AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 en savoir plus sur Guillaume

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fred79



Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: en savoir plus sur Guillaume   Jeu 13 Jan - 13:26

J'aimerai ajouter autre chose à propos de mon fils, concernant ses choix musicaux : depuis toujours, il écoute des comptines et autres de son âge, et il adorait encore plus écouter annie cordy et carlos.

Le soir, il lui impérativement écouter de son cd le la mer en musique (bruit des vagues, ressac accompagnés d'une musique légère).

Et depuis un an à peu près, la seule radio qu'il accepte d'écouter et réclame est nostagie. Il écoute toujours des chansons de son âge, "de son époque" comme par exemple illona.

Il y a 5-6 mois environ, il a entendu un chanteur sur nostalgie, c'était Michel Fugain, ce n'était pourtant pas la première fois. Il a absolument voulu ses chansons et il les écoute en boucle, les apprend. Et depuis un mois, c'est au tour de JJ golman. Si on le laissait faire, il les écouterait non-stop tous jours.

En fait il est comme moi : il faut invariablement un fond musical à la maison, que l'on soit occupé à faire autre chose ou pas.

Les directrice/maîtresse pense toujours que je considère G. comme un surdoué : d'où mécontentement et dialogue de sourd. En aucun cas cela nous est venu à l'esprit. Nous leur avons toujours dit que G. n'avait pas les mêmes centres d'intérêts que ceux de l'école : il aime beaucoup le système solaire, les planètes, les étoiles, le monde des dinosaures depuis longtemps, le monde aquatique.
Panique à l'école lorsqu'il a voulu emmener l'un de ses serpents en caoutchou (très réaliste). Je l'avais prévenu que ça risquait de faire peur aux autres enfants. Ce qui a été le cas. Bien que prévenues-je leur avais demandé l'autorisation, accordée s'il le laissait dans son sac-les maîtresses ont eu un mouvement de recul et au bout de quelques jours, elles ont finit par lui interdire de l'emmener. Ainsi que son cobra d'ailleurs. Ca a beaucoup peiné G. mais il a fini par comprendre.

Je ne comprend pas que des parents perpétuent cette "tradition" de raconter des histoires de méchant loup, et autres genres à faire peur. G. n'a pas appris à avoir peur -sans raison- d'un serpent, d'un loup, araignée ou autre. Je lui ai fait voir des documentaires animaliers depuis qu'il est petit, en tout genres.
Alors, à son premier Halloween à l'école (nous le faisons pas personnellement), il n'a pas compris pourquoi les autres avaient de sa grosse araignée en caoutchou et qui couine.

Je ne dis pas qu'il n'en a pas peur, il n'aime pas les insectes, il ne veut pas les toucher, j'essaie de lui apprendre qu'il ne faut pas avoir peur de çà bêtement. Il n'a pas peur des gros chiens-papy en a un- ce sont les petits qui l'inquiète-il a faillit se faire mordre par l'un d'entre eux-

C'est difficile de "canaliser" les envies, les questions même de G. : entre autre, il veut comprendre comment fonctionne certains mécanismes, pour moi c'est logique mais pas dans le milieu scolaire. A 4 ans, il a fallu se fâcher sévère car il voulait absolument mettre la tête dans les toilettes pour voir par où sortait l'eau. Je lui avait montré l'intérieur d'une chasse d'eau avec explications à sa portée. Il est plutôt du genre à vouloir démonter un mécanisme pour voir les pièces qui le compose, quitte à être incapable de le remonter ou de le casser. Cà c'est G. C'est ce qui est arrivé à son lecteur cd : on lui a expliqué le fonctionnement (il y a un an) en lui disant qu'une sorte d'oeil ou de loupe en verre "lisait" son cd : il finit par trouver le moyen de l'enlever pour l'examiner de plus près (deuxième lecteur cd), fichu ! Et maintenant, il a des clés usb.

Je pars du principe que si G. pose une question, il a doit à une réponse correcte. Et non aux réponses du genre "tu es trop petit pour comprendre", "ça te regarde pas pour l'instant" ou encore "tu as le temps d'apprendre".
Revenir en haut Aller en bas
ffcscnbqn



Nombre de messages : 211
Age : 55
Localisation : Côtes d'Armor
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: en savoir plus sur Guillaume   Jeu 13 Jan - 13:42

Citation :
Les directrice/maîtresse pense toujours que je considère G. comme un surdoué : d'où mécontentement et dialogue de sourd. En aucun cas cela nous est venu à l'esprit.
A lire la description des centres d' intérêts de votre enfant, il semblerait que cela puisse être une éventualité à envisager. Il serait peut-être intéressant de le faire tester par un psychologue spécialisé. L'avoir fait avec certains de mes enfants m'a aidée à situer leurs points faibles et ceux où ils avaient une grande avance et à choisir ou non le saut de classe puisqu'ils étaient scolarisés.
Revenir en haut Aller en bas
http://ffcscnbqn.blogspot.com/
fred79



Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: en savoir plus sur Guillaume   Jeu 13 Jan - 15:25

Karine, ffcsnbqn,
Serait-il possible que ton fils soit intellectuellement surefficient (APIE, EIP) ?
A lire la description des centres d' intérêts de votre enfant, il semblerait que cela puisse être une éventualité à envisager. Il serait peut-être intéressant de le faire tester par un psychologue spécialisé. L'avoir fait avec certains de mes enfants m'a aidée à situer leurs points faibles et ceux où ils avaient une grande avance et à choisir ou non le saut de classe puisqu'ils étaient scolarisés.

Que veut APIE ? J'ai regardé le glossaire pour l'autre.

Je ne sais pas s'il l'est, mais je ne suis pas chaude du tout pour l'instant, de le faire évaluer. J'ai mentionné que tout ce qui a trait à une évaluation fait peur et angoisse Guillaume. Un jour, j'avais imprimé une petite feuille d'additions en noir et blanc, il y en avait seulement trois dessus et je lui est proposé de les faire (additions à unités et dizaines) : réaction immédiate de G. : maman, est-ce que c'est une évaluation ? Je l'ai rassuré en disant que non, ce n'était effectivement pas le cas, qu'il les faisait s'il le voulait. Evaluation rime avec obligation pour lui.
La dernière fois qu'il a vu le psy scolaire, il n'a pas pu déterminé son QI car il était trop volatile. Le psy dit qu'il a des troubles psychiques, mais ne sait lesquels, quand je creuse le problème, il finit par dire qu'en fait c'est son défaut de concentration qui le handicape.
Guillaume en avait out simplement marre des tests pour savoir où il en est. Il a l'intelligence de son âge, la réflexion, la mémoire à court, moyen et long terme.
G. réagit à l'instinct face aux personnes qu'il rencontre. Certains disent que les petits ont une
"méconnaissance : est-ce bien le terme?" mais que ça passe. Ce que je trouve totalement absurde : on aime ou pas, on est à l'aise avec certaines personnes et pas avec d'autres, que l'on soit bébé ou adulte.
Et G. en a eu ras le bol de le dernière entrevue avec le psy sco : elle avait duré 1h30 à 2h !
Inimaginable ! Ce que j'ai fais remarqué au psy et ce qui ne lui a pas plu, évidemment.

J'ai pensé à faire évaluer son QI mais pas pour savoir s'il était surdoué ou inversement.
Mais, vu l'état actuel des choses, je préfère attendre : G. va mal le prendre et du coup, comme d'habitude, il va ne rien faire de ce qui sera demandé et parler de tout et de rien, sautant du coq à l'âne ou commencer un petit peu, voire u peu, baclé le reste et faire autre chose papoter. C'est classique chez lui.

Mais chose curieuse, quand j'en fait la remarque, ça ne leur vient pas à l'idée que le problème puisse venir d'eux, de leur approche.
Anecdote : lorsque j'ai accepté que G. fasse une visite médicale dite scolaire, avant l'entrée au cp, ça a tourné au vinaigre, carrément !

La "toubib" avait eu vent de son "dossier scolaire" de maternelle, et probablement contact avec la directrice. Pour moi, c'était une visite médicale classique, sans plus. Pas du tout : c'était tout tourné vers la psychologie de G.

On ne la connaissait pas, mais tout de suite G. "ne l'a pas senti". L'instinct. Elle a commencé à lui poser des questions, voulait qu'il fasse quelques psycho-techniques. G. la regardait et l'écoutait en étant perplexe. Il ne comprenait ce qu'elle disait. Logique : nous, parents, on avait l'impression qu'elle parlait à un demeuré ; j'ai fini par lui dire que si elle voulait un tant soit peu de coopération de la part de G., elle a tout intérêt à lui parler correctement et non bébé, ça a dégénéré et G. n'avait aucune envie de satisfaire cette personne.

C'est comme à l'époque où notre médecin de toujours est parti à la retraite, nous avons continué avec le médecin-pédiatre, même cabinet, que nous connaissions de vue et de réputation. La première fois qu'il a eu G. comme patient, il avait 3 ans à peu près, et lui demandé où il avait "bobo" : G. l'a regardé avec des yeux ronds ! Je lui est conseillé de lui demander où il avait mal, tout simplement. Le toubib ne s'est pas démonté, depuis il lui parle normalement comme à un grand.

Je ne dis pas que les centres d'intérêts de G. soient toujours au-dessus de son âge, heureusement, mais il a soif d'apprendre à sa manière comme l'une de ses questions est : comment l'eau se transforme en vapeur, en glace, en nuages, etc... et inversement. Il est toujours passionné par l'eau sous toutes ses formes, ce qui fait que je trouve ses questions normales. Est-il EIP pour autant ?

Revenir en haut Aller en bas
ffcscnbqn



Nombre de messages : 211
Age : 55
Localisation : Côtes d'Armor
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: en savoir plus sur Guillaume   Jeu 13 Jan - 15:41

Effectivement, cela ne serait pas une bonne idée de le forcer à faire des tests après des expériences si négatives. D'ailleurs en le déscolarisant, vous pourrez suivre son rythme, donc cela devient moins urgent. Mais il faut savoir que les enfants précoces ou du moins "en avance" sont souvent très demandeurs d'activités, de contacts avec les adultes et ne pas se culpabiliser si on choisit de ne pas répondre à tout. Votre vie d'adultes et de couple est tout aussi importante et ne peut pas tourner exclusivement autour de votre enfant pour son propre bien. L'apprentissage d'une autonomie affective et d'une capacité à s'occuper seul est aussi important même au prix de quelques : "je ne sais pas quoi faire !" Et une fois qu'ils ont trouvé SEULS une activité, il est parfois bien difficile de les faire bouger. Very Happy
Bonne continuation.
Revenir en haut Aller en bas
http://ffcscnbqn.blogspot.com/
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: en savoir plus sur Guillaume   Jeu 13 Jan - 16:41

fred79 a écrit:
Que veut APIE ?
C'est l'un des nombreux termes utilisés pour évoquer la surefficience intellectuelle et émotionnelle.

fred79 a écrit:
Je ne sais pas s'il l'est, mais je ne suis pas chaude du tout pour l'instant, de le faire évaluer.
Je crois que tu mélanges beaucoup de choses. Tu affirmes qu'une évaluation en temps limité est un "jeu", et qu'un test avec un psychologue est une évaluation. Tu affirmes que ton fils n'aime pas être évalué et tu lui fais passer un brevet de natation. Ce n'est pas très logique.

fred79 a écrit:
Un jour, j'avais imprimé une petite feuille d'additions en noir et blanc
Pourquoi ? Ton fils va à l'école, les devoirs scolaires écrits sont INTERDITS au primaire mais il en fait quand même, et tu lui fais faire en plus du travail scolaire ?

fred79 a écrit:
La dernière fois qu'il a vu le psy scolaire, il n'a pas pu déterminé son QI car il était trop volatile.
Il s'agit là de l'excuse bidon d'un psychologue scolaire qui n'a aucune formation, aucune compétence, ni aucune légitimité pour évaluer un quotient intellectuel. Un psychologue habilité saura faire sans que l'enfant n'en pâtisse. Tous les psychologues ne sont pas habilités à faire passer ces tests.

fred79 a écrit:
Et G. en a eu ras le bol de le dernière entrevue avec le psy sco
C'est tout à fait normal : ton fils n'est pas idiot et il a bien compris qu'il n'a rien à faire dans le bureau d'un psychologue scolaire.

fred79 a écrit:
Mais, vu l'état actuel des choses, je préfère attendre : G. va mal le prendre
J'ai vraiment l'impression que si ça ne marche pas bien, c'est toujours à cause du papa ou du fiston, voire du professionnel. Et la maman ?

fred79 a écrit:
il va ne rien faire de ce qui sera demandé
Tu n'en sais rien. J'ai l'impression que tu cherches des excuses pour ne pas te donner les moyens de.

fred79 a écrit:
Mais chose curieuse, quand j'en fait la remarque, ça ne leur vient pas à l'idée que le problème puisse venir d'eux, de leur approche.
Et toi ?

fred79 a écrit:
Est-il EIP pour autant ?
Ca te ferait quoi, à toi, si un tel diagnostic était posé ?

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
fred79



Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: en savoir plus sur Guillaume   Jeu 13 Jan - 17:45

Karine :Je crois que tu mélanges beaucoup de choses. Tu affirmes qu'une évaluation en temps limité est un "jeu", et qu'un test avec un psychologue est une évaluation. Tu affirmes que ton fils n'aime pas être évalué et tu lui fais passer un brevet de natation. Ce n'est pas très logique.

Je dois mal m'exprimer, je vais essayer d'être plus claire : Chaque évaluation était en lien avec l'école et "l'obligation" de le faire. Quand j'ai accédé à sa demande de le chronométrer, pour jouer, (chose que j'avais refusé avant), c'était uniquement entre lui et moi. Si c'est pour une autre personne : tintin ou presque, même s'il aime bien cette personne : il arrête quand LUI le décide.

Il me tanne littéralement pour apprendre à faire de la barque comme chez mamie, je lui ai répondu qu'ici il pouvait apprendre à faire de la voile. L'été dernier, nous sommes retournés à La Rochelle : l'eau, l'eau, l'eau... Ca fait quand même plus de deux qu'il en a envie. Alors, cette année j'ai fini par lui dire que s'il voulait apprendre la voile (par initiation association), il devait attendre d'avoir 8 ans (pas possible avant) et d'avoir le 50 m, qui est exigé avant de commencer.

Il aura 8 ans en août prochain, il n'a plus qu'à attendre septembre prochain pour l'inscription.
En aucun cas, je n'ai exigé qu'il passe son brevet. Il veut faire de la voile, donc les condititions étaient : être âgé de 8 ans minimum et l'obligation du brevet de 50 m.

C'est comme pour la plongée (enfant) : il sait que c'est à partir de 10 ans si je me souviens bien, pour les associations. Car il adore faire le sous-marin. Alors, pour l'instant ce n'est pas revenu sur le tapis. Et je n'ai pas du tout l'intention de le faire.

Karine :
Pourquoi ? Ton fils va à l'école, les devoirs scolaires écrits sont INTERDITS au primaire mais il en fait quand même, et tu lui fait faire en plus du travail scolaire ?

Comment çà les devoirs scolaires écrits sont interdits ? Je ne comprends pas. Il en a du genre raconter un cauchemar même si ce sont deux lignes, des mots de dictées à apprendre : ou on lui fait écrire les mots ou à épeler simplement.

Pour la feuille imprimée, 2 ou 3 additions, c'étaient lors de petites vacances, pas période scolaire.

Karine :

J'ai vraiment l'impression que si ça ne marche pas bien, c'est toujours à cause du papa ou du fiston, voir du professionnel. Et la maman ?

Et la maman a aussi ses défauts, loin s'en faut. Maman n'est pas très patiente quand il y a de gros caprices genre très mauvaise foi dans l'air. Maman fait parfaitement le distingo entre mauvaise foi et "jeux" de Guillaume : ce qui consiste à "titiller" maman (qui arrive la plupart du temps à tenir la journée). Ce qui est moins admis quand c'est papa qui s'y met. Dans ces cas-là, j'ai l'impression d'avoir deux gamins à la maison.

Karine :
Tu n'en sais rien. J'ai l'impression que tu cherches des excuses pour ne pas te donner les moyens de.

Je voudrais bien ne pas le savoir mais comme pour l'instant, il n'y a pas d'exemples positifs, j'attends.

G. aura peut-être envie plus tard.

fred79 a écrit:
Mais chose curieuse, quand j'en fait la remarque, ça ne leur vient pas à l'idée que le problème puisse venir d'eux, de leur approche.
Karine :

Et toi ?

Je ne comprends pas ta question.

fred79 a écrit:
Est-il EIP pour autant ?
Karine :
Ca te ferait quoi, à toi, si un tel diagnostic était posé ?

A froid je répondrais qu'il n'irait pas dans une école, standard du moins. Mais comme je n' ai jamais songé à cette éventualité, je ne peux pas vraiment donner de réponses concrètes.
Revenir en haut Aller en bas
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: en savoir plus sur Guillaume   Jeu 13 Jan - 20:46

fred79 a écrit:
Comment çà les devoirs scolaires écrits sont interdits ? Je ne comprends pas.
Les professeurs des écoles qui donnent des devoirs écrits aux élèves du niveau primaire ne respectent pas les textes réglementaires. Cela fait plus de vingt ans que les devoirs écrits sont interdits au niveau primaire.

fred79 a écrit:
Pour la feuille imprimée, 2 ou 3 additions, c'étaient lors de petites vacances, pas période scolaire.
Mais pourquoi lui faire faire du travail scolaire pendant les vacances ?

fred79 a écrit:
Maman n'est pas très patiente quand il y a de gros caprices genre très mauvaise foi dans l'air.
Dans cette phrase, tu dis que la maman n'est pas patiente à cause de l'enfant qui a tort, non ?

fred79 a écrit:
Dans ces cas-là, j'ai l'impression d'avoir deux gamins à la maison.
Arrête de dénigrer les deux personnes que tu es censée aimer plus que tout et malgré tout. C'est fatigant de lire des critiques et des demandes pour que nous reconnaissions qu'ils ont un problème.

fred79 a écrit:
Je voudrais bien ne pas le savoir mais comme pour l'instant, il n'y a pas d'exemples positifs, j'attends.
Exemples positifs de quoi ? Attendre quoi ?

fred79 a écrit:
Je ne comprends pas ta question.
Tu dis depuis deux jours que ton fils n'est pas normal, et dès qu'on te dit que telle chose est normale, tu reviens en donnant encore et encore des exemples pour nous convaincre de l'anormalité de ton fils, de l'incompétence de son père. Cette attitude ne me paraît pas saine.

fred79 a écrit:
Mais comme je n' ai jamais songé à cette éventualité, je ne peux pas vraiment donner de réponses concrètes.
Les professionnels de l'éducation ont déjà évoqué cette possibilité, donc tu sais que c'est une possibilité, tu es informée, tu ne peux pas faire comme ci tu ne savais pas. Tu ne veux pas contacter un professionnel compétent, je trouve cela inquiétant. Pourquoi ce refus ? Peut-être parce que s'il est avéré que ton fils est APIE, tu devras alors reconnaître qu'il n'est pas si anormal, et qu'il est peut-être très capable, donc tu ne pourras plus continuer à dire du mal de lui. Je suis vraiment très ennuyée de tout ce que tu as révélé sur ton fils sur un forum public accessible à des millions de personnes. Je trouve cela assez irrespectueux envers lui. Et à vrai dire, je ne vois pas où tu veux en venir. Tu es ici sur un forum concernant l'instruction à domicile. J'aimerais que tu recentres sur cela plutôt que de continuer à dire que ton fils a un problème comportemental, ce qui n'est évidemment pas le cas.

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
ffcscnbqn



Nombre de messages : 211
Age : 55
Localisation : Côtes d'Armor
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: en savoir plus sur Guillaume   Jeu 13 Jan - 21:22

Citation :
Mais chose curieuse, quand j'en fait la remarque, ça ne leur vient pas à l'idée que le problème puisse venir d'eux, de leur approche.
Est-ce que eux-mêmes le perçoivent comme un problème ? Heureusement qu'ils ne sont pas parfaits et votre problème n'est-il pas justement de vouloir être une mère trop parfaite ayant du mal à lâcher du lest et à laisser sa part à l'imprévu ? Au vu de vos posts (mais bien sûr c'est une vue très limitée), il me semble qu'il serait intéressant d'essayer d'en faire moins.
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
http://ffcscnbqn.blogspot.com/
fred79



Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: en savoir plus sur Guillaume   Jeu 13 Jan - 22:38

Ces dernières réponses demandent réflexion, méditation car elles m'interpellent quelque peu. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
lysalys



Nombre de messages : 683
Date d'inscription : 18/04/2007

MessageSujet: Re: en savoir plus sur Guillaume   Ven 14 Jan - 10:18

Bonjour,

Un petit bémol sur les tests. Certains enfants particulièrement angoissées et/ou non dupes de ce que sont les tests de Qi (il y a tout de même le mot "tests", certains peuvent avoir peur du résultat pour différentes raisons, refuser d'être "passés à la loupe") et/ou dyssynchroniques (lien icidyssynchronie. Ces particularités peuvent aboutir à un diagnostic incertain ou erroné si le psy n'est pas véritablement formé aux particularités des enfants précoces.
L'angoisse de ton enfant peut être lié aux attentes qu'il ressent. Les enfants sont capables de se demander beaucoup (trop) pour satisfaire leurs parents...
Si ton enfant est apie (et il est vrai que plusieurs points que tu as abordés interpellent... Sans formation et information, l'enseignante n'est pas nécessairement la mieux placée pour savoir les reconnaître... Certains refusent l'existence des enfants apies. D'autres ont un cliché tenace en tête qui ne correspond pas à tous les petits apies). Si ton enfant est apie donc, l'angoisse peut être liée à une dyssynchronie.

Revenir en haut Aller en bas
http://laventuredemietlou.blogspot.com
lysalys



Nombre de messages : 683
Date d'inscription : 18/04/2007

MessageSujet: Re: en savoir plus sur Guillaume   Ven 14 Jan - 10:37

Encore un petit mot concernant le fait qu'un enfant soit apie : le savoir ne change rien à ce qu'est l'enfant. Bien sûr ce n'est pas afin de s'enorgueillir d'avoir un prodige, d'ailleurs la majorité des enfants apies n'auront pas de carrière exceptionnelle. Donc quelle importance ?
Celle de s'adapter à lui. Lui proposer suffisamment d'informations, activités, y compris visant à prendre en compte son extrême sensibilité. Comprendre que certaines angoisses sont liées à son mode de fonctionnement, qu'il perçoit tout comme s'il vivait avec une loupe. Comprendre que le fonctionnement est différent et que parfois le langage scolaire peut poser problème car sa vision est plus globale. Comprendre qu'il a souvent besoin d'accélération et d'approfondissement.
Extérieurement, ça ne servira à rien. Very Happy Pour l'enfant, ce sera autre chose. Maintenant, j'ai tendance à penser que le plus important n'est pas le test en soi, mais de prendre en compte notre enfant, qu'il soit ou non apie, sans attendre plus qu'il ne peut donner (les petits apies ont aussi leurs limites), en répondant à ce qui importe pour lui.

Pour en revenir à vous Fred, bon courage pour vous autoriser l'imperfection. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://laventuredemietlou.blogspot.com
ffcscnbqn



Nombre de messages : 211
Age : 55
Localisation : Côtes d'Armor
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: en savoir plus sur Guillaume   Ven 14 Jan - 12:21

Rebonjour Fred79,

Je ne connais pas les adresses des psychologues spécialistes de la précocité intellectuelle sur votre région (il faut s'adresser aux associations spécialisées) mais je vous mets en lien http://www.francoisefeuillet.com/ le site de la psychologue que j'avais vue pour mes enfants. Cela vous permettra de vous faire une idée plus précise du déroulement de l'entretien et des avantages que l'on peut retirer au fait de connaître le potentiel de son enfant. Vous pourrez donc choisir en connaissance de cause. Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
http://ffcscnbqn.blogspot.com/
fred79



Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: en savoir plus sur Guillaume   Lun 17 Jan - 1:57

Bonjour ffcscnbqn, Very Happy

J'ai été voir le site : très intéressant.

Pour l'instant, j'ai n'ai pas trouvé l'équivalent dans ma région, via internet. Je contacterai notre médecin et l'orthophoniste que G. avait vu : ils auront peut-être des noms à me communiquer.

Merci beaucoup. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: en savoir plus sur Guillaume   Aujourd'hui à 5:29

Revenir en haut Aller en bas
 
en savoir plus sur Guillaume
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1087 - Mort de Guillaume le Conquérant à Rouen ...
» A savoir: Amsterdam, Capitale mondiale du livre 2008
» Du nouveau sur Guillaume au musée de Normandie.
» Guillaume MUSSO
» Nouveau site « Savoir revivre »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentations-
Sauter vers: