits ?
Hmmm ... C'est arbitraire peut-être ?
C'est à la discrétion de l'inspecteur d'académie. Les motifs qu'un inspecteur d'académie jugera valables pourront être considérés comme non valable par un de ses confrères d'un département voisin. Les témoignages de certaines familles laissent effectivement penser que certaines décisions sont prises de manière arbitraire et non objective. Je remarque qu'il semble de plus en plus difficile d'avoir accès au CNED en classe réglementée.

Franc a écrit:
Notez qu'ils me l'ont dit par téléphone ...
Il serait bien de leur demander une réponse motivée écrite. Dans certains cas, cela peut être utile lorsqu'il y a abus et que la famille souhaite opposer un recours.

Franc a écrit:
de la bière, du vin, de la vodka etc.
Pas de jus de fruits ? Même pas de banane ? Mince alors, ce n'est pas une république bananière alors... What a Face


florianna a écrit:
j'ai menacé au tribunal. Un avocat a même pris l'affaire pour m'aider.
Mais, le combat n'a mené nul part..... Fin de non recevoir....
Tu veux dire que tu as porté l'affaire au tribunal administratif ?

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
nassima



Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: La liberté, c'est au moins 850 euros par an ?   Mar 21 Sep - 21:28

Citation :
je précise que l'argument de la situation géographique n'est plus un argument jugé sérieux,

pour l'instant ils acceptent encore d'accorder le cned aux expatriés aussi bien français qu'étrangers. même s'ils habitent à proximité d'un établissement dispensant un enseignement conforme au programme de l'EN ( ce sont les frais de scolarité dans les établissements français à l'étranger qui sont dissuasifs). au maroc mon pays d'origine il y a des listes d'attente dès la maternelle. et pour accéder à cet enseignement on fait passer un examen à des enfants de 5 ans pour l'entrée en GM ( ahurissant, non!)

cette réduction des accords pour le cned réglementé aurait-elle un rapport avec la mise en ligne des cours du cned? ça équivaut à dire : voilà vous avez les cours, mais pour le suivi pédagogique débrouillez-vous!




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La liberté, c'est au moins 850 euros par an ?   Mer 22 Sep - 6:32

Bonjour
L'Etat a besoin de fric. Et le CNED est la branche commerciale du ministère de l'éducation nationale....

J'ai reçu les cours de 6ème. Et, je trouve que cela en a considérablement perdu par rapport à avant. Mais, cela me sert de petite base. Je crois que les prochaines classes seront faites apr des Cours style Pi . Certes il y a beaucoup de travail de recherche pour moi. Maais, on apprend énormeménent....

Je m'avanceraienn disant que finalement, c'est la curiosité qui amène à comprendre et à apprendre. Mâcher le travail n'a rien d'extraordinaire.... Je ne sais aps comment exprimer la chose. Mais, ca viendra d'ici quelque temps.

Flo
Revenir en haut Aller en bas
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: La liberté, c'est au moins 850 euros par an ?   Mer 22 Sep - 11:11

nassima a écrit:
pour l'instant ils acceptent encore d'accorder le cned aux expatriés aussi bien français qu'étrangers.
Je parlais de l'éloignement géographique sur le territoire français, lorsque le domicile est éloigné d'une école publique.

nassima a écrit:
cette réduction des accords pour le cned réglementé aurait-elle un rapport avec la mise en ligne des cours du cned? ça équivaut à dire : voilà vous avez les cours, mais pour le suivi pédagogique débrouillez-vous!
Je pense qu'il s'agit d'enrayer l'hémorragie : de plus en plus de familles choisissent d'instruire leurs enfants à domicile, l'école en présentiel n'était visiblement plus satisfaisante pour de nombreux parents. Cette volonté de limiter le nombre d'enfants instruits hors école s'observe actuellement dans de nombreux pays, ce n'est pas spécifique à la France. Les raisons de cette volonté n'ont, à mon avis, rien à voir avec la protection des enfants. De nombreux parents n'osent pas franchir le pas de l'instruction en famille et, sans cours par correspondance, ils ne se sentent pas capables d'instruire leurs enfants ; dans ce contexte, limiter le nombre d'autorisations pour la classe réglementée du CNED est une manière de limiter le nombre d'enfants instruits à domicile puisque toutes les familles n'ont pas la possibilité de financer des cours par correspondance pour chacun de leurs enfants.

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La liberté, c'est au moins 850 euros par an ?   Mer 22 Sep - 11:18

Bonjour

Nous n'avons aps beaucoup de moyens pour financer l'instruction en famille de notre fils.

Mais, quand on voit els effets bénéfiques que cela peut avoir, je n'ai aucun regret et je préfère me priver de jeux vidéos, de playstation, de wii, et instruire mon fils....

Ce ne sont pas les jeux vidéos et autres espèces de truc qui donneront une vraie culture à mon fils.

C'est donc un choix.... Certes une privation.... Mais, dans la société de consommation actuelle, il va falloir faire des choix.... Et, les bons.... Ceux qui aideront à franchir les montagnes de difficultés qui nous attendent. Parce que nous ne sommes pas sortis de la crise actuelle. Nous nous y enfonçons chaque jour un peu plus.

Flo
Revenir en haut Aller en bas
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: La liberté, c'est au moins 850 euros par an ?   Mer 22 Sep - 11:50

Effectivement, et contrairement à une idée reçue, les familles qui font le choix d'instruire leurs enfants à domicile ne font pas partie d'une élite sociale. Toutes les catégories socio-professionnelles sont représentées.

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La liberté, c'est au moins 850 euros par an ?   Mer 22 Sep - 11:55

Hummmm.

Et, ca dérangerait pas un peu que le "petit peuple" soit plus capable que l'élite d'instruire eux-mêmes leurs enfants hein ?

Ce n'est pas l'une de ses raisons qui expliquerait le durcissement à l'encontre des familles que nous sommes ?

Juste une idée qui me traverse l'esprit.

Flo, pas riche mais pleine d'imagination
Revenir en haut Aller en bas
Franc



Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: La liberté, c'est au moins 850 euros par an ?   Sam 25 Sep - 19:41

Bonjour et excusez-moi pour l'absence ... et mes réponses tardives !

Citation :
Les cours de l'Académie en ligne gratuits (cours du CNED) ...

Ce serait aussi gratuit pour mon fils ?

Réponse rapide serait très très sympa. car mon fils se tourne un peu les pouces ...

Merci pour vos réponses. J'y répondrais sous peu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La liberté, c'est au moins 850 euros par an ?   Sam 25 Sep - 19:47

Bonjour Franc

Allez sur l'Académie en ligne et vous verrez par vous-même que vous y auriez accès....

Flo
Revenir en haut Aller en bas
Franc



Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: La liberté, c'est au moins 850 euros par an ?   Sam 25 Sep - 21:26

Un grand merci Florinna.

On a au moins les documents !

Mais si mon fils ne veut pas s'user les yeux devant l'écran
en y restant toute une journée, on devra imprimer les documents.


Revenir en haut Aller en bas
Franc



Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: La liberté, c'est au moins 850 euros par an ?   Sam 25 Sep - 21:53

Réponses diverses depuis mon avant dernier message.

Florinna :
Je n'ai a priori pas confiance dans un avocat sauf ...
si c'est un ami sur qui on peut vraiment compter ! Et encore ...

J' ai réclamé les références légales et l' IA m'a donné (verbalement) une référence :
http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000020320175&cidTexte=LEGITEXT000006071191&dateTexte=20100909&oldAction=rechCodeArticle

Cet article de loi ne donne pas de droit à l'inspecteur d'académie.
Son avis favorable relèverait-il de l'arbitraire ? L'Etat doit nous donner les moyens
d'éduquer nos enfants en respectant nos libertés de parents. D'ailleurs la loi sus-mentionnée va dans ce sens en disant :

"A ce titre, il dispense un service d'enseignement à destination des élèves, notamment ceux qui relèvent de l'instruction obligatoire, ayant vocation à être accueillis dans un des établissements mentionnés aux articles L. 132-1 et L. 132-2 et ne pouvant être scolarisés totalement ou partiellement dans un de ces établissements."

Et les articles mentionnés L. 132-1 et L. 132-2 disent :
"L'enseignement public dispensé dans les écoles maternelles et les classes enfantines et pendant la période d'obligation scolaire définie à l'article L. 131-1 est gratuit."

Ces articles ne précisent pas textuellement que l'enseignement à distance est gratuit.
Mais l'esprit de la loi est tout à fait dans ce sens.

D'ailleurs, certains enfants bénéficient de la gratuité de cet enseignement
car le motif a paru "valable" aux yeux de l'IA.
Cela vient bien confirmer l'idée de la gratuité.

Jusqu'à présent aucune loi ne nous est présentée comme "limitant" l'autorité
et l'arbitraire de l'inspecteur d'académie en la matière. Y a-t-il un "vide juridique" ?

Doit-on attendre cet "avis favorable" comme une "faveur" ou un "privilège"
qui nous obligerait à faire de gentilles courbettes en face de sa seigneurie ?

Excusez-moi, je n'ai pas pu répondre encore à tous.
Cela viendra.

Oui Karine : d'accord pour demander à l'IA un courrier pour qu'il s'explique ...
mais je crains un peu le retour de manivelle !
Mais bon, je suis du genre assez coriace.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La liberté, c'est au moins 850 euros par an ?   Dim 26 Sep - 5:17

Bonjour

Mon fils rentrerait dans le cadre du texte qui dit que les enfants handicapés peuvent bénéficier d'un enseignement à distance..

Et pourtant cela nous a été refusé.......

L'IA est arbitraire.

Flo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La liberté, c'est au moins 850 euros par an ?   Dim 26 Sep - 9:33

Franc,

Juste une chose.....

Une petite remarque....

J'ai les cours du CNED niveau sixième pour mon fils.
Et, je constate que, sur les cours en ligne, il n'y a pas tout le programme proposé par les cours CNED papier....

J'ai l'impression que l'cadémie en ligne a réduit son nombre de ressources pour encourager les aprents à acheter les cours....

Flo
Revenir en haut Aller en bas
karine73



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: La liberté, c'est au moins 850 euros par an ?   Dim 26 Sep - 12:29

tiens Florianna, ma fille m'a dit la même chose, difference entre cours en ligne gratuit et cours qu'elle utilise...

l'IA semble accorder le CNED que lorsqu'elle estime qu'une scolarisation en présentielle n'est vraiment pas possible... je me demande si la phobie scolaire est toujours prise en compte. Ce qui me fait rager, c'est que certains enfants pourraient suivre en présentiel, mais pas sans prise en compte de leur handicap. Or, malgré les préconisations de la MDPH, l'education nationale ne suit pas (utilisation de l'informatique, mise en place d'aménagements, AVS) !!!!
L'IA a accepté pour ma fille, l'année complete avec le CNED, mais j'ai dû mettre en avant un projet de vie prenant en compte une ré-integration en établissement en lycée par la suite (bac pro), et en expliquant que cette année, était une année de tremplin pour qu'elle se consolide. J'ai aussi pointé les erreurs de l'EN, pas d'attribution du materiel préconisé par la MDPH, pas de place en UPI trouble de langage malgré la préconisation de la MDPH, pas de possibilité de mettre un aménagement au collège...

Karine


Dernière édition par karine73 le Dim 26 Sep - 19:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La liberté, c'est au moins 850 euros par an ?   Dim 26 Sep - 15:13

Je sais. C'est lamentable. C'est arbitraire à l'EN. Ils s'en fichent copieusement de l'enfant, de son handicap. C'est à la tête du client..... Maintenant, j'en suis convaincue.

Pour nous, ils s'en foutaient qu'il ait ou non les aménagements nécessaires. Ils nous l'ont refusé quand même le CNED...

Ils nous ont fait croire que l'école avait mis tout en place. Alors que tout était faux... Que des allégations mensongères....

Désormais, je sais ce qu'est le système. je sais à quoi il ressemble.

Et, l'idée de le remettre un jour s'éloigne de plus en plus....

De toute façon, vue l'étendue de son handicap, je repars à chasse d'autres diagnostics. Je veux des réponses à mes questions.

Non, l'EN n'a pas évolué en matière d'intégration du handicap. Le combat est le même qu'il y a 30 ans. Et, avec le recul actuel, ce sera retour case départ.... Comme moi j'ai connu.

Seulement je refuse de voir mon fils aller dans le spécialisé.

Flo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La liberté, c'est au moins 850 euros par an ?   Dim 26 Sep - 15:15

En ce qui concerne les cours en ligne, certains chapitres manquent clairement par rapport aux vrais cours.
Et, je trouve que, certes ils ont changé leur site, ais ils een ont également profité pour en amoindrir le contenu....

Flo
Revenir en haut Aller en bas
karine73



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: La liberté, c'est au moins 850 euros par an ?   Dim 26 Sep - 19:56

Si je fais un petit bilan pour chez nous.
Romain (trouble des apprentissages) :
- scolarisé jusqu'à fin CE1 (trop lourd : depression/phobie scolaire)
- IEF moitier CE2 (reprend progressivement confiance et se remet à flot)
- re-scolarisation (à sa demande) autre moitier CE2 (ne parvient pas à apprendre = perd son temps : preconisation redoublement)
- IEF CM1 (progresse très bien)
- IEF cette année (que du bonheur !)
Il a toujours un trouble des apprentissages, mais apprend normalement.
Le voilà, moins dyslexique, moins dysorthographique, moins TDA, moins dyspraxique.... ses diffciultés ne sont plus pointés du doigts !
Les séquelles de l'école (peur de se tromper, peur de ne pas être à la hauteur), commence à se dissiper. Il travaille 2h/jour en formel, et à travers des activités diverses en informel. Beaucoup de temps pour jouer, construire, inventer, s'exprimer, s'informer... un enfant qui vit et évolue positivement.
Que du bonheur, difficile après être passer par là, d'envisager en retour à l'école...
Revenir en haut Aller en bas
karine73



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: La liberté, c'est au moins 850 euros par an ?   Dim 26 Sep - 19:56

florianna, tu n'avais pas pris les cours PI ou autre de ce genre ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La liberté, c'est au moins 850 euros par an ?   Dim 26 Sep - 20:45

Si j'ai pris PI pour le français , les amths et l'Eveil.

Mais, c'est le niveau CM2

Beaucoup de choses intéressent Paul dans le programme de 67me...

Donc, je lui fais digérer le programme de CM2 en lui mettant la carotte 6ème chaque jour hihihihi....

L'idée d'être encore dans le primaire défrise Paul. Il bloque avec les enseignements du primaire.... Je lui fais donc comprendre que si l'on n'apprend pas certaines notions du primaire on coïnce pour la 6ème. Et, il a pigé....

Du coup, il apprend le programme de CM2 parce qu'il a la carotte......

Ici sa scolarité c'est

PS : épuisante
MS sympa
GS son année scolaire commençait en décembre et se terminait en février. Il n'avait pas envie de travailler. Les activités proposées étaient trop durs.
CP galère en graphisme... Paul s'épuisait à apprendre mais s'accrochait.
CE1 maitresse super sympa parce que maîtresse spécialisée qui oralisait au maximum
CE2 alerte mon commandant, le bateau va couler.
CM1 noyade mon général. le bateau a pris l'eau.... La maison a failli prendre feu
CM2-6ème. Paul renoue avec le plaisir d'apprendre.
Les troubles de l'attention et de la mémorisation inhérents à son handicap restent très importants et globaux.... Apparemment pas d'amélioration en vue parce que ce sont des séquelles irréversibles de son AVC. Mais, ce sur quoi on travaille, Paul le comprend et le maîtrise. Quand j'entends : "Maman ca y est j'ai compris" et que je le vois sautiller sur sa chaise, j'ai gagné la bataille.... Il éclate de rire et mes joues sont couvertes de bisous.

Nous commençons à prendre conscience de l'étendue des dégâts de l'AVC. Dyspraxie ou ataxie, je ne sais pas. Mais, j'ai pris rendez-vous sur paris pour avoir la réponse parce que notre neuro ne veut pas creuser la piste. Moi, je veux savoir d'autant que le kiné et une orthophoniste nous disent que ce ne serait pas une dyspraxie mais une ataxie c'est-à-dire de vraies séquelles irréversibles inhérentes à l'AVC. Ca changerait tout pour le dossier MDPH. Du coup, nous passerions sur un handicap moteur.....

A suivre.

Mais, Paul ne veut plus mettre les pieds dans une école.

Ici, nous nous en tirons avec trois heures de travail le matin et une heure l'après-midi quand il n'y a ni rééducation, ni activités extérieures. Nous travaillons 4 h le lundi, 3 h le mardi parce que rééducation l'après-midi, 3 h le mercredimatin karaté l'après-midi, 4 h le jeudi, 4 h le vendredi et rien du week-end. Quand encore Maman ne flanche pas elle.....

Voilà

Flo




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La liberté, c'est au moins 850 euros par an ?   Aujourd'hui à 5:30

Revenir en haut Aller en bas
 
La liberté, c'est au moins 850 euros par an ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Astuce couches lavables moins chères
» trio bebeconfort à 719€ moins cher ?
» Défi Trouver un Trio pour 250 euros max!
» Halloween 3 déguisements à moins de 5 euros
» quelle poussette trio pour 500 euros ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'IEF : pour qui, pourquoi, comment ? :: Démarches administratives-
Sauter vers: