AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 nouvelle de retour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fred79



Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: nouvelle de retour   Mar 11 Jan - 18:13

Bonjour, après une longue et douloureuse absence, je me présente à nouveau:(

J'avais déjà posté un message concernant mon fils -2 ans- à l'époque- nous faisions l'école à la maison.

Au bout de quelques mois, papa a craqué, n'a plus supporté de s'en occuper.

Résultat : entrée sans préparation en petite section (6 derniers mois) à la maternelle d'à côté. Conséquences : + de 7 mois d'hurlements, gros pleurs, cauchemars, et j'en passe. Dès la moyenne section, école privée. Depuis ce temps-là (actuellement en CE1), il refuse la plupart du temps de travailler, ses résultats sont catastrophiques, les échanges avec directrice/maîtresse n'aboutissent à rien. Cela se dégrade tellement que nous avons décidé de le descolariser dès la fin juin 2011.

Le hic est qu'il est devenu très capricieux, mais je comprend qu'il refuse de travailler vraiment. Il est crevé en quasi permanence (et grandi aussi très vite physiquement). Dès qu'on lui parle de faire les devoirs, il rechigne à 90%. Evil or Very Mad

Maintenant, je refuse tout net de l'inscrire dans une école l'année.
Et papa ne veut plus non plus mais est-ce que cela va suffire ?

Auriez-vous des conseils, informations, questions, ou autres ? pour rassurer papa (il a peur de flancher encore une fois) confused
Revenir en haut Aller en bas
stephanie72



Nombre de messages : 295
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: nouvelle de retour   Mer 12 Jan - 13:01

Bonjour et bienvenue cheers

Tout d'abord il va peut-être falloir du temps à votre fils pour souffler, se retrouver et pouvoir faire tout ce qu'il n'a pas le temps de faire depuis qu'il est scolarisé.
C'est un passage que certains enfants ont besoin pour se déscolariser et retrouver l'envie d'apprendre et d'avoir des projets.

Pourquoi ne pas demander à votre fils de réfléchir avec vous sur le comment fonctionner à la maison, ce qu'il souhaiterait et ne souhaiterais pas. L'impliquer dans les choix d'outils pédagogiques qui vous serviront, les horaires etc...

Et pourquoi pas rencontrer d'autres familles dans votre région, pour pouvoir discuter, se rassurer et pour le plaisir des rencontres tout simplement Very Happy

Bon courage!!


Revenir en haut Aller en bas
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: nouvelle de retour   Mer 12 Jan - 13:40

Je ne pense pas que ton fils soit capricieux. Je pense surtout que la vie scolaire ne lui convient pas et qu'il vous le dit depuis 5 ans. Le fait qu'il ait souffert si longtemps va très probablement avoir pour conséquence un fort besoin de jouer et rêver, en bref avoir une vie d'enfant. Cela signifie que, dans un premier temps (pouvant durer plusieurs mois), il aura probablement besoin de ne pas avoir d'emploi du temps, et surtout ne pas avoir de travail scolaire imposé. Ne pas respecter ce temps pourrait avoir pour conséquences de dégrader les relations familiales et de bloquer durablement toute envie d'apprendre. Je précise que l'absence d'emploi du temps et l'absence de travail scolaire n'est pas synonyme de défaut d'instruction ni d'absence de progrès (je le précise car je me souviens qu'à l'époque tu voulais déjà mettre en place une routine scolaire pour ton fils tout petit qui, lui, la refusait). Tu dis que ses résultats scolaires sont catastrophiques : lui accorder un break d'enseignement scolaire ne pourra pas avoir un résultat plus négatif que celui existant déjà. En revanche, il est certain qu'il retrouvera le goût de vivre et d'apprendre. De plus, il faut aussi savoir que, pour certains enfants, seul l'enseignement informel est adapté à leur personnalité, et ce d'autant plus que l'enfant est jeune.

Comme le dit stephanie72, il me paraît très important que vous rencontriez d'autres familles ne scolarisant pas leurs enfants. Une liste de groupes de familles en région est disponible sur le site de l'association : http://laia.asso.free.fr/actu.html#is
De plus, vous pouvez venir en famille à la rencontre annuelle de LAIA qui aura lieu fin mai (voir sur le site). Rencontrer d'autres familles me paraît d'autant plus important que le papa ne se sent pas suffisamment capable. Est-ce lui qui s'occupera de l'enseignement ?

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
nassima



Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: nouvelle de retour   Mer 12 Jan - 14:01

fred79 a écrit:


Au bout de quelques mois, papa a craqué, n'a plus supporté de s'en occuper.

Et papa ne veut plus non plus mais est-ce que cela va suffire ?

Auriez-vous des conseils, informations, questions, ou autres ? pour rassurer papa (il a peur de flancher encore une fois) confused

comme le dit karine rencontrer d'autres familles déscolarisantes pourraient rassurer le papa.

s'occuper d'un enfant qui va mal à l'école -même si le temps de présence à la maison est réduit- est plus difficile que de s'occuper d'un enfant épanoui qui passe toute la journée avec vous.

nous avons tous des moments difficiles avec nos enfants, même la desco n'est pas un long fleuve tranquille, mais c'est certainement mieux que de déléguer cette forme d'éducation à l'éducation nationale quand l'enfant ne s'y adapte pas, et vous le fait savoir.
Revenir en haut Aller en bas
edwige



Nombre de messages : 137
Age : 41
Localisation : lot
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: nouvelle de retour   Mer 12 Jan - 16:26

bonjour et bienvenue Very Happy
j'ai l'expérience avec ma fille qui est desco depuis juin 2010 et qui est dans la période où elle ne veut rien faire de scolaire mais j'ai décidé de prendre sur moi car elle se butte complètement surtout depuis que nous avons eu le contro^le de l'inspecteur à la maison qui s'est pourtant bien passé
de plus je ne vis pas avec son papa et mon compagnon ne s'investit pas du tout de ce co^té là donc je prends mon mal en patience
j'avais l'intention de la rescolariser l'an prochain mais elle ne veut pas donc je suis son choix car j'ai peur pour elle
elle fait plien de choses qu'elle ne pouvait pas faire ( de la couture par exemple)
bonne continuation
Revenir en haut Aller en bas
fred79



Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: petites précisions   Mer 12 Jan - 19:25

Tout d'abord, merci à ceux qui ont pu prendre le temps de me répondre.
lol!

Je suis en cours de recherche pour d'autres familles dans ma région mais apparemment il y en peu, mais bon. Cool

Au départ, son papa devait lui faire connaître le français entre autres (donne cours de soutient français, anglais, allemand) : c'est un littéraire.

Et moi, tout ce qui est activités sportives, découvertes, bricolages : en somme tout ce qui était physique, manuel. Ce qui fait que Guillaume était le plus souvent avec moi. Mais comme je travaillais de + en + la nuit, ça a fini par coincer quelque part.

Si je précise que papa est littéraire, c'est qu'il y a une bonne raison : pas du tout du tout...manuel. Je crois que c'est ça qui l'a fortement freiné.

Mais bon, G. a 7 ans maintenant, ne m'a pas beaucoup vu ces trois dernières années : contrat de 3 ans de nuit, donc les journées...

Papa sait qu'il devra fournir de gros efforts là-dessus. G. est très demandeur : simples sorties extérieures, piscine, rollers (initiation nouvelle via association : une heure et il en est fou), échecs (aujourd'hui son prof était fier car il avait réussi à rester concentré 3/4 d'heure non stop) réel progrès. L'un de ses autres hobbies est la cuisine : il adore ça... sauf la manger. Dès que je bricole, pour lui, c'est impératif qu'il en fasse autant mais pas avec des outils-jouets : les miens. ETC, ETC... Donc le plus gros, c'est moi qui vais m'en charger. Il adore toujours les billes, l'eau sous toutes ses formes.

J'envisage de lui faire faire du théâtre initiatique : il est extrêmement bon spectateur et cabotin, pour la confiance en soi, ...

Connaissez-vous des enfants de son âge qui adorent regarder des films Louis de Funès&cie (simple curiosité de ma part) : il en est fou également.

Je sais qu'il faudra un certain temps d'adaptation pour G. et on le prendra, son papa en a conscience également.

Ce à quoi je pense dès maintenant, c'est comment faire passer la peur et l'angoisse des évaluations en tous genre de G. Ca aussi, il l'a développé, ce qu'il rate systématiquement en exécutant un voire deux exercices et puis terminé !.
Je fonctionne d'une autre manière : quand il le fait avec moi, à la maison donc, style un exercice d'évaluation prévu entre 10 et 15 minutes, par exemple, nous le lisons ensemble, s'il a compris la première fois il le fait. Je lui ai demandé une fois s'il voulait que je le chronomètre par jeu, il dit oui. Je n'ai pu tester ça que très peu souvent. Et là, son exercice-évaluation (pas long) n'a duré que 2 minutes et quelques secondes.

En fait, G. risque fort d'être plus occupé qu'avant, mais au moins il n'y aura plus de stress (ce qui ne veut pas dire sans exigence de ma part).

Pour l'instant, je vais m'arrêter là. Si l'envie vous prend de me questionner ou autres, n'hésitez pas.
sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
fred79



Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: nouvelle de retour   Mer 12 Jan - 19:51

Rebonjour, Very Happy

Karine, je suis allée voir le site pour la rencontre nationale mais il y a quelque chose qui m'échappe: pourquoi dans un camping et pourquoi une semaine ? Faut-il être là-bas une semaine, camper ...? Question

Comment fonctionnez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: nouvelle de retour   Mer 12 Jan - 21:25

fred79 a écrit:
Je suis en cours de recherche pour d'autres familles dans ma région mais apparemment il y en peu, mais bon. Cool
Il y a peu de familles non scolarisantes en général...

fred79 a écrit:
Au départ, son papa devait lui faire connaître le français entre autres (donne cours de soutient français, anglais, allemand) : c'est un littéraire.
Et moi, tout ce qui est activités sportives, découvertes, bricolages : en somme tout ce qui était physique, manuel. Ce qui fait que Guillaume était le plus souvent avec moi. Mais comme je travaillais de + en + la nuit, ça a fini par coincer quelque part.
Je ne comprends pas : tu parles de ton expérience de non-scolarisation lorsqu'il avait 3 ans ??

fred79 a écrit:
Si je précise que papa est littéraire, c'est qu'il y a une bonne raison : pas du tout du tout...manuel. Je crois que c'est ça qui l'a fortement freiné.
Je ne comprends pas scratch

fred79 a écrit:
Papa sait qu'il devra fournir de gros efforts là-dessus. G. est très demandeur : simples sorties extérieures, piscine, rollers (initiation nouvelle via association : une heure et il en est fou), échecs (aujourd'hui son prof était fier car il avait réussi à rester concentré 3/4 d'heure non stop) réel progrès. L'un de ses autres hobbies est la cuisine : il adore ça... sauf la manger. Dès que je bricole, pour lui, c'est impératif qu'il en fasse autant mais pas avec des outils-jouets : les miens. ETC, ETC... Donc le plus gros, c'est moi qui vais m'en charger. Il adore toujours les billes, l'eau sous toutes ses formes.
De ce que tu décris là, je ne vois rien d'anormal... Ce qui me surprend c'est que ton fils soit capable de maintenir une forte attention pendant 45 minutes (c'est beaucoup pour un enfant si jeune !) et les "gros efforts" que devra fournir le papa (quels efforts ? Peux-tu préciser ?).

fred79 a écrit:
Connaissez-vous des enfants de son âge qui adorent regarder des films Louis de Funès&cie (simple curiosité de ma part)
Oui Wink

fred79 a écrit:
Je sais qu'il faudra un certain temps d'adaptation pour G. et on le prendra, son papa en a conscience également.
L'adaptation ne sera pas pour ton fils, il a juste besoin de souffler. En revanche, le papa et toi aurait besoin de vous adapter pour respecter ce temps et ses besoins.

fred79 a écrit:
Ce à quoi je pense dès maintenant, c'est comment faire passer la peur et l'angoisse des évaluations en tous genre de G. Ca aussi, il l'a développé, ce qu'il rate systématiquement en exécutant un voire deux exercices et puis terminé !.
Il n'y a pas 36 solutions : ne plus l'évaluer ! L'évaluation n'est absolument pas nécessaire pour apprendre. Comme on dit : ce n'est pas en mesurant un enfant qu'on le fait grandir... L'école fait croire que l'évaluation est nécessaire pour enseigner, de la même façon qu'elle dit que l'école est obligatoire... En instruction en famille, il peut ne jamais y avoir d'évaluation sans que cela ne freine l'enseignement. Au contraire, cette absence de mesure permet justement à l'enfant de progresser sans pression et donc de progresser avec plaisir, pour apprendre et non pour réussir un examen.

fred79 a écrit:
Je fonctionne d'une autre manière : quand il le fait avec moi, à la maison donc, style un exercice d'évaluation prévu entre 10 et 15 minutes, par exemple, nous le lisons ensemble, s'il a compris la première fois il le fait. Je lui ai demandé une fois s'il voulait que je le chronomètre par jeu, il dit oui. Je n'ai pu tester ça que très peu souvent. Et là, son exercice-évaluation (pas long) n'a duré que 2 minutes et quelques secondes.
Est-ce que tu as conscience que ce n'est pas un jeu que tu lui as proposé ? Pourquoi lui as-tu proposé de le chronométrer ? Quel en était l'objectif ?

fred79 a écrit:
En fait, G. risque fort d'être plus occupé qu'avant, mais au moins il n'y aura plus de stress (ce qui ne veut pas dire sans exigence de ma part).
Quand je dis que l'enfant a besoin de souffler et refuse parfois toute activité, je veux dire qu'il peut (et doit avoir le droit de) refuser TOUTE activité, y compris celles qu'il dit aimer, juste pour souffler de la pression qu'il ressent.

fred79 a écrit:
je suis allée voir le site pour la rencontre nationale mais il y a quelque chose qui m'échappe: pourquoi dans un camping et pourquoi une semaine ? Faut-il être là-bas une semaine, camper ...? Question
Comment fonctionnez-vous ?
Dans un camping parce qu'il faut bien un lieu pour se rencontrer, c'est mieux qu'un regroupement sauvage sur une place de village Wink Et puis cela permet d'avoir une salle pour les réunions et/ou repas commun. Non, il n'est pas nécessaire de camper, ni de rester la semaine : chaque famille choisit le temps qu'elle souhaite rester, et choisit son hébergement (tente, logement en dur, camping-car, etc.). Il ne s'agit pas d'une simple réunion, mais d'une rencontre nationale annuelle permettant aux adhérents qui viennent de toute la France ainsi qu'aux non-adhérents sympathisants de se rencontrer, d'échanger, de s'informer, de faire plus ample connaissance, etc.

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
fred79



Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: nouvelle de retour   Mer 12 Jan - 23:03

Karine

Je ne comprends pas : tu parles de ton expérience de non-scolarisation lorsqu'il avait 3 ans ??

Oui, comme je travaillais quelques nuits, nous avions décidé qu'il s'occuperait de G. le matin et moi l'après-midi et toute la soirée lorsque je ne faisais pas de nuit.

------------------------------------------------------------
fred79 a écrit:
Si je précise que papa est littéraire, c'est qu'il y a une bonne raison : pas du tout du tout...manuel. Je crois que c'est ça qui l'a fortement freiné.

Karine

Je ne comprends pas


Je répète : pas du tout du tout manuel. Il avait d'énormes difficultés à prévoir des activités ou jeux si vous préférez pour lui apprendre à parler, pour l'éveiller davantage, de façon ludique. Fabriquer un genre marionnette avec une chaussette sur la main, dessiner grossièrement (j'avais mis du temps à l'inciter à essayer). Quand je dis dessiner, en fait c'est "gribouiller" comme le ferait n'importe quel enfant de 2-3 ans.

-------------------------------------------
Karine

De ce que tu décris là, je ne vois rien d'anormal... Ce qui me surprend c'est que ton fils soit capable de maintenir une forte attention pendant 45 minutes (c'est beaucoup pour un enfant si jeune !) et les "gros efforts" que devra fournir le papa (quels efforts ? Peux-tu préciser ?).


Ca m'a paru beaucoup, mais 2 semaines avant les vacances de Nöel c'était une demi-heure d'affilée.

Mais si son prof d'échecs le dit (je précise qu'il fait les échecs en association, qu'il n'est pas prévu que G. y joue pour préparer des petits tournois). Le prof avait déjà remarqué qu'il n'avait la mentalité d'un battant. C'est à voir comme une sorte de thérapie pour qu'il arrive à se concentrer un peu, qu'il ne s'évade pas constamment. Ceci dit, G. a décidé d'essayer les échecs, je lui ai simplement demandé si ça pourrait l'intéresser (il joue de temps en temps aux dames et il aime).

Etre aussi longtemps concentré n'est arrivé que 2 fois depuis septembre dernier : une fois une 1/2 heure et une autre 3/4 heure. C'est exceptionnel.

Quand aux gros efforts que devra fournir papa concerne son investissement physique principalement. Accepter de jouer réellement avec G., apprendre à cuisiner à peu près correctement et ne pas refouler G. lorsqu'il veut apprendre, entre autres choses, et par exemple.

---------------------------------------

Karine

Est-ce que tu as conscience que ce n'est pas un jeu que tu lui as proposé ? Pourquoi lui as-tu proposé de le chronométrer ? Quel en était l'objectif ?

Je pensais plutôt que si, vu que ça nous arrive de temps en temps de chronométrer mais uniquement avec des jeux, jamais côté scolaire. Celui qui est le moins rapide donne un gage il adore en donner à maman, parfois c'est lui. Si je lui ai proposer, c'est parce qu'il me l'avait demandé il y a déjà quelques mois et j'ai toujours refusé. Jusqu'à il y a 2 semaines à peu près. A cause de la maîtresse, certains parents ont fini par savoir qu'elle les chronométrait mais réellement, comme G. ne finit que très peu ses exercices et encore moins les évaluations, je lui ai demandé s'il pensait qu'il était trop lent comme le répète la maîtresse ou pas.
D'où la proposition du chronomètre. L'objectif , m'as-tu demandé ? G. prend réellement conscience qu'il n'est absolument pas aussi lent que le prétend sa maîtresse ; il était aussi content et fier de lui le mercredi soir où il a réussi à obtenir son brevet de 50m malgré sa fatigue très visible.
----------------------------------------------
Karine

Quand je dis que l'enfant a besoin de souffler et refuse parfois toute activité, je veux dire qu'il peut (et doit avoir le droit de) refuser TOUTE activité, y compris celles qu'il dit aimer, juste pour souffler de la pression qu'il ressent.


J'ai réduis la piscine et il le prend très mal !!! Si je l'ai inscrit à l'initiation de rollers (un trimestre) c'est parce que cela fait 2 ans qu'il me le réclame. Nous ne pouvons faire suffisamment de vélo et ça l'irrite profondément. Lorsque je parle du théâtre c'est seulement l'envisager dans 2-3 ans. J'ai conscience qu'il peut paraître débordé mais en fait non , car il très demandeur de dessins animés depuis au moins 2 ans, avant c'était beaucoup plus les cités d'or, les séries il était une fois et c'était à peu près tout : on savait s'il aimait ou pas : on allume la télé et si au bout d'une à deux minutes, il était encore dans le salon c'était bon. C'était plutôt l'inverse.

Et depuis plusieurs mois , il veut tout faire ce qu'il lui plaît et il pique des colères quand je lui rétorque qu'il ne peut pas faire ceci ou cela : demain il y a école.


Revenir en haut Aller en bas
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: nouvelle de retour   Mer 12 Jan - 23:54

fred79 a écrit:
Oui, comme je travaillais quelques nuits, nous avions décidé qu'il s'occuperait de G. le matin et moi l'après-midi et toute la soirée lorsque je ne faisais pas de nuit.
Donc, le papa n'était pas à l'aise avec un petit enfant. Mais cela a peut-être changé, depuis, non ?

fred79 a écrit:
Je répète : pas du tout du tout manuel. Il avait d'énormes difficultés à prévoir des activités ou jeux si vous préférez pour lui apprendre à parler, pour l'éveiller davantage, de façon ludique. Fabriquer un genre marionnette avec une chaussette sur la main, dessiner grossièrement (j'avais mis du temps à l'inciter à essayer). Quand je dis dessiner, en fait c'est "gribouiller" comme le ferait n'importe quel enfant de 2-3 ans.
Mais il n'est pas obligatoire de faire de l'éveil scolaire à la maison ! J'ai l'impression que vous vous êtes mis beaucoup de pression inutile en essayant de reproduire l'école à la maison. Prévoir des bricolages n'est pas un passage obligé. Forcer l'éveil de son enfant, c'est à la mode, mais ce n'est pas obligatoire et n'apporte pas beaucoup plus au final qu'un enfant qui vit tranquillement sa vie de bambin. Un enfant peut tout à fait s'éveiller sans être sollicité ou poussé : vivre au quotidien est largement suffisant pour éveiller un enfant. Ce qui empêche l'éveil de l'enfant, c'est de le laisser dans un coin sans jamais lui parler, sans jamais laisser traîner un crayon, sans jamais lui laisser manipuler des jouets, etc. Je comprends que le papa n'ait pas supporté d'être avec son fils s'il avait l'obligation de faire des choses qu'il trouvait désagréables, d'autant plus qu'il se sentait peut-être maladroit et donc incompétent pour cela. Personnellement, je ne suis pas passé par la case "éveil" que les professionnels pensent si indispensables (je n'aime pas fabriquer des marionnettes avec une chaussette), et mes enfants ne sont ni plus ni moins que les enfants de leurs âges qui ont été surstimulés à 3 ans.

fred79 a écrit:
Etre aussi longtemps concentré n'est arrivé que 2 fois depuis septembre dernier : une fois une 1/2 heure et une autre 3/4 heure. C'est exceptionnel.
Ton enfant ne regarde jamais un dessin animé en entier, ne joue jamais aux jeux vidéo, ne joue jamais avec des petites figurines/poupées ?

fred79 a écrit:
Quand aux gros efforts que devra fournir papa concerne son investissement physique principalement. Accepter de jouer réellement avec G., apprendre à cuisiner à peu près correctement et ne pas refouler G. lorsqu'il veut apprendre, entre autres choses, et par exemple.
Attention à ne pas recommencer la même erreur : il est inutile de se mettre des obligations là où il n'y en a pas...

fred79 a écrit:
D'où la proposition du chronomètre. L'objectif , m'as-tu demandé ? G. prend réellement conscience qu'il n'est absolument pas aussi lent que le prétend sa maîtresse ; il était aussi content et fier de lui le mercredi soir où il a réussi à obtenir son brevet de 50m malgré sa fatigue très visible.
Ton enfant a beaucoup trop de pression... Il n'a que 7 ans.

fred79 a écrit:
J'ai conscience qu'il peut paraître débordé
Il me paraît surtout stressé et sous pression, avec une demande, consciente ou inconsciente, de faire bien et toujours plus.

fred79 a écrit:
il très demandeur de dessins animés depuis au moins 2 ans, avant c'était beaucoup plus les cités d'or, les séries il était une fois et c'était à peu près tout
A son âge, c'est beaucoup. Te rends-tu compte que ton enfant n'a que 7 ans ?

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
ffcscnbqn



Nombre de messages : 211
Age : 56
Localisation : Côtes d'Armor
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: nouvelle de retour   Jeu 13 Jan - 8:53

Bonjour Fred79,

A sept ans le CPC où j'avais inscrit mon fils m'avait bien recommandé de ne pas dépasser 2 heures 30 de travail scolaire par jour. et en lui laissant le temps de ne rien faire, (voire de s'ennuyer un peu ) il a pu développer sa créativité (il adore inventer des jeux de société) et choisir les activités qui lui plaisent vraiment plutôt que de toucher à tout. C'est aussi un bon moyen d'éduquer dans le calme alors que la surabondance d'activités (même si l'enfant est demandeur : la pression extérieure peut y être pour beaucoup) est un facteur de stress important.
A sept ans , on a encore toute la vie devant soi pour découvrir des tas d'activités et il n'est peut-être pas nécessaire de tout commencer tout de suite.
Cordialement.
Une maman de sept (grands) enfants.
Revenir en haut Aller en bas
http://ffcscnbqn.blogspot.com/
fred79



Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: nouvelle de retour   Jeu 13 Jan - 12:14

Bonjour, savez-vous que çà me fait énormément de bien de pouvoir discuter de notre "situation", de G. avec vous ? flower

Karine :
Donc, le papa n'était pas à l'aise avec un petit enfant. Mais cela a peut-être changé, depuis, non ?

Un peu, mais j'ai mis du temps à comprendre pourquoi. Bien que papa a du mal à l'admettre encore aujourd'hui, je pense que c'est dû à son propre vécu. C'est l'aîné de 3 enfants, le seul garçon. C'est leur mère qui s'est toujours occupée d'eux, leur père ne s'intéressait pas à eux. Papa a toujours un solitaire, parlant peu, obèse étant jeune, toujours plus grand que les autres, très complexé à l'école, relations avec son père difficile. Etc...

En fait, il reproduit le même schéma, ce qu'il refusait d'admettre. Il parlait très peu avec G. Dès que G. faisait une bêtise ou quelque de mal, il s'énervait aussitôt. D'où colère de ma part au bout d'un moment. Je lui souvent répété qu'il fallait qu'il lui explique ce qui est bien ou mal, que c'était un enfant... Bref, ça va un peu mieux, bien qu'il ai encore du mal à penser "enfant", c'est-à-dire se mettre à son niveau.

Karine :
Ton enfant ne regarde jamais un dessin animé en entier, ne joue jamais aux jeux vidéo, ne joue jamais avec des petites figurines/poupées ?

Plus petit, non. Jusqu'à l'âge d'environ 5 ans, il ne supportait pas d'avoir une peluche dans son lit, sauf ses petits doudous. Est-ce le fait qu'il était prématuré qu'il n'avait pas les mêmes envies que ceux de son âge ? Quand tout un chacun met ça en avant, j'ai quand même de gros doutes.
J'explique : Jamais il n'a accepté d'avoir une "totote", ni même l'un de ses doigts ou quoi que soit d'autre. C'est pour cette raison qu'il a eu des billes très jeune : un an et il continue toujours.
Il n'avait jamais accepté de jouer avec des légos (sauf dans le bain et pas ailleurs), play mobile et autres jeux de son âge (c'est en cours de changement depuis 2 ans à peu près).
Petit, il refusait de regarder des dessins animés du style bisounours, Mickey & cie.
Deux choses l'intéressait : l'odyssée de l'espèce (ç'était pour moi, mais dès qu'il l'a vu alors que je le regardait, à environ 1 an et demi/2 ans, il a été fasciné par çà : toujours les 15-20 premières minutes, après il partait). C'était assez curieux et même déroutant pour nous de constater qu'il n'y avait que çà qu'il l'intéressait : pas du tout de son âge.
Vers 3-4 ans, c'était "il était une fois la vie" avec Maestro, il en était gaga. Ca s'est calmé un peu, bien qu'il regarde régulièrement les autres séries d'il était une fois.
Jusqu'à l'âge de 5 ans environ, il avait toujours horreur de se salir les mains, la peinture uniquement avec un pinceau, dur de l'inciter à utiliser ses doigts, que cela soit même du miel, nutella : il faut qu'il se nettoie les mains, pas le réflexe de les lécher, etc...
Maintenant, depuis un an et demi-2 ans, il accepte de regarder des walt disney ; au début, il n'y en avait que pour le roi lion et la petite sirène ! et en boucle quasiment.
D'où un certain décalage et mal-être sûrement, de ses centres d'intérêts et ceux des autres enfants de maternelle.
Le langage a aussi posé des problèmes : jamais je n'ai accepté de lui "parler" bébé : je pense que c'est débilisant.
Le style areuh guili guili, très peu pour nous. La première fois que sa mamie lui a fait sa toilette intime, il lui a dit "anus" ce qui évidemment l'avait très surprise.
Pour lui, il avait un pénis. Récemment, j'ai appris par hasard à son copain, même âge, ce qu'étaient les parties intimes. Que ce qu'il appelait zizi, quéquète et j'en passe s'appelait un pénis.

Karine :

Attention à ne pas recommencer la même erreur : il est inutile de se mettre des obligations là où il n'y en a pas...

Demande de + en + forte de Guillaume : il veut cuisiner, alors il le fait avec moi de temps en temps, et souvent refoulé par papa. Papa ne se fait pas confiance, a peur d'un incident domestique, voit G. encore trop petit pour ça.

Karine :

Ton enfant a beaucoup trop de pression... Il n'a que 7 ans.

Si j'ai décidé qu'il apprenne à nager au plus tôt, il y avait 3 bonnes raisons à ceci : G. est passionné par l'eau sous toutes ses formes, refus de ma part (et de papa) qu'il apprenne via l'école à nager et enfin TRES GROSSE COLERE de ma part quand j'ai su que papa l'avait emmené faire un tour en barque chez mamie ! Papy et Mamie ne savent pas nager (mamie a failli se noyer étant jeune), Papa ne sait pas nager (traumatisé par l'apprentissage à l'école, a failli se noyer, refus catégorique de mettre un seul orteil dans une piscine). Et pour couronner le tout, aucune sécurité (gilet de sauvetage,...).

Karine :
Il me paraît surtout stressé et sous pression, avec une demande, consciente ou inconsciente, de faire bien et toujours plus.
A son âge, c'est beaucoup. Te rends-tu compte que ton enfant n'a que 7 ans ?

Il n'y a pas "d'obligation" de faire bien, mieux et plus. Il a malheureusement pris l'habitude au cours des années de faire faire les choses par les autres, ne pas s'investir. Du genre "je veux ça, mais c'est pas moi qui fait". Je trouve que c'est très malsain et depuis quelques mois il fait lui-même certaines choses, comme de fabriquer un avion ou autre avec ses jeux de bricolage en bois. Il faut qu'il nous dise ce qu'il est en train de construire, parce qu'à première vue ce n'est pas évident de le savoir, mais ça m'est égal, du moment que c'est lui qui se creuse un peu les méninges pour le faire. Attention, c'est toujours du niveau enfant.
Alors il se "fabrique" des genres d'avions (style en papier tout simple), de fusées, soucoupes volantes (ce qui énerve la maîtresse car il découpe des mandalas et décrète que ce sont des soucoupes-il ne voit pas l'intérêt de les colorier ces mandalas).

Sa mamie m'a dit une fois que son cousin et sa cousine n'avaient regardé il était une fois la vie que vers leur dix ans. Ca a intéressé G. très tôt : j'avais acheté un dvd pour vérifier que le souvenir que j'en avais gardé n'était pas altéré, G. jouait dans sa chambre, et en entendant le générique (jamais entendu auparavant), il a accouru très vite et c'est comme ça qu'il s'y est mis. Et comme il refusait de regarder Mickey & cie (ou autre de son âge), devais-je le lui refuser sous prétexte que ce n'était prévu pour un enfant aussi jeune ? Cela dit, il les regarde un peu moins souvent, j'attends qu'il réclame Maestro. Et il regarde un, deux voire trois épisodes à la suite : il choisit.

En ce moment, il regarde souvent Gulli, France 3, surtout les mercredis matin et le week-end : pas école. Mais pas tout, il trouve que certains dessins animées, certaines émissions sont crétins, nuls, sans intérêt : il choisit.
Revenir en haut Aller en bas
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: nouvelle de retour   Jeu 13 Jan - 13:08

fred79 a écrit:
J'explique : Jamais il n'a accepté d'avoir une "totote", ni même l'un de ses doigts ou quoi que soit d'autre.
S'il a été allaité, cela me paraît banal. Sinon, il avait peut-être un souvenir de choses désagréables mises (sonde, biberon, etc.) dans sa bouche dans ses premières semaines de vie, cela arrive plus souvent qu'on ne le pense.

fred79 a écrit:
Il n'avait jamais accepté de jouer avec des légos (sauf dans le bain et pas ailleurs), play mobile et autres jeux de son âge (c'est en cours de changement depuis 2 ans à peu près).
Je ne considère pas que les Légo et les Playmobils soit des jeux pour bambins.

fred79 a écrit:
à environ 1 an et demi/2 ans, il a été fasciné par çà : toujours les 15-20 premières minutes, après il partait
C'est beaucoup à cet âge-là. Je comprends, d'après ce que tu dis, qu'il est capable de se concentrer, mais qu'il a tendance à se perdre dans les nombreuses idées qui lui viennent à l'esprit. Si c'est bien cela, il n'a pas un problème de concentration, mais plutôt d'un trop plein d'idées à traiter.

fred79 a écrit:
Maintenant, depuis un an et demi-2 ans, il accepte de regarder des walt disney
Ce ne sont pas des dessins animés particulièrement adaptés aux jeunes enfants, donc cela ne m'étonne pas.

fred79 a écrit:
au début, il n'y en avait que pour le roi lion et la petite sirène ! et en boucle quasiment.
Mes enfants regardent souvent les DVD par cycle et en boucle. C'est une manière d'apprendre, d'approfondir la compréhension qui n'a rien d'inquiétant, selon moi (idem pour le fait de ne pas aimer se salir les mains, bien que cela soit moins fréquent que l'inverse).

fred79 a écrit:
Si j'ai décidé qu'il apprenne à nager au plus tôt
Il y a une nuance entre apprendre à nager et passer des examens de natation, tu ne penses pas ?
Mais je ne parlais pas que de la natation. Ton enfant a beaucoup d'activités en plus de l'école, et ces activités ne sont pas que des activités pour le plaisir, il y a une exigence de résultat qu'il ressent inévitablement. Il est probable que ton fils ne sache pas dire non.

fred79 a écrit:
Il a malheureusement pris l'habitude au cours des années de faire faire les choses par les autres, ne pas s'investir.
Je n'en suis pas certaine. Je pense plutôt qu'il a pris l'habitude de faire les choses pour les autres. Je suis étonnée que tu dises qu'il ne s'investit pas : comment peut-on réussir un brevet de natation si on ne s'investit pas ? Mais il est probable qu'il s'investisse pour les autres, et non pour lui. Pour en revenir aux jeux d'échecs : son professeur dit qu'il n'est pas un battant, mais est-il nécessaire de jouer aux échecs en vue de compétition ?

fred79 a écrit:
Du genre "je veux ça, mais c'est pas moi qui fait".
Ton enfant fait déjà beaucoup de choses, plus que la moyenne des enfants. Il n'a peut-être plus l'énergie ou l'envie de faire toujours plus et mieux.

fred79 a écrit:
Je trouve que c'est très malsain et depuis quelques mois il fait lui-même certaines choses, comme de fabriquer un avion ou autre avec ses jeux de bricolage en bois. Il faut qu'il nous dise ce qu'il est en train de construire, parce qu'à première vue ce n'est pas évident de le savoir, mais ça m'est égal, du moment que c'est lui qui se creuse un peu les méninges pour le faire. Attention, c'est toujours du niveau enfant.
Il est probable que ton enfant n'ait pas encore la motricité fine nécessaire. Un de mes enfants commence à peine à faire du bricolage enfantin à l'âge de 9 ans, c'est toujours moi qui faisait à sa place auparavant. Pourquoi veux-tu absolument qu'il fasse du bricolage s'il n'y tient pas plus que ça ?

fred79 a écrit:
Alors il se "fabrique" des genres d'avions (style en papier tout simple), de fusées, soucoupes volantes (ce qui énerve la maîtresse car il découpe des mandalas et décrète que ce sont des soucoupes-il ne voit pas l'intérêt de les colorier ces mandalas).
Ton enfant n'est visiblement pas fait pour l'école, notamment parce que la créativité n'y est pas encouragée.

fred79 a écrit:
Sa mamie m'a dit une fois que son cousin et sa cousine n'avaient regardé il était une fois la vie que vers leur dix ans.
Mes enfants ont commencé à les regarder vers 4 ou 6 ans selon les enfants, et c'est une série qui les intéresse beaucoup.


Serait-il possible que ton fils soit intellectuellement surefficient (APIE, EIP) ?

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: nouvelle de retour   

Revenir en haut Aller en bas
 
nouvelle de retour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Nouvelle Star est de retour sur D8
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen
» Nouvelle poussete loola up
» Nouvelle Star: Lary de Fontaine les Dijon
» La nouvelle Zapp de Quinny

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentations-
Sauter vers: