AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ief ou cpc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fred79



Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: ief ou cpc   Jeu 13 Jan - 15:36

J'en reviens à G.

J'en reviens au temps d'adaptation qu'il lui faudra pour se "désintoxiquer" de l'école.
Je pense à l'ief, çà c'est clair et je pense aussi aux cours par correspondance.

Peut-être dans un an : il y a quand même des contraintes de temps avec les cpc, non ? Ne serait-ce que rendre des devoirs, ou autres en temps et en heure ?

J'ai peut-être tort mais je ne pense pas que cela soit pour G. une bonne idée : il le verrait comme une contrainte.

Ai-je tort de ne penser qu'à partir de l'année prochaine pour çà (l'ombre des contrôles obligatoires plane) ? Evil or Very Mad Evil or Very Mad No No
Revenir en haut Aller en bas
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: ief ou cpc   Jeu 13 Jan - 16:17

Un cours par correspondance est bien évidemment contraignant. L'enseignement avec un cours par correspondance, cela signifie que le programme n'est pas libre, que l'enseignement est scolaire, et que des devoirs doivent être remplis (le rythme peut parfois être adapté). Un tel mode d'enseignement ne permet pas à l'enfant de bénéficier du temps et de la liberté nécessaire pour se retrouver, se reconstruire s'il en a besoin.

Je ne comprends pas ta dernière question.

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
fred79



Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: ief ou cpc   Jeu 13 Jan - 16:51

Ai-je tort de ne penser qu'à partir de l'année prochaine pour çà (l'ombre des contrôles obligatoires plane) ?

Je ne comprends pas ta dernière question.

Je sais que des contrôles de niveau sont obligatoires pour déterminer si l'enfant n'a pas de retard par rapport au conventionnel. Je n'ai pas l'intention de pousser G. à faire du travail scolaire type. Plus par l'approche de "jeux" comme par exemple le côté cuisine qu'il adore : il faudra bien qu'il lise un peu, calcule un peu (j'entends par là lire la quantité et le faire) ce qu'on fait déjà. S'organiser mine de rien.

En clair, comment des inspecteurs peuvent-ils déterminer si l'enfant a le niveau qu'il devrait avoir selon son âge ? Comme je n'ai l'intention de l'évaluer, faire simplement au coup par coup.
Revenir en haut Aller en bas
Karine
Admin


Nombre de messages : 1659
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: ief ou cpc   Jeu 13 Jan - 17:31

fred79 a écrit:
Je sais que des contrôles de niveau sont obligatoires pour déterminer si l'enfant n'a pas de retard par rapport au conventionnel
C'est faux. Aucun contrôle de niveau n'est obligatoire.

fred79 a écrit:
En clair, comment des inspecteurs peuvent-ils déterminer si l'enfant a le niveau qu'il devrait avoir selon son âge ?
Ils n'ont pas à déterminer le niveau de l'enfant.
Tu es beaucoup beaucoup dans une demande de normalité de ton enfant par rapport à son âge, tu le répètes à de nombreuses reprises dans tes messages. Cette volonté de vouloir normaliser ton enfant est une erreur. Ton enfant n'est pas anormal.

fred79 a écrit:
Comme je n'ai l'intention de l'évaluer, faire simplement au coup par coup.
L'inspecteur n'a pas non plus à évaluer le niveau de l'enfant : il doit vérifier la conformité de l'enseignement avec le droit de l'enfant à l'instruction, et non avec le programme de l'Education nationale.

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ief ou cpc   Jeu 13 Jan - 20:02

Bonjour Fred79

Je suis maman d'un petit gars handicapé.

J'ai mis 2 ans à prendre la décision pour me jeter dans l'arène de l'IEF;

Ca peut paraître trop long pour certaines personnes. Mais, certaines personnes ont besoin de temps pour prendre une telle décision. Il y a beaucoup de paramètres qui rentrent en ligne de compte. Que l'on veuille ou non l'admettre.

Certaines eprsonnes doivent suspendre leur activité professionnelle. Suspendre une activité professionnelle, c'est perdre une source de revenus. Perdre un salaire, c'est renoncer à un tas de choses.

Renoncer à un tas de choss, c'est changer de mode de vie, de conception de la vie, d'organisation de la vie de famille.

Et, pour certaines personnes, tous ces changements ne se font pas tous seuls, ne vont pas de soi.

Il y a aussi le poids du regard des autres dont il faut s'affranchir. S'en affranchir demande des efforts parce qu'il faut ramassser les coups. Et, c'est dur. Parfois, dans certaines familles, ce genre de décision amène à perre des amis, des relations avec des personnes qui nous sont chères parce qu'elles ne comprennent pas ou refusent d'adhérer à ce choix. Cela peut aller même très très loin.

Oui, il y a une phase difficile à passer : "la désintoxication de l'école". Cela implique de se défaire d'une façon de voir les choses, d'une façon de faire, de prendre des distances par rapport à un mouvement. Cela implique de se responsabiliser, de se prendre en charge. Cela implique d'accepter de tatonner, de découvrir, de fureter pour trouver des réponses aux questions. C'est un investissement personnel que tout le monde n'est pas en mesure d'assumer.

C'est chronophage. A moins qu'on soit quelqu'un qui attend tout de tout.....

Je comprends le temps qu'il te faut pour prendre ta décision.

Toi seule sait quand tu te sentiras capable de sauter le pas. Et, personne ne peut te dire à quel rythme il faut que tu ailles pour sauter le pas.

Ton petit lou est peut-être un enfant précoce. Et, alors, certe's, c'est difficile à gérer. Mais, c'est enrichissant. C'est créatif. Cela ne manque pas de piquant. Et, tu vas te prendre au jeu de la curiosité.

Mais, toi seule, avec ton mari ou ton compagnon, ou toute seule (selon ta situation familiale), toi seule saura quand tu te sentiras prête à sauter le pas. Toi seule saura les efforts eu tu seras en mesure de fournir. Toi seule saura quelle organisation te correspondra.

Peu importante le temps que tu prendras pour prendre la décision. l'essentiel est que tu sois en phase avec toi-même et que ton petit lou y trouve son compte.

Parce qu'en IEF, il faut être une équipe de choc. C'est un travail d'équipe. On est en eprmanence ensemble.

J'ai eu beaucoup de mal à sauter le pas. j'ai eu beaucoup de mal à me désintoxiquer du système. J'ai eu beaucoup de mal à changer notre mode de vie, nos considérations, notre vision des choses, notre approche de la connaissance.

Mais, aujourd'hui, mon fils et moi, on se sent bien. On s'éclate.

Et Paul est en CPC. Par les cCours Pi. Nous avons une chance inouie d'avoir une maîtresse fantastique qui nous laisse toute liberté dans notre progression. Paul rattrape son niveau. Il est, pour l'EN, en CM2. Il n'a qu'un niveau CE1. Notre maitresse a compris où nous étions. Elle a compris notre rythme. Et, pour nous, ce n'est pas une contrainte. Mais, une richesse.

On apprend à notre rythme. On satisfait notre curiosité. On apprend avec joie, bonne humeur, plaisir. Mais, à notre rythme....

Le CPC est un cadre que nous nous donnons parce qu'un jour, Paul devra probablement retourner dans le système. Mais, c'est aussi rassurant parce que nous ne savions pas comment nous y prendre.

Donc pour nous, on allie plaisir d'apprendre, rythme à notre rythme et CPC.

Et, même si j'ai mis 2 ans à prendre ma décision, je ne regrette pas lemoins du monde. mais, on a tout pes avec mon mari pour que je ne reçoive pas une tonne de reproches après.

Flo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ief ou cpc   Aujourd'hui à 21:34

Revenir en haut Aller en bas
 
ief ou cpc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentations-
Sauter vers: