AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 déscolarisation en seconde ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vent frais



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 04/10/2011

MessageSujet: déscolarisation en seconde ?   Mar 27 Mar - 22:37

Bonjour,
Je Parcours ce forum depuis qq temps avec beaucoup d'intérêt et ose enfin aller à votre rencontre.
J'ai 4enfants. C'est avec Fils2 que j'ai les cheveux qui blanchissent. il vient d'avoir 14ans et l'école est pour lui depuis toujours un calvaire.
Nous errons littéralement depuis le CP de RASED en orthophoniste en ergothérapeute en psychologue scolaire en psychothérapeute en psychomotricien en MDPH et que sais-je encore .... Au milieu de tout cela on nous a étiqueté notre enfant : troubles du comportement, dysharmonie cognitive, dyslexie, dyspraxie, dysorthographie, troubles de la poursuite visuelle et ... finalement précoce.
Je vous passe l'ophtalmo qui lui a mis des lunettes dont il n'avait pas besoin, et si j'ajoute que nous habitons en milieu très rural, à 80km de la première ville où rencontrer des spécialistes, je suppose que vous aurez une idée de notre épuisement et surtout du découragement de Fils2.
en 5ème il parlait de suicide. Le déclic pour nous. Après de nouvelles batteries de tests, il a été admis dans un collège privé, en internat, dans une section HPI.
Sur le plan moral, il va maintenant très bien, il a repris de l'assurance et a retrouvé le sourire. Il n'a aucun trouble de comportement et n'est pas dyspraxique.
MAIS ! C'est un enfant qui n'a jamais travaillé et a perdu sa curiosité, en tous les cas sa motivation pour le travail scolaire. Là il est en troisième, ne travaille pas pour son brevet, et a un avis défavorable pour une seconde générale, alors qu'il a des ambitions professionnelles.
Nous nous demandons donc si ce serait judicieux de lui octroyer une année de seconde gènèrale à la maison, enlui laissant le temps dont il a besoin pour décompresser du travail scolaire, pour pouvoir rejoindre la première technologique qui semble l'interesser.
Y a -t-il des parents qui ont déscolarisé à partir du lycée ? dans ce cas, comment est évalué le niveau de l'enfant, est-ce par l'IA à la fin de la'année scolaire ? Est-ce que cela permet à un ado de se ressourcer et de repartir ?
Quels conseils pouvez-vous me donner ?
Pardon j'ai été longue ... merci de m'avoir lue et de vos réponses.
Revenir en haut Aller en bas
mari



Nombre de messages : 679
Localisation : Sud Drôme
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: déscolarisation en seconde ?   Mer 28 Mar - 2:19

Dans ton récit, je retrouve un peu de moi, un peu de mon fils. Oui, je te comprends.

Mon fils a un fort QI verbal mais une grosse dyspraxie/dysorthographie + soucis d'agitation permanente, bref, une vraie galère avec l'école qui lui trouvait tous les défauts, jusqu'à ce qu'on l'en sorte.

Pour ce qui est de vouloir apprendre sans "travailler", ben c'est tout à fait moi. Je n'aime pas tellement ce terme d'ailleurs, "sans travailler", ça donne l'idée de quelqu'un de feignant alors que c'est uniquement un besoin impérieux de trouver un intérêt dans ce qu'on apprend. Rien de plus naturel enf ait, c'est gratter comme un cinglé sur des choses ininteressantes qui ne l'est pas! cheers

Pour la desco.

Je dirais : qu'est ce que vous avez à perdre? Pas grand chose, peut-être un année scolaire s'il ne s'intéresse qu'à des choses hors-programme, et encore, le programme de seconde n'a que peu à voir avec le programme de première technologique donc peu de chances qu'on l'oblige à redoubler pour intégrer sa première, et peu de chances qu'il échoue à l'examen si examen d'entrée il y a (ça arrive, parfois les ados sont intégrés directement dans leur classe d'âge, soit ils ont un petit test de niveau ; le contrôle peut aussi jouer un rôle.)

Qu'est ce que vous avez à gagner : il va probablement retrouver sa curiosité, déjà! Et aussi dégager ses centres d'intérêt propres, ce qui ne peut qu'être positif pour son orientation. Plus de temps également pour creuser ladite orientation, visiter des établissements, affiner son projet. Comme l'avis de passage est défavorable, de toute façon, il aura tout intérêt à s'éloigner pour repartir du bon pied après.

A quoi réfléchir : comme presque tous les enfants descolarisés, il passerait probablement pas une phase de rejet de l'école qui passe parfois par une envie de glander, de profiter du calme, de lire, de réfléchir. Il faut être prêt en tant que parent à accepter ça, tout en veillant à susciter son intérêt pour qu'il retrouve l'envie d'apprendre Wink

Revenir en haut Aller en bas
Vent frais



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 04/10/2011

MessageSujet: Re: déscolarisation en seconde ?   Mer 28 Mar - 9:19

bonjour mari et merci de ta réponse qui vient bien conforter ce que l'on pressent ... Fils2étant interne dans ce collège, nous allons lui reparler ce we de la possibilité de faire la seconde à la maison.
En fait lui-même a un peu peur de l'isolement, il n'avait pas beaucoup de copains ici.
Et puis son père et moi travaillons tous les deux, heureusement le papa travaille souvent à la maison, mais il va falloir qu'il apprenne l'autonomie. Mais peut-être que cela (re)vient tout seul après un certain temps de "bullage" et un cadre plus souple que celui de l'école ?
Merci d'avoir posé le problème de cette façon, quavons-nous à y perdre et à y gagner ?
Revenir en haut Aller en bas
Vent frais



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 04/10/2011

MessageSujet: Re: déscolarisation en seconde ?   Mer 28 Mar - 9:21

bonjour mari et merci de ta réponse qui vient bien conforter ce que l'on pressent ... Fils2étant interne dans ce collège, nous allons lui reparler ce we de la possibilité de faire la seconde à la maison.
En fait lui-même a un peu peur de l'isolement, il n'avait pas beaucoup de copains ici.
Et puis son père et moi travaillons tous les deux, heureusement le papa travaille souvent à la maison, mais il va falloir qu'il apprenne l'autonomie. Mais peut-être que cela (re)vient tout seul après un certain temps de "bullage" et un cadre plus souple que celui de l'école ?
Merci d'avoir posé le problème de cette façon, quavons-nous à y perdre et à y gagner ?
Revenir en haut Aller en bas
Paprika



Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: déscolarisation en seconde ?   Mer 28 Mar - 9:28

Je rejoins mari. Au pire, vous allez perdre une année, ce qui sera probablement le cas (voire pire) s'il est mal orienté ou si on le fait redoubler pour s'orienter vers une seconde qui lui correspondrait mieux.

J'ajouterai que, pareillement, j'ai toujours détesté travailler, mais je suis capable de bosser 14h/jour si ça m'intéresse... A son âge, il va peut-être dans un premier temps être débordé par cette liberté toute neuve et va certainement en profiter pour glander mais ça va peut-être être aussi le moyen de se concentrer sur ce qu'il aime vraiment faire et retrouver le plaisir d'apprendre !

L'isolement aujourd'hui est assez relatif avec internet. Il peut développer une correspondance avec un enfant d'un pays anglo-saxon pour améliorer son anglais :commencer par des lettres, continuer par Skype - c'est une façon plus concrète que les cours d'anglais et certainement aussi efficace.
Revenir en haut Aller en bas
http://apprendrealairlibre.wordpress.com/
mari



Nombre de messages : 679
Localisation : Sud Drôme
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: déscolarisation en seconde ?   Mer 28 Mar - 15:58

Vent frais a écrit:
bonjour mari et merci de ta réponse qui vient bien conforter ce que l'on pressent ... Fils2étant interne dans ce collège, nous allons lui reparler ce we de la possibilité de faire la seconde à la maison.
En fait lui-même a un peu peur de l'isolement, il n'avait pas beaucoup de copains ici.

Non certes, mais vous avez peut-être des voisins qui apprécieraient sa compagnie, peu importe l'âge? Il peut aussi envisager une activité extrasco, un club, un forum internet pour les début s'il est timide, ou un correspondant?

Citation :
Et puis son père et moi travaillons tous les deux, heureusement le papa travaille souvent à la maison, mais il va falloir qu'il apprenne l'autonomie. Mais peut-être que cela (re)vient tout seul après un certain temps de "bullage" et un cadre plus souple que celui de l'école ?

Tu parle d'autonomie dans le travail? Ou en général?

J'imagine que vu son âge, il est apte à se faire à manger seul, à penser à sa douche et à ses impératifs. Je pense que pour un ado qui doit gérer sa vie, ça va à peu près de soi (contrairement au posage de chaussettes sales dans le panier, par exemple! Suspect ) Pour le travail perso, pourquoi ne serait-il pas autonome? Tu penses à quelque chose de particulier? Tu penses qu'il ne saurait pas s'occuper?
Revenir en haut Aller en bas
Vent frais



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 04/10/2011

MessageSujet: Re: déscolarisation en seconde ?   Mer 28 Mar - 22:01

en effet Paprika, je crains qu'il ne perde beaucoup plus qu'une année scolaire (en estime de lui, pas en temps) dans une orientation non choisie.

Par autonomie oui Mari je pense à l'organisation du travail, mais peut-être que nous pourrions l'aider dans les premiers temps. Il "s'échappe" plus vite que son ombre dès qu'il est question de travail scolaire. il a encore beaucoup besoin de jouer (passion légo), j'ai tendance à penser qu'à ce point c'est un refuge.
Je crois qu'il a énormément souffert à l'école et hélas nous avons mis un temps considérable à le réaliser.
Revenir en haut Aller en bas
mari



Nombre de messages : 679
Localisation : Sud Drôme
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: déscolarisation en seconde ?   Mer 28 Mar - 23:03

Vent frais a écrit:

Par autonomie oui Mari je pense à l'organisation du travail, mais peut-être que nous pourrions l'aider dans les premiers temps. Il "s'échappe" plus vite que son ombre dès qu'il est question de travail scolaire.


Tu entends quoi par "organisation", tu sais?

Imposer un emploi du temps, imposer un programme, ou des matières?
Tu envisages plutôt une "école à la maison" au sens propre, ou de la liberté intellectuelle pour qu'il en fasse ce qu'il souhaite, avec quelques guides bien sûr (comme une visite hebdo obligatoire à la bibli, un docu tous les 3 jours, etc) ?

S'il est précoce, je comprends qu'il fuie devant un travail scolaire : faire des exercices quand on a compris, ou quand le cerveau souhaite apprendre autre chose, c'est pas super épanouissant, voir frustrant. Est-ce qu'il serait envisageable qu'il compose lui-même un petit "programme des réjouissances" avec les thèmes qu'il souhaite explorer sur un mois? En principe c'est vers son âge que les ados commencent à apprécier d'être maîtres de leur apprentissages, alors pkoi pas!
Revenir en haut Aller en bas
Vent frais



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 04/10/2011

MessageSujet: Re: déscolarisation en seconde ?   Sam 31 Mar - 10:34

dsl pour délai de réponse j'étais partie pour W.

Non mari, imposer n'est pas le genre de la maison, on ne sait pas faire et ça ne marche pas sur Nos enfants.
Je pense à "éplucher" le programme pour lui dégager des objectifs de recherche qu'il pourrait amorcer seul avec les livres et Internet, dans l'ordre qu'il souhaite et le rejoindre pour une mise en forme écrite car c'est là le moment douloureux et incompréhensible pour lui : il ne voit aucunement l'intérêt de mettre sur papier ce Qu'il sait, c'est juste pour l'embêter ...

Je lui ai reparlé hier soir de le déscolariser l'an prochain et malgré tous les avantages qu'il y voit (ne pas se lever à 6h15, ne pas avoir 2h de devoirs le soir qu'il ne fera pas ...., ) il est inquiet de ne pas avoir de copains. J'ai lu quelque part qu'il existe un forum d'ados non sco, vos enfants l'utilisent-ils ?
Revenir en haut Aller en bas
AnneJ



Nombre de messages : 766
Age : 22
Localisation : Pays de la Loire - Picardie
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: déscolarisation en seconde ?   Sam 31 Mar - 11:01

Bonjour !
Je ne sais pas s'il a déjà des amis ou pas, si oui, il peut bien sûr continuer de les voir pendant leur temps libre, non ?
S'il n'en a pas, il pourra avoir des activités extra"scolaires" dans lesquelles il pourra se faire des amis peut-être Smile ?
Revenir en haut Aller en bas
http://fromhomeschooltolife.eklablog.com
rainbow



Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: déscolarisation en seconde ?   Sam 31 Mar - 12:54

Mon mari a été déscolarisé en terminale et il a regretté de ne pas l'avoir été plus tôt...
Il est HP aussi...
Si ton fils en a envie, fais-le...
Revenir en haut Aller en bas
mari



Nombre de messages : 679
Localisation : Sud Drôme
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: déscolarisation en seconde ?   Dim 1 Avr - 7:49

Vent frais a écrit:

Non mari, imposer n'est pas le genre de la maison, on ne sait pas faire et ça ne marche pas sur Nos enfants.
Je pense à "éplucher" le programme pour lui dégager des objectifs de recherche qu'il pourrait amorcer seul avec les livres et Internet, dans l'ordre qu'il souhaite et le rejoindre pour une mise en forme écrite car c'est là le moment douloureux et incompréhensible pour lui : il ne voit aucunement l'intérêt de mettre sur papier ce Qu'il sait, c'est juste pour l'embêter ...

Et tu y tiens vraiment, à ça? (je suis OK avec lui moi! Very Happy )

Est ce que ça serait possible pour toi de formaliser sous forme de schémas, de cartes heuristiques, de résumés, de lapbooks? Des choses moins pénibles et tout aussi efficaces qu'un écrit classique.
Revenir en haut Aller en bas
Vent frais



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 04/10/2011

MessageSujet: Re: déscolarisation en seconde ?   Dim 1 Avr - 22:27

Il a deux bons copains ici et ne les voit que rarement depuis qu'il est interne, car les we passent très vite. Surtout parce qu'il a beaucoup de mal à se mettre à ses devoirs, donc perd un temps considérable.
Mari ce n'est pas tant moi qui veut de l'écrit, mais comment passer au travers le jour de l'examen ? actuellement, ses réponses à des questions d'analyse de texte se résument à une phrase laconique.

Oui AnneJ, il compte se remettre au sport s'il n'est plus interne, car il adore cela et le we ici il n'y a rien, c'est tout en semaine et de toutes les façons il a envie de rester àla maison à jouer au légo.
Rainbow en fait c'est surtout son père et moi qui voulons le déscolariser parce qu'on voit arriver le désastre, déja vécu avec la grande soeur. Alors comme a dit Paprikla au pire il perdrait une année et encore, scolairement il en a une d'avance et puis aucune importance pour nous.

Nous en avons beaucoup parlé ce we et il semble comprendre que cela pourrait valoir le coup de tenter l'aventure ... il y réfléchit cette semaine.
Merci pour tous vos commentaires. (Avec la petite soeur 3ans, on ne se fera pas avoir, elle ne va pas à l'école)
Revenir en haut Aller en bas
mari



Nombre de messages : 679
Localisation : Sud Drôme
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: déscolarisation en seconde ?   Dim 1 Avr - 23:02

Vent frais a écrit:
Il a deux bons copains ici et ne les voit que rarement depuis qu'il est interne, car les we passent très vite. Surtout parce qu'il a beaucoup de mal à se mettre à ses devoirs, donc perd un temps considérable.

Si le problème des devoirs ne se pose plus, il pourra inviter ces amis en fin de journée, le WE ou quand ils n'ont pas cours. C'est une autre façon de voir la socialisation un peu différente de la façon scolaire, mais c'set tout à fait jouable!

Citation :
Mari ce n'est pas tant moi qui veut de l'écrit, mais comment passer au travers le jour de l'examen ? actuellement, ses réponses à des questions d'analyse de texte se résument à une phrase laconique.
Bon, c'est mon point de vue alors il vaut ce qu'il vaut Wink mais un grand ado qui n'écrit que peu peut très bien comprendre qu'il faudra rédiger davantage le jour de l'examen. En maths, une réponse laconique suffit, c'est en lettres que c'est plus tendu.

Quel est son niveau d'écrit? Il est capable de rédiger quelque chose de satisfaisant, il fait des fautes d'orthographe, de syntaxe?

Il est également possible de repousser l'écrit d'un an ou deux et d'y revenir d'un point de vue technique : construire un plan, proposer oralement des arguments en faveur d'une opinion, découvrir les liens logiques, faire des recherches pour développer une opinion. Une fois que tu sais faire un plan, il faut surtout la culture pour le remplir, et ça, ça s'acquiert par la curiosité, pas pas l'exercice. Il y a un tas de moyens de travailler la présentation d'un réponse à une question sans passer par une centaine de dissertations ou d'exercices. En fait ça peut être un exercice à part entière, mais en plus passionnant. Si je compte bien, son prochain examen est dans 3 ans, non? (le bac quoi)
Revenir en haut Aller en bas
Vent frais



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 04/10/2011

MessageSujet: Re: déscolarisation en seconde ?   Lun 2 Avr - 0:17

Son niveau d'écrit est .... souffreteux.
Gros problèmes de graphisme, mais qui s'améliore lorsQu'on prend le temps de faite avec lui de l'écriture consciente (syllaber en même temps qu'il écrit). Du coup il fait moins de fautes d'orthographe. Par exemple il sait faire les dictées muettes Montessori, mais dans une dictée peut écrire un veau : vo. What a Face
Il a horreur de rédiger.
Si une question de texte est : qui sont les protagonistes de cette histoire ? Il écrit : Bernard et Sylvère.
Et c'est tout !! un peu limite pour le brevet ....

Si nous le déscolarisons (je crois que nous nous orientons vers ce choix), nous lui ferions donner les cours de maths. Pour le reste, son père et moi pensons pouvoir transmettre les informations et accompagner ses découvertes, mais j'avoue que les questions de méthodologie me font un peu peur à moi aussi. Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
mari



Nombre de messages : 679
Localisation : Sud Drôme
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: déscolarisation en seconde ?   Lun 2 Avr - 4:11

Oh, mais on dirait mon fils ça! Very Happy

Etienne adore les dictées muettes, mais il écrit comme il pense, c'est un effet de la dysorthographie. Et pareil sur l'amélioration si on laide. Est-ce que ton fils a été diagnostiqué dys-kkchose pour de bon? Selon le problème, il existe des méthodes qui permettent de le contourner.

A mon avis pour le brevet, c'est OK sa réponse, elle est juste, il n'aura pas de points de moins. Mais il peut probablement comprendre que pour le brevet, il devra faire un effort pour développer ses réponses, effort qu'il sera peut-être plus enclin à faire s'il n'y est pas soumis au quotidien à l'école?

Et en maths, il est comment?

Pour la méthodo, reste zen Wink La méthodologie, c'est avant tout un terme scolaire ; ta responsabilité n'est pas de définir à tout prix une méthode mais de proposer le bon thème avec les bons outils qui permettront à ton fils de tirer le maximum d'enseignements possibles. La méthode, vous finirez par la découvrir en observant ce qui marche Wink C'est à ça que sert la période de "latence" en début de desco : à s'observer, à repérer les moments où il est plus facile de travailler (mon 8 ans par exemple, c'est le matin et tard le soir), à savoir ce qui attire l'attention de l'enfant, s'il apprend mieux avec la vidéo, les livres, le bricolage... Tu parles de dictées muettes, est-ce que vous utilisez d'autres matériels Montessori?
Revenir en haut Aller en bas
Vent frais



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 04/10/2011

MessageSujet: Re: déscolarisation en seconde ?   Lun 2 Avr - 19:47

Avec ce grand garçon, nous avons Essayé il y a un mois les symboles de grammaire. A reprendre absolument, il a conclu : en 10minutes j'ai compris plus de choses qu'en 4 ans de collège.
Je vais en refaire avec lui pendant les vacances scolaires et l'appliquer aussi à l'anglais et l'espagnol.
Il est diagnostiqué dysorthographique. Pour la dyslexie, ça dépend des années et des spécialistes ! mais la dernière vue pense qu'il l'est et que cela n'a pas été diagnostiqué car les tests ne tenaient pas compte de sa précocité.
Je lui ai fait faire aussi de la vie pratique mais trop tard ... je ne suis "tombée" dans la pédagogie Montessori qu'avec la petite soeur. Neutral

Je suis convaincue qu'il a besoin de décrocher de l'école, de la pression scolaire et je crois que nous aurons droit à une looongue période de latence... heureusement comme nous n'avons pas la télé, il est assez friand de vidéos, y compris documentaires, donc moi j'aurais moins l'impression qu'il "perd du temps". Wink

Maintenant Que la décision est presque prise, reste à imaginer une organisation ... entre travail des parents et IEF pour deux enfants d'âges "rien à voir." (14 et 3 ans)
Revenir en haut Aller en bas
mari



Nombre de messages : 679
Localisation : Sud Drôme
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: déscolarisation en seconde ?   Lun 2 Avr - 20:05

Nous aussi on travaille les symboles de grammaire Wink Chaque jour, ils analysent une phrase, histoire de garder la main Very Happy

Pour la dysorthographie, à part travailler tranquillement la concentration et la mémoire, il n'y a pas whatmille solutions. Le point positif, c'est qu'étant précoce il a probablement un arsenal de moyens de compensation.
Par contre, il aurait sûrement droit à du temps en plus à l'examen, si tant est qu'il veuille du temps en plus ! Je comprends dans ce cas qu'il fasse des phrases laconiques : c'est économe en mots, et donc en erreurs.

Pour l'organisation, ta petite est vraiment petite, donc a priori pour le moment peu gourmande en temps. C'est le moment idéal pour démarrer avec ton ado, et quand il sera sur les rails tu seras plus zen pour progresser avec ta fille. Il peut lui aussi prendre une part active à l'instruction de sa soeur, vous y avez réfléchi?
Revenir en haut Aller en bas
Vent frais



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 04/10/2011

MessageSujet: Re: déscolarisation en seconde ?   Mar 3 Avr - 8:09

Oui on a fait la demnde d'un tiers temps, mais je ne suis pas sûre qu'il en tire profit car il a de la peine à se concentrer longtemps donc ... et pour l'instant il ne se rend pas vraiment compte des enjeux.
Il aime les sciences et l'histoire alors la qualité compense la forme ...
En maths ça va mais au collège donner seulement la réponse, même juste, n'est plus suffisant, il faut développer, donc encore écrire .... nous nous demandons aussi s'il ne serait pas pertinent qu'il travaille sur ordinateur.
Pour la petite soeur, nous n'avons pas réflechi à sa participation, tu fais comme ça avec tes enfants ?
Elle a 3ans donc pas encore testée, mais nôus n'avons pas trop de doute sur son potentiel ... et elle est dévoreuse de temps ! Elle demande énormément d'activités et je mesure tout l'intérêt du "cadre montesorien", finir, ranger ... qui semble bien lui convenir. alien
Revenir en haut Aller en bas
mari



Nombre de messages : 679
Localisation : Sud Drôme
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: déscolarisation en seconde ?   Mar 3 Avr - 19:30

Eh oui, c'est un zado de 14 ans! Very Happy A cet âge-là on est souvent assez peu conscient de l'enjeu, mais en même temps, le brevet, c'est un galop d'essai qui n'engage pas à grand chose pour la suite Wink Il a encore le temps de se "normaliser".

Il est possible que l'ordinateur l'aide en effet, tu ne risque rien à tenter Wink ça le soulagerait certainement du côté fastidieux de l'écriture.

Mes enfants sont plus proches en âge ( 5, 7, 8 ) donc l'entraide est moindre, mais en effet ma 7 ans savait lire à 5 ans et ensuite elle a montré patiemment les lettres à la plus petite. Une fois que la présentation des lettres a été faite, un plus grand peut très bien jour les répétiteurs Wink Idem pour la vie pratique et le sensoriel, ton ado peut lui montrer un tas d'activités aussi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: déscolarisation en seconde ?   Aujourd'hui à 21:34

Revenir en haut Aller en bas
 
déscolarisation en seconde ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» non-scolarisation et justification...
» Questions sur le pécule - seconde fraction
» Les OGM, une seconde Révolution Verte. Sera-t-elle aussi meurtrière ?
» debut de regime soit seconde vie
» Chuaffer des petitspots avec le bib'seconde de BEABA ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentations-
Sauter vers: